Voeux d’ADP à CDG. Augustin de Romanet a fait un discours très… commercial

Augustin de Romanet au micro (et Franck Goldnadel à gauche)

Il y avait beaucoup, beaucoup de monde au vœux d’Aéroports de Paris, à CDG 2E, jeudi dernier.  Après la projection d’un petit film (plein d’humour, je vais essayer de vous le trouver) très bien fait, Franck Goldnadel, le directeur de CDG a accueilli les invités par un discours (que j’essayerai de vous trouver) et a ensuite passé le micro à Augustin de Romanet, PDG du groupe Aéroports de Paris. Celui-ci a fait un discours très commercial, très business, très enthousiaste.  Vous pourrez le lire ici et promis (18 pages…) je vous en fais la synthèse plus tard, avec d’autres fotos (sinon je ne finirai jamais ce n° 858…). Mais, lisez, on y apprend plein de choses. EV


Partagez cet article

L’ancien préfet des aéroports, Alain Gardère, mis en examen pour corruption.

La préfet Gardére (3ème à droite) , lors des veux qu'il présentait à CDG, en décembre 2014

L’ancien préfet des aéroports (chargé de la sécurité et de la sûreté) CDG et du Bourget; Alain Gardère,  a été arrêté cette semaine, a passé deux jours en garde à vue et en est ressorti mis en examen pour corruption, placé  sous contrôle judiciaire, interdit de se livrer à tout emploi public et doit payer une caution de 150 000 euros.C’est lourd…   Ayant quitté  CDG fin 2014, il avait rejoint le CNAPS, comme Directeur. Je n’ai pas trop envie de commenter cette affaire, car ça me fait mal au ventre. On avait pas besoin de ça… Faites son nom sur google… EV

Partagez cet article

Les 42 maires sont invités lundi soir au siége, à Roissy. Une motion de la CC PMF, un communiqué d’Y. Albarello. Et une lettre psychédélique d’Alain Aubry

En bleu foncé la nouvelle CA Roissy Pays de France, en bleu clair, les 20 communes de ce qu'il reste de la CC Paines et Monts de France

Va t-on vers un apaisement? Patrick Renaud, président par intérim de  Roissy Pays de France a invité les 42 maires que compte cette nouvelle Communauté, au siège officiel de celle-ci, à Roissy-en-France, lundi à 19h. Pour dialoguer sur la situation. On aurait pu penser que les maires des 17 communes de sa partie seine-et-marnaise, qui pratiquent depuis le début la politique de la chaise vide (et, pour certains, de la terre brûlée) ne s’y rendraient pas, mais en fait, selon nos informations, ils viendront. C’est une bonne chose.

Car la situation n’évolue guère. les délégués communautaires des 37 communes la CC Plaines et Monts de France (PMF) se sont réunis lundi dernier et ont adopté une motion (la voir ici), dans laquelle ils dénoncent une fois de plus la situation. Ils estiment, d’après leur lecture du jugement du Tribunal administratif de Paris (qui avait suspendu l’arrête du préfet de région, revoir pourquoi ici), que les communautés actuelles doivent fonctionner normalement en attendant la décision du Conseil d’Etat.

Mais le préfet de région voit les choses différemment. Dans un courrier (le voir ici) adressé le jour même (6 janvier) de la décision du Tribunal administratif, aux maires de la nouvelle Roissy Pays de France, il dit qu’il faut appliquer la loi et donc, en gros, que Roissy Pays de France gère les affaires courantes en attendant la décision du Conseil d’État.

Mais les choses sont compliquées, notamment sur le plan financier. Il faut savoir que, depuis le 1er janvier, les taxes issues des 17 communes du 77 ne rentrent plus dans la caisse de la CC PMF (“restante”, 20 petites communes). Or le produit de ces taxes, selon PMF représente 90% (80% selon Alain Aubry, dans sa lettre à François Hollande, voir plus bas) des recettes.  Normalement, les dépenses afférentes aux 17 (payes, fonctionnement, contrats en cours…) devraient être payées par Roissy Pays de France.

