Grand Paris: la réunion de Gonesse s’est bien passée. Discours positif du maire

Hier soir, dans la salle Jacques Brel, à Gonesse

Pas eu moyen de couvrir la réunion de Gonesse sur le Grand paris, hier soir. J’étais rentré vers 18h  à Paris, prêt à retourner à Gonesse, mais là, un peu de fatigue et surtout la peur des embouteillages m’a fait renoncer. Et je le regrette bien.

La réunion s’est bien passée, m’assure Antony Vallette, chargé de mission au cabinet du maire de Gonesse, hôte de la réunion. Près de 300 personnes étaient quand même venues, malgré la “pagaille”. Le message était clair, selon A. Vallette, enthousiaste : “la gare de Gonesse ne doit plus être optionnelle !”

Vous pourrez lire ici, avec intérêt, le discours de Jean-Pierre Blazy, très… positif.  Comme quoi, quand on veut…

EV

Partagez cet article

Débat public à Gonesse jeudi 9 décembre 20 heures

La Commission Particulière de débat public (CPDP) Grand Paris organise une “réunion de proximité” jeudi soir à Gonesse (20h, salle Jacques Brel).

Le parti-pris d'aménagement du sud du Triangle de Gonesse, selon le cabinet Guller et Guller

C’est une réunion importante car la gare de Gonesse (qui sera au milieu du triangle de Gonesse) n’est toujours qu’en “option” dans le document de la Société du Grand Paris. Ce qui pousse le maire (PS) de Gonesse a appeler,  pour cette réunion, à  la “mobilisation” (voir son communiqué ici) pour “défendre” la gare. Selon le maire “l’avis résultant de ces débats est fonction de la mobilisation de chacun”.Vous pourrez voir le “cahier d’acteur” de “Gonesse Val de France” dans la rubrique Grand Paris (colonne de droite)

Notre avis : faire attention au langage

Évidemment qu’il faut une gare “Grand Paris ” dans le Triangle de Gonesse. Nous avons même été les premiers, ici à RoissyMail à le proposer, lors de la présentation, en mai 2008, de la carte du “Grand Roissy 2030”  (voir ici colonne de gauche) . La gare figure même sur la carte.

Cependant, et il est coutumier du fait, ce n’est pas en lançant des appels à la “mobilisation” pour “défendre” ( serait-elle attaquée, et par qui ?) la gare que le maire de Gonesse fera avancer les choses. Il faut argumenter , démontrer, convaincre et non pleurnicher, ni politiser le débat. Et arrêter, une bonne fois pour toutes, les postures de victime, les discours misérabilistes sur  la “banlieue”… Cela ne donne  pas une bonne image du territoire et c’est donc contre -productif.

EV

Partagez cet article

Un candidat “daho” (Europe Ecologie-Les Verts) pour le canton de Gonesse

Mazouni Daho, candidat Vert dans le canton de Gonesse

Il s’appelle Mazouni Daho, il est né à Gonesse il y a 36 ans et sera le candidat des écologistes aux prochaines élections départementales (mars 2011), dans le canton de Gonesse. Vous en saurez (un peu) plus dans le communiqué ici, mais sachez qu’il a déjà été sur la liste “verte” aux dernières municipales de Gonesse (qui avait  fait plus de 7%).  Ca lui mettra peut-être un peu de baume au coeur, mais qu’il sache que “DAHO”, ça veut dire “GRAND” en langue Fon, la langue majoritaire (après le Français…) du Bénin.

Ça va être serré pour la gauche, dans ce canton (qui est le nôtre, à Epiais)…

EV

Partagez cet article

Roland-Garros à Gonesse : l’EPA Plaine-de-France passe son grand oral samedi

Hervé Dupont, directeur général de l'EPA Plaine-de-France, présentera le projet de Gonesse samedi aux élus de la Fédération française de tennis.

