Inauguration d’une micro-crèche à Juilly, première d’un réseau de 4

L'arrivée des invités, samedi dernier.

La CC Plaine de France continue de rattraper le retard de son territoire en équipements et services publics. Samedi dernier était inaugurée la première “micro-crèche” à Juilly. Cet équipement fera partie d’un ensemble de 4 micro-crèches au total, qui sont actuellement en construction à Othis, Rouvres et Moussy-le-Vieux.

Le président Haquin pendant son allocution.
Corine Valade, déléguée de Moussy-le-Vieux, est en charge du pilotage du réseau

Plus d’une centaine de personnes ont assisté à l’inauguration. Après le traditionnel ruban et la visite des locaux, les élus ont pris la parole. Le président de la CC, M.Haquin (maire de Juilly, SE) a rappelé l’importance globale de la mise en place d’équipements publics eu égard aux besoins des populations. Parmi ceux-ci, la garde des jeunes enfants. D’où ce système de “micro-crèches”, qui permettra d’accueillir au total 40 enfants, de 7H30  à 18H30. Celle de Juilly a reçu le nom de “Petit Prince”, en hommage à Saint-Exupéry (et avec l’accord de ses descendants).

Le cout total du réseau se monte à 2.6 millions d’euros. La crèche de Juilly elle, a couté 621 752  euros (TTC) , financés par la CC , la Caisse d’allocations familiales , le Conseil général et la Mutualité sociale agricole  (MSA).

Après le président, le conseiller général Bernard Corneille,  Bruno Bahin,  maire du village voisin de  Thieux, mais qui intervenait en tant que président de la MSA Ile de France ont pris la parole, tous se réjouissant de cette ouverture. Ainsi que Mme Corine Valade, conseillère municipale de Moussy-le-Neuf (non! le Vieux! ), chargée de piloter le projet de micro-crèche, qui s’est montrée, comme à l’accoutumée, enthousiaste (elle est aussi auteure et conteuse, ce que nous ignorions mais  nous aurons l’occasion de parler d’elle (c’est une abonnée de RM).

Le sous préfet Humbert a conclu en attirant l’attention sur la nécessité  du développement global pour le secteur.

EV

Partagez cet article

Importants travaux de terrassement au sud de CDG.

Depuis quelques jours, les pelleteuses et autres engins de terrassement sont à l’œuvre au sud de CDG, à la sortie du Vieux-Pays de Tremblay. On peut apercevoir de nouvelles routes en travaux. Mais, pas de moyen de savoir ce qui s’y passe exactement: pas de panneaux, pas d’interlocuteurs…

On continue à chercher et on vous dit ça (enfin, si on y arrive…).

EV

Partagez cet article

Manuel Valls est venu inaugurer le nouveau commissariat de Villeparisis

En attendant le ministre

Jeudi dernier, c’est le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls,  lui-même qui est venu inaugurer le nouveau commissariat de police de Villeparisis. Beaucoup de personnalités l’attendaient: outre le maire de la ville, José Hennquin, la préfète Nicole Klein et le sous préfet Humbert, Madame Baccanini, Directrice Départementale de la Sécurité Publique, le député, maire de Claye-Souilly Yves Albarello, le président du conseil général et sénateur Vincent Eblé, les conseillers généraux Corneille (maire d’Othis) et Michèle Pélabere, ainsi que de nombreux maires de  la nouvelle circonscription de sécurité publique de Villeparisis / Mitry-Mory (qui concerne  les communes de Claye-Souilly, Compans, Gressy, Juilly, Le Mesnil-Amelot, Messy, Mitry-Mory, Nantouillet, Saint-Mesmes, Thieux et Villeparisis).

Mesdames Boccanini (directrice sécurité publique) et Hernandez la nouvelle commissaire

Le commissariat est ouvert en fait depuis fin décembre. Il compte 120 fonctionnaires dirigés par une jeune commissaire, Madame Laurence Hernandez. En décembre 2012, le commissariat, presque terminé, avait été ouvert aux conseillers municipaux (voir la visite ici, sur le site de la ville).

Après le traditionnel ruban, le ministre (avec tout le monde) a visité longuement les locaux.

