Barbecue de l’AIPG

Herve Leroy, Thierry Poignant et Frédéric Vernhes, président de la CCI 95

Vendredi dernier, en même temps que l’inauguration de la MDE (voir dessous), se tenait le traditionnel barbecue de l’AIGPF (Association inter entreprise de Gonesse et du Pays de France). Ça se passait à la salle des fêtes de Bonneuil-en-France, mise à disposition par la mairie.

Rappelons que l’association a été créée en 1968. Anecdote, me rappelait hier au téléphone Frédéric Vernhes, c’est son père, Pierre, avec quelques collègues industriels qui s’étaient rapprochés pour traiter le courrier, en pleine grève de 1968. Ils ont après crée l’association.

L’AIGPF est présidée par Hervé Leroy, qui passera la main en 2018 à Thierry Poignant, actuellement vice-président.EV (merci à Robert Delpit pour les fotos)

Partagez cet article

C’est bientôt “le Bourget” !

cliquez pour voir la plaquette

Le temps passe vite ! C’est déjà le temps du salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE), le 1er au monde, qui se tient dans l’aéroport du Bourget. C’est toujours un grand, non, un immense moment ! A déguster avant que, en décembre, les hordes de démagogues déçus de l’extrême-gauche mondiale viennent piétiner (au moins), nos plates-bandes à l’occasion de la conférence mondiale sur les changement climatiques qui se tiendra au même endroit (voir ici), en décembre. Endroit mal choisi pour parler du réchauffement climatique: on a eu, une fois de plus, plus froid que d’habitude en mars, avril, mai, et l’an passé j’ai dû mettre le chauffage au bureau en plein été.

Plus sérieusement,il y a un espace “jeunes” (gratuit, voir ici) et un forum emploi-formation pour ce secteur qui emploie depuis des années. Cette fois, le gouvernement, aux abois, s’en fait le relais en annonçant 15000 créations pour 2015 (voir ici). EV

crédit photo : (Verrier, Sunlight Image) pour SIAE

Partagez cet article

Guy Messager, président du SIAH, clôt les voeux, et bétonne les lits.

Guy Messager pendant son discours

C’était le 29 janvier, et ma dernière présence aux cérémonies des vœux. J’en ai raté pas mal (on était invité  partout) , et je veux tout de suite présenter mes excuses aux maires et autres personnalités à qui j’ai fait faux bond. La seule raison est la fatigue,  due la grippe et à la surcharge de travail et mon côté actuel de  “poor lonesome cowboy”…

Je suis donc allé avec plaisir , le 29, aux vœux de Guy Messager, maire honoraire de Louvres, mais toujours président actif du SIAH, le syndicat des eaux (en fait d’aménagement hydraulique) de l’est du Val d’Oise. C’était dans la salle des fêtes de Bonneuil-en-France, (où se trouve le siège du Siah) et tout le monde a été chaleureusement accueilli  par Jean-Luc Herkat, l’excellent maire de la commune.

“Contre les lits trop bétonnés”

Y'en a qui aiment la barbe-à-papa au foie gras...

C’était une cérémonie sympathique, “œcuménique” même (ça me fait toujours rire), comme c’est de rigueur dans les syndicats intercommunaux (devinez pourquoi). Guy Messager (centriste indéfectible) , en pleine forme (il a eu des problèmes de santé il y a quelques temps, mais je peux vous dire qu’il à la patate)  à fait un discours à la fois technique et politique, comme il sait faire, et dans lequel il s’engage à lutter contre les “lits trop bétonnés”.

On ne pourra qu’être d’accord avec lui. Voyez le ici.

Barbe-à-papa au foie gras ? Sans moi !

C’était sympa et le buffet, concocté par Harry Traiteur, était au top. Il est quand même allé loin sur une nouveauté (?) : la barbe-à-papa au… foie gras ! J’ai goûté, un peu forcé par de charmantes demoiselles. Mais non, sans moi…  Je préfère encore ça: EV


Partagez cet article

Bientôt l’usine ultra-moderne d’Eurocopter à Dugny-Bonneuil

La future usine, comme si on y était déjà

C’était un grand moment, attendu par tout le monde. Au terme de deux années de travail collectif (élus de toutes tendances confondues, Etat, Eurocopter), la première pierre de la superbe usine d’Eurocopter a été posée le 20 juin sur son futur emplacement: en lisière de l’aéroport du Bourget (sur l’ancienne base de l’aéronavale), à cheval sur Dugny (93) et Bonneuil-en-France (95). Cliquez ici pour bien voir l’emplacement, dans l’article que nous avions publié dans RM 571,en mars 2011.