A l’étroit dans le seizième arrondissement parisien, Roland-Garros doit s’agrandir. Quittera-t-il pour autant la capitale en 2016 ? Rien n’est encore décidé mais les communes de Gonesse (Val-d’Oise) et Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), candidates à la délocalisation du tournoi du Grand chelem, passeront leur grand oral samedi  à la fédération française de tennis (FFT), laquelle tranchera en février lors de son assemblée générale. Deux autres villes sont sur les rangs : Versailles et bien sûr  Paris, dont le maire (PS) Bertrand Delanoë, veut absolument que le tournoi mythique reste à la Porte d’Auteuil.

Dans son édition de jeudi, le quotidien L’Equipe

Read moreRoland-Garros à Gonesse : l’EPA Plaine-de-France passe son grand oral samedi

Partagez cet article

Europa City : un projet gigantesque dans le Triangle de Gonesse

450 000 m2 construits sur 80 ha, 7 à 8000 emplois directs au sud du triangle de Gonesse ! C’est le projet “Europa City” mené par Immochan, la filiale du groupe nordiste Auchan.  C’est du lourd ! C’est le projet qu’avait évoqué le président de la République, un peu mystérieusement, il faut bien le dire, en février dernier dans la revue “Architecture d’aujourd’hui”.

Il a été présenté avant-hier au …

Read moreEuropa City : un projet gigantesque dans le Triangle de Gonesse

Partagez cet article

L’AFTRP réalise des travaux de voierie dans la Zac des Tulipes Nord

Les travaux comprennent la réalisation de voierie, de terrassement et de réseaux divers. A l'horizon, on aperçoit les bâtiments de Manutan.

La zone d’activités commerciales des Tulipes-nord à Gonesse (Val-d’Oise) est toujours en pleine effervescence. L’AFTRP (Agence foncière et technique de la région parisienne), aménageur de la Zac, a engagé d’importants travaux de terrassement, de voierie et réseaux divers au pied des buttes de terre surplombant la zone et bordant  l’autoroute A1. Visible depuis la route départementale 317, le chantier est réalisé par le concepteur de routes Eurovia, filiale du groupe Vinci.

D’autres opérations sont en cours dans le secteur, notamment la réalisation du centre européen de Manutan, firme spécialisée dans la vente à distance aux entreprises de fournitures industrielles, d’outillage et de matériel de bureau.

Rappelons qu’en face de ces bâtiments, un projet de centre commercial de 30.000 m² (en shon), porté par la Chambre de commerce et d’industrie Val-d’Oise/Yvelines (CCIV) et par le groupement GRC – Compagnie de Phalsbourg, et  dont l’architecte est Jacques Ferrier, est en cours d’élaboration.

L.L.

Partagez cet article

Inititiative, samedi, pour soutenir la candidature de Gonesse pour Roland Garros

La Ville de Gonesse, ardemment soutenue par l’EPA de Plaine de France, continue son lobbying pour que le Stade de tennis de Roland Garros s’installe dans le  fameux “Triangle”.

La municipalité donne rendez-vous aux supporters de “Gonesse” ce samedi, à 17h 30, devant l’hôtel de ville. Un premier “Match virtuel” contre les concurrents de Gonesse pour l’accueil de Roland Garros se déroulera à ce moment là.

Vous saurez tout en lisant le communiqué ici et encore plus sur la page spéciale du site de l’EPA. Et aussi sur le site créé pour populariser la candidature de la ville : tennisdedemain.fr sur lequel se trouve une superbe vidéo, qu’on va  essayer de vous mettre en ligne, plus tard, ici même.

Nous, à RoissyMail, on soutient la candidature (même si on n’y croit pas…).

EV

Partagez cet article

Les voitures de luxe de Gonesse à Chantilly

Le beau temps était de la partie, dimanche matin, à Gonesse, pour le rassemblement d’une cinquantaine de voitures de luxe (Ferrari, Lamborghini, Porsche…) . C’est que le gérant de la société “Chantilly Car Prestige”  , récemment installée à Gonesse, dans la nouvelle zone d’activité “Sud”, M. Brogli avait invité clients et amis pour une promenade groupée vers Chantilly, où se déroulait un important tournoi au polo club , à quelques km de là.

