La bataille pour les terrains du site de PSA Aulnay a commencé

cliquez pour voir l'article de l'Usine nouvelle (infographie Usine nouvelle)

Le “scoop it” de Laurent Berteau a récemment mis en ligne un article de l’Usine Nouvelle qui évoque le devenir du site de PSA à Aulnay. Il a bien fait. Car au delà  du  véritable séisme que constitue la fermeture confirmée de l’usine en 2014 (3000 emplois concernés, et quatre fois plus si l’on compte les effets indirects -sous-traitants- et induits -tout ceux qui “vivent” du site) il faut penser à l’avenir.

Les cercles intimes savaient depuis au moins deux ans que PSA réfléchissait à la fermeture d’Aulnay dans le cadre de sa stratégie industrielle. Nombre, je peux en témoigner, de “cabinets” et autres promoteurs, agences d’aménagement ont commencé à réfléchir au devenir du site, bien avant l’annonce officielle de la fermeture.

C’est ce qu’il faut faire concrètement, maintenant. Il ne sert à rien, passée l’émotion, légitime, de l’annonce, de mener des combats d’arrière-garde qui risquent de faire perdre du temps à la nécessaire reconversion du site. L’exemple ( voici plus de trente ans ), même (et surtout) si les enjeux étaient d’une autre taille, de la sidérurgie lorraine est là pour le démontrer. Mon ami Antoine Porcu, ancien député (PCF) de Longwy l’avait bien compris (après…) :  avant les batailles homériques, il aurait fallu prévoir l’après sidérurgie. Aujourd’hui le nord de la Lorraine est toujours sinistré.

Nul doute que PSA jouera le jeu. En tout cas, ce ne sont pas les rodomontades d’un Montebourg qui arrangeront les choses.  A moins qu’il ne nationalise PSA et joue au capitaine d’industrie, il faudrait qu’il (lui et d’autres) arrête de faire croire que tout est possible et qu’un gouvernement puisse dire aux industriels ce qu’il faut faire, comme s’il était à leur place. Qu’il rallume donc de hauts fourneaux de  Florange, lui qui est si malin … Tout cela n’est que démagogie coupable.

Il faut travailler tous ensemble, dès maintenant, à la reconversion du site : PSA, Collectivités locales, Etat, monde économique…  Ce site est excellemment situé.

EV

Partagez cet article

MEIFE à Aulnay: la mauvaise ambiance perdure

L’ambiance ne s’arrange toujours pas à la MEIFE, la maison de l’Emploi d’Aulnay-sous-Bois (Villepinte, qui en faisait partie, va la quitter, à cause du bazar). En fait ça ne va plus depuis le changement de majorité municipale en 2008 qui a vu victoire de la gauche. Le maire  Gérard Ségura demande alors un audit (ou plusieurs) sur la gestion de la M2E, ancêtre de l’actuelle MEIFE. S’ensuit le dépôt de plusieurs plaintes contre X qui visait notamment les conditions du départ négocié (juste avant les municipales) de l’ancien directeur général. Plainte toujours en cours à notre connaissance, mais qui semble bien avoir fait pschitt…

La M2E a ensuite changé de nom pour devenir MEIFE, en alliance avec Villepinte. Mais les choses ne s’arrangent toujours pas, même après que le maire ait repris la présidence de cette Maison de l’Emploi. En mai de cette année, après qu’il ait déposé une nouvelle plainte, il annonce l’ouverture d’une nouvelle enquête préliminaire (lire le communiqué ici) qui vise cette fois des agissements dénoncés par un syndicat. Et, tout récemment, dans un communiqué à lire ici, sur le site de monaulnay.com , le syndicat SUD de la MEIFE relance le maire…

Bref, l’ ambiance délétère continue. Quel gâchis, quand on pense qu’à ces début, la M2E (qui s’occupait d’emploi et du développement économique) était citée en exemple, bien au-delà de la région parisienne.

EV

Partagez cet article

Manuel Valls, nouveau ministre de l’Intérieur a fait une de ses premières visites à Aulnay

Manuel Valls avec le maire d'Aulnay, Gérard Ségura (foto mairie d'Aulnay)

Manuel Valls a consacré un de ses tous premiers déplacements à la Ville d’Aulnay, une des villes qui souffrent terriblement d’insécurités dues au voyous. On ne peut que se réjouir de ce signe. Prions pour que le nouveau gouvernement fasse ce qu’aucun autre n’a su ou pu voulu faire (pas même Sarko-Guéant): supprimer les zones de non-droit, si nombreuses (le ministre aurait pu pousser jusqu’à Sevran…). Les gens souffrent !  Voyez le communiqué de la mairie d’Aulnay sur la visite ministérielle ici.

EV

Partagez cet article

François Hollande en meeting, samedi 7 avril à Aulnay

Cliquez pour voir le site du candidat socialiste

Sarkozy avait choisi Villepinte, ça sera Aulnay pour son challenger François Hollande qui sera samedi soir au gymnase Scohy.

Il interviendra notamment sur les questions de la jeunesse et des banlieues, a annoncé Gérard Ségura, maire (PS) d’Aulnay-sous-Bois

La veille, François Hollande fera un déplacement à Creil (60), si l’on en croit l’agenda publié sur son site web où, bizarrement, le meeting d’Aulnay n’est pas indiqué …

On se souviendra que François Hollande était déjà venu chez nous en octobre dernier c’était à Le Thillay (95), au moment des primaires socialistes. RoissyMail en avait rendu compte et pourrez revoir ici la vidéo (reprise le jour même par toutes les télés) où je demande au candidat si je peux lui serrer la main pour voir si elle était “molle” ou pas… (elle ne l’était pas).  Trop fort !

Bon, on tâchera d’aller au meeting pour vous rendre compte de l’ambiance.

EV

ET VOYEZ NA !

Partagez cet article

Bientôt 26 salles de cinéma supplémentaires dans le Grand Roissy !

Le futur multiplex Ciné Cité à Aulnay (illustration UGC)

Il y a, c’est clair, un manque d’équipements en général dans le Grand Roissy. C’est vrai au niveau hospitalier, universitaire et même de loisirs. Pour ces derniers, ça devrait s’arranger dans les années à venir. Avec le projet Europa City de Gonesse notamment, qui se fera à moyen terme. A court terme, ça s’arrange du côté des cinémas. Notre région aéroportuaire est très pauvre en la matière. Il n’y a que 10 établissements (11 si l’on rajoute le cinéma intercommunal de l’Ysieux, à Fosses, 12 avec le petit ciné de Livry, “Yves-Montand”) dans un rayon d’environ 20 mn autour de CDG. Et seulement une vingtaine d’écrans et un peu plus de 4000 fauteuils. Soit une moyenne d’un peu moins de 3.8 écrans pour 100 000 habitants, alors que la moyenne nationale est de 8.8.

Deux multiplex à venir : UGC Ciné Cité et Europa Corp Live

Le groupe cinématographique UGC exploitait

Read moreBientôt 26 salles de cinéma supplémentaires dans le Grand Roissy !

Partagez cet article

Les premiers forages du Métro Grand Paris Express ont commencé à Aulnay

De g à dr, au premier plan: MM. Dallier, Chaussat (conseiller général), Canépa, Leroy, Ségura, Santini, Guyot, Gaudron (député). On aperçoit la foreuse derrière.

Gérard Ségura, maire d'Aulnay et Maurice Leroy, ministre en charge du Grand Paris

C’était un symbole pour Aulnay, pour la Seine-Saint-Denis, pour le Grand Paris. Mardi , Maurice Leroy, le ministre de la ville en charge du Grand Paris avait tenu à participer à la cérémonie de lancement des forages (voir le communiqué) pour le  Métro Grand Paris Express (GPE). Celle-ci à eu lieu à l’emplacement même de la future gare, sur la RN 2 dont le maire, Gérard Ségura veut faire une nouvelle centralité urbaine : on est en effet ici entre les quartiers nord de la ville et ceux du sud, plus pavillonnaires.

Les autres maires concernés par les gares de la “ligne rouge” du GPE étaient là: MM Xavier Lemoine (Montfermeil), Stéphane Gatignon (Sevran), Alain Calmat (Livry) et Vincent Capo -Canellas (pour la gare Le Bourget Aéroport), tous ravis.  Philippe Dallier, maitre des Pavillons-sous-Bois était là aussi. Après la visite de la foreuse et après avoir pu voir une première “carotte” extraite du sol, les élus, le ministre, le préfet de Région Daniel Canepa, André Santini et Etienne Guyot, respectivement présidents du Conseil de Surveillance et du Directoire de la Société du Grand Paris (SGP) et leurs invités se sont dirigés vers la tente dressé pour l’occasion où les discours ont été prononcés.

Maurice Leroy : avec la SGP, le dialogue est constructif

La première carotte

Gérard Ségura s’est réjouit du choix d’Aulnay pour cette première. L’arrivée du GPE, qui concrétise le Grand Paris, est un espoir réel et un enjeu essentiel pour les habitants, a-t-il déclaré, en évoquant aussi le travail mené au sein du Contrat de développement territorial “Est Seine-Saint-Denis” (que nous vous présenterons prochainement). M. Billon, responsable technique à la SGP a donné des détails sur les forages. Etienne Guyot a informé que le matin même la SGP avait autorisé le lancement d’une procédure pour acheter , avec la RATP , 72 rames de 8 voitures (dont 37 pour la SGP, valeur 542 millions, livraison en 2020) pour la ligne “bleue” du GPE (voir le communiqué ici). André Santini s’est réjouit également de ce premier forage, avec son humour habituel. Le préfet de région a dit aussi quelques mots et le ministre Leroy a conclu comme à l’accoutumée avec enthousiasme. Se réjouissant du démarrage concret du GPE, il a déclaré que le choix du 93 pour commencer les forages n’était pas dû au hasard: “on a commencé par la Seine-Saint-Denis parce que vous avez beaucoup travaillé et que ce département avait beaucoup de retards“. Puis, louant la méthode du Grand Paris: “le dialogue est constructif  avec la SGP : rien n’est imposé, tout est approuvé avec les collectivités“.

Et juste après le ministre et le préfet Canépa devaient se rendre à 15 h à Dugny, pour la signature du CDT du Bourget (voir plus haut)

EV

Voyez la video diffusée sur

Partagez cet article

4ème Forum économique à Aulnay: la Seine-Saint-Denis bien lotie dans le Grand Paris

Le Forum, au Novotel d'Aulnay, jeudi soir
Le maire d'Aulnay, Gérard Ségura, a reçu le 4ème Forum

Après Rosny-sous-Bois, Le Bourget, Tremblay-en-France, c’était au tour d’Aulnay-sous-Bois, d’ accueillir jeudi soir, au Novotel,  le 4ème Forum économique  annuel organisé par le Conseil général (CG) de Seine-Saint-Denis, via son agence de développement économique SSDA.

Quelque 200 personnes avaient fait le déplacement et ont pu écouter les interventions, orientées sur la place de la Seine-Saint-Denis dans  le Grand Paris, faites par des personnalités de 1er plan. Jugez : outre le maire (PS) de la ville, Gérard Ségura, sont intervenus le préfet de Région, M. Canépa, André Santini, président du CS de la Société du Grand Paris, qui était accompagné d’Etienne Guyot (le nouveau DG de la SGP), Pascal Popelin, vice-président du CG, chargé des affaires économiques,  Francis Dubrac, président (entre autres) de SSDA, Guillaume Poitrinal, PDG d’Unibail Rodamco, et bien sûr Claude Bartolone, le bouillant président du CG. Vincent Placé, nouveau sénateur (EELV), annoncé, n’était pas là : on suppose qu’il avait d’autres chat(te)s à fouetter…).

Le maire Ségura a fait un discours de bienvenue, rappelant notamment que l’endroit où se tenait le Forum était tout à côté de la future gare Grand Paris d’Aulnay. André Santini a commencé son intervention, comme à

Santini : de l’humour qui n’empêche pas le sérieux. Ça change !

l’accoutumée, par une bonne blague “sexy”, mais l’a continuée, comme toujours aussi, d’une manière très sérieuse en relatant les étapes du Grand Paris et fait miroiter tous les bienfaits qu’on pourra en attendre. Cet homme d’expérience, plein d’humour (il a reçu deux fois le Prix de l’humour politique) a le don de passionner ses auditoires et … de leur remonter le moral. On aime ou on n’aime pas, moi j’aime… Je suis allé le saluer en lui disant que j’étais un de ses fervents admirateurs. Il m’a répondu, royal, : “alors vous êtes un homme heureux !”  J’étais ravi.

Poitrinal: 2 milliards d’investissements qui trainent…

Les prochaines étapes du Grand Paris Express (cliquez dessus pour voir le doc complet)
Guillaume Poitrinal, PDG d'Unibail Rodamco

Le préfet de Région a fait une intervention plus austère. Pascal Popelin a retracé les

Etienne Guyot, le nouveau DG de la Société du Grand Paris

atouts de la Seine-Saint-Denis. Mais l’intervention la plus remarquée fut celle d’Etienne Guyot, qui, à l’aide d’un Powerpoint (fort bien fait, et que je vous recommande de consulter ici ). Guillaume Poitrinal, un brin amusé par les procédures à venir du GP, qui s’annoncent longues, a réitéré, non sans raison, ses critiques contre la lenteur du traitement des recours dans notre pays, qu’il avait déjà émises lors de la pose de la 1ère pierre d’Aéroville . “Nous avons 7 milliards d’investissement en cours, dont 2 sont bloqués par des procédures, alors que tout est prêt chez nous“, a t-il déploré, n’hésitant pas à viser nommément la lenteur du tribunal administratif de Pontoise, notamment. Claude Bartolone a conclu, longuement, longuement…

Synthèse des projets territoriaux de la Seine-Saint-Denis.

Les orateurs ont ensuite répondu

Read more4ème Forum économique à Aulnay: la Seine-Saint-Denis bien lotie dans le Grand Paris

Partagez cet article

Rencontres d’Avenir à la Banque populaire d’Aulnay

An centre, Mme Lu, chef de l'agence d'Aulnay. A ses côtés, de g à dr, Stéphane Hundt, Laurence Triquet et Isabelle Delprete, chef d'agence à Bondy et leurs autres collègues

C’était hier soir, à l’agence de la Banque Populaire Rives de Paris : une “Rencontre d’Avenir” comme en organise régulièrement la banque à l’attention de ses clients et prospects. En présence de nombreux invités. On a revu avec plaisir à l’occasion M. Legrand, de la Chambre de Métiers 93 -partenaire historique de la banque-  ainsi que M. Marnière, le patron de Stamex International (Garonor).

Mme Thuy-Lin Lu, chef de l’agence, a accueilli tout le monde en faisant un discours chaleureux et intéressant : elle a annoncé la mise en place, en ce moment à la BP, d’un prêt spécial (pro et particuliers) à 3.5% sur 7 ans, ce qui n’est pas mal.

Laurence Triquet, la directrice du secteur Seine-Saint-Denis Est (qui regroupe 8 agences)  a évoqué la philosophie qui anime la Banque populaire: grande proximité avec les clients, qualité de service,. Son intervention fut confortée par celle de M. Roger Berthomé qui est le directeur régional (73 agences : Oise Val d’Oise, Seine-Saint Denis) et qui a remplacé Christian Tochon, appelé à d’autres fonctions dans l’Essone.

La banque coopérative, dirigée par M. Criton, a tenu son AG le 7 avril à Beauvais. Elle a fait un bénéfice de plus 45 millions d’euros et il a été voté à cette occasion la distribution d’un intérêt de 3.375% pour chaque part sociale de 16 € soit 0.54€. Vous pourrez lire avec intérêt (aussi…) le rapport 2010 ici.

La banque populaire est la banque de notre agence VPP depuis le début, en 1996. Nous apprécions toujours la qualité du service, la grande écoute de nos différents interlocuteurs qui se sont succédés au fil des années (et surtout quand nous avons des difficultés!). Merci à tous et bien sûr, nous vous la recommandons. La banque est bien implantée dans le Grand Roissy et il faut noter,en plus des agences, le centre d’affaire de Paris Nord 2 (dirigé par Eric Besombes) , destiné aux PME, à partir d’un chiffre d’affaire conséquent.

M. Stéphane Hundt, qui est le chef d’agence du Raincy, qui suit nos comptes et qui nous connait bien, était aussi là hier soir. C’est un homme très agréable, très pro, et on lui adresse un salut particulier ici.

EV

Partagez cet article

“Paris Porte Nord-Est” prépare son Contrat de Développement Territorial”

Le conseil municipal d'Aulnay, lors du vote de la délib' Grand Paris (foto A. Bernuzeau, mairie d'Aulnay)

L’association a été créée en décembre dernier. “Paris Porte Nord Est” regroupe les communes d’Aulnay, Sevran, Livry-Gargan, Montfermeil et Clichy-sous-Bois (93). Elle est présidée par le maire (PS) d’Aulnay, Gérard Ségura.  Il s’agit pour ces communes, qui vont être bien fournies en gares du métro “Grand Paris” (celle d’Aulnay, située au carrefour de l’Europe-excellent emplacement- fera partie des premières) de se préparer pour signer avec la Société du Grand Paris un Contrat de Développement territorial, comme le prévoit la loi “Grand Paris”.  Pour se faire, elles ont mis en place un “groupement de commandes” pour réaliser les études d’urbanisme nécessaires. La part d’Aulnay se monte à plus de 136 000 €. Vous en saurez plus dans le communiqué à lire ici.

EV

Partagez cet article

A l’occasion des 30 ans de sa mort, F. Asensi rend hommage à R. Ballanger

Robert Ballanger. (foto piquée sur le blog d'Asensi)

François Asensi, député (gauche, SE) de Seine-Saint-Denis, vient de rendre un hommage, à l’occasion du 30ème anniversaire de sa mort, à Robert Ballanger, qui fut longtemps, entre autres, président du groupe communiste à l’Assemblée nationale et maire d’Aulnay-sous-Bois. Étant son suppléant, Asensi lui avait succédé comme député, le 26 janvier 81.  Vous pourrez voir cet hommage diffusé sur son blog  ici. Je vous recommande de le lire, c’est une tranche

Read moreA l’occasion des 30 ans de sa mort, F. Asensi rend hommage à R. Ballanger

Partagez cet article

Christine Poussard, nouvelle directrice de la MEIFE

Ca faisait un moment qu’on voulait vous la présenter… C’est Christine Poussard, la nouvelle directrice générale de la MEIFE, la maison de l’emploi commune à Aulnay et Villepinte, héritière de la défunte M2E. Voici un rapide portrait :

Christine Poussard connait bien le terrain.

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les domaines de l’économie, de l’emploi et de l’insertion sur la ville d’Aulnay-sous-Bois, Christine Poussard bénéficie d’une véritable connaissance du territoire.

Elle débute sa carrière dans le secteur de l’emploi en 1990, puis gravit les échelons pour diriger en 2001 Aulnay Intérim.

A la tête de la Mission Locale de la Maison de l’Emploi en 2003, elle occupe ensuite les fonctions de Directrice Développement en 2009.

Véritable passionnée dans le domaine des actions sociales permettant le retour à l’emploi des Aulnaysiens et Villepintois, Christine Poussard, Directrice Générale de la Maison de l’Emploi, de l’Insertion, de la Formation et de l’Entreprise, contribue efficacement au développement de cette Maison de l’Emploi, et ce grâce à son expérience riche, son sens du contact et sa collaboration avec les élus du territoire.

Vous pourrez, si vous ne l’avez déjà fait, connaitre la nouvelle organisation et les nouvelles missions de la MEIFE dans la pub en haut à droite. Rappelons que ladite MEIFE est présidée par l’excellent Abdellah Benjana, 1er adjoint au maire d’Aulnay, (M. Segura, PS), en charge des affaires économiques, que nous saluons (les deux) au passage.

EV

Partagez cet article

Du nouveau à Aulnay et à Villepinte : la MEIFE

Exit la M2E, vive la MEIFE (Maison de l’Emploi, de l’insertion, de la formation et de l’entreprise) . Après la crise intervenue au moment des dernières élections municipales, la nouvelle municipalité (PS , PC et Verts) a remis un peu d’ordre dans ce qu’il fallait bien appeler, à la fin, le foutoir de la M2E (voir un épisode de la crise ici, dans RM 461). L’instrument de développement économique qui, en son temps (à ses débuts) avait fait l’admiration de beaucoup (dont nous) était devenu un machin compliqué, aux structures multiples et enchevêtrées. La nouvelle majorité municipale d’Aulnay , sous la houlette du 1er adjoint chargé des affaires économiques, M. Benjana, a reformaté l’ancienne structure et l’a renommée, sûrement dans un souci de simplification et d’efficacité. Voir aussi ici .

EV

Nouvelle structure, nouveau nom, nouveau logo, nouvelle direction (c’est Mme Possard qui dirige) : on vous en dira plus la semaine prochaine, mais vous pouvez déjà découvrir leur nouveau site web ici (qui devrait être complété dans les jours qui viennent).

On leur souhaite plein succès et que la grande ville d’Aulnay (la plus grande ville de la région aéroportuaire)  retrouve la place importantes qui lui revient dans le concert du Grand Roissy.

EV

Partagez cet article

L’Anglais Hammerson vend la majorité de O Parinor au Coréen NPS

Inauguration de O Parinor (juillet 2009) qui a succédé à "Parinor"

La nouvelle est tombée hier sur le site Business Immo. Le groupe britannique Hammerson va vendre 51% du centre commercial O Parinor, d’Aulnay-sous Bois à un fonds de pension sud-coréen NPS, pour 231 millions d’euros.

Vous pourrez aussi voir ce que le site de l’AGEFI écrit sur ce fonds de pension (le 5ème au monde) qui fait ses emplettes en Europe et ici le site (en français) de NPS. La gestion du site sera toujours assurée par Hammerson.

Partagez cet article

Le groupe pharmaceutique Guerbet s’agrandit à Aulnay-sous-Bois

Entreprise historique en Seine-Saint-Denis, Guerbet veut franchir un cap et va agrandir son site d’Aulnay-sous-Bois. Ses dirigeants et le maire (PS) de la ville Gérard Segura ont posé, mercredi, la première pierre d’une future unité de remplissage pharmaceutique de 3.000 m², dans la zone industrielle de la Garenne.

Une quarantaine de personnes a assisté à la pose de la première pierre.

Le groupe spécialisé dans la fabrication de produits de contraste, des solutions pour l’imagerie médicale, a investi pas moins de 48 millions d’euros dans ce bâtiment qui sera six fois plus vaste que l’atelier actuel et dont l’inauguration est prévue pour avril 2012. Son ambition ? Transformer le site aulnaysien «en un site pharmaceutique d’envergure mondiale».

Comptant 1.300 salariés au total, dont plus de 600 dans le Grand Roissy

Read moreLe groupe pharmaceutique Guerbet s’agrandit à Aulnay-sous-Bois

Partagez cet article