Grande tristesse : mon ami le journaliste béninois Vincent Foly est mort

J’ai appris ça samedi matin, et ça m’a littéralement effondré, au point que j’ai eu du mal à écrire ces mots samedi , et encore now. Mon ami (je dis bien ami, et non copain). Vincent Foly, journaliste renommé du Bénin (et au-delà), est mort du covid au Bénin, vendredi dernier. C était un type formidable, à tous points de vue. j’avais fait sa connaissance, à Cotonou (Bénin) voici … plus de 10 ans. J’étais dans cette ville à ce moment et j’allais tous les matins au kiosque à journaux (en face de l’hôpital) acheter des quotidiens (y’en avait en pagaille depuis la libéralisation du régime, mais la déontologie de beaucoup de journalistes n’était …  pas au point). J’en achetais donc 8 ou 9 par jour, et, rapidement, l’un d’entre eux à retenu mon attention par la qualité de son contenu. C’était “La Nouvelle Tribune”. Au point que j’ai fini  par n’acheter que celui-là. Ce qui avait intrigué le vendeur de journaux et je lui ai expliqué. Il me dit alors, tenez, il y a prés de nous un de leurs journalistes. J’ai pris contact avec lui (Marcel), et il m’a conduit au siège du journal, où  j’ai fait la connaissance de Vincent, et ensuite assisté à une conférence de rédaction, très pro. On a donc sympathisé tout de suite avec Vincent, et s’est vu régulièrement depuis ce temps, au Bénin, mais aussi à Paris où il était venu me voir chez moi. Quelques désaccords, mais toujours dialogue…

Fin juillet dernier, il m’envoie un mail avec une PJ, que je n’avais pas comprise. J’ai essayé de l’appeler plusieurs fois, mais pas de réponse (ni tel ni mail). Faites Vincent Foly dans le moteur de recherche de roissymail (en haut à gauche), vous pourrez voir ce que j’avais écris sur lui.

Je ne dirai pas”RIP”, comme certains aiment à dire (surtout en Afrique), mais je sais que beaucoup l’auront en mémoire, c’est le plus important. EV

 

Partagez cet article

La commune de Roissy-en-France retrace l’Histoire dans une nouvelle exposition

M. Thomas, maire de Roissy, Isabelle Rusin,et Denis Côme

En cette belle journée ensoleillée du jeudi 2 septembre 2021, la ville de Roissy-en-France et l’Office de Tourisme Grand Roissy ont présenté leur nouvelle exposition, nommée « Notre Histoire en couleurs », un concept de « culture en passant » avec une offre de
plus de 50 panneaux photographiques grand format. Située au sein du Parc de la Mairie, cette exposition invite les visiteurs, le temps d’une promenade, à se (re)plonger dans plus d’un siècle d’histoire française grâce à la technique de colorisation d’images en noir et blanc. Lors de cette inauguration, qui s’est déroulée sur le parvis de l’Orangerie devant une cinquantaine de convives, Denis Côme, Président de l’Office de Tourisme Grand Roissy, était en compagnie d’Isabelle Rusin, Maire d’Epiais-les-Louvres et Conseillère départementale du Canton de Goussainville, Michel Thomas, Maire de Roissy-en-France, Xavier Mauduit, agrégé docteur en Histoire, auteur du livre « L’Histoire en couleurs », ainsi qu’animateur télé et radio, et de Jean-Baptiste Bourrat, Secrétaire Général aux Editions des Arènes.

Denis Côme pendant son discours

 « Nous avons relevé le défi ! Presque deux ans de travail pour donner existence à cette exposition, avec des difficultés à rassembler les images. Dans la réalisation de cette difficile tâche, nous tenons à remercier Xavier Mauduit et Jean-Baptiste Bourrat pour leur précieuse aide. Sans oublier nos partenaires, l’agence photo Roger-Viollet et l’imprimeur RoissyCopy. Je trouve très intéressant de montrer aux gens l’évolution du Grand Roissy et proposer au plus grand nombre de partir à la rencontre de l’Histoire de France. Nous pouvons être fiers d’accueillir une belle exposition », déclare Denis Côme, dans son discours inaugural.

Lui succédant au pupitre, Isabelle Rusin dit : « Je suis très heureuse d’être ici avec vous. Cette exposition est une invitation à la découverte. Elle est encrée à notre patrimoine local et historique. De plus, le lieu s’y prêtant, elle se trouve dans le Parc de la Mairie, se mêlant à la nature environnante et à la ville. Nous pouvons y retrouver un charme d’antan. Roissy-en-France possède une situation géographique rêvée et a évolué à travers l’Histoire. N’oublions pas que la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, c’est 42 communes qui vivent en cohabitation entre fort dynamisme agricole et développement des zones d’activités ».

« Cette exposition me plaît énormément. Elle est à l’image de notre commune, qui a réussi à intégrer l’ancien et le moderne. Elle est, également, implantée entre la vie rurale et la vie urbaine. J’aime cette dualité, un village, une ville, ce mélange entre ces deux mondes. Et n’oublions pas que les arbres et la végétation du Parc de la Mairie proviennent du monde entier, marquant l’image internationale de Roissy-en-France. Quel bel endroit pour retracer 100 ans d’Histoire ! », ajoute Michel Thomas.