Le commissariat a été conçu par les architectes Dollé et Labbé (voir ici) qui étaient présents jeudi. Très fonctionnels, clairs, les nouveaux locaux ravissent les fonctionnaires avec qui j’ai pu converser. Même les cellules de garde à vue sont… agréables.

les écrans de contrôle. Même les cellules de garde à vue sont filmées (écran de gauche)
José Hennequin pendant son discours

Le maire de Villeparisis (voyez le compte-rendu de l’inauguration déjà en ligne sur le site de la ville) a fait un discours (que vous pourrez lire ici) pour se réjouir de cette ouverture, attendue depuis… 18 ans !  Et a demandé une meilleure répartition des effectifs policiers en Seine-et-Marne. Car (j’en témoigne, depuis au moins 20 ans, car j’ai bien connu Villepa à cette époque), l’insécurité est toujours présente, spécialement au tour de la gare RER a rappelé le maire :

Nous sommes aussi confrontés à des phénomènes facteurs d’insécurité autour de notre gare du R.E.R B et j’ai quelques difficultés comme bon nombre d’habitants à assister quelque peu impuissant à de petits trafics quotidiens, aussi diurnes que nocturnes, des trafics qui ne font pas que déranger mais qui concernent aussi de jeunes enfants, efficaces guetteurs d’une économie parallèle.

Le député puis le ministre ont pris la parole à leur tour. Ce dernier  a tenu des propos très républicains.

Mon avis : enfin !

Je n’ai pas connu l’ancien commissariat, mais j’ai connu à l’époque, l’ancien de Villepinte, avant qu’il ne soit remplacé à son tour par un nouveau. Il était installé dans un vieux pavillon, rien ne permettait un bon travail pour les fonctionnaires. Je me souviens que, faite de place, certains gardés à vue étaient menottés au radiateur…  On  se réjouira donc, avec tout le monde, du nouveau commissariat de Villepa’. S’il est vrai qu’il faut contenir (et même diminuer) la dépense publique, la sécurité publique devrait être renforcée partout dans notre pays. De même que la justice, qui souffre depuis des dizaines d’années de dotation budgétaires dérisoires, eu égard aux besoins grandissants.

EV

Partagez cet article

L’intercommualité était dans toutes les têtes, lors de l’inauguration

La préféte Nicole Klein, Daniel Hacquin, président de la CC Plaine de France, Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot et M. Urbaniak, maire de Nantouillet

Ministre de l’intérieur (et donc des collectivités locales), préfète, sous-préfet, président du conseil général, député,  élus des communes concernées par le commissariat, tous réunis à Villeparisis, commune qui veut rejoindre la grande interco, les problèmes actuels de celle-ci étaient forcément dans toutes les têtes. D’autant que le matin même était publié dans l’édition 77 du Parisien, un article (plutôt bien fait) à ce sujet. C’est à lire ici.

Titré “La Ville refuse le mariage prévu par l’Etat”, l’article de Faustine Léo fait parler José Hennequin, le maire PS de Villeparisis: ” notre histoire et notre géographie font que nous sommes tournés vers le bassin de l’aéroport. pourquoi la préfète me demande t-elle de construire 150 logements par an en arguant que nous sommes voisins de Roissy et refuse de nous intégrer à une grande intercommunalité ?” se demande t-il.

C’est qu’en effet, et contre sa volonté, le schéma de coopération intercommunal envoie Villeparisis vers la CA Marne et Chantereine, plus au sud et groupée autour de Chelles. Or, selon le 2ème article du parisien, signé de Grégory Plesse, l’idée que Villepa’ rejoigne leur CA ne fait pas l’unanimité au sein même de Marne et Chantereine.

Difficile de vouloir Mitry et Compans, et de refuser Villeparisis…

Pendant que les personnalités attendaient le ministre, les discussions allaient bon train entre élus mais aussi avec la préfète Klein et le sous-préfet Humbert. Je voyais Yves Albarello, député du secteur, m’observer discrètement, mais dès que je le regardais, il détournait le regard. C’était marrant.  Il a fini par me dire bonjour quand on était, par hasard, côte à cote dans le couloir des cellules de garde à vue, pendant la visite. On ne s’est pas embrassé…

Pour revenir à l’article du Parisien, on peut y lire aussi que le maire (UMP)  du Mesnil-Amelot Alain Aubry  (dont la délégation a été rétablie, au passage…) verrait l’entrée de Villeparisis en … 2015, mais on ne comprend pas bien pourquoi. A moins qu’il ne s’agisse d’une question de future majorité (et encore…), on ne peut se prononcer, comme le maire l’a fait (dans RoissyMail) pour l’accueil de Mitry et Compans et exclure Villeparisis.

Peut-être que cette question sera évoquée lors de la réunion du 4 avril, prévue par Alain Aubry dans sa mairie et qui devrait rassembler tous les maires partisans de la “Grande Interco”.

Ça devrait être un grand pas en avant.