Une partie des personnalités

Il y avait du beau monde, accueilli par Guillaume Faury, Président et CEO de la filiale “hélico” d’EADS, Eurocopter. Parmi les invités : le sénateur maire du Bourget, président de la CA “de l’aéroport du Bourget”, Vincent Capo-Canellas, les maires de Dugny, André Vessière, de Bonneuil,  Jean-Pierre Herkat, de La Courneuve, Gilles Poux,du Blanc Mesnil, Didier Mignot, de Garge-lès-Gonesse, Maurice Lefevre, les présidents des CG 93 et 95 : Stéphane Troussel et Arnaud Bazin,  Marie Georges Buffet, députée de La Courneuve, Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy…

L'arrivée de Claude Bartolonne. A gauche de lui,Stéphane Troussel, le préfet Galli, à droite A. Veyssiere, Marwann Lahoud,

Et le nouveau (on a oublié de vous le présenter) préfet de Seine-Saint-Denis, M. Philippe Galli et … surprise Claude Bartolonne, président de l’Assemblé nationale, député de Seine Saint Denis, venu surtout en tant qu’ancien président du CG. Et bien sûr les cadres d’Eurocopter .

Voyez, à  la fin de ce film édité par Eurocopter  l’occasion du salon du Bourget, une partie des interventions:

La future usine remplacera celle, historique (datant de … 1917), de La Courneuve, qui sera déménagée.

Les discours se sont succédés. Plusieurs cadres du groupe ont parlé, dont bien sur Guillaume Faury, mais avant lui Marwann Lahoud, Directeur Général Délégué à la Stratégie et au Marketing d’EADS, qui a avoué : “quand on m’a annoncé, en 2008, l’éventualité d’un déménagement de l’usine de La Courneuve à Dugny, je n’y croyais pas, c’était trop difficile “(on sait que l’usine nouvelle a failli être construite en Allemagne). “Mais c’est ok maintenant, tout le monde a été d’accord et on va commencer à construire, et on construit rarement d’usine industrielle comme ça”, s’est-il félicité. Il a remercié tout le monde.

Le président de l'A.N, Claude Bartelone, a été "cadeauté" par Guillaume Faury, d'une belle maquette, en matériaux composites, les mêmes qui composent les pales "d'hélicopter"

Guillaume Faury a expliqué que le site de La Courneuve était devenu trop exigu, qu’il fallait doubler la surface pour répondre aux besoins de production. Le nouveau site le permet et, avec l’accès direct au tarmac, l’accueil des clients sera sérieusement facilité (on imagine…). Le site, rappelle-t-il, accueillera aussi les équipes d’Innovation Works, la R&D d’EADS, dont la partie française est actuellement basée à Suresnes (92). L’ensemble, dont l’investissement atteindra 120 millions d’euros, constituera une vitrine technologique pour toute la région Ile-de-France.

Un autre intervenant (dont j’ai mal noté le nom, qu’il m’excuse), président par ailleurs de la Fondation EADS, qui travaille avec le lycée de Dugny (dont la proviseure était là et a applaudi pour dire sa satisfaction)  a souhaité, comme d’autres intervenants, l’implantation du pôle de compétitivité Astech au Bourget.

Une animation “3D” a ensuite été présentée et commentée par M. Jean-Luc Besse, chef du projet. Elle montre d’une manière magnifique la configuration des futurs bâtiments (nous devrions la recevoir bientôt et on vous la montrera), mais vous pouvez déjà voir cet autre film diffusé par Eurocopter, qui situe bien le projet dans l’espace.

Le président du Conseil général de Seine-Saint-Denis (si le projet est porté par les deux départements, c’est surtout dans le 93 que ça c’est passé) a fait un superbe discours, enthousiaste (que vous pourrez lire ici), qui rappelle la vocation historique de son département dans ce secteur industriel et en appelant à la réalisation du projet de cluster aéronautique à vocation mondiale “Aigle” (revoyez aussi ça,  à l’avant dernier salon du Bourget) .

Tout le monde s'est relayé pour la première pierre. Ça a plu particulièrement à André Veyssiere ! A droite, c'est J-C Faradian, le directeur de l'usine de La Courneuve, qui s'est bien impliqué dans le dossier.
V.Capo-Canellas, sénateur-maire du Bourget

Le sénateur-maire du Bourget (c’est la CA qu’il préside qui a acheté, puis ensuite revendu les terrains, on vous détaillera l’opération plus tard) a fait une intervention lyrique dont il a le secret, se réjouissant, (et on se réjouira avec lui, faudrait qu’il aille expliquer ça dans le nord seine-et-marnais) du succès de “l’arc républicain” (tous partis et collectivités confondus) qui a permis le succès de l’opération. Il a remercié tout le monde, bien sûr, mais on citera en particulier André Vayssières (son partenaire au sein de la CA) Marie-Georges Buffet, Arnaud Bazin et J-P Herkat.

Le nouveau préfet a fait la synthèse et s’est réjoui aussi de l’efficacité (louée par les autres orateurs) des services de l’Etat.

