Segro installe une grande plateforme logistique pour Metro. Suivre le chantier directement.

la future plateforme de Metro

On vous en avait parlé en 2013 (revoir ici), Segro (une foncière anglaise) est présente sur la ZA Mitry-Compans (77). La foncière est en train de construire (GSE) une plateforme logistique de 57 400 m2 (dont 3000 de bureau) sur l’ancienne friche laissée par Mory-Ducros en 2013 pour Metro Cash&Carry. Ce nouveau hub (relié au ferroviaire) accueillera 450 emplois. La livraison est prévue à la fin 2017.

Original: sur un site spécial, on peut suivre l’évolution du chantier grâce à un système automatique de prise de vues. Voyez ça en cliquant ci-dessous. EV


Partagez cet article

Compans : les habitants ont payé en 2016 une taxe d’habitation à 0 euros. Ca continuera en 2017

Joël Marion, maire de Compans

On aura appris, à l’occasion des vœux du maire ‘(PCF) de Compans (77) que les habitants (806) de cette petite commune  auront payé en 2016 une taxe d’habitation (part communale) à … 0 euros. Le maire l’a rappelé dans son discours (à lire ici), ce qui ne l’a pas empêché de pester contre les réductions des dotations de l’État… Ce sera de même en 2017.

Il a rendu hommage aux Companais décédés en 2016, notamment M. Claude Proffit, qui fut maire du village de 1959 à 1977.

Puis le maire a, comme le veut la tradition, fait le tour des actions de la municipalité en 2016 et décrit les projets pour 2017. Il a aussi évoqué son récent voyage en Palestine, au sein d’une délégation d’une association de villes françaises solidaires des camps de réfugiés. Voyage que j’avais suivi sur son Facebook (où j’ai piqué la foto à gauche), où il avait communiqué, jour après jour, comme un pro ! Une réunion de restitution de ce voyage se tiendra le 18 janvier, salle Frédéric Dard, à Compans: voir ici.

Le site de la commune récompensé

Bonne occasion pour évoquer le site web de Compans. Je devais le faire depuis un moment car il avait été primé aux Trophées de la communication, à Cannes, en 2012 (voir ici). Il est très bien fait (même si on ne voit plus les vidéos du Conseil depuis juin 2015, ça va être réglé, me dit-on en mairie). Vous pourrez y voir (cliquez ci-dessous) notamment un beau film qui montre le village depuis les airs, en 360°. A noter aussi que le 8ème Festival de musique s’y tiendra les 10 et 11 mars prochains. Compans ? C’est bien !  EV


Partagez cet article

La Cueillette de Compans se lance dans le “drive”

visiter la Cueillette

Beaucoup d’entre vous connaissent la Cueillette de Compans (77). On ne peut pas ne pas la voir en arrivant dans ce charmant village. Elle a été créée par M. Riché et son épouse en …1987. Elle se lance cette année dans le “drive” en rentrant dans le réseau Drive des Épouvantails créé en Meurthe-et-Moselle, près de Nancy.Voyez le communiqué ici.

Comme tous les drives, vous pouvez commander en ligne et venir chercher vos produits directement à la Cueillette. Mais vous pouvez aussi vous faire livrer sur votre lieu de travail, à Paris Nord 2 dans un premier temps. Il y a des fruits et légumes, bien sur, mais pas seulement. Découvrez-les en cliquant sur le site du Drive, ci-dessous. En plus c’est du circuit-court, donc écolo ! EV


Partagez cet article

Lourdes (et surprenantes) condamnations pour le maire de Compans et deux conseillers municipaux

Joël Marion, maire (PCF) de Compans

Le “collectif des contribuables companais”, association créée en 2007 par des citoyens de Compans  (77) s’est fait un plaisir de nous envoyer ce mot, la semaine dernière :

Monsieur VEILLON,

Nous savons que vous êtes attentif au devoir d’information qui incombe à ROISSYMAIL. Ainsi, nous vous transmettons l’information suivante :

Par un Arrêt du 11 juin 2014, la Cour d’Appel de Paris (pôle 5, chambre 12, Affaires financières) a confirmé la culpabilité du Maire de Compans (77290 – Seine et Marne), de sa 2ème adjointe et de la conseillère municipale chargée de la communication, et les a condamné, chacun d’eux, à une peine de 2 mois de prison avec sursis et de 3000 euros d’amende pour prise illégale d’intérêts dans l’attribution à leurs propres enfants de logements communaux. Il est à noter que c’étaient les 3 élus qui avait souhaité faire appel.