Un tuyau pour finir à l’attention d’Yves Albarello : selon nos informations  de l’intéressé), un autre maire UMP d’une ville importante du secteur est partisan de la Grande Interco. Il devrait prendre position publiquement (ici…) sur ce sujet. Ah! “ta” lettre ouverte“, Yves. On en est ce matin à 832 téléchargements !! Ça fait au moins 2000 lectures…

EV

Partagez cet article

Cocktail de printemps d’Holiday Inn Roissy : le bonheur, comme d’hab…

J'ai revu avec plaisir la charmante Amivi (une Togolaise), serveuse au restaurant

C’est devenu une tradition. Chaque année au début du printemps, Bérengère Niemann, la directrice de l’Holiday Inn de Roissy (4 étoiles) et son équipe invitent clients et amis pour un super cocktail (plus qu’un cocktail en fait, un bon repas).

C’est toujours un bon moment où les gens peuvent se rencontrer et parler tranquillement. J’y suis allé avec mon ami Gérard Couffignal (retraité, faut bien le sortir de temps en temps), juste avant de filer au commissariat de Villeparisis, où le ministre de l’Intérieur était attendu pour l’inaugurer (ci-dessus). Y’avait une centaine d’invités.  J’ai pu m’entretenir avec MM. Duval Fleury, les heureux propriétaires de l’hôtel, qui m’ont assuré que celui-ci se portait bien. Ce qui m’a réjoui car j’ai vu construire cet hôtel, inauguré, et fréquenté assez souvent. En plus du cocktail de printemps, Bérengère organise régulièrement des réceptions à l’hôtel comme, par exemple, la vue des Miss Nationale avec la Dame au chapeau (revoir ici)

Vous pourrez consulter les avis des clients sur la page spéciale de trip advisor. Ce qui est remarquable, c’est que Bérengère ou sa chef des ventes répondent à chaque observation, et quand il y a des critiques (ça arrive, bien sûr), elles ne font pas comme beaucoup: elles prennent en compte ces avis, s’excusent parfois et en tout cas en tirent les conclusions pour améliorer. Certains devraient en prendre de la graine…                                                 EV

Foto de famille avec Bérengère et son équipe, MM. Duval-Fleury, M. Ganet ...

Partagez cet article

Contournement Nord de la Francilienne : travaux annonciateurs !?

En vert, la première bretelle qui devrait être construite (doc ERDF, merci)

La ligne HT qui serpente dans les champs d'Epiais

Les choses bougeraient-elles ? Depuis quelques semaines on peut apercevoir un petit chantier (discret, pas de panneaux…) sur le territoire d’Epais-lès-Louvres (en venant de CDG). Il s’agit en fait (si on a bien compris) de travaux d’ERDF pour enfuir à 11 mètres de profondeur la ligne Haute Tension déjà enfouie sous le champs depuis… ? (j’vous dirai plus tard).

Ce sont des travaux préalables à la réalisation de l’Arlésienne, à savoir le contournement “Nord” ou “Est”, on sait plus comment l’appeler, de la Francilienne entre Mitry et Epiais-lès-Louvres. A priori, et en attente d’informations complémentaires,  le chantier d’un premier rond point-bretelle pour permettre l’accès (en venant de l’est) à l’A1, direction Lille, devrait commencer au début du second semestre 2013.

Personne n’en sait rien.

Mais que font nos élus ???

EV

Ce qu'on peut voir, à partir de la RD qui longe CDG au nord
Partagez cet article

Retour sur le MIPIM 2013 : j’ai eu de la chance !

La conférence du Grand Roissy sur le stand de l'EPA Plaine de France

François Asensi et François Delarue (PDG de l'AFTRP) lors de la présentation d'Aérolians

Le Mipim s’est donc achevé la 14 mars. Plus de 20 000 visiteurs y sont allés (à 1500 € l’entrée, ça fait un beau paquet…).

Vous pourrez voir ici le communiqué de l’organisateur Reed. Le Grand Roissy, accolé au Grand Paris a sûrement mieux fait parlé de lui que les années précédentes. On pourra regretter que, si les initiatives et conférences étaient nombreuses, il n’y ait  pas eu de communication globale sur tout ce qui touchait au Grand Roissy. C’est quand même pas difficile de synthétiser tout ça, en complément de la communication propre à chaque acteur.

Et, comme d’habitude, qu’on n’ait pas encore pris la décision de réaliser cette grande maquette (physique !) du Grand Roissy. Imaginez, avec tout : les aéroports? des avions,s pistes,  les RER TGV qui roulent, routes et autoroutes, les différents projets, les ZAE actuelles et à venir, les noms des  communes… en gros la carte du Grand Roissy mais transformée en (très) grande maquette animée. Ça coutera cher à faire, (et à transporter) mais je sais que si chacun met un p’tit peu la main à la poche, ça le fera. Et on peut même trouver (même si j’aime pas ça) des subventions. Visibilité assurée, à l’instar de la maquette du Grand Londres, vedette incontestée du MIPIM…

La maquette pourra servir au Mipim, au Mipim Asia, à la SITL, au MIDEST, au SIMI etc. Et pourrait entre temps être montrée en permanence quelque part sur CDG : à la Maison de l’Environnement, ou chez les Hubstart-Datagora (mais y’a plus de place), ou mieux, dans une future Maison de l’Entreprise du Grand Roissy, projet dormant des CCI…

J’ai eu de la chance !

Alain Juppé, maire de Bordeaux, en visite sur le stand de l'EPA

Mipim : Y aller cette année ou pas? That was the question pour moi juste avant le salon. En ces temps de crise, il faut faire attention au moindre sou. Dans un premier temps, je me dit, “j’y vais pas” et je traiterai le sujet à distance (y’a moyen). Je pense m’inscrire tout de même pour l’accréditation presse, mais comme je suis pas sûr, je ne m’inscris pas. Puis, voyant les programmes chargés (le mercredi)  pour le Grand Roissy, je pense y a aller finalement. Je vais sur le site du MIPIM et là je vois que les accréditations presse sont closes.. Grr… J’envoie un mail explicatif, et j’appelle derrière une des responsables du service de presse (qui se souvient bien de moi) et celle-ci me fait comprendre que, à une semaine de l’ouverture, il ne devrait pas y avoir de problème.

Du coup, j’achète, difficilement, un aller-retourpour le jour même  sur Easy-Jet (Air France même pas en rêve…) pour Nice. 202.40 €, un peu plus cher, normal, qu’une semaine avant. Je reçois une confirmation préalable du site d’Easy, mais qui n’est pas le billet lui même. Juste après, je reçois un mail  stupéfiant du service de presse du MIPIM: c’est niet ! Je rappelle ma correspondante. Réponse: oh mais Eric, je vous ai jamais dit que c’était OK …  Déçu, mais j’insiste pas. J’allais m’assoir sur 200 €. Car il faut savoir que le ticket d’entrée au MIPIM c’est 1500 € (gratuit pour les journalistes). J’essaye de prévoir une autre solution: un ticket d’entrée avec les exposants amis du Grand Roissy. Pas moyen, sinon de payer un peu plus de 400 € au service commercial du MIPIM.

Je relaisse tomber. Et vérifie mon compte bancaire en ligne après avoir reçu un mail bizarre (qui ressemblait à du fishing, méfiance) qui m’informait que le billet Easy Jet n’avait pas pu être émis. Joie (et jusqu’à ce jour) la CB n’est pas débitée.  Déçu quand même de ne pas y être, pour prendre fotos et sentir l’ambiance.

Jusqu’au mercredi en question: neige, gel etc. Si j’avais pris l’avion le matin, j’aurais été bloqué au moins 6h à CDG, comme d’autres… Et pas moyen de descendre de l’avion. Du coup, j’aurais dû dormir à Cannes : hôtels surbookés, et nuits à prix d’or!

Y’a une justice …

EV

Partagez cet article

Cancer : l’importance de la prévention (bis)

Après l'opération, RoissyMail continuait en direct live de l'hôpital...

Vous avez dû sûrement remarquer la campagne nationale actuelle (dénommée “Mars Bleu 2013″, voir ici) sur le cancer colorectal. C’est un des cancers les plus meurtriers en France, mais, souligne la campagne, il peut-être facilement traité si le dépistage se fait dès l’âge de 50ans, pour les hommes et le femmes.

Comme ce cancer s’est vivement intéressé à moi en 2004 et a recommencé en 2008 (foto), je suis sensible au sujet, vous pensez bien. Et comme je me rends compte régulièrement, qu’autour de moi de nombreuses personnes n’osent pas faire les actes de dépistage, j’en remet une louche ici : faites-le ! Ça fait pas mal et c’est important. J’avais déjà fait un article sur le même sujet dans RM 513, que vous pourrez utilement relire ici.

Hommage à “Prévention et Santé en Val d’Oise”

Et, en même temps, porter un coup de chapeau à l’association “Prévention et santé en Val d’Oise”, créée et cofinancée par la Conseil général (voir ici). Elle a envoyé récemment à toutes les personnes âgées de plus de 50 ans plusieurs courriers pour les informer et les encourager à faire un dépistage du cancer colorectal. Et, pour ceux qui n’ont pas répondu (comme moi, ce n’est pas bien…) elle a envoyé directement un test Hemoccult, à pratiquer soi-même.

C’est bien… Voyez aussi la page spéciale sur ce cancer sur e-cancer. Vous saurez tout.

EV

Partagez cet article