Venez soutenir le Grand Roissy dans le Grand Paris … à Roissy !

C’est le 26 octobre à l’Orangerie de Roissy-en-France, à 20h. Ce sera le premier débat sur le Grand Paris qui se tiendra dans la région aéroportuaire (il y en aura d’autres, voir ici), autrement dit le Grand Roissy.

La journée d’avant-hier (voir l’article plus bas) l’a montré et Yves Albarello, député de Seine-et-Marne a été clair, devant le préfet de région en demandant “la mise en œuvre de la volonté du Gouvernement, exprimée notamment par le ministre d’Etat Jean-Louis Borloo, d’ajouter au projet du Grand Paris un volet Grand Roissy qui manquait cruellement dans le projet de M. Christian Blanc“.

En effet, et nous l’avons noté souvent ici, le document préparatoire de la Société du Grand Paris découpe le pôle de Roissy, dont pourtant la cohérence de vie est patente, en 3 ou 4 morceaux, ce qui est incroyable.

Un responsable de l’État me disait, il n’y a pas longtemps, que le Grand Paris ne se ferait pas seulement  “dans les bureaux”, mais sur le terrain…

Et c’est heureux ! Que les gens et les élus de Seine-et-Marne viennent au débat de Roissy, le 26, et s’y expriment. Il faut que la Commission du débat public se rende compte que le pôle de Roissy concerne aussi le Nord Seine-et-Marne. Si les “Hurons” ne se bougent pas, il va pas falloir pleurer dans 20 ans pour être resté une “réserve d’Indiens”, pour reprendre les expressions d’Albarello, dont on espère la présence, avec celle de M. Corneille, entre autres…

EV

Partagez cet article

Le préfet Canepa et une importante délégation de l’Etat dans le Nord Seine-et-Marne. Albarello lance l’idée d’une gare au Mesnil.

C’était passionnant, avant-hier, à la mairie du Mesnil-Amelot.  Y’avait, sur une invitation d’Yves Albarello, reçus par le maire (UMP) de la commune, Alain Aubry, tenez-vous bien : le préfet de région IDF M. Canepa, le préfet, Directeur régional de l’Équipement Jean-Claude Ruysschaert, le préfet de Seine-et-Marne, Jean-Michel Drevet, le sous préfet de Meaux  M. Cazenave-Lacrouts, pas moins.

à droite, le sous préfet, de Meaux, le député, le préfet de Région et le préfet de Seine-et-Marne

Le préfet Canepa était accompagné de M. Rebuffel, la cheville ouvrière de l’étude en cours sur le “grand territoire de Roissy”.

Tout ce beau monde a écouté avec attention les propositions d’Yves Albarello, député (UMP), voyez son blog  officiel, y’a de l’actu)  du secteur (après la réforme des circonscriptions) faites avec toute l’autorité qui lui confère le fait d’avoir été  rapporteur de la loi sur la Grand Paris.

Le député a détaillé une proposition inédite : celle de rajouter au “Grand huit”, le métro automatique prévu par la loi du Grand Paris (et non “Arc Express” comme l’a présenté par erreur D. Pestel, journaliste, dans une édition récente du Parisien 95…) une gare supplémentaire, en fait le terminal  dans sur la  commune du Mesnil-Amelot (mais hors du territoire de CDG), reprenant en cela les suggestions de l’architecte Castro (voir ici). Le député ne manque pas d’arguments, et je vous invite à lire son topo du Mesnil ici. Du coup,  il suggère en même temps la mise en place d’un contrat de développement territorial autour, qui pourrait concerner les intercommunalités avoisinantes.

Le maire (UMP) du Mesnil a accueilli cette proposition avec enthousiasme, vous pensez bien… Le préfet a franchement trouvé l’idée intéressante et a suggéré l’édition d’un “cahier d’acteur”  dans la concertation en cours, afin que la société du Grand Paris puisse juger de l’opportunité de ce terminal.

La délégation, suivie par votre serviteur, s’est ensuite rendue  dans la salle “Planète Oxygène”, à Claye-Souilly, fief du député. Là l’attendaient des élus du secteur et la presse.

le préfet Canepa, à Claye-Souilly

A la tribune, le député-maire a reformulé ses propositions pour le Mesnil,  et a détaillé , dans son discours, un ensemble d’autres mesures, actualisant la note sur le territoire qu’il avait remise à l’Élysée en septembre (dont nous avions parlé ici). Il s’agit surtout de mesures concernant les transports et la mobilité mais aussi la formation avec la revendication d’un IUT des métiers de l’aérien à Dammartin. Vous trouverez l’ensemble des “actions” dans sa note ici, actions dont le développement, à précisé le député ” implique une concertation entre l’ensemble des collectivités territoriales concernées et leurs élus, notamment au sein des intercommunalités du secteur”.

Notre avis : excellent, mais…

Read moreLe préfet Canepa et une importante délégation de l’Etat dans le Nord Seine-et-Marne. Albarello lance l’idée d’une gare au Mesnil.