Nous vous avions présenté cette société sympathique dans RM 458 (voir ici) . J’ai pu voir que l’article de Ludovic était encadré dans le bureau du patron (tiens, il faudra faire un article un jour sur les articles de RM encadrés dans es entreprises ou administrations du Grand Roissy…).

M. Brogli donnant les consignes pour le convoi vers Chantilly

Petit déj avant le briefing. C’est qu’un tel départ nécessite consignes et organisation… J’ai eu l’occasion d’admirer les bolides d’occasion (2ème main!)

Read moreLes voitures de luxe de Gonesse à Chantilly

Partagez cet article

Super Métro: le Triangle de Gonesse aura sa gare. Le Grand Roissy bien servi

10 gares (sur 40) pour le Grand Roissy (dont l'option PIEX-Sud CDG). Infographie retouchée, d'après le doc officiel

Le prochain débat public concernant les transports en commun dans le futur Grand Paris (Super Métro et Arc Express) va bientôt commencer (du 30 septembre au 31 janvier). C’est un peu compliqué. Comme il y a deux projets “concurrents” (celui de la Région, nommé Arc Express et celui de l’État, via la Société du Grand Paris, récemment créée), la Commission nationale de débat public (CNDP) a décidé de créer deux “commissions particulières de débat public (CPDP) l‘une pour Arc Express , l’autre pour le  tracé du Super métro. Voir les motivations de la CNDP ici. L’idée derrière tout ça est d’arriver (dans le meilleur des cas) à une synthèse entre les deux projets, d’autant que les résultats des dernières régionales poussent au compromis entre la Région et l’État.

Pour l’heure, les 2 CPDP ont été créées , les calendriers des réunions établis, les documents des maitres d’ouvrage (Région et Société du Grand Paris) publiés. Allez picorer tout ça sur les sites précités car ce “double débat” aura un avantage : mettre à plat les problèmes de transports et de mobilité dans notre région parisienne plutôt mal foutue de ce côté-là. Vous pourrez aussi vous abonner aux newsletters des deux CPDP (quand ce sera opérationnel…).

Le Grand Déba(t)llage  : 72 réunions en tout ! Arnal faché

Y’aura en tout 72 réunions publiques, dont 51 pour le GP (voir ici les dates, thèmes  et lieux). Six se dérouleront ici, ce qui n’est pas mal. Mais Didier Arnal, président du CG du Val d’Oise n’est pas content: il s’est fendu d’un communiqué rageur (à voir ici) dans lequel il s’insurge contre le peu de réunions organisées (3) dans son département et l’exclusion du champs du GP de territoires comme Sarcelles ou Rives de Seine (Argenteuil-Bezons). Et le Président d’annoncer un nouveau round de consultation avec les élus de tout bord  (une 1ère réunion s’est tenue hier avec les présidents des 2 PNR, selon nos infos, mais Oise Pays de France n’y était pas…) pour mettre “la dernière main”  à la contribution valdoisienne qui sera présentée le 30 septembre. Vous pourrez lire ici le communiqué de D. Arnal, à notre avis mal fagoté : ce n’est pas le bon ton , selon nous, défenseur du Val d’Oise et du GP, formidable opportunité pour TOUS. Un consensus est possible, souhaitable, mais on ne mettra ni le Parc du Vexin, ni les plaines céréalières de Seine-et-Marne ni la forêt de Halatte dans le GP…

Le Grand Roissy bien servi. Un viaduc entre le PIEX et les pistes?

Nous nous occupons aujourd’hui du tracé du Grand Paris (GP), un peu plus sexy, quand même, qu’ Arc Express et nous reviendrons plus tard sur celui-ci .Voyez le document préparatoire ici de la société du GP, car il est très, très bien fait.