Enfin, Claude Bartolone a pris la parole en dernier (comme il se doit dans le protocole républicain).  Dans un discours “a capella”, ce grand orateur a rappelé toutes les étapes, les difficultés et les joies de l’évolution du dossier, en rendant hommage aussi  l’ancien préfet Lambert, aujourd’hui chargé de mission auprès du Ministre de l’Intérieur.

Chiffres et calendrier

Vous pourrez voir les détails dans le communiqué officiel d’Eurocopter. La filiale d’EADS  a fabriqué en 2012, dans l’usine de La Courneuve 3000 pales d’hélicoptères et en a réparé 1200. Environ 730 personnes y travaillent. Le nouveau site s’étend sur 17 ha. La fin de la construction est programmée pour mai 2015 pour une mise en service à l’été de la même année. Le devenir du futur ‘ancien site de La Courneuve, selon nos informations confirmées par la mairie, est à l’étude. On parle de logements, mais pas seulement…

EV

Partagez cet article

C’est bientôt le salon du Bourget

Le Sukhoi SU 35, l'avion de chasse russe sera à l'honneur.(foto Salon du Bourget)

C’est LE grand salon mondial  de l’aéronautique et de l’espace et ça se passe bien sûr au Bourget, tous les deux ans. Du 17 au 23 juin se déroulera la 50ème édition du salon. En 2011, on comptait 2100 sociétés exposantes, 300 délégations officielles, 151 000 visiteurs professionnels, 204 000 “grand public”, 3200 journalistes (et Roissymail…).

Allez voir le site du salon ici: dans la page presse, vous verrez plein de belles  fotos.

Les agences de développement du Grand Roissy (77, 95 et le conseil général du 93) seront présentes sur le stand collectif “Hubsart”. Le CEEVO a prévu une série d’initiatives (voir le programme ici)

C’est aussi une opportunité exceptionnelle pour les hôtels et restaurants du Grand Roissy : les hôtels sont déjà pleins et au tarif maximum !

Partagez cet article

Tout (ou presque) sur le CDT Val de France-Gonesse-Bonneuil

cliquez pour voir et comprendre tous les projets validés

Le CDT commun à la CA Val de France, Gonesse et Bonneuil-en-France, dont nous vous avions signalé la validation (le 25 avril) ici, est très riche de projets. Belle situation entre Le Bourget et CDG, ambitions économiques, sociales, culturelles … Il prévoit sur son territoire la construction de 720 logements par an (soit plus de 14000 sur 20 ans, si toutefois la bo-bo des beaux quartiers ( la Duflot) autorise le desserrement du PEB, ndlr). Un document précieux, pour tous à consulter en cliquant sur la foto d’en haut.

EV

Voyez la belle situation du CDT
Partagez cet article

Le Contrat de Développement Territorial Val de France- Gonesse-Bonneuil en France validé

Le "Copil" Val de France à la préf' de région, jeudi dernier. On reconnait D. Vaillant, président de VDF

C’était jeudi, à la préfecture de Région que le CDT commun à la CA Val de France, Gonesse et Bonneuil en France (des deux dernières devant intégrer la CA début 2014) a été “validé”, comme l’écrit le communiqué paru à l’issue.

L’enquête publique suivra à la rentrée 2013 et la signature définitive devrait intervenir fin 2013 ou début 2014.

C’est un des contrats les plus avancés du Grand Paris. En attendant que l’on puisse connaitre le dossier présenté jeudi, regardez ça :  vous saurez presque tout.

Hum... je reconnais cette (excellente) chevelure, au premier plan...

Blazy a boycotté le CDT au nom du PEB…

Seule ombre au tableau,J-P Blazy, maire de Gonesse et député de la 9ème circonscription, était volontairement absent à cette cérémonie, certes pas cruciale, mais importante pour la dynamique du territoire. Et c’est pour cela que, dit-on, la préfecture de région n’avait pas voulu ébruiter la réunion…  Ce qui, franchement, était un peu bizarre, car au moins le tiers des présents figurent parmi les amis de RoissyMail et bien sûr nous ont prévenus. Seul le retard mis à la rédaction de ce RM n’ a permis que je vous en informe. J’aurais dû faire une édition spéciale.

Revenons sur le fond de la décision de Blazy, que j’ai eu au téléphone vendredi. Il se bat depuis un bon moment pour que l’Etat assouplisse le PEB, qui interdit pratiquement le renouvellement urbain dans sa ville (mais c’est le cas dans d’autres : Roissy, Sarcelles, une partie du Nord Seine-et-Marne, du Vieux-Pays de Tremblay et même notre Epiais-lès-Louvres, toutes situées en zone C du fameux PEB). Au fil du temps, les restrictions (draconiennes, mais en plus appliquées différemment selon les services départementaux de l’Etat) empêchent durablement les constructions d’habitation et deviennent de plus en plus un problème pour les communes riveraines de l’aéroport, qui doivent accueillir de plus en plus d’habitants (voir ce que j’avais écrit sur l’hypocrisie du PEB ici) . Vous pourrez voir en cliquant aussi ici que  Blazy, Pupponi (PS) et Albarello (UMP), tous trois députés de “Roissy”donc, avaient tenté de faire passer un amendement en septembre dernier pour “desserrer” les contraintes du PEB. La Duflot avait refusé et renvoyé le sujet à un “atelier” (ce qui avait déjà provoqué un 1er  boycott d’une réunion du CDT Val de France de la part de Blazy) .  Si j’ai bien compris, cet “atelier” va bientôt rendre sa copie qui serait négative pour les arrangements souhaités du PEB.