Partagez cet article

Europa City : un projet gigantesque dans le Triangle de Gonesse

450 000 m2 construits sur 80 ha, 7 à 8000 emplois directs au sud du triangle de Gonesse ! C’est le projet “Europa City” mené par Immochan, la filiale du groupe nordiste Auchan.  C’est du lourd ! C’est le projet qu’avait évoqué le président de la République, un peu mystérieusement, il faut bien le dire, en février dernier dans la revue “Architecture d’aujourd’hui”.

Il a été présenté avant-hier au …

Read moreEuropa City : un projet gigantesque dans le Triangle de Gonesse

Partagez cet article

Sarcelles: 100 millions pour le Centre commercial. Des emplois en perspective.

Les partenaires du projet ont signé une convention pour favoriser l'emploi local. De gauche à droite, Nicolas Meignan (Pôle emploi), Didier Vaillant (Val-de-France), François Pupponi (député-maire de Sarcelles) et Eric Paillot de la (Compagnie de Phalsbourg).

L’ouverture d’un centre commercial fin 2011, dans le quartier de la sous-préfecture de Sarcelles (Val-d’Oise), devrait profiter à la main d’œuvre locale. C’est du moins l’objectif de la convention signée, mercredi, entre les différents partenaires du projet, à savoir la ville de Sarcelles, la communauté d’agglomération Val-de-France, Pôle Emploi et la Compagnie de Phalsbourg, développeur et investisseur du projet.

Actuellement en chantier, ce futur centre commercial situé à proximité de la Nationale 16, entraînerait la création de 750 emplois. «Je n’ai pas le souvenir d’’un projet aussi important en termes d’emplois sur le secteur de Val-de-France», a affirmé le président (PS) de la communauté d’agglomération et maire de Villiers-le-Bel, Didier Vaillant. Aménagé sur un terrain 11 hectares, le complexe de 53.000 m² (en shon)  comprendra un hypermarché Auchan, une galerie marchande, un parc d’activités (retail park) et des restaurants. 90% des espaces sont déjà commercialisés. Des enseignes comme Orange, Camaïeu, Jeff de Bruges, Kiabi, Yves Rocher vont  s’y installer (+ d’infos sur le dossier de presse, ici ).

La compagnie de Phalsbourg a investi 100 millions d’euros dans cette réalisation. «C’est une satisfaction car nous avons réussi à faire venir sur ce territoire des investisseurs privés. Chose qui n’était pas évidente au départ», s’est félicité le député-maire (PS) de Sarcelles, François Pupponi.

Evasion commerciale

Pour la société spécialisée dans l’immobilier commercial, le choix de Sarcelles est

Read moreSarcelles: 100 millions pour le Centre commercial. Des emplois en perspective.

Partagez cet article

Les huitres sont de retour au restaurant du Pullman

Chantal Romand (Pays de Roissy CDG) a déjà gouté, en compagnie de Joël Sonnes, le DG du Pullman.

Les amateurs seront ravis, les anciens heureux: le restaurant de l’hôtel Pullman Roissy CDG a renoué avec ce qui faisait, dans le temps, sa réputation: son banc d’huitres.

Y’en a pas beaucoup dans le coin et c’est pour ça que nous saluons l’initiative ici. Vous pourrez voir, en cliquant sur la pub à gauche, la carte et les prix, qui sont très corrects.

On ira !

EV

Partagez cet article

Le centre commercial de Claye-Souilly va s’agrandir pour faire face à la concurrence

La décoration de la nouvelle allée commerciale de 13.000 m² fera écho à la nature, avec notamment un grand bassin et des sculptures représentant des animaux (© Klépierre).

Il est déjà immense, mais le sera davantage dans deux ans. Le centre commercial de Claye-Souilly (Seine-et-Marne) va s’agrandir de près de 13.000 m² pour accueillir une quarantaine de nouvelles boutiques. Les partenaires du projet ont lancé, jeudi matin, le coup d’envoi du chantier, dans lequel le groupe Klépierre Ségécé, propriétaire et gestionnaire du site depuis 2001, a investi 100 millions d’euros.

«Cette opération de rénovation et d’extension va métamorphoser notre centre», s’est réjoui Bernard Carouge

Read moreLe centre commercial de Claye-Souilly va s’agrandir pour faire face à la concurrence

Partagez cet article

Un nouveau directeur à l’hypermarché Carrefour de Claye-Souilly

Christophe Catrix connaît bien la Seine-et-Marne pour avoir travaillé durant deux ans au centre commercial Carré Sénart.

L’hypermarché Carrefour de Claye-Souilly (Seine-et-Marne) a un nouveau directeur. Christophe Catrix a pris ses fonctions en début de semaine. Agé de 47 ans, il était précédemment directeur d’un autre hypermarché à Montpellier (Hérault). Toujours pour le compte de Carrefour, il a également travaillé pendant quatre ans à Athènes. La Seine-et-Marne ne lui est pas inconnue puisqu’il avait été en poste au centre commercial Carré Sénart de 2006 à 2007.

L.L.

Partagez cet article

Pèlerinage au Sial, la Mecque de l’agroalimentaire

Cent-six pays sont représentés, dont l'Argentine connue pour son excellente viande.