Or la CC PMF ne participe pas aux réunions techniques de la nouvelle Roissy Pays de France, ne fournit aucun document. PMF continue à payer, puisant dans son bas de laine (expression appropriée, pour le coup), l’ensemble des dépenses courantes des 37 communes, comme si de rien n’était (on peut légitimement se demander pourquoi L’État laisse faire).

Mais cette situation ne durera qu’un temps, et PMF le sait. C’est pourquoi certaines communes parmi les 17 (pas toutes : il s’agit de Compans, Gressy, Moussy-le-Neuf, Othis et Saint-Mard) ont décidé une “démarche”(?) auprès du Tribunal administratif de Paris contre le courrier du préfet du 6 janvier.

Yves Albarello : “il faut en sortir !”

Dans un communiqué (intitulé “Laissons parler le bon sens”), publié le 21 janvier , Yves Albarello, maire de Caye-Souilly (une des 17) et député (LR) de Seine-et-Marne a une attitude plus nuancée. S’il met en cause le gouvernement (voilà le bilan néfaste d’une application idéologique et partisane, pour ne pas dire sectaire, de la Loi Lebranchu), il n’en prend pas moins acte de la situation (la loi est en vigueur)  et appelle le même gouvernement à ” intervenir pour sortir de l’impasse actuelle”.

Et réitère sa position depuis le début (revoir son interview dans Roissymail en juillet 2015) : La meilleure solution, comme je l’avais proposé il y a quelques mois, est de rattacher à la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France l’ensemble des 37 communes de la Communauté de Communes Plaines et Monts de France. En adoptant cette solution de raison, le Gouvernement réparerait sa faute initiale, inspirée par l’idéologie, et garantirait au sein de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, une représentation équitable de la Seine-et-Marne.

Voyez l’intégralité de son communiqué ici.

Jean-Louis Durand, maire de Marchémoret : “moi, président”…

Cette solution serait en effet la meilleure, je l’ai dit aussi depuis le début. Seulement les choses ne sont plus si simples. D’abord, il faut se souvenir que le préfet de région avait, lors d’une ultime réunion avec les élus (en octobre dernier revoir ici) accepté finalement d’inclure l’ensemble des 37 communes dans la nouvelle interco. Mais l’attitude jusqu’au-boutiste de Bernard Rigault, alors président de PMF, qui avait refusé cette option, a contraint le préfet a arrêter le territoire actuel, c’est à dire avec les seules 17.

Mais il y a désormais autre chose. Il se trouve que Jean-Louis Durand, maire (LR) de la petite commune de Marchémoret (qui fait partie des 20) fait office de président par intérim de ce qu’il reste de la CC PMF (soit les 20 communes). Je l’ai rencontré l’autre soir aux vœux de CDG. Et j’ai évoqué, dans une discussion avec lui et le maire de Roissy-en-France, André Toulouse, cette ultime possibilité éventuelle d’intégrer les 20  dans Roissy Pays de France. Réaction immédiate et vive de Durand : oh là-là ! non c’est impossible ! En fait (il est toujours à la recherche de postes…), la situation l’arrange bien: comme ça il pourrait rester président de PMF à 20…

Le pompon : une lettre d’Alain Aubry à François Hollande

Dernier “événement” : Alain Aubry (qui ne répond plus au téléphone…), maire (LR quand ça l’arrange) du Mesnil-Amelot vient d’écrire une “lettre ouverte” à François Hollande (et à Manuel Valls…), envoyée en … recommandé avec accusé de réception. Je vous laisse la découvrir ci-dessous (tous ceux qui l’ont lue ont pleuré de rire, même chez ses amis). Moi, en 20 ans, je n’ai jamais vu ça . Bravo M. Le Maire, voici un record ! EV