Et c’est ça, une fois de plus, qui aurait provoqué la politique de la “chaise vide” du député maire de Gonesse, dont on espère bien une communication publique sur ce sujet, qui serait, je pense bien plus efficace qu’un “boycott” dont je devrais être quasiment le seul à parler…

Mon avis : on marche (encore) sur la tête

Déjà, on rappellera utilement que, si les élus (droite, centre, gauche réunis, sauf Asensi, il faut le dire) du Grand Roissy, pour ne prendre qu’eux, n’avaient pas, dans le temps, hurlé contre “le bruit” (Blazy fut un de ceux qui faisaient le plus fort, et l’actuelle ministre du commerce extérieur (on rêve) , Nicole Bricq avaient été élue en 1997 députée du nord seine-et-marne en s’opposant à  CDG, au bruit et à la construction des 2 pistes supplémentaires que le gouvernement de L. Jospin, une fois la gauche élue à l’A.N, s’est empressée de continuer… ), les gouvernements successifs n’auraient pas imposé de telles restrictions(effectivement excessives). Mais comme avait un ministre un jour devant l’A.N (je crois, mais j’ai oublié que c’était le secrétaire d’Etat -centriste- des Transports, Dominique Bussereau : “on (les maires…) ne peut pas indéfiniment délivrer des permis de construire le matin et l’après-midi défiler avec son écharpe tricolore contres les nuisances aériennes”. Ou un truc comme ça (si un lecteur peut m’aider à retrouver ça…).

D’un autre coté, on ne peut refuser des constructions nouvelles, comme le fait la Duflot, autour des rares lieux de croissance (comme CDG) et prôner en même temps le rapprochement travail-domicile, “lutter ” contre la voiture, refuser le Grand Paris Express (les Verts sont contre) et tout à l’avenant.  Récemment les élus Verts au conseil régional ont même présenté un  “vœux” contre Europa City (vœux heureusement rejeté, l’UDI… s’abstenant! ) Ces bo-bo privilégiés commencent sérieusement à me fatiguer, et croyez -moi bien, je ne suis pas le seul.

Vivement le remaniement ministériel et Duflot aux Anciens Combattants (surtout ne pas l’exclure du gouvernement…)  !
EV

Partagez cet article

CFA de Bonneuil : l’AFMAé se tortille… Mais que veut-elle? De l’argent?

Finalement, J-P Blazy (et ma voisine Nicole, qui avait soulevé le lièvre) avait raison:  le CFA des métiers de l’aérien de Bonneuil-en-France (et sa section de Villepinte Paris Nord 2) est bien menacé de fermeture.

Nous avons contacté hier matin Mme Caristan, déléguée générale de l’AFMAé (l’association qui porte les différents CFA des métiers de l’aérien, dont le siège est à Massy -Vilgénis- 91). Un peu perturbée, elle ne répond pas à la question, mais me dit qu’elle doit d’abord envoyer un courrier aux maires concernés et qu’elle me rappelle à 18h. En fait, c’est vers 19h que  M. Laurent Couppechoux, responsable des relations extérieures de l’AFMAé,  m’appelle.

J’avais juste avant contacté le sénateur-maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas, qui venait de recevoir le courrier en question et qui me l’a transmis tout de suite. C’est à lire ici et c’est carrément… incroyable! Ça commence comme ça : “Comme vous le savez, le projet (…) de l’Afmaé vise à s’installer durablement dans le nord de Paris” . Tout ça pour dire, quelques lignes plus loin  qu’ils vont effectivement transférer “provisoirement” les centres de Bonneuil et de Villepinte à Massy, c’est à dire à perpet’ la galette.

Mais ce n’est pas tout: en mêmes temps, les signataires de la lettre, après avoir déploré un curieux “contexte de réduction des financements des CFA, souhaitent rencontrer lés élus concernés “au plus vite” pour examiner une éventuelle “approche partagée (…) susceptible de renforcer telle ou telle forme de partenariat, afin de consolider une dynamique durable d’ancrage territorial”. Ouf ! Un record de langue de bois !

En fin d’après midi, un communiqué de presse était pondu par l’AFMAé (à voir ici) qui reprend, en termes tout aussi abscons, le contenu du courrier envoyé aux maires.

