C’était l’audience solennelle de la Chambre régionale des comptes

Rappel utile:

Art. 15 de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

Et la Constitution de 1958 a confirmé que La Cour des comptes avait pour mission de s’assurer du bon emploi de l’argent public et d’en informer les citoyens (selon l’article 47-2)

cliquez pour lire le résumé du discours du procureur financier

C’était jeudi dernier, dans les locaux de la Chambre régionale des comptes (CRC) d’Ile-de-France, à Noisiel (77). La Chambre y effectuait son audience solennelle de rentrée, en présence de 150 personnalités, dont le procureur général près la Cour des Comptes M. Johanet (représentant M. Migaud, président), le préfet de région, des préfets de départements, des parlementaires et autres élus, des hauts fonctionnaires…

cliquez pour lire le discours du président Terrien (derrière le bureau). Au premier plan, à droite, on reconnait M. Marx, préfet de Seine-et-Marne, et à gauche, M. Carenco, préfet de Région

Le président de la CRC, M. Gérard Terrien, le procureur financier M. Luc l’Héritier et M. Johanet ont pris la parole. Je vous conseille de lire les interventions des deux premiers, car on y apprend beaucoup de choses.

Gilles Johanet, procureur près la Cour des Comptes (un personnage...)

Récemment, la CRC a publié des rapports concernant notre région proche : celui sur le “budget” de la CC PMF (revoir ici), le 16 février, sur les comptes de Garges-lès-Gonesse (qui a fait un peu tousser, voir le reportage de VONews ici), et en octobre 2015 un autre sur ceux de Goussainville (voir ici), qui n’est pas triste non plus.  Il faut signaler aussi celui sur le Comité régional du Tourisme (en janvier, voir ici), où il est notamment question du cout du “licenciement” de son ancien directeur . Je vous ai isolé les deux pages qui évoquent ce sujet,  où la Chambre donne son avis en termes aussi polis que fermes : lisez ici!

Et j’ai dégoté un rapport de 2009 sur la gestion de l’ancienne  CC de la Plaine de France (77), qui vaut son pesant de cacahuètes (notamment sur le dossier de la “piscine-patinoire-bowling” du Mesnil-Amelot) et qui en dit long, à tous points de vues, sur la gestion territoriale et financière du nord seine-et marnais. Mais pour ça, il va falloir patienter : ça sera dans le gros dossier que je prépare sur ce sujet, dossier qui éclairera les crises actuelles.

cliquez!

Allez picorer sur la page de la CRC (dont j’aurai appris qu’elle est aussi la Chambre territoriale des comptes de … Saint-Pierre-et-Miquelon). Vous y verrez le compte-rendu de l’audience solennelle, ainsi que toutes les publications (rapports, avis, rapport d’activité 2015, etc.). Page bien faite et qui confirme l’article 47.2 de la Constitution évoqué plus haut.

La Cour des Comptes et ses chambres régionales et territoriales ? C’est bien ! EV

Partagez cet article

Alain Louis : “nos concitoyens sauront s’unir pour faire barrage à l’obscurantisme”

Alain Louis, maire (DVG) de Goussainville a organisé ses vœux jeudi dernier, à l’espace Coubertin. Vous pourrez lire son discours ici. Comme tous les maires, il est revenu sur le traumatisme des attentats, en prononçant des mots fermes. Il a aussi exprimé son espoir dans la nouvelle grande intercommunalité, ainsi que dans le projet de téléphérique qui relierait sa ville aux zone d’activités de  CDG.

Homme de gauche (il a quitté le PS juste avant les dernières élections municipales) il a cité une phrase d’un certain Albert Thibaudet, “célèbre critique littéraire de l’entre-deux-guerres” nous a-t-il appris, qui m’a fait sourire : « On est à droite quand on considère ce qu’on possède. On est de gauche quand on se préoccupe de ce que possèdent les autres”… EV

Le maire avec les enfants du Conseil municipal des jeunes
Partagez cet article

Badr Slassi passe au PRG, avec sept conseillers municipaux

Badr Slassi, nouveau radical...

Badr Slassi est 1er adjoint (ex PS) au maire de Goussainville, Alain Louis. On se souviendra des dernières élections municipales qui furent… épiques. Alain Louis avait quitté le PS (dont il était membre depuis 40 ans) juste avant, excédé par les manœuvres de Luc Broussy, secrétaire de section du PS et qui voulait être calife à la place du calife. Du coup Broussy avait monté une liste concurrente de son côté. Celle d’Alain Louis,( habilement et activement soutenue par Badr Slassi) avait fini par l’emporter (revoir ici).