La Cour d’Appel a donc été plus loin que les réquisitions du Procureur Général (1 mois de prison avec sursis, et 1000€ d’amende), mais surtout, a été moins clémente que la 3ème chambre correctionnelle du  Tribunal de Grande Instance de Meaux qui avait infligé, en première instance en 2012, une peine de 1500€ d’amende …” A vous de voir si ce type d’information entre dans votre charte informative.

Le “collectif” en question était à l’origine de la plainte… La peine est lourde, et j’imagine que Joël Marion (qui a appris la décision de la cour d’appel par la presse…) et ses deux conseillers municipaux ont dû avoir un choc.  Le maire s’est expliqué dans une lettre ouverte à la population que vous pourrez lire ici, dans laquelle il affirme : “tout au long de la procédure, notre intégrité et honnêteté n’ont pas été remises en cause. Il nous a juste été reproché d’avoir été présents lors de la séance où l’attribution des logements communaux a été décidée et rien de plus. A aucun moment nous avons été accusés d’avoir effectué des : manœuvres dans le seul but d’octroyer des passe-droits à nos enfants”

Je ne ferai pas plus de commentaires car je connais la probité du maire. Triste et étonnante histoire. EV

Partagez cet article

Compans a inauguré son nouveau gymnase

Le maire, Joël Marion, a demandé à une jeune companaise de couper le traditionnel ruban

Samedi, en fin de matinée, la municipalité de Compans (77) avait invité la population à venir inaugurer le tout nouveau gymnase du village, baptisé “Claude Proffit”, du nom de l’ancien maire de la commune, de 1977 à 1995 (euh, non, j’ai été trop vite. Le nom de Claude Proffit a été donné à un autre endroit de la commune, le même matin) . Un investissement de plus de 2.4 millions d’euros (VRD et aménagements inclus).

Une partie des invités, écoutant les discours. L'avion n'a même pas fait de bruit...

La commune a financé l’ensemble à hauteur d’1, 387 million sur ses fonds propres et un emprunt d’un million, le conseil général a apporté une subvention de 60 000 euros.

Découverte des courts de tennis
Démonstration de boxe thaï

Le maire (PCF), Joël Marion a fait, comme à l’accoutumée, un discours enthousiaste, que vous pourrez lire ici. Le gymnase (2302 m2) comprend 2 courts de tennis, un espace “boxe” et, en mezzanine, un espace ping-pong. M. Robert, responsable du club de tennis a donné des détails sur l’ensemble et a annoncé qu’une démonstration de tennis, assurée par deux champions locaux (dont un classé 103ème national) suivrait les discours, lors de la visite des locaux.Le sous préfet Humbert a donné la bonne parole de l’Etat, en présence notamment du 1er  vice président du Conseil général, chargé des sports, M.Jean-Pierre Bontoux.

Le gymnase est vraiment réussi : vaste, clair, fonctionnel, de conception “écolo” (avec récupération des eaux de pluies notamment).  J’ai visité les courts de tennis et la salle de boxe, où deux jeunes athlètes faisaient une démonstration de boxe thaï, plutôt impressionnante.

J’ai zappé la salle de ping pong car à ce moment là, je croise Alain Aubry, maire (UMP ou

Tout sourire, j'vous dit...

presque) du Mesnil-Amelot, dont la présence m’étonnait. On a un peu discuté et beaucoup rigolé… Ambiance cool, malgré les tensions du dernier “conseil” communautaire. Tout sourire, il se dirige vers Corinne Dupont, maire (PCF) de Mitry-Mory, la ville voisine et amie de Compans. Grande discussion… Du coup je prend une foto pour immortaliser. Puis une autre du même Alain Aubry en discussion avec J-P Bontoux, C. Dupont (encore), M. Haquin, maire de Juilly (et ancien président de l’ex CC, et même un élu de Villeparisis… Alain Aubry restera même  jusqu’à la fin du cocktail… Bizarre, non? Vous n’avez pas d’idée? Moi si….

Donc cocktail il y a eu, dans la salle Coluche, après présentation d’un super (et humoristique) montage foto sur l’évolution du chantier du gymnase, du début à la fin. Le maire a ensuite présenté et découpé les trois superbes gâteaux représentant les salles du gymnase.

Compans ? C’est bien.

Incontestablement, le maire, que je commence à bien connaitre, fait un bon boulot pour un premier mandat (faites “compans sur le moteur de recherche de RoissyMail -en haut, à droite et vous verrez tous les articles élogieux que j’ai écris, sans complexe, sur cette commune). C’est un type affable, ouvert, travailleur, imaginatif, et qui s’implique de plus en plus dans le “Grand Roissy” : tout ça suffit à mon bonheur d’observateur !