Voici les questions que nous posons:

– les CFA reçoivent-ils moins de financement de la Région (compétente en matière de formation professionnelle) ? Si oui, dans ce cas pourquoi moins et pourquoi les autre CFA ne ferment-ils pas? Si non, on peut déduire, en lisant à peine entre les lignes du courrier que l’AFAMé demande de l’argent aux mairies !

– Au moment où tout le monde s’accorde à dire qu’il manque des formations dans la région de Roissy, on transférerait au sud de la région parisienne ce CFA dont les formations sont en totale harmonie avec le bassin d’emploi (CDG, Le Bourget, Air France,  Air France Industrie…) ?

Aux élus de s’emparer du dossier, maintenant. On essaiera de joindre le vice président du Conseil régional, en charge de la formation professionnelle, M. Maurel, pour savoir ce qu’il pense de tout ça.

EV

Partagez cet article

Le CFA des Métiers de l’Aérien de Bonneuil va t-il fermer ?

Oui, si l’on en croit un communiqué de J-P Blazy, maire de Gonesse (à lire ici), qui s’en inquiète.

Ce Centre de Formation d’Apprentis, appartenant à l’Afmaé, situé à Bonneuil-en-France, forme des mécaniciens d’avion, des caristes fret aérien, des personnels pour l’accueil en escale, et offre plein d’autres formations tout à fait adaptées à notre territoire, (tant à la demande qu’à l’offre d’emploi)  comme vous pourrez le voir dans leur plaquette ici.

Nous n’avons pas eu confirmation de cette fermeture éventuelle. Ce que nous savons c’est que le CFA avait eu des problèmes voici quelques années et que déjà, des bruits de fermeture couraient. Nous en saurons plus cette semaine et bien sûr, on vous tient au courant, car une fermeture, effectivement, serait difficilement compréhensible.

EV

Partagez cet article

La Convention cadre “CDT” du Bourget est signée

Beaucoup de monde pour assister à la signature
V.Capo-Canellas accueillant le ministre Leroy et le préfet Canépa

Le président de la CA “de l’aéroport du Bourget”, Vincent Capo-Canellas a eu une bonne idée pour la cérémonie de signature de la Convention cadre pour la mise en œuvre du Contrat de Développement territorial CDT de ce qui est désormais appelé le “Pôle Métropolitain du Bourget” (PMB). Il a choisi le hangar où sont entreposées les “archives” du Musée de l’Air et de l’Espace et où sont installées “Les Ailes de la Ville“, une association d’insertion professionnelle créée en 2008 par le Musée et L’Aéro-Club de France.

Ce hangar est situé dans “l’autre Bourget”, celui qui est moins connu, côté Dugny.

Rachid Bradaï ( à droite), expliquant les Ailes de la Ville au ministre... de la Ville

Avant de procéder à la signature de la Convention, le Ministre Leroy, le préfet de Région D. Canépa et le sous préfet de Sarcelles, Henri d’Abzac , les élus et les nombreux invités accueillis par le Maire de Dugny, André Vayssière ont pu ainsi visiter l’atelier de réfection du “Bermuda”  (un hydravion mythique qui a fait sa carrière en Polynésie), rencontrer l’équipe éducative et son directeur Rachid Bradaï (une vieille connaissance, coucou Rachid) et admirer l’incroyable collection de moteurs d’avions disposés un peu partout dans le hangar.

La cérémonie s’est déroulée juste devant l’hydravion. Tour à tour, les signataires de la Convention ont pris la parole :  les maires de Dugny, du Bourget, de Blanc-Mesnil, de Bonneuil-en-France, de Drancy,  de La Courneuve*, le président du Conseil général du Val d’Oise (représenté par Luc Stréhaiano). Le préfet Canépa a dit quelques mots et le ministre Leroy a conclu, louant une fois de plus l’entente des partenaires autour de ce projet de CDT. Voyez son discours écrit ici, mais le ministre s’en est volontairement  écarté pour exprimer plus librement son enthousiasme sur le Grand Paris dont son ministère à  la charge.

Tout cela était bien sympathique (un peu longuet toutefois…) et c’était bien agréable de voir les différents partenaires, aux couleurs politiques différentes, s’accorder sans arrières-pensées politiciennes sur un projet de territoire autour des trois gares GPE : deux au Bourget et une au Blanc-Mesnil.

Vous pourrez voir ici la convention dans le détail et  là un résumé. Le projet s’appuie bien évidemment sur l’aéroport, 1er aéroport d’affaires en Europe, et le futur pôle aéronautique autour d’Eurocopter (projet Aigle, d’ailleurs, M. Laruelle, DG du pôle de compétitivité ASTECH, était là) , prévoit d’importantes modifications urbaines sur un territoire jusqu’ici plutôt éclaté, des logements, des établissements de formation (dont évidemment, comme tout le monde, un lycée des Métiers de l’Aérien).