On a appris que Badr Slassi et sept conseillers municipaux ont décidé de rejoindre le Parti Radical de Gauche (PRG). “Je veux faire de la politique” nous a t-il confié, en guise d’explications. Je ne le connait pas bien, ce Badr Slassi, qui n’est pas apprécié par tout le monde, c’est le moins qu’on puisse dire,  mais je sais que c’est un jeune homme dynamique, excellent orateur.

Le PRG 95 (un groupuscule…) s’est réjoui de ces adhésions…  La vie politique à Goussainville, que je suis depuis longtemps, a toujours été compliquée. Entre ambitions personnelles et communautarisme exacerbé, on a du mal à tout comprendre…  Avant-hier encore, le Conseil municipal n’a pu se tenir, faute de … quorum. J’en saurai un peu plus mardi car j’ai invité Alain Louis à déjeuner. EV

Partagez cet article

Le grand magasin Deconinck en liquidation ! Ca vaut le coup que tout le monde (et le tribunal de commerce de Pontoise) sache

Le grand magasin Deconinck, construit avec autant de patience que d'amour, j'en témoigne

C’est une très mauvaise nouvelle que nous avons apprise récemment (et qui m’a fait mal au cœur). Le grand magasin Deconinck (Chasse, Tir et Pêche) de Goussainville est fermé depuis le 9 janvier, en raison d’un jugement du tribunal de commerce de Pontoise, rendu le même jour. Cette liquidation fait suite à un contentieux  toujours en cours entre les propriétaires (et exploitants), M. et Mme Deconinck et leur banque belge. Les 14 employés du magasin sont au chômage. Pour ceux qui ne connaissent pas, voyez la description de ce magnifique magasin ici.

C’est une situation très sérieuse pour ce couple (Marc Deconinck, 71 ans, est belge et son épouse Christine d’origine française) que nous connaissons bien, depuis qu’ils avaient choisi, après bien des recherches, j’en témoigne, le site de Goussainville pour y construire ce grand et beau magasin (ouvert en 2006, puis en 2008 pour l’armurerie), qui faisait le bonheur des clients français. Auparavant, ceux-ci faisaient (souvent de très loin, j’ai vu ça) le voyage jusqu’à Warneton (Belgique, juste à la frontière) où se trouve le magasin historique. La raison ? un choix qu’on ne trouvait nulle part, des prix savamment calculés, et un service de vendeurs aussi qualifiés que sympathiques (ce qu’on ne trouve plus nulle part, depuis la disparition des petites boutiques que j’ai connues dans ma jeunesse). J’en témoigne pour non seulement avoir visité à deux reprises le magasin de Warneton, mais pour m’être rendu plusieurs fois dans  celui (magnifique) de Goussainville? Voyez le compte-rendu que j’avais fait dans Bénéfice.net 19 (octobre 2004) et vous saurez (presque) tout.

“Inadéquation”?

Pour comprendre la situation actuelle, il faut savoir qu’en 2008 (on était en pleine crise bancaire) une des banques qui avait financé pour une grande part les 10 millions d’euros que le projet de Goussainville a exigé, contre toute attente, pour faire court, a demandé le remboursement immédiat de ses emprunts, au nom (sic!) d’une “inadéquation (de l’emprunt) avec les investissements qu’ils financent“, bien qu’il n’y ait jamais eu de retard dans les remboursements et sans autre explication. D’où une situation inextricable qui a fait l’objet depuis cette date de différents contentieux judiciaires en Belgique, alors que la SARL qui gère le magasin est française à 100%. Les “vivres” étant réduites, progressivement et inexorablement, le magasin n’a plus pu correctement se réapprovisionner, ce qui a entrainé la spirale infernale bien connue : moins d’achats, donc moins de ventes etc. Et pour aboutir, après une courte période de redressement judiciaire (depuis novembre 2014), à la liquidation judiciaire (normale) du 9 janvier.