Dernière chose : si j’ai bien compris, le futur centre de santé annoncé par le maire lors de l’inauguration de la supérette, en octobre 2011 (revoir ici) devrait être inauguré tout prochainement? Ça ne sera pas du luxe pour les Companais.  EV

Le maire en train de présenter les gâteaux qui honorent la construction
Partagez cet article

Grosse opération de SEGRO sur la ZI Mitry-Compans

Une vue de l'insertion des futurs bâtiments dans le site

Segro France (filiale d’une foncière anglaise) a annoncé une grosse opération dans la ZI Mitry-Compans : elle a racheté l’ancien grand (12 hectares) site logistique “Mory”, pour le démolir et reconstruire à la place des bâtiments logistiques modernes (HQE). Le chantier de la première tranche (26000 m2 entrepôts, 4000 de bureaux) devrait commencer fin 2013 une fois les permis obtenus. Puis une  2ème (30 000 m2) devrait suivre.

« Faute de foncier, il n’existera pas, fin 2014, d’offre comparable au Sud de Roissy. Nombreux sont les chargeurs et les logisticiens qui réfléchissent aujourd’hui à une mutualisation de leurs sites sur un hub logistique de 30 000 à 60 000 m2. Nous venons de lancer la phase de commercialisation et nous avons déjà des intérêts de potentiels utilisateurs », a indiqué Christophe Broncard Directeur du développement de Segro pour l’Europe du Sud.

Bonne nouvelle pour la commune de Mitry et pour cette grande  ZI, gérée par un syndicat mixte entre les communes de Mitry et Compans.

Rappelons que Segro est aussi le promoteur et le propriétaire d’Aéropark,  à Gonesse.

EV

Partagez cet article

Mitry-Mory se prononce à son tour pour une union avec Compans

Mitry-Mory a de nombreux atouts économiques. Et gère, avec Compans, la grande ZI "Mitry-Compans"

Corinne Dupont, maire de Mitry-Mory

Après Compans (voir ici), c’est au tour de Mitry-Mory d’émettre un vœu pour que ces deux communes s’unissent en une communauté de communes. Corinne Dupont, maire (PCF) de Mitry vient d’annoncer, via un communiqué (à lire ici) que la municipalité avait délibéré sur ce vœu envoyé à la préfète de Seine-et-Marne, Nicole Klein.
C. Dupont prend acte de l’échec de la réunion du 4 avril au Mesnil-Amelot et évoque des “positions dogmatiques et d’exclusion” de la part de certains maires de communes voisines.

Elle déplore au passage l’attitude du président du groupe UMP (mon ami Philippe Laloue, qui n’en est pas à une palinodie près) au conseil municipal de Mitry, qui n’a pas voté (ils n’ont pas pris part au vote) ce vœu en commission “interco”, alors qu’il s’y était déclaré  favorable quelques jours auparavant.

Mon avis : quel gâchis

La Commission départementale de coopération intercommunale se réunissant le 17 prochain, qui pourra en vouloir à Mitry et à Compans de se préserver en créant une CC entre eux ?  C’était ça ou le “maintien” de l’actuel SDCI qui les envoyait vers leur voisine la CA Terres de France (93). Maintien dont ils ne voulaient pas car les deux communes n’ont eu de cesse de clamer leur volonté de rester en Seine-et-Marne, là où se trouve leur “bassin de vie” (relisez l’interview, exemplaire, que Corinne Dupont nous avait accordée ici en mars dernier).

N’empêche, alors que, “historiquement”, ces deux communes n’avaient guère d’appétence pour les “communautés”, estimant que leurs nombreuses coopérations intercommunales suffisaient à leur bonheur, lorsqu’il s’est agit d’être obligé de se regrouper (la loi l’impose), tant Compans que Mitry ont joué le jeu, d’une manière apaisée et, naturellement,  elles ont cherché la meilleure solution. Et en toute humilité, je peux en témoigner. Corinne Dupont disait même, dans l’interview précitée: Nous ne sommes pas intéressés à savoir qui sera président, combien de siège aura chaque tendance, etc. Nous voulons savoir ce que nous allons faire, comment, avec quel moyen…. Voilà ce qui nous anime à entrer dans une intercommunalité.

On sait, et je fais miens les propos de Mme Dupont (“dogmatisme, exclusion…” et j’y rajouterais “sectarismeetarrogance” et même “trouillarderie“, sans même penser à ceux qui se sont fait dessus) qui auront été les responsables de cet échec (qui fait rigoler toutes les autres interco du Grand Roissy, je peux vous le dire) d’une grande interco qui a pourtant failli réussir, sans les formidables (et inadmissibles,  antidémocratiques, d’un autre âge) pressions dont ont été victimes les maires et autres élus de droite favorables au grand périmètre.