Cliquez dessus pour consulter la Convention cadre

Parmi les invités, on notait la présence de Marie-Georges Buffet, député et ancienne secrétaire nationale du PCF, qui était tout sourire et à communié volontiers au consensus ambiant… Il y avait aussi Michel Deronne, directeur de l’Aéroport du Bourget, Hervé Dupont, DG de l’EPA Plaine de France…

En tout cas, il y en a un qui était très content: c’est Vincent Capo Canellas, sénateur maire du Bourget et président de la CA: il l’a son “pôle du Bourget”…

Félicitations à tous. Cette convention CDT est la dernière qui concerne et boucle  le territoire du Grand Roissy, (dont je maintiens, il suffit de regarder la carte, que celui du Bourget est partie intégrante), après celles de Val-de-France Gonesse, Cœur de Roissy Terres de France, Est Seine-Sant-Denis .

Manque plus que celui du Mesnil-Amelot…

EV

* La Courneuve, qui fait partie de la CA Plaine commune (autour de Saint-Denis) n’a pas signé la convention (elle devrait le faire prochainement) pour une raison bien obscure : la CA n’aurait pas été associée aux travaux préliminaires, m’ a expliqué son président Patrick Braouzec (actuellement président de Paris Métropole ), présent à la cérémonie.  Une petite rivalité territoriale pour le leadership aux Portes de Paris?

Partagez cet article

Maurice Leroy est venu à Villers-le Bel pour signer la convention cadre du CDT “Val de France Gonesse”

De g à dr: MM. Lefebvre (maire UMP Garges), le préfet de région A. Canépa, A. Bazin (président (DVD) du CG 95), M. Aumas (maire DVD d'Arnouville), le préfet du Val d'Oise P-H Maccioni, Didier Vaillant (président PS de Val de France et maire de Villiers-le-Bel), le ministre Leroy, F. Pupponi (député maire PS de Sarcelles), J-P Blazy (maire PS de Gonesse) et M. Herkat (maire DVD de Bonneuil-en-France) FOTO Val de France

C’était le 25  janvier , à l’IMA de Villiers-le-Bel . Le ministre Maurice Leroy, en charge du Grand Paris est venu en personne pour signer une “convention cadre” en vue de la poursuite de l’élaboration du Contrat de Développement territorial “Val de France– Gonesse-Bonneuil”. Vous pourrez voir la convention signée par tous lés élus (1), droite et gauche réunis en cliquant ici: c’est très intéressant, enthousiasmant même. Vous pourrez consulter aussi ici la présentation, fort bien faite de tous les projets.

Parmi les projets phares, Europa City bien sûr et l’ensemble du Triangle de Gonesse , mais aussi le “Dôme”, la grande salle multifonctionnelle (20 000 places) voulue par le député maire de Sarcelles, F. Pupponi (problème : Asensi, député maire de Tremblay en veut une aussi dans la future ZA Aérolians : ça serait étonnant qu’il puisse y en avoir deux ! Des arbitrages seront nécessaires).


Voyez le compte-rendu qu’a fait VO News sur la convention

Mon avis : les choses avancent et c’est bien.

Didier Vaillant, président de Val de France, présentant la convention (foto VDF)

On ne pourra que se réjouir (et c’est à mettre au crédit du Grand Paris) de voir l’implication grandissante des élus de Val de France dans … le Grand Roissy, après des années, il faut bien le dire, de … discrétion. Ce CDT, positif, (même s’il parait optimiste) est à même de changer l’image du territoire, notamment de Sarcelles et de Villers-le-Bel , qui en ont bien besoin. Je me souviens bien de la discussion que j’avais eue avec Didier Vaillant (que je salue au passage) , maire (PS) de Villiers-le-Bel et président de Val de France lors des Rencontres du Grand Roissy (en janvier 2011) : “arrêtons de pleurnicher et ayons de l’ambition ! ” lui avais-je dit alors, poliment, mais sans ménagement. Il semble que j’ai été entendu …

Consensus politique et territorial. Paternotte encore en dehors du coup !

Droite et gauche sont désormais unies sur le CDT , avec toutes ses composantes. Même l’excellent maire de Bonneuil M. Herkat, pourtant hostile à l’intégration de sa commune dans la future CA Val de France élargie (avec Gonesse) a signé la convention. Tout le monde  est dedans donc, sauf, évidemment, Paternotte (qui n’était pas présent à la signature) qui EST CONTRE Europa City. J-P Blazy, maire de Gonesse a eu raison de dénoncer vertement cette opposition qui ne tient sur rien, dans un communiqué à lire ici. Ce Paternotte est vraiment un diviseur. Voici une preuve supplémentaire, s’il en fallait, que ce député, que l’on espère éphémère, non seulement n’a rien fait pour le territoire, qu’il n’a jamais compris, mais s’oppose à toute avancée.

