La Soucoupe : la salle communale à l’architecture… d’un autre monde

Ancien réservoir d’eau potable datant du XIXème siècle, désaffectés dans les années 30, la nouvelle salle communale de la ville de Châtenay-en-France, nommée La Soucoupe, a vu le jour après 10 ans de projet, sous l’idée et l’impulsion de Jacques Renaud, Maire de Châtenay-en-France. Cette salle circulaire, à l’architecture atypique, se situe à la sortie de la petite commune. Disposant d’une surface de 110 m², l’ancien réservoir réhabilité peut accueillir une centaine de personnes et possède son propre parking d’une quarantaine de places. Un local sanitaire et un accès handicapé ont été installés, afin de répondre aux exigences en matière d’hygiène et de mobilité.

« Je suis fier d’avoir réussi ce projet. Cet aménagement a demandé de la ténacité et de la patience. Il me tenait à cœur depuis une dizaine d’années, lorsque j’ai lancé l’idée d’en faire une salle communale. L’ancien réservoir abritait une station de surpression, appartenant au Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable de la région Nord-Ecouen (SIAEP Nord-Ecouen), qu’il a fallu déplacer avant d’entreprendre les travaux. La Soucoupe est, maintenant, mise à disposition pour les Francs-Chatenaisiens et des habitants des villes alentours, de toutes les personnes voulant une salle pas comme les autres, pour un évènement particulier », déclare Jacques Renaud.

Le bâtiment est, en réalité, en deux parties. Séparée par un couloir, une seconde salle, plus petite, d’une surface de 30 m² avec un plafond historique de type voûte d’arêtes en briques, fait face à la salle principale. Pour cette pièce, Jacques Renaud a une autre idée derrière la tête. « J’ai remarqué qu’un flux quasi-continu de véhicules traversent Châtenay-en-France, le matin et en fin d’après-midi. Beaucoup de gens passent par là pour rejoindre la départementale qui se trouve à côté. Je me suis dit, pourquoi ne pas installer un commerce qui pourrait proposer une gamme de plats préparés à emporter, avec des produits issus de l’agriculture bio. Le midi et en soirée, les personnes ne voulant pas cuisiner, par manque de temps ou par simple flemme, pourraient y trouver leur bonheur pour les repas », dit-il.

Profitant de la tribune, qui lui est consacrée par Roissy Mail, Jacques Renaud ajoute : « Je lance un appel pour ce futur projet, à tout éventuel entrepreneur dans ce domaine, voulant participer à la réalisation de ce dernier ».

Pour toutes informations complémentaires et réservations concernant la nouvelle salle communale « La Soucoupe » ou pour le projet de commerce « repas bio à emporter », vous pouvez écrire à l’adresse email suivante : commune.chatenay@gmail.com ou directement joindre Jacques Renaud via le téléphone au : 01-34-71-19-93. WM

Partagez cet article

Le pré-Mondial de l’Automobile se tient à Châtenay-en-France

La Ion, véhicule électrique de Peugeot, en vedette à Châtenay.

Châtenay-en-France, paradis des randonneurs et des amateurs de faune et de flore ? Pas seulement. Depuis le début de la semaine, le petit village de l’est du Val-d’Oise (64 habitants) est devenu un lieu très prisé des professionnels du secteur de l’automobile.

Soixante journalistes spécialisés (triés sur le volet, et reçus comme des princes) venus de France et de l’étranger défilent chaque jour à l’orangerie du château pour découvrir, voire tester, les nouveaux modèles de Peugeot. Le constructeur y présente en avant première, moins d’un mois avant le mondial de l’automobile (du 2 au 17 octobre à la Porte de Versailles), sa voiture 100% électrique, baptisée Ion, ainsi que la 508, héritière de la 407 et de la 607. Nous avons pu, exceptionnellement, visiter les lieux et prendre des photos. Mais pas moyen de diffuser celle de la nouvelle 508, qui fait l’objet d’un “reveal”. Les exemplaires de la nouvelle star de Peugeot sont arrivées bâchées à Châtenay…

Des structures gonflables installées dans le Parc du Château

Inutile de dire qu’à l’entrée, les agents de sécurité filtrent les allers et venues comme s’ils veillaient sur le trésor de Crésus! Situé à quinze minutes à peine de Roissy-CDG, Châtenay-en-France aurait été choisi par Peugeot pour la proximité de l’aéroport mais aussi pour son cadre verdoyant et les routes alentours, rendant plus agréable la conduite des véhicules. Le “pré-Mondial” a commencé lundi dernier et se terminera vendredi prochain, soit pendant 10 jours ouvrables .

L.L. (avec un peu de EV)

NB: Bonne occasion pour visiter le magnifique château de Châtenay-en France . Selon moi, le tout petit village de Châtenay est le plus beau de toute notre région.

EV

Partagez cet article