Grrr!!!

Pour autant, il ne faut pas désespérer. On peut toujours rêver d’une intervention de dernière minute du gouvernement pour mettre  les pendules à l’heure (au passage, on imagine la réaction des élus de gauche si un gouvernement de droite était en place dans ces conditions…). Et l’heure des comptes viendra…(l’heure des comptes arrive  toujours…)

On sait que le paysage des interco en Ile -de-France va changer et que les structures actuellement mises en place sont appelées à rejoindre de plus vastes ensembles. D’ici là, ma foi, les deux bonnes communes de Mitry et de Compans continueront leur vieille coopération dans un cadre plus institutionnel et ce n’est pas plus mal (y compris au plan financier).

Décidément, les “Indiens” n’ont rien compris, ou plutôt ils (enfin… “il”) font passer leurs intérêts personnels et politiciens avant l’intérêt des populations. Et c’est, une fois de plus, le F.N qui va rafler la mise. C’est peut-être, finalement, ce que souhaite le chef des Indiens, dont la “porosité” avec les “idées” du parti d’extrême droite, héritier historique de qui on sait, s’était nettement exprimée entre les deux tours des législatives.

C’est pas brillant, Yves … Au passage, ma “lettre ouverte à toi” a été téléchargée à cette heure (12H15) 992 fois. J’avais prévu 1000, tu le sais… Et bien dans quelques minutes, on y sera (oups, on y est !). 1000, ça fait, au moins, je dis bien au moins, tiens-toi bien, 2000 personnes qui ont lu ça, sans parler des photocopies et des FWD.  Et pas un citoyen lecteur n’a trouvé un seul argument en ta faveur. Tu vois…

EV

Partagez cet article

Compans et Mitry unis dans une communauté de communes en attendant mieux? Jabut croit encore à la Grande interco

Considérant le refus formulé lors de la réunion du 4 avril 2013 au Mesnil-Amelot par une majorité des élus du secteur nord-ouest Seine-et-Marne d’intégrer Compans à la future intercommunalité du nord-ouest Seine-et-Marne”…le conseil municipal de Compans a adopté, lors de sa réunion du 25 avril un vœux demandant le création d’une communauté de commune avec sa voisine Mitry-Mory. Vous pourrez voir la délibération ainsi que les explications du maire, Joël Marion, ici, sur son nouveau blog.

Le maire précise bien que cette nouvelle interco (qui devrait être validée par la Commission départementale de coopération intercommunale -CDCI- qui se tiendra le 17 mai) permettra le maintien des deux commues en Seine-et-Marne (alors qu’actuellement le schéma prévoit leur rattachement à la CA Terres de France, en Seine-Saint-Denis). Et qu’elle se situe dans la perspective de l’acte 3 de la décentralisation (adopté en conseil des ministres le 10 avril) qui prévoit des regroupement d’intercos d’au moins 200 000 habitants en 2015 (voir le résumé des 3 projets de loi ici).

C’est effectivement une donne importante, et qui pourrait aller vers une très grande interco réunissant toutes les communes du Grand Roissy, autour de CDG. L’association des élus du Grand Roissy continue par ailleurs son travail de réflexion en vue de l’élaboration d’un SCOT à cette échelle. Ce pourrait devenir la préfiguration d’une grande interco de Damartin à Sarcelles et d’Aulnay-sous-Bois à Fosses, sinon aux communes proche du sud de l’Oise. Quelle force ça aurait !

Pour l’heure, et sauf coup de théâtre, la CDCI devrait entériner d’un côté le regroupement des  CC Plaine de France, Goële et Multien, Portes de la Brie, ainsi que le commune de Le Pin, dans une CC nommée “Plaine et Monts de France” (en vert sur la carte) et de l’autre une CC Mitry-Compans, donc.

Dans ce cas, l’espoir d’une grande synergie territoriale, qui saute pourtant aux yeux quand on regarde la carte, volerait en éclat. Ce qui rendra l’avenir plus difficile pour les populations. On sait qui en seraient les responsables.

Pour autant, Stéphane Jabut, maire de Dammartin, veut encore croire que les choses s’arrangent. Dans un communiqué publié après la réunion du 11 avril avec la préfète Nicole Klein, il déclare: “Cependant, je pense qu’il est encore possible de se ressaisir. La construction encours prendra effet juridiquement au mois de juin, mais ne fonctionnera réellement qu’avec le budget 2014, à partir du 1er janvier”.  Voir l’intégralité du communiqué ici.

EV

Partagez cet article