EV

Partagez cet article

Le Val d’Oise a bouclé son schéma de coopération intercommunale. C’est le premier de France !

M. Maccioni, est préfet du Val d'Oise depuis janvier 2010

Le préfet du Val d’Oise, M. Pierre-Henry Maccioni, doit avoir depuis ce matin le même sourire que sur sa photo officielle.

C’est que ce matin a été adopté (à la quasi unanimité : 2 absentions) le Schéma départemental de coopération intercommunale du département dans le quel il est le représentant de l’Etat.

Vous pourrez lire le communiqué officiel publié à l’issue de la réunion de la Commission départementale qui a adopté ledit schéma. Communiqué joyeux car ce sera le premier département de France a avoir bouclé son affaire.

Atmosphère consensuelle, selon nos informations (nous n’avons pas pu être à la réunion ce matin, faute de temps… A quand la préfecture du Val d’Oise à Epiais-lès-Louvres? Venez, y’a d’la place !) tous  les élus, tant de droite que de gauche se félicitaient aussi du résultat du vote.

Les maires de Bonneuil et du Bourget “remontés”

Tous ? A part Jean-Luc Herkat , maire de Bonneuil-en-France, qui campe sur ses positions et qui est bien “remonté” vient-il de dire à RoissyMail : il n’est pas content et est prêt à aller jusqu’au  Conseil d’État au cas où on le forcerait à rejoindre la CAVal de France alors que le conseil municipal a délibéré en juin dernier contre le projet de Schéma qui le prévoyait.  M. Herkat préfère revenir sur la CA de l’Aéroport du Bourget, à la quelle il confirme on souhait de rejoindre et dans laquelle il voit une cohérence économique autour de l’aéroport d’affaire. Et de nous confirmer, au passage , que EADS de Gonesse va retourner sur l’aéroport du Bourget.

Et à part Vincent Capo-Canellas, le maire du Bourget, président de la CA du Bourget (et nouveau sénateur N.C) , tout aussi remonté. Il soutient ardemment le maire de Bonneuil et s’en prend à ceux “qui font des petites comptabilités au lieu de voir les cohérences intercommunales” vient-il de nous déclarer, en essence.

De quoi tempérer l’optimisme du préfet Maccioni … En tout cas bravo pour le Schéma…

EV

Partagez cet article

Bonneuil ne veut pas se marier avec Val de France

Jean-Luc Herkat, maire de Bonneuil-en-France. Ici lors du débat public, à Roissy, sur le Grand Paris (à coté, c'est M. Jaurrey, maire adjoint de Gonesse)

Pour le maire (DVD) de Bonneuil-en-France (95) Jean-Luc Herkat, c’est toujours non ! Et son Conseil municipal le suit.

Ce dernier a adopté, le 30 juin dernier, une résolution sans équivoque qui refuse la proposition préfectorale de rattachement de cette commune aéroportuaire à la CA Val de France (95) et qui a mandaté le maire pour transmettre officiellement une demande d’adhésion à la Communauté d’agglomération de l’Aéroport du Bourget (Le Bourget, Dugny, Drancy) qui correspond mieux, selon le maire, à la cohérence territoriale.

Cette CA (située dans le 93) , ainsi que les villes qui la composent devront à leur tour accepter la candidature de Bonneuil

La délibération est à lire ici.

EV

Partagez cet article

Projet “Aigle”: c’est vraiment parti ! Vincent Capo-Canellas s’en réjouit

Bluecopter, un produit d'Innovation Works, d'Eurocopter EADS. Cliquez sur la foto ...
Vincent Capo-Canellas, président de la Communauté d'Agglomération de l'Aéroport du Bourget

Le maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas, également conseiller général et président de la  CA “de l’Aéroport du Bourget” l’avait évoqué lors de ses vœux pour 2011 : celle-ci vient de signer officiellement (c’était vendredi dernier) l’acquisition de l’ancienne base militaire de Bonneuil-Dugny. Il s’agit, par cette opération de favoriser l’implantation des  projets “Aigle” et “Joséphine”. 17.4 ha seraient attribués à ce dernier (transfert d’Eurocopter et du centre de recherche Innovation Works d’EADS depuis La Courneuve, 1100 emplois) et le reste à d’autres entreprises  du secteur aéronautique, des services, des organismes de formation…   Le siège du pôle de compétitivité Astech (aéronautique et spatial), actuellement à Meudon, pourrait s’y installer. Voyez ce qu’on en avait dit dans RM 571.

C’est une grosse affaire. A noter que le Conseil général du Val d’Oise va délibérer vendredi prochain sur la prochaine convention (qui sera signée demain…) qui liera l’État, les départements 93 et 95, la CA de l’Aéroport du Bourget en vue de la réalisation de ce projet.