Partagez cet article

Une nouvelle association de compagnies européennes, pour lutter contre les taxes “excessives”

cliquez pour voir le site de A4E

Une nouvelle association de compagnies aériennes européennes, nommé A4E (Airlines for Europe) a vu récemment le jour. Cela a été annoncé à un sommet européen informel, réunissant les patrons du secteur aérien,sur l’aéroport de Schipol Amsterdam, les 20 et 21 janvier, à l’initiative du ministre hollandais de “Infrastructure et de l’Environnement, dans le cadre de la nouvelle présidence  néerlandaise de l’U.E. Voyez le programme du sommet ici. Les patrons d’Air France et d’ADP y étaient.

Trop de taxes aéroportuaires en Europe ?

La nouvelle association a déjà 5 membres : Air France KLM, easyJet, International Airlines Group, Lufthansa Group et Ryanair, qui représentent à eux seuls l’essentiel du trafic de l’U.E. Il s’agit en fait de renforcer, si j’ai bien compris, l’action lobbyiste de la profession auprès de Bruxelles. Il faut donc croire que l’autre association européenne, l’AEA,  ne peut pas faire le job…  Les sujets ne manquent pas, mais pour l’heure, c’est sur l’augmentation des taxes aéroportuaires en Europe que A4E veut mener la bataille : elle a sorti des chiffres, notamment  que sur les 10 plus grands aéroports européens,  les charges d’aéroport ont augmenté de 90% depuis 2005, alors que dans le même temps, les billets d’avion ont diminué de 20%.. Voyez le reste des chiffres et explications sur leur communiqué ici. Autre sujet, la concurrence jugée déloyale par les compagnies européennes, de celles du Golfe arabique (non abordé par le communiqué). Là, ça risque d’être une autre paire de manches…

A suivre. EV

Partagez cet article

Les internautes de Fedex ont désigné les Espagnols ou les Allemands futurs vainqueur de l’UEFA Europa League

Fedex est le principal sponsor de l’UEFA Europa League (ex Coupe de l’UEFA). Sur une page de son site, les visiteurs (979)  du transporteur express ont pu faire des pronostics  pour l’équipe vainqueur : elle sera allemande ou espagnole ! Mais rien n’est joué précise Fedex, dont le plus grand hub européen se trouve à Roissy CDG.

Cliquez pour voir la page UEFA de Fedex

Partagez cet article

Pierre Barros: “le gros sujet de l’année sera incontestablement l’agglomération Roissy Pays de France”. Soutien à Patrick Renaud

Pierre Barros pendant son discours, à l'Espace Germinal

Vendredi 15, c’était au tour de Pierre Barros, maire (ex PCF) de Fosses de présenter ses vœux aux personnalités. Comme tous, il a évoqué les attentats de 2015: ” non, je ne regretterai pas l’année écoulée. Trop de douleurs, trop de souffrances.”

Après avoir passé en revue l’action municipale de l’an passé et fait part des projets (notamment urbains: le centre ville de Fosses se transforme), il a  évoqué le regroupement intercommunal en cours et s’en est félicité :

En 2016, le gros sujet de l’année sera incontestablement la mise en place de l’agglomération « Roissy PAYS de France ».  Depuis plusieurs années maintenant, je restitue lors de la cérémonie des vœux les évolutions de notre environnement administratif en évoquant la Métropole du « Grand Paris » et une prochaine grande intercommunalité autour de l’aéroport de Roissy. Eh bien voilà, c’est fait !

Son enthousiasme est même allé un peu loin lorsqu’il évoque l’action des élus pour la création de cette grande Communauté (c’est l’État qui l’a décidée…): l’idée des élus du secteur a été d’organiser une communauté qui regroupe le plus largement possible les communes autour du plus important pôle d’attractivité, la base aéroportuaire Roissy Charles-de-Gaulle, pour être plus fort face au « Grand Paris ».