Le ministre de l’Espace rural (!) et de l’Aménagement du territoire désormais en charge du dossier GP , Michel Mercier, ex Modem – un centriste bon teint- a accordé le 1er septembre une interview au Parisien dans laquelle il affirme vouloir créer un consensus, ce qu’on veut bien croire. Le même jour, le projet de situation des futures gares (40 au total, foto) était rendu public. Dans celui-ci, notre région aéroportuaire (Le Grand Roissy) est plutôt bien servi. Outre Le Bourget (chouchou du GP, voir plus bas), il y aura des gares à Clichy-Montfermeil (excellente chose) !), à Sevran-Livry et à Aulnay… En tout 10 gares (sur 40) seront chez nous, dans un mouchoir de poche (je vous ai collé la carte en foto ici, en PDF HD pour mieux la voir)  ! Trop fort, le Grand Roissy! N’est-ce pas, petit Saclay-scarabée ?

Là où ça se complique, c’est la desserte du Triangle de Gonesse et du parc des expos de Villepinte et de la ZAC “Sud CDG” (où l’on exclu pas la construction d’un viaduc qui relirait le secteur aux pistes de Roissy (doc page 59) .

Le Triangle de Gonesse aura sa gare ! Avec un autre viaduc ?

On voit nettement sur la carte du tracé qu’une gare est prévue sur le Triangle de Gonesse. C’est une bonne nouvelle et on imagine pas qu’il puisse en être autrement, comme je l’avais déclaré lors de la présentation de la Carte du Grand Roissy, en mai 2009. Mais les choses peuvent se compliquer car une variante directe pourrait “zapper” le Triangle. Et, là aussi, il pourrait être envisagé la création d’un viaduc.

Mais ce sont plutôt de bonnes nouvelles pour le Triangle et donc pour l’ensemble du Grand Roissy (dont on déplorera une fois de plus que le projet du GP découpe en morceaux. (Venez à notre secours MM. Canepa et Rebuffel, faisons-la cette DTADD, sur tout le territoire, avec la partie seine-et-marnaise et le sud de l’Oise..!) .

Il s’agira, pour les parties prenantes, de veiller au grain pendant le débat. C’est un peu mal parti à la base car, à notre connaissance, il n’y a eu aucune réaction du maire de Gonesse suite à l’annonce de la gare sur le Triangle (c’est vrai qu’il a beaucoup à faire avec Ali Soumaré et Dominique Lefebvre…).

On attend aussi des réactions des parlementaires…

Suivez aussi le dossier Grand Paris dans notre rubrique permanentes : les avis et suggestions y sont bienvenus (pas d’anonymat et politesse svp).

EV

Partagez cet article

Renaissance de la librairie du centre-ville de Gonesse (Val-d’Oise)

La librairie du centre-ville est désormais une enseigne d’Agora presse et caetera, qui compte sept magasins en Ile-de-France.

En pleine crise de la presse, cette information mérite d’être soulignée. La librairie du centre-ville de Gonesse, menacée de disparition, a finalement pu renaître. Située à deux pas de la mairie et rouverte depuis le 23 août, la boutique a été reprise par la franchise Agora presse et caetera, qui compte quatorze enseignes dans toute la France, dont sept en région parisienne.

«C’est une grande satisfaction de voir ce magasin renaître. Sa réouverture est un signal marquant le renouveau de ce centre-ville que nous voulons réussir», a affirmé le maire (PS) Jean-Pierre Blazy, mercredi, lors de l’inauguration, en évoquant les travaux de rénovation urbaine dans ce secteur de la commune.

«C’est un pari que nous faisons tous. Nous avons lutté pour le maintien de cette librairie. Nous allons maintenant lutter pour qu’elle vive bien», a ajouté l’édile, devant une trentaine de personnes, rassemblées à l’intérieur de la boutique.