Plusieurs dizaines de milliers de professionnels du secteur de l’alimentation sont rassemblés depuis dimanche au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis) à l’occasion du Salon international de l’agroalimentaire (Sial).

Organisée tous les deux ans, l’événement est pharaonique. Il s’étend sur sept des huit pavillons du Pex, le nouveau hall 7 étant lui occupé par le salon Ipa, dédié aux process alimentaires. Chaque type de nourriture a son espace dédié : les produits laitiers et les œufs sont au hall 5, viandes, produits surgelés, fruits et légumes au hall 6, produits bio au numéro 8… C’est tellement gigantesque que l’on ne sait plus où donner de la tête.

Pour cette édition 2010, 148.000 visiteurs venus du monde entier sont attendus soit à peu de choses près le même nombre qu’il y a deux ans. La participation des exposants est, quant à elle, en hausse de 7%. Ils sont cette année 5.700, dont les trois quarts de nationalité étrangère. 550 d’entre eux exposent pour la première fois ou font leur retour, selon le dossier de presse du Sial.

Après deux années de disette, cette édition 2010 est marquée par la reprise de l’innovation alimentaire. «Preuve du renouveau de l’innovation, le nombre de produits présentés par les industriels à l’opération Tendances et innovations du Sial 2010 affiche une progression spectaculaire : 985 dossiers contre 800 en 2008, soit + 25%», selon la directrice générale du Sial Valérie Lobry, citée dans le dossier de presse.

Parmi ces nouveaux produits à découvrir :

Read morePèlerinage au Sial, la Mecque de l’agroalimentaire

Partagez cet article

Filippo Rean, nouveau directeur du Mipim

Filippo Rean a auparavant travaillé chez GE Capital Real Estate (© Reed Midem).

Le Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim) a un nouveau patron. Filippo Rean a été nommé directeur du prestigieux forum qui aura lieu à Cannes du 8 au 11 mars prochains. Il prend également la direction du Mipim Asia, dont la prochaine édition est programmée les 10, 11 et 12 novembre à Hong Kong.

Filippo Rean rejoint Reed Midem, la société organisatrice du Mipim, après avoir travaillé cinq ans chez GE Capital Real Estate où il a participé à la stratégie d’investissement et a dirigé le développement de produits sur le marché européen. Diplômé de l’Ecole Polytechnique de Turin et titulaire d’un MBA de la Harvard Business School, il a auparavant été employé par Bain and Company et Procter and Gamble. «Filippo fera bénéficier le Mipim et le MipimAsia de sa solide expertise du secteur de l’immobilier international, ainsi que de ses compétences en stratégie, marketing et management.  Il contribuera à étendre le rayonnement de Reed Midem dans le domaine de l’immobilier en Europe, en Asie Pacifique et au-delà», affirme Paul Zilk, le président de Reed Midem, dans un communiqué.

La filiale de Reed Exhibitions a également nommé un nouveau patron pour sa direction immobilière. Ancien directeur financier de la société, Christophe Chupot supervise désormais les salons immobiliers Mipim, Mapic (Marché international des professionnels de l’implantation commerciale), Mipim Asia et Global City.

Rappelons que de nombreux acteurs, publics et privés, du Grand Roissy seront présent à la prochaine édition du MIPIM (et RoissyMail aussi !).

L.L.

Partagez cet article

Air France se lance dans une nouvelle guerre du Golfe

Pierre-Henri Gourgeon veut freiner le développement d’Emirates.

Cela pourrait être un remake de la guerre du Golfe, en version aérienne. Les compagnies européennes, Air France-KLM en tête, voudraient s’associer pour contrecarrer l’expansion de leurs rivales du Golfe en Occident, accusées de concurrence déloyale.

Le directeur général du groupe franco-néerlandais, Pierre-Henri Gourgeon, a affirmé qu’il allait s’adresser, avec d’autres compagnies européennes dont British Airways et Lufthansa, à la Commission de Bruxelles pour lui demander de freiner le développement d’Emirates et d’autres compagnies du Golfe, qui menace le secteur en Europe.

Dans un entretien publié le 11 octobre par l’agence de presse Bloomberg, il a estimé que «l’Europe est le carrefour du transport aérien international», et que «nous devons valoriser et défendre ce statut». Il a ajouté que le déséquilibre entre le Golfe et l’Europe mènera à terme à un transfert massif du trafic passager, ainsi que d’autres activités économiques, vers les “hubs” du Moyen-Orient. «Je crois que c’est très dangereux pour l’Europe. Ce qu’elles (les compagnies du Golfe) essaient de faire, c’est acheter nos emplois… Nous disons aux autorités européennes que nous avons besoin d’une stratégie qui nous donne une chance de résister», a-t-il argumenté.

D’après Pierre-Henri Gourgeon, Emirates, la plus grande compagnie du Golfe, paierait très peu de frais d’aéroport dans son hub de Dubai et échapperait à la plupart des charges sociales, ainsi qu’aux taxes sur les carburants. Si Air France-KLM disposait des mêmes avantages, le groupe européen amasserait 3 milliards d’euros de bénéfices d’exploitation selon lui.

L.L.

Partagez cet article