Projet dans lequel Vincent Capo-Canellas (dont le nom circule pour les prochaines sénatoriales…) s’est beaucoup impliqué personnellement, à qui nous avons demandé ses impressions.

RoissyMail: M. le Président, votre Communauté vient de  signer pour l’acquisition des terrains en vue de l’implantation de l’ancienne base de Dugny-Bonneuil-en-France, une trentaine d’hectares pour accueillir « Joséphine » et « Aigle ».  Merci de nous détailler ce gros projet, qui concerne beaucoup de monde, notamment la Seine-Saint-Denis et le Val d’Oise ?

Vincent Capo-Canellas : J’ai effectivement signé Vendredi soir avec l’État l’acquisition des 27,5Ha que l’armée libère sur l’ancienne base aéronavale. Cet achat m’a mobilisé intensément pendant les dernières semaines et encore le jour même: ce type d’acte est compliqué et implique beaucoup d’intervenants. Vendredi, la discussion s’est encore étalée sur 13 heures! Nous souhaitions de part et d’autres être au rendez-vous du Salon du Bourget et répondre à l’attente des industriels, en particulier Eurocopter et Innovation Works, le laboratoire de recherche d’EADS qui localisera sur ce site 70 chercheurs. La mobilisation de tous a permis de déboucher. Au delà de ces deux entreprises majeures, nous aurons à statuer sur d’autres implantations et nous prévoyons d’installer à proximité un Technocampus, sur le modèle de celui existant à Nantes.

RMLundi est prévue une cérémonie importante, le premier jour du Salon du Bourget, à ce sujet…

VCC : Nous signerons avec le pôle de compétitivité aéronautique

Read moreProjet “Aigle”: c’est vraiment parti ! Vincent Capo-Canellas s’en réjouit

Partagez cet article

Les Tulipes, un parc d’activités en plein boom

La future plateforme logistique de GL Events de 24.000m² doit être livrée au cours du dernier trimestre 2011.

Dans la zone d’activités des Tulipes-nord, à Gonesse (Val-d’Oise) un nouveau bâtiment a commencé à sortir de terre. Il s’agit de la future implantation de l’entreprise internationale GL Events.

Ce géant de l’événementiel, basé historiquement dans la région lyonnaise, avait annoncé en mars l’acquisition d’une plate-forme logistique et tertiaire de 24.000 m² auprès du promoteur Panhard développement. Aménagé sur environ 51.000 m² de terrain, le site jouxte celui du futur centre européen du groupe Manutan, spécialiste de la fourniture industrielle, lui aussi en cours de construction. Ces deux chantiers reflètent bien l’attractivité d’un parc  d’activités actuellement en plein boom.

Située dans le territoire du Triangle de Gonesse (1.000 hectares), sur d’anciennes exploitations de fleurs à proximité de l’aéroport du Bourget, la ZAC des Tulipes (c’est l’AFTRP l’aménageur) a vu les bâtiments pousser comme des champignons ces dernières années. Au nord, outre les locaux de GL Events et Manutan, un futur centre commercial baptisé « Les Tulipes » devrait être construit par le groupement compagnie de Phalsbourg et GRC qui en sont les promoteurs (ça traine un peu, on vous en dira davantage plus tard).

Le nouveau centre européen du groupe Manutan, spécialisé dans la fourniture industrielle, doit être achevé cette année.

Dans la partie sud, toujours côté Gonesse, le logisticien-transitaire PLD va faire construire un nouvel entrepôt pour faire face au développement faste de ses importations en provenance de Chine, comme nous l’avions écrit dans le numéro 31 de notre magazine papier, publié en décembre. Près des ateliers locatifs de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), le chantier de la crèche interentreprises a pour sa part bien avancé. Géré par la société People and baby, l’établissement doit ouvrir ses portes en septembre, pour le plus grand plaisir des salariés-parents des entreprises de Gonesse. Il comptera soixante berceaux et fonctionnera du lundi au vendredi de 7h45 à 18h45.

Enfin, côté Bonneuil-en-France (Val-d’Oise), dans la zone d’aménagement concertée de Montjay, qui jouxte les Tulipes, Schenker-Joyau (groupe Deutsche Bahn) a lancé les travaux d’une plateforme de messagerie de 11.000 m². La livraison de ce nouveau bâtiment, prévue fin 2011, portera la surface totale du site à plus de 100.000 m², loués en totalité à des opérateurs de logistique et de messagerie comme Calberson-Geodis, DHL ou TNT.

Schenker Joyau a signé un bail de 12 ans pour développer ses activités de messagerie rapide, express et de lots. Le parc de Bonneuil a été réalisé depuis l’origine avec la Semavo qui en est l’aménageur. Sodearif, filiale du groupe Bouygues en est le promoteur et Brezillon, le constructeur.

L.L.

Dans la partie sud, la crèche interentreprises doit ouvrir ses portes en septembre.
Partagez cet article