Il y a quelques mois, ce magasin de presse au décor alors un peu vieillot a bien failli rendre l’âme. L’ancien gérant, en proie à quelques difficultés économiques, avait souhaité le vendre. A l’époque, seul un restaurant kebab…

Read moreRenaissance de la librairie du centre-ville de Gonesse (Val-d’Oise)

Partagez cet article

Ca bouge dans le Triangle de Gonesse, aux Tulipes

LE PLAN MASSE DES 2 ZAC des Tulipes et les implantations, actuelles et à venir

Outre le futur siège de Manutan, en construction (voir ci-dessous), ça bouge pas mal sur la ZAC des Tulipes Nord, située dans la pointe sud du Triangle de Gonesse, un futur centre commercial (“Centre commercial des Tulipes”) va voir le jour sur quelque 8.9 ha et  30 000 m2 de surfaces commerciales . C’est un projet qui avance bien, développé par deux spécialistes des centre commerciaux : GRC et la Compagnie de Phalsbourg, et dont vous pourrez voir ici un joli descriptif avec des fotos d’ambiance. L’architecte du projet est, excusez du peu, Jacques Ferrier, celui qui a fait le magnifique pavillon français de l’exposition de Shanghai, (voyez le site de l’architecte, vous verrez des trucs super sur ce pavillon). On parle d’un Décathlon, d’un petit super marché, et  de boutiques orientées sur l’équipement de la maison, voir sur l’hédonisme ( thème du “Life Style Center”).Le chantier, une fois toutes les autorisations et enquêtes terminées, devrait commencer l’an prochain. En dessous c’est le futur nouveau siège de Manutan, dont nous vous avions parlé dans RM 439, lors de la pose de la première pierre.

Et on parle, mais ce n’est pas encore signé

Read moreCa bouge dans le Triangle de Gonesse, aux Tulipes

Partagez cet article

Les travaux du futur centre européen de Manutan avancent bien

Les futurs bureaux tertiaires de la firme où des baies vitrées sont en cours d'installation...

Dans la Zac des Tulipes Nord à Gonesse, près de l’aéroport du Bourget, le bruit des véhicules de chantier fait écho à celui des jets privés. Près des gigantesques entrepôts (41.000 m²) du groupe Manutan, deux nouveaux bâtiments sortent à peine de terre. Il s’agit du futur centre européen de cette firme spécialisée dans la vente à distance aux entreprises de fournitures industrielles, d’outillage et de matériel de bureau. Le lancement du chantier avait été inauguré en grande pompe en novembre dernier (lire RoissyMail n°439).

Fondée en 1966 et cotée en Bourse depuis 1985, cette multinationale est une entreprise emblématique de Gonesse. Avec ses 23 filiales dans 20 pays européens, elle pèse 502 millions d’euros de CA (chiffres 2007/08) pour un résultat net à deux chiffres : 50, 7 millions soit 10.1%. A l’heure actuelle, elle est toujours contrôlée par la famille Guichard à 73%. Le président du directoire, Jean-Pierre Guichard (166ème fortune de France : 259.32 millions d’€ en 2007, 181 millions en 2008) est le fils du fondateur, André Guichard, qui a créé l’entreprise en 1966.

Le groupe a investi quelque 75 millions d’euros pour réaliser de nouveaux équipements au coeur du Triangle de Gonesse, où viendront s’installer 800 employés à l’horizon 2011. Outre l’entrepôt qui comporte sept cellules,  un restaurant de 1.300 m² et un bâtiment tertiaire de 9500 m² sur cinq niveaux sont en cours d’aménagement, le tout dans une démarche HQE (Haute qualité environnementale). Un troisième bâtiment,  comportant des salles de formation, un terrain de basket-ball ainsi que des cours de squash – il paraît que le patron adore ce sport de raquettes – doit prochainement être réalisé.

Le chantier est coordonné par

Read moreLes travaux du futur centre européen de Manutan avancent bien

Partagez cet article

Deux cérémonies pour les 10 ans de l’accident du Concorde

Dimanche, c’était le dixième anniversaire du tristement célèbre crash du Concorde d’Air France à Gonesse. Non pas une, mais bien deux cérémonies commémoratives ont eu lieu devant la stèle érigée près du lieu de l’accident, à proximité de l’hôtel Les relais bleus. L’une était organisée par la ville de Gonesse et l’autre était à l’initiave d’Air France.