Ce qui est tout aussi grave (non, beaucoup plus grave) c’est que les époux Deconinck ont mis en garantie (hypothèques, nantissements), tous leurs biens, fruit d’années de travail familial acharné, dans cette affaire. Ils font face à une armée d’avocats de leur banque et, si j’ai bien compris, la justice belge a pour l’instant donné raison à la banque, s’agissant des cautions, alors que l’affaire n’a toujours pas été jugée sur le fond. Ça fait un peu pot de fer contre pot de terre.

Les Deconinck, que j’ai eu au tél (pour aussi leur témoigner ma sympathie) m’ont informé qu’ils avaient assigné la banque sur le fond, devant le tribunal de Pontoise, en juin dernier. A ce jour, pas de nouvelles de cette “assignation forcée”. On mesure ainsi la faiblesse de notre justice commerciale (mais aussi de la justice en général), due aux manque de moyens …

On suivra cette affaire. EV

Partagez cet article

Alain Louis, lors de ses voeux: “la distance entre représentants politiques et citoyens s’accentue”.

Alain Louis et le conseil municipal de Goussainville
Goussainville est Charlie...

C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis rendu à la cérémonie des vœux d’Alain Louis, maire de Goussainville, jeudi dernier. La campagne électorale des municipales de mars dernier avait été épique. Et, contre toute attente (au début du moins) Alain Louis, maire (PS) sortant a gagné d’une main de maître le scrutin en ayant quitté le PS (dont il était membre depuis 40 ans…) et a mis en même temps hors-jeu son challenger Luc Broussy, secrétaire de la section PS, qui voulait être calife à la place du calife. J’avais suivi de près la campagne et ainsi appris à mieux connaitre le maire, qui m’avait vraiment impressionné par son calme et son sens politique.

Il y avait beaucoup de monde aux vœux, qui avaient été dans un premier temps annulés, juste après les attentats.  Badr Slassi, le premier adjoint a introduit la cérémonie, avec tout le talent oratoire qu’on lui connait. Puis l’orchestre du conservatoire municipal a joué (parfaitement, je dois le dire) plusieurs morceaux de musique, classique et jazz. Le film traditionnel, dans lequel se présentaient les nouveaux élus été projeté et Alain Louis a ensuite entamé son discours (que vous pourrez lire ici).

Il a bien sûr évoqué les tragiques évènements que notre pays a connu et demandé à l’assistance une minute de recueillement. Et, comme il avait été malade puis en convalescence, il a tenu, en plein forme a rassurer sur son état de santé : “je me porte à merveille”, a t-il déclaré , en remerciant les Goussainvillois pour les nombreux témoignages qu’il avait reçu pendant sa convalescence.

Puis, avant d’évoquer le bilan de 2014 pour sa commune, il a abordé la situation de crise globale dans laquelle se trouve la France, en précisant (et il est bien placé pour le faire) que s’était accentuée la distance entre représentants politiques et citoyens.

Revenant sur les réactions post-attentats : “Aujourd’hui, pour certains, la tentation est grande de tourner le dos aux principes rassembleurs de notre nation. Le repli communautaire ou la désignation aisée de bouc-émissaires ne sont nullement des réponses acceptables dans notre République qui ne peut avancer que lorsque le peuple de France marche rassemblé“.

Il est d’autant mieux placé pour résumer ça comme ça qu’il existe de nombreuses “communautés” à Goussainville. Mais son succès aux municipales à montré qu’on peut très bien gagner les élections sans sombrer dans le communautarisme exacerbé. C’est bien… EV

[easyrotator]erc_24_1422185704[/easyrotator]

Partagez cet article

Les Rendez-vous de l’Emploi du Grand Roissy : c’est le 14 octobre à Goussainville

cliquez pour accéder au site du forum

La Maison de l’emploi de l’Est du Val d’Oise, le GIP Emploi (tiens, le revoilà, lui, ça faisait longtemps) et Pole Emploi organisent un forum emploi, avec le soutien de nombreux partenaires. Voyez le détail dans le communiqué ici. C’est le 14 octobre à l’espace Coubertin de Goussainville. C’est toujours utile. J’y trouverai peut-être un rédacteur… EV

Partagez cet article

Dimanche 14 septembre : fête de la Sardine A Nossa Casa

cliquez pour voir l'accès (sur leur site)

C’est devenu une tradition depuis plusieurs années. Notre ami Manu organise sa fête de la sardine dans son établissement (A Nossa Casa) de Goussainville ce dimanche. Dégustation (gratuite)  de sardines grillées comme seuls savent les faire les Portugais, mais aussi poulet grillé et de tas d’autres bonnes choses. Plus le soleil, la musique et la danse. A ne pas rater… EV

Partagez cet article

Alain Louis triomphe à Gouss !

J’ai trainé un peu à Épiais avant, comme dimanche dernier, d’aller voir les résultats à Goussainville.  Pas moyen de donner un pronostic, même si Alain Louis (ex PS) avait ma sympathie. Qu’allaient faire les électeurs (19.90% ) de Luc Broussy (PS), contraint de se retirer par la fédération du PS ? Qu’aillaient faire les électeurs du FN (14.9%) qui se maintenait au 2ème tour? Et comme Elisabeth Hermanville (UMP) était arrivée en tête au premier…

[easyrotator]erc_95_1396340524[/easyrotator]

J’arrive donc en retard et je vois tout de suite qu’Alain Louis vient de gagner, avec plus de 500 voix d’avance sur sa rivale UMP.  Une victoire non seulement nette, mais honnête, compte-tenu du mauvais comportement de Luc Broussy tout au long de cette campagne. J’ai félicité à plusieurs reprises le maire, qui a fait une campagne carrément géniale. Elisabeth Hermanville a reconnu très sportivement la victoire du maire. Le bureau du maire et la terrasse qui donne sur la place de la Charmeuse étaient ouvert à tous, y compris les FN  Chistophe Crédeville (qui rentre au Conseil de Gouss tout seul et Karim Ouchikh, nouveau Conseiller municipal à Gonesse. Etaient là aussi André Yannick Owona, candidat UDI et ses amis, M. Toumazet, l’ancien maire (PCF), Cédric Sabouret conseiller général (PS)…

Tout le monde avait le sourire, comme on peut le voir sur ces fotos et sur la vidéo ci-dessous. Y’a parfois un peu de morale en politique… EV

Partagez cet article

Looking for Mr “GDV” : RoissyMail offre 200 € cash !

Pendant la campagne de Goussainville, un petit malin avait ouvert un mur sur Facebook, nommé “Goussainville Débats Virtuels” . Objectif affiché faire connaitre le positions des différents candidats et encourager le débat avec les internautes. Comme, cette année, les campagnes se sont pas mal déroulées sur le web et sur FB en particulier, je trouve l’initiative intéressante et je m’inscrit sur le mur, histoire de “sentir” les débats.

Mais très rapidement, je vois où (on va l’appeler comme ça) GDV veut en venir. Il publie les programmes, des points de programme, et c’est gros comme un patate, il prend parti, d’une manière subreptice. Je lui demande de dire qui il est : refus catégorique. Je lui dit que ce n’est pas correct et que sa manière de “conduire” les débats est orientée et que dans ces conditions il faut qu’il se découvre. Refus encore. Le ton monte, j’essaye de le faire sortir de  ses gonds. Pas moyen, il lâche pas, l’animal !  Il est de plus en plus clair qu’il roule pour Broussy, sans le dire.

Je vous la fais courte : je lui ai promis que je trouverais qui il était. Et, à la fin, lorsque Broussy a été contraint de se retirer, le masque est tombé (mais pas son identité) et il a fini par fermer lâchement (c’est un lâche) son mur sans autre forme  de procès. Beaucoup d’internautes de Gouss avaient suivi les échanges. Parmi ses complices, un certain Hasan Charbonnier (sic), présent sur la liste de Broussy (16H37 oups! erreur, j’ai été trop vite, il n’était pas sur la liste, mais fervent partisan) , qui m’avait accusé d’être “acheté” par des promesses du maire Alain Louis, pour de la pub sur “ce torchon de RoissyMail”. J’ai proposé audit Hasan de m’appeler au tél. afin que je lui explique comment on a  gardé notre indépendance depuis 10 ans (pour ne prendre que RoissyMail.com…). Le courageux Hasan n’a pas répondu… (Je viens de l’avoir sur FB , il n’ose pas confirmer ses accusations…et me demande de retirer son nom de cet article LOL )

200 € !

Tout ça pour dire que je ne lâcherai pas l’affaire et que je vais démasquer ce malhonnête GDV. RoissyMail offre 200 € cash à celui ou celle qui nous donnera des informations permettant de situer le bonhomme. On n’est pas riche à RM (on l’a jamais été …), mais ce sacrifice est le prix de la liberté.  Alors, en piste, tous ! Non, mais !  EV

Partagez cet article