  Xavier Mauduit, agrégé docteur en Histoire, auteur du livre « L’Histoire en couleurs »

La suite de l’inauguration s’est déroulée à proximité de la mairie, où Michel Thomas, Isabelle Rusin et Denis Côme ont coupé le traditionnel ruban. Puis, Xavier Mauduit a invité le public à le suivre afin de découvrir l’exposition, en apportant des commentaires et des anecdotes sur les tableaux exposés. Les images et les extraits de narration guident le visiteur sur un parcours qui retracent des moments importants de l’Histoire de France, allant du XIXe siècle jusqu’à la moitié du XXe siècle, tels que les poilus en partance vers le front durant la Première Guerre Mondiale, le combat des femmes et la naissance du féminisme, la construction de la Tour Eiffel…

Pour découvrir l’exposition « Notre Histoire en couleurs », rendez-vous dans le Parc de la Mairie de Roissy-en-France. L’exposition est gratuite. Enfin pour les passionnés d’Histoire, retrouvez le livre qui a inspiré l’exposition, « L’Histoire en couleurs », écrit par Xavier Mauduit, publié en 2019 aux Editions des Arènes. WM

l’avis d’EV

Roissy-en-France-est vraiment formidable. J’ai très apprécié ce qu’a dit le maire M Thomas, ainsi qu’Isabelle Rusin et Denis Côme 

Partagez cet article

Christophe Blondel est passé au privé

A partir du 1er septembre, Christophe Blondel Deblangy, qui était secrétaire général de la préfecture des aéroports depuis 7 ans (à Roissy CDG, revoir ici) est désormais secrétaire général du groupe Europe Handling.

Il a été remplacé par Dominique Bartoli (ci-dessous), fonctionnaire du ministère de l’Intérieur et donc directeur général des services de cette préfecture (la voir ici). Bienvenue à lui EV

 

Partagez cet article

Venghour fête ses 45 ans !

L’entreprise Venghour (traiteur asiatique) fête ces temps-ci ses 45 ans d’existence. Une belle histoire ! Ils ont un restaurant (fotos) à Aéroville (et dans 17 villes en tout) depuis 7 ans. L’entreprise a été créée par la famille Lau, originaire du Cambodge je l’aurai appris, à Nancy (54, “chez moi”). Le nom de l’entreprise vient des grands parents des fondateurs qui avaient une enseigne du même nom dans les années 30.Ils sont les précurseurs de la cuisine asiatique en France . Félicitations  ! (voyez Communiqué de presse Veng Hour 2021, très intéressant. EV

Partagez cet article

Législatives 2022 : vers l’Inspiration ? Pour Ilham Moustachir

Ilham au manoir de Gressy, entre Vincent Avila (un des propriétaires) et Karine Reinert, directrice de l’établissement

Dire que la situation politique en France est compliquée est une litote. Les dernières élections départementales et régionales ont connu une abstention record, aux deux tours. Et ce n’est pas, comme certains l’ont pensé (ou voulu le faire penser…) la faute au covid19. C’est, sauf exceptions, à cause de l’absence grandissante de messages un tant soit peu clairs politiquement qu’une écrasante majorité d’électeurs ne s’est pas déplacé, volontairement y compris moi, qui pourtant ai toujours voté dans ma vie.

Beaucoup de candidats Larem avaient été désignés n’importe comment (parfois une simple demande sur internet !), et beaucoup sont retournés à leurs premiers amours, à l’image de cet Aurélien Taché, député du Val d’Oise (voyez ce que dit wikipédia sur lui, c’est pas triste…). La plupart ne disent et ne font rien, comme l’actuelle députée de la 9 éme circonscription du Val d’Oise (Larem) Zivka Park. Rires, quand je l’avais critiquée une première fois (elle m’avait supprimé de son Fb) dans Roissymail et, 3 jours après, elle avait fait coller des affiches avec sa tête un peu partout dans la circo…

Je maintiens ce que j’avais dit sur elle, et je suis sûr qu’elle ne sera pas réélue l’année prochaine.

Sur la 9ème circo, je ne vois personne d’autre pour être députée qu’Ilham Moustachir. J’en ai reparlé avec elle récemment (elle était à ce moment au manoir de Gressy  (qu’elle aime bien, moi aussi, voir ici l’article que j’avais fait à l’occasion de l’arrivée de Karine Reinert) ) et elle m’a confirmé son envie  d’y aller pour peu qu’un parti soit compatible avec ses convictions.

C’est une femme que je connais bien, depuis longtemps Je l’ai vue souvent à l’œuvre quand elle était élue à Gonesse et déléguée à la CA Roissy Pays de France, chargée notamment de l’emploi et de la formation. Très impliquée, et pas du tout démagogue ! Elle est d’origine marocaine, mais elle n’a, contrairement à beaucoup, jamais fait de « communautarisme ». Son prénom Ilham veut dire en arabe « inspiration » ! Déjà tout un programme …

Et pour que les choses soient claires (rappel), lorsque je parle politique sur Roissymail, c’est simplement pour l’intérêt du territoire du Grand Roissy, territoire passionnant que je contribue à faire connaitre depuis… 1990. EV

Partagez cet article