Vers 11h00, soixante-dix personnes, principalement des habitants de la ville, des élus et quelques employés de la compagnie aérienne, ont rendu hommage aux 113 victimes, dont cent passagers allemands et quatre employées de l’hôtel Hotelissimo, sur lequel le supersonique s’était écrasé. «Il y a dix ans jour pour jour, à 16H44, 113 personnes ont péri dans l’accident du Concorde d’Air France, le vol AFR4590 à destination de New York», a rappelé le maire (PS) de la commune de l’est du Val-d’Oise, Jean-Pierre Blazy.

Durant son discours, l’édile n’a pas pu s’empêcher de faire un commentaire

Read moreDeux cérémonies pour les 10 ans de l’accident du Concorde

Partagez cet article

Gonesse rêve d’accueillir Roland-Garros

L’EPA Plaine-de-France propose de délocaliser Roland-Garros sur 22 hectares au Triangle de Gonesse (ci-dessus, les courts de tennis sont représentés en rouge).

Rafael Nadal soulevant le trophée de Roland-Garros sur la terre ocre de… Gonesse ! Non, vous ne rêvez pas. La commune valdoisienne pourrait bien à l’avenir accueillir les internationaux de France de tennis.

Porté par l’Etablissement public d’aménagement (EPA) Plaine-de-France (cliquez ici) , le projet fait partie des trois derniers sites étudiés par la FFT (Fédération française de tennis) en cas de délocalisation éventuelle du tournoi du grand chelem à l’horizon 2015.

Le triangle de Gonesse, où seraient aménagés les courts, est concurrencé par Versailles (Yvelines) et Marne-la-Vallée (Seine-Saint-Denis). Le site d’Evry-Bondoufle (Essonne) n’est pour sa part plus en course.

Roland Garros à Gonesse... Vous y croyez, vous ? Hervé Dupont, DG de l'EPA Plaine de France y croit, lui. Réagissez à l'article

Hervé Dupont, le président de l’EPA Plaine-de-France y croit dur comme fer. «Au début, il y avait une quinzaine de candidats. Nous sommes maintenant dans la short list», s’est-il réjoui devant la presse lors d’une visite du Triangle de Gonesse.

Déjà auteur d’une tribune dans le journal Le Monde pour promouvoir le dossier gonessien, le maire (PS) Jean-Pierre Blazy fait autant de lobbying qu’il le peut. A chacun de ses déplacements, il ne manque pas de revenir sur le sujet, comme ce fut le cas mardi soir lors de l’inauguration des ateliers locatifs situés dans le quartier des Tulipes sud. Le 3 juin dernier, il a rencontré Gilbert Ysern, le directeur général de la FFT.

Trois mois plus tôt, Jean Gachassin, le patron du tennis français, s’était déplacé en personne à Gonesse pour remettre le trophée du tournoi international féminin organisée chaque année dans la ville. Pour marquer son enthousiasme, Jean-Pierre Blazy a même été jusqu’à faire installer une bannière «Oui à Roland-Garros» sur une passerelle surplombant le BIP (Boulevard intercommunal du Parisis).

Vu de loin, le projet de l’EPA apparaît comme un pari fou..

Read moreGonesse rêve d’accueillir Roland-Garros

Partagez cet article

Roland Garros à Gonesse ? J-P Blazy veut y croire, dans un article publié sur lemonde.fr

Le Triangle de Gonesse attend son aménagement depuis... 20 ans ? (foto EPA-PDF)

«J’atterris là où personne ne m’attendait »… C’est en citant l’aviateur Roland-Garros, que J-P Blazy,

Read moreRoland Garros à Gonesse ? J-P Blazy veut y croire, dans un article publié sur lemonde.fr

Partagez cet article