Que fait l’armée française en Afrique ?

J’avais annoncé, sur mon facebook (perso) que je publierais cet article ici. Je m’étais réjouis que les autorités du Mali aient ordonné à l’armée française de quitter le nord du pays où elle était depuis, de mémoire, treize ans. Je me demande depuis longtemps ce que fait l’armée française, 60 ans après indépendances, en Afrique. En fait elles ne font, in fine, que protéger les dictateurs milliardaires.

j’ai un exemple bien précis, vécu. Voici quelques années, je passais au Bénin, et je suis allé voir l’ambassadeur de France pour le remercier de m’avoir bien aidé dans une histoire de visa que le consul de France trainait à accorder à ma future femme béninoise, Bignon. On n’en n’avait pas parlé en France, mais je savais que, quelques jours avant,la France avait envoyé, depuis le Bénin, des militaires français mater une révolte populaire au Togo, pays voisin. Il faut savoir que ce Togo (que je connais bien et que j’aime bien)  est une dictature héréditaire (jusqu’à maintenant) depuis 1963, date à laquelle  le sinistre Eyadema avait fait un coup dEtat. Il est mort en 1995 et un de ses fils, Faure Gnassimbé ,lui a succédé comme dictateur, jusqu’à ce jour. Dictature comme tous les pays francophones d’Afrique, depuis les indépendances (saur le Bénin, d’où j’écris ce mot) depuis 1990.

J’avais demandé poliment à l’ambassadeur (sympa) pourquoi on avait fait ça. Oh, me répond-il, ça aurait été le désordre, sinon…

Encore une fois les militaires  français n’ont rien à faire en Afrique et devraient rentrer en France  (en  plus, là-bas, ils nous coûtent très, très cher.

Et il faut arrêter que la France soutienne ces dictatures. Je me souviens que François Hollande, juste avant son élection, avait déclaré : “moi, président, je ne recevrai aucun dictateur”. Un mois après son élection, il passe à la télé (j’avais vu ) en direct, rue de Rivoli (Paris) en recevant dehors, devant son hôtel, le  dictateur milliardaire (en euros)  du Congo Denis Sassou Nguesso qui était descendu à Paris,   avec toutes ses femmes.

Au-delà de tout ça, il faut laisser les Africains se débrouiller entre eux (ce qui n’empêche de réelles coopérations, mais ce n’est pas le cas). Sinon c’est (et c’est) du néo-colonialisme. Enfin, on n’entend jamais les bonnes âmes en France (gauche, écolos) dénoncer des dictateurs africains qui laissent les peuples dans une misère … noire… EV

 

 

Partagez cet article

37 ème brocante à Survilliers le 1er mai

Je vous conseille d”y aller. C’est une belle et grande brocante que j’ai visitée il y a quelques années.  En plus c’est une belle commune (plus de 4200 habitants), située au nord de Roissy CDG. très active,  Vous pouvez encore être exposant en vous inscrivant (jusqu’au 15 avril) sur le site de la commune (survilliers.fr). EV

Partagez cet article