AML Systems s’installe au Mermoz

Vue partielle du "Mermoz"

Le prestigieux immeuble de bureaux “Mermoz“, promu par CBRE Investors, (filiale  de CB Richard Ellis) va accueillir la société AML Systems, un équipementier “global” du secteur automobile. Les 2 partenaires ont en effet annoncé hier, dans un communiqué, que AML avait pris à bail (“vert”), pour 9 ans, 1950 m2. Une bonne nouvelle pour le Bourget, sachant que le Mermoz est situé à côté de la gare RER, promise, comme chacun le sait à devenir un important noeud de communication, avec la future gare “Grand Paris” et l’arrivée de la future Tangentielle Nord qui arrivera à cet endroit en 2014.

EV

Partagez cet article

Salon du Bourget : le président de la République salue et appuie le projet Aigle

La réunion s'est tenue dans le chalet du Président du GIFAS, l'organisateur du salon
Gérard Laruelle, directeur du pôle de compétitivité Astech, qui porte le projet Aigle

Comme le maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas nous l’avait annoncé dans  RM 587, une cérémonie a eu lieu au début du Salon du Bourget, lundi dernier pour la signature d’une convention en vue de la réalisation du projet Aigle, porté par le pôle de compétitivité Astech. Elle réunissait des personnalités importantes : le ministre du Grand Paris, Maurice Leroy, le préfet de région D. Canepa, le président du CG 95 Arnaud Bazin (Claude Bartolone, pour le CG 93 était excusé), le maire du Bourget, bien sûr, mais aussi le PDG d’ADP, Pierre Graff et M. de Ronne, directeur de l’aéroport du Bourget, le maire de Dugny, A. Veyssière, celui du Blanc-Mesnil Didier Mignot, Yann Barbaux, directeur d’Innovation Works, Olivier de l’Estoile (Dassault Aviation), la directrice du Musée de l’Air Catherine Maunoury, Gérard Laruelle, directeur d’Astech, entre autres…

La réunion a commencé par un exposé des trois grands architectes (Castro, de Portzamparc, Duthilleul) qui planchent sur les importants projets urbains du “pôle de du Bourget” (la Communauté d’agglomération “de l’Aéroport du Bourget: Le Bourget, Dugny, Drancy + Bonneuil et Le Blanc-Mesnil). Ils ont déclaré qu’ils intégreraient le projet Aigle dans les orientations urbaines déjà retenues.

Castro en a profité pour pousser un coup de gueule contre les excès de la réglementation en

Roland Castro a poussé un grand coup de gueule contres les excès de l'urbanisme "écolo".

matière d’urbanisme, vouant aux gémonies les prescriptions du réseau européen Natura 2000 et pourfendant les défenseurs des “passages de crapauds”: ce fut un grand moment !

Plusieurs autres orateurs, dont Gérard Laruelle, O. de l’Estoile, C. Maunoury, Y. Barbaux ou Arnaud Bazin (qui a rappelé la présence forte du Val d’Oise dans ce territoire) ont dit l’intérêt qu’ils portent à ce projet consensuel.

Pierre Graff, comme à l’accoutumée et avec raison, tout en appuyant le projet, a mis en garde contre les progrès de la concurrence internationale, et notamment celle de Genève , s’agissant de l’aviation d’affaire.  Pendant qu’il parlait, je me remémorais certains de mes articles, parus voici 10 ans (et même plus tard) dans Bénéfice.net, qui déploraient l’absence d’investissements, tant publics que privés, dans le secteur du Bourget. On se souviendra aussi de l’état lamentable, jusqu’à sa réfection récente (très “minérale”) de la N2 à hauteur de l’aéroport, même pas relié par le métro… Heureusement, ça change, mais on a perdu du temps, M. Graff…

On reconnait PIerre Graff, le préfet Canépa, Maurice Leroy et V. Capo Canellas

La convention fut signée ensuite, à la satisfaction de tous, et en particulier du maire du Bourget, qui buvait du p’tit lait depuis l’allocution de Nicolas Sarkozy, le matin même lors de l’inauguration du salon.

Le Président de la République : “tout un pôle aéronautique va se constituer ici”

Dans son discours d’inauguration, Nicolas Sarkozy, dans un discours entrainant (comme il sait le faire s’agissant de la nécessité pour la France d’avancer dans la compétition mondiale) a, s’adressant au maire du Bourget, appuyé fortement le projet Aigle. Lisez (ou écoutez sur la vidéo de l’Élysée, au dessus, c’est à la 20ème minute) :

« Puisque nous parlons du Bourget, Monsieur le maire, je ne voudrais pas vous quitter sans évoquer un projet qui me tient particulièrement à cœur, et qui concerne le site du Bourget.

La région parisienne a été une grande région industrielle, et elle doit le demeurer et notamment dans le domaine aéronautique. Et j’ai tenu à ce que dans le cadre du Grand Paris, la Seine-Saint-Denis demeure un territoire de production aéronautique.

La fermeture de la base aéronavale de Dugny nous a offert l’opportunité de consolider l’implantation d’Eurocopter ici. Autour de ce projet, c’est tout un pôle aéronautique qui va se constituer, avec le Techno Campus porté par le pôle de compétitivité. J’ai demandé au Préfet Christian LAMBERT, dont chacun connaît ici le dynamisme, de mettre en œuvre ce projet avec le Ministère de la Défense, cher Gérard LONGUET et les Collectivités locales. Je salue Maurice LEROY qui porte le projet du Grand Paris et nous allons conforter la vocation aéronautique de la Seine-Saint-Denis. C’était un choix, la France doit rester une terre de production. Il n’y a aucune raison que la région parisienne perde ses usines et ses emplois”.

Partagez cet article

Projet “Aigle”: c’est vraiment parti ! Vincent Capo-Canellas s’en réjouit

Bluecopter, un produit d'Innovation Works, d'Eurocopter EADS. Cliquez sur la foto ...
Vincent Capo-Canellas, président de la Communauté d'Agglomération de l'Aéroport du Bourget

Le maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas, également conseiller général et président de la  CA “de l’Aéroport du Bourget” l’avait évoqué lors de ses vœux pour 2011 : celle-ci vient de signer officiellement (c’était vendredi dernier) l’acquisition de l’ancienne base militaire de Bonneuil-Dugny. Il s’agit, par cette opération de favoriser l’implantation des  projets “Aigle” et “Joséphine”. 17.4 ha seraient attribués à ce dernier (transfert d’Eurocopter et du centre de recherche Innovation Works d’EADS depuis La Courneuve, 1100 emplois) et le reste à d’autres entreprises  du secteur aéronautique, des services, des organismes de formation…   Le siège du pôle de compétitivité Astech (aéronautique et spatial), actuellement à Meudon, pourrait s’y installer. Voyez ce qu’on en avait dit dans RM 571.

C’est une grosse affaire. A noter que le Conseil général du Val d’Oise va délibérer vendredi prochain sur la prochaine convention (qui sera signée demain…) qui liera l’État, les départements 93 et 95, la CA de l’Aéroport du Bourget en vue de la réalisation de ce projet.

Projet dans lequel Vincent Capo-Canellas (dont le nom circule pour les prochaines sénatoriales…) s’est beaucoup impliqué personnellement, à qui nous avons demandé ses impressions.

RoissyMail: M. le Président, votre Communauté vient de  signer pour l’acquisition des terrains en vue de l’implantation de l’ancienne base de Dugny-Bonneuil-en-France, une trentaine d’hectares pour accueillir « Joséphine » et « Aigle ».  Merci de nous détailler ce gros projet, qui concerne beaucoup de monde, notamment la Seine-Saint-Denis et le Val d’Oise ?

Vincent Capo-Canellas : J’ai effectivement signé Vendredi soir avec l’État l’acquisition des 27,5Ha que l’armée libère sur l’ancienne base aéronavale. Cet achat m’a mobilisé intensément pendant les dernières semaines et encore le jour même: ce type d’acte est compliqué et implique beaucoup d’intervenants. Vendredi, la discussion s’est encore étalée sur 13 heures! Nous souhaitions de part et d’autres être au rendez-vous du Salon du Bourget et répondre à l’attente des industriels, en particulier Eurocopter et Innovation Works, le laboratoire de recherche d’EADS qui localisera sur ce site 70 chercheurs. La mobilisation de tous a permis de déboucher. Au delà de ces deux entreprises majeures, nous aurons à statuer sur d’autres implantations et nous prévoyons d’installer à proximité un Technocampus, sur le modèle de celui existant à Nantes.

RMLundi est prévue une cérémonie importante, le premier jour du Salon du Bourget, à ce sujet…

VCC : Nous signerons avec le pôle de compétitivité aéronautique

Read moreProjet “Aigle”: c’est vraiment parti ! Vincent Capo-Canