Impressionnants incendies de champs dans l’Oise, près de Gouvieux

Cliquez ici pour voir la vidéo

Dimanche 9 août 2020, sur les terres agricoles se trouvant entre Gouvieux et Boran-sur-Oise, d’importants incendies ont ravagé des centaines d’hectares de surfaces cultivables, sous le regard médusé des habitants des communes environnantes, partagés entre fascination et effroi. Le panache des fumées étaient visibles depuis le Val d’Oise, à hauteur de Puiseux Village / Châtenay-en-France. Les sapeurs-pompiers ont été rapidement déployés, venus des casernes alentours et comprenant également un hélicoptère en soutien aérien. Un départ de feu a débuté en milieu d’après-midi, dans des champs de blé récemment moissonnés. Quelques heures plus tard, de multiples foyers se sont déclarés, ne facilitant pas le travail des sapeurs-pompiers. Aidé par le vent, les incendies se sont inéluctablement déplacés à grande vitesse, ravageant les champs et ne laissant qu’un paysage lunaire, noir comme le charbon. En début de soirée, les incendies étaient sous-contrôles, s’arrêtant à la lisière des bois et aux abords des axes routiers.

Un phénomène inquiétant, se répétant pour la seconde année consécutive. Dans les mêmes circonstances de canicule, l’Oise, ainsi que de nombreux départements français, ont été frappés par des incendies de champs en 2019. Les causes seraient, en grande partie, liées à des incivilités comme des mégots de cigarettes jetés par des automobilistes, mais aussi des débris de verre provoquant un effet loupe sur une végétation excessivement sèche, par les temps de canicule estivale.

Ayant vécu ces incendies de très près, je peux dire que c’est impressionnant de voir à quelle rapidité les flammes avancent. Pensant avoir circonscrit un des foyers, un camion des sapeurs-pompiers quitte la zone pour se rendre sur les lieux d’un autre départ de feu, ne laissant juste qu’une brume blanchâtre derrière eux. Quelques minutes après, j’ai vu les flammes réapparaître progressivement. Il n’a pas fallu longtemps pour que ça se transforme en brasier. Ce dernier s’est approché promptement de ma position, faisant entendre de plus en plus le crépitement des souches de blé en train d’être consumées. En un court laps de temps, des flammes, d’une hauteur d’approximativement trois mètres, me font face. La brume a été remplacée par une épaisse fumée sombre. Puis, le rayonnement de la chaleur se fait ressentir, bien que le feu ne soit qu’à une cinquantaine de mètres d’où je me trouvais. C’est à ce moment que je décide de partir afin de me mettre en sécurité. Sacrée expérience ! (Pour voir la vidéo, cliquez sur le lien : https://www.youtube.com/watch?v=cVpw5TmMf_0). WM

 

 

Partagez cet article