Et, comme chaque année d’ailleurs, il a rendu hommage à Patrick Renaud (droite…) et lui a publiquement affiché son soutien pour diriger le futur exécutif de Roissy Pays de France : Les prochaines semaines et les prochains mois vont être décisifs dans la construction de la gouvernance et l’organisation administrative de notre agglomération. Ce sera pour nous, les représentants de la ville de Fosses, l’occasion de renouveler notre confiance à Patrick RENAUD, qui a toujours fait preuve d’une vision ambitieuse et consensuelle au sein de Roissy Porte de France.




Partagez cet article

Aprolis a un nouveau DG: Benjamin de Castelnau

Le nouveau DG d'Aprolis. 40 ans... Voyez son beau parcours en cliquant ici

Aprolis est des grands du secteur de l’équipement de manutention (chariots élévateurs et autres matériels), qui distribue en France notamment les chariots élévateurs  Cat® (Caterpillar® célèbre marque mondiale). Benjamin de Castelnau est le nouveau DG de cette entreprise, présente depuis longtemps à  CDG.

J’ai demandé à Dominique Lavenaire, responsable d’intervention service  de l’agence CDG, de décrire, mieux que je ne pourrais le faire, leur activité dans notre région. Voici :

Aprolis, est implanté sur la zone de Roissy CDG depuis près de 30 ans, et dispose d’une agence avec un atelier de maintenance dédié au suivi de nos clients de Roissy CDG et des départements 93 et 77.

Notre équipe de 15 collaborateurs est spécialisée dans la maintenance de matériels thermiques et électrique (chariots élévateurs toutes marques, tracteurs de piste, tapis bagages, nacelles élévatrices, véhicules électriques). Aprolis dispose des accès sous douane toutes zones avec véhicules-ateliers complets permettant de traiter en mobile l’ensemble des opérations de maintenance et réparations des matériels qui nous sont confiés par nos clients.

La vente, la location, la maintenance, le rachat de parcs matériels sont nos métiers et nos spécialités. Cette expertise permet à nos clients de pouvoir se concentrer sur leurs activités propres et leur garantit un suivi optimum de tous leurs matériels de manutention.

La sécurité et la formation des collaborateurs sont bien sûr au cœur des préoccupations d’Aprolis, toujours au service de ses clients.

Working on the Forklift …

Premier Blanc, à gauche... Ca date de 1983

Je sais pas pourquoi, mais j’aime bien les chariots élévateurs. J’ai appris à en manier un (c’était un “Fenwick” PEG) en Afrique, il y a 5 siècles, lorsque je dirigeais l’entrepôt frigorifique du port de Cotonou. C’était … sportif ! Je me souviens qu’une fois, le chariot était tombé, suite à une mauvaise manœuvre du cariste (excellent pourtant, mais des accidents arrivent), en allant chercher une palette au quatrième niveau.  Pas de blessés, heureusement, mais  je vous dit pas le bazar pour le remettre sur pied, dans un grande chambre froide de  – 18° ! Depuis ce temps, les engins de manutention ont considérablement évolué, techniquement et en matière de sécurité.

Et puis, y’a toujours ça :

Cliquez, ça fait du bien ...

Et  voyez les paroles et traduction ici. EV

Partagez cet article

Jean-Pierre Blazy : “la France est désemparée”…

Lundi 11 janvier, Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse et député (PS) du Val d’Oise présentait les vœux de la municipalité aux personnalités. Toujours beaucoup de monde, toujours très long… Le député-maire a fait un discours centré principalement sur les attentats et, si j’ose dire, sur le “moral” des Français. Un discours, comme à l’accoutumée, où il pose davantage de questions qu’il ne fait de propositions. Et toujours … équilibriste. Avec des phrases mystérieuses de ce type : les citoyens sont tenus à l’écart avec une doctrine d’emploi de la police et de la gendarmerie où le maintien de l’ordre prime sur la sécurité publique.

Case prison

Ou encore ceci : On finit par oublier que les Français djihadistes ont le plus souvent été d’abord des jeunes qui ont vécu dans les quartiers de nos villes, sont allés à l’école de la République, puis  assez souvent sont passés par la délinquance et par la prison. Une police de proximité dans les quartiers au contact des habitants serait à même de faire du renseignement plus efficacement que les services de renseignement, surtout depuis la disparition des renseignements généraux, décidée par l’ancien Président de la République. Car si nous sommes en guerre, c’est que nous avons un ennemi, Daech à l’extérieur, mais à l’intérieur cet ennemi, il vit parmi nous, ce sont nos enfants !

Le maire a également dit ceci : Il nous faut en réalité véritablement repenser la sécurité dans une approche globale et démocratique qui ne concerne pas uniquement le terrorisme. Cela est essentiel pour refonder notre pacte républicain fissuré. J’aurai l’occasion de m’exprimer plus longuement sur ce sujet prochainement.

On va bien voir… Mais pas un mot en revanche sur les pratiques communautaristes qui, à mon avis plus qu’autre chose, sont responsables des ruptures actuelles. Pourtant J-P Blazy est bien placé pour traiter du sujetMoi aussi j’aurai l’occasion de m’exprimer plus longuement sur ce sujet prochainement, car il concerne, peut-être plus qu’ailleurs, notre région aéroportuaire.

Mais ça, c’est ma manière de voir les choses … Faites-vous une idée en lisant son discours ici. EV

Partagez cet article

2016 : “Défense de nos valeurs républicaines” ? Adresse à Bernard Corneille, maire d’Othis

J’ai reçu, avec plaisir, cette carte de vœux de Bernard Corneille, maire (DVG) d’Othis (77) et conseiller départemental. Je l’ai trouvée très jolie, avec ce bleuet, cette marguerite et ce coquelicot, aux couleurs de notre pays, donc. Et cette phrase de Neruda qui faisait allusion à l’époque aux militaires putschistes du Chili, qui ont tant tué. Du coup j’ai une pensée, parmi les victimes, pour Victor Jara, chanteur chilien arrêté dans les premiers jours du putsch, torturé (ces salopards lui avaient coupé les doigts…) puis massacré.  Voici une de ses chansons, que j’ai souvent en tête (et je la connais toujours par cœur, moi qui ne parle pas espagnol)  :

Qui menace “nos valeurs républicaines”?

Je reviens sur la carte de vœux de Bernard Corneille. D’abord je veux dire que c’est un homme que j’apprécie beaucoup. On a appris à se connaitre depuis qu’il est devenu maire d’Othis, succédant à Alain Romandel. C’est toujours un plaisir d’échanger avec lui, sur de multiples sujets. C’est un homme ouvert, originaire de… près de Bézier (il en a gardé l’accent), qui fut longtemps professeur de français dans le nord seine-et-marne. Il a été brillamment réélu maire au 1er tour en 2014 et réélu (un des rares à gauche) conseiller départemental (avec Marianne Margaté, PCF) en 2015. Personne n’aurait parié sur ce résultat.

Sur sa carte de vœux, il est marqué, en exergue, cette phrase : “Que l’année 2016 soit, plus que jamais, celle de la défense de nos valeurs républicaines”.  Les “valeurs républicaines”! La belle affaire ! Tous les politiciens évoquent les “valeurs”, sans qu’on sache exactement ce qu’il en est. Les valeurs, les valeurs…Ça me fait penser aux cabris du Général …

Ce qui serait bien, et c’est une adresse (publique donc) à lui, c’est que Bernard Corneille dise précisément par QUI sont menacées les “valeurs républicaines”, qui doivent donc particulièrement être “défendues” en 2016.  EV

PS : y’a aussi celle-là : “te recuerdo Amanda“… Magnifique


Partagez cet article