C’est bientôt “le Bourget” !

cliquez pour voir la plaquette

Le temps passe vite ! C’est déjà le temps du salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE), le 1er au monde, qui se tient dans l’aéroport du Bourget. C’est toujours un grand, non, un immense moment ! A déguster avant que, en décembre, les hordes de démagogues déçus de l’extrême-gauche mondiale viennent piétiner (au moins), nos plates-bandes à l’occasion de la conférence mondiale sur les changement climatiques qui se tiendra au même endroit (voir ici), en décembre. Endroit mal choisi pour parler du réchauffement climatique: on a eu, une fois de plus, plus froid que d’habitude en mars, avril, mai, et l’an passé j’ai dû mettre le chauffage au bureau en plein été.

Plus sérieusement,il y a un espace “jeunes” (gratuit, voir ici) et un forum emploi-formation pour ce secteur qui emploie depuis des années. Cette fois, le gouvernement, aux abois, s’en fait le relais en annonçant 15000 créations pour 2015 (voir ici). EV

crédit photo : (Verrier, Sunlight Image) pour SIAE

Partagez cet article

Le Parc d’activités Descartes lancé au Blanc-Mesnil. En plus, 97 logements à venir

Une cérémonie sympathique s’est déroulée au Blanc-Mesnil (93), mercredi dernier, à l’occasion de la pose de la “première pierre” du futur parc “Descartes” (avenue Descartes, non loin de l’aéroport du Bourget). Ce parc comprendra, sur presque 16 ha, une partie activité (7921 m2 de plancher) et un ensemble de 97 logements.

Le maire Thierry Meignen à la truelle

Ce projet remonte à l’ancienne municipalité (PCF depuis…1935 !) qui avait lancé en 2012 un appel d’offre pour aménager ce terrain dont elle était propriétaire. Plusieurs entreprises spécialisées avaient répondu, dont les groupes SEGRO et SPIRIT.

C’est ce dernier qui l’avait emporté (avec son ajout logements). Le terrain a été acheté en 2014 et les PC obtenus. Et, finalement, SEGRO a reprit contact avec SPIRIT. Ce qui a a aboutit à un partenariat : SEGRO (qui est une foncière européenne) reprend le projet auprès de SPIRIT, et ce dernier construit et commercialise.

Vous pourrez voir le détail de la partie activités  sur cette note commerciale.

Un programme “haussmannien” au Blanc-Mesnil ?!

Cliquez pour lire la plaquette commerciale

Voici le programme des 97 logements, nommé “Carré Haussman”, plutôt impressionnant. C’est sûr que ça changerait la physionomie du quartier et l’image de marque du Blanc-Mesnil. Voyez aussi la page web du programme ici, avec vidéo et prix (très, très attractifs, je vais en parler à mon fils, qui a de l’argent, lui).

Le nouveau maire du Blanc Mesnil

Félix Bertojo, PDG de SPIRIT, a pris la parole, suivi de (l’excellent, je l’ai revu avec plaisir) Christophe Broncard, directeur Développement Europe du Sud de SEGRO. Puis du nouveau maire (UMP) de la ville, Thierry Meignen, dont j’ai fais la connaissance. Il a fait un discours très pro-entreprises, ce qui change effectivement avec la municipalité précédente qui avait asphyxié les entrepreneurs avec des taxes locales prohibitives (les plus chères du Grand Roissy). J’ai parlé un peu avec lui et il m’a fait une excellente impression. C’est un natif de la ville, impliqué depuis longtemps dans la vie et dans la politique municipale, qui est bien compliquée (il fait face actuellement à des attaques), comme on peut se l’imaginer, après ces années de glaciation communiste (et de réchauffement communautariste). J’essaierai de le revoir pour une interview. En tout cas, le Blanc-Mesnil est, comme l’a rappelé utilement le maire, un territoire avec des atouts (entre CDG et Le Bourget), que ses prédécesseurs, j’en témoigne, ont toujours négligé.  EV

[easyrotator]erc_29_1426864285[/easyrotator]

Partagez cet article

Bruno Beschizza (UMP) élu président du Seapfa, après 3 tours de scrutin avec les voix de la gauche

Bruno Beschizza (foto ville d'Aulnay)

Bruno Beschizza, nouveau maire UMP d’Aulnay-sous-Bois a été récemment élu président du SEAPFA, un syndicat mixte qui regroupe depuis longtemps les communes de Tremblay, Villepinte, Sevran, Aulnay et Le Blanc-Mesnil.Il est présidé depuis 19 ans par François Asensi, député (FG) et maire de Tremblay. Il n’étais pas candidat pour une nouvelle présidence.

Au terme d’une séance qui a dû être sportive.  Normalement, la majorité des délégués donnait la gauche majoritaire : 19 contre 18 à droite. Stéphane Gatignon, maire EELV de Sevran s’était porté candidat. Mais il n’a pas été élu. Il faut se souvenir que l’opposition est vive (c’est un euphémisme) entre Asensi et Gatignon. Celui-ci, après avoir été le “poulain” du premier, est rentré en conflit (revoir ici) et la dernière campagne des municipales n’a pas arrangé les choses, Asensi ayant ardemment soutenu la candidature de sa suppléante Clémentine Autain contre Gatignon, sans succès donc (revoir ici).

Il y a eu trois tours de scrutin et, au troisième, Asensi a demandé à ses partisans de voter Beschizza. Il s’en est expliqué dans la presse en précisant que c’était normal, puisque Villepinte, Aulnay et Le Blanc-Mesnil étaient passés à droite.

Ce qui a fait réagir Gatignon, comme on peut l’imaginer. Voyez cet article, c’est pas mal. EV

Partagez cet article

La Convention cadre “CDT” du Bourget est signée

Beaucoup de monde pour assister à la signature
V.Capo-Canellas accueillant le ministre Leroy et le préfet Canépa

Le président de la CA “de l’aéroport du Bourget”, Vincent Capo-Canellas a eu une bonne idée pour la cérémonie de signature de la Convention cadre pour la mise en œuvre du Contrat de Développement territorial CDT de ce qui est désormais appelé le “Pôle Métropolitain du Bourget” (PMB). Il a choisi le hangar où sont entreposées les “archives” du Musée de l’Air et de l’Espace et où sont installées “Les Ailes de la Ville“, une association d’insertion professionnelle créée en 2008 par le Musée et L’Aéro-Club de France.

Ce hangar est situé dans “l’autre Bourget”, celui qui est moins connu, côté Dugny.

Rachid Bradaï ( à droite), expliquant les Ailes de la Ville au ministre... de la Ville

Avant de procéder à la signature de la Convention, le Ministre Leroy, le préfet de Région D. Canépa et le sous préfet de Sarcelles, Henri d’Abzac , les élus et les nombreux invités accueillis par le Maire de Dugny, André Vayssière ont pu ainsi visiter l’atelier de réfection du “Bermuda”  (un hydravion mythique qui a fait sa carrière en Polynésie), rencontrer l’équipe éducative et son directeur Rachid Bradaï (une vieille connaissance, coucou Rachid) et admirer l’incroyable collection de moteurs d’avions disposés un peu partout dans le hangar.

La cérémonie s’est déroulée juste devant l’hydravion. Tour à tour, les signataires de la Convention ont pris la parole :  les maires de Dugny, du Bourget, de Blanc-Mesnil, de Bonneuil-en-France, de Drancy,  de La Courneuve*, le président du Conseil général du Val d’Oise (représenté par Luc Stréhaiano). Le préfet Canépa a dit quelques mots et le ministre Leroy a conclu, louant une fois de plus l’entente des partenaires autour de ce projet de CDT. Voyez son discours écrit ici, mais le ministre s’en est volontairement  écarté pour exprimer plus librement son enthousiasme sur le Grand Paris dont son ministère à  la charge.

Tout cela était bien sympathique (un peu longuet toutefois…) et c’était bien agréable de voir les différents partenaires, aux couleurs politiques différentes, s’accorder sans arrières-pensées politiciennes sur un projet de territoire autour des trois gares GPE : deux au Bourget et une au Blanc-Mesnil.

Vous pourrez voir ici la convention dans le détail et  là un résumé. Le projet s’appuie bien évidemment sur l’aéroport, 1er aéroport d’affaires en Europe, et le futur pôle aéronautique autour d’Eurocopter (projet Aigle, d’ailleurs, M. Laruelle, DG du pôle de compétitivité ASTECH, était là) , prévoit d’importantes modifications urbaines sur un territoire jusqu’ici plutôt éclaté, des logements, des établissements de formation (dont évidemment, comme tout le monde, un lycée des Métiers de l’Aérien).

Cliquez dessus pour consulter la Convention cadre

Parmi les invités, on notait la présence de Marie-Georges Buffet, député et ancienne secrétaire nationale du PCF, qui était tout sourire et à communié volontiers au consensus ambiant… Il y avait aussi Michel Deronne, directeur de l’Aéroport du Bourget, Hervé Dupont, DG de l’EPA Plaine de France…

En tout cas, il y en a un qui était très content: c’est Vincent Capo Canellas, sénateur maire du Bourget et président de la CA: il l’a son “pôle du Bourget”…

Félicitations à tous. Cette convention CDT est la dernière qui concerne et boucle  le territoire du Grand Roissy, (dont je maintiens, il suffit de regarder la carte, que celui du Bourget est partie intégrante), après celles de Val-de-France Gonesse, Cœur de Roissy Terres de France, Est Seine-Sant-Denis .

Manque plus que celui du Mesnil-Amelot…

EV

* La Courneuve, qui fait partie de la CA Plaine commune (autour de Saint-Denis) n’a pas signé la convention (elle devrait le faire prochainement) pour une raison bien obscure : la CA n’aurait pas été associée aux travaux préliminaires, m’ a expliqué son président Patrick Braouzec (actuellement président de Paris Métropole ), présent à la cérémonie.  Une petite rivalité territoriale pour le leadership aux Portes de Paris?

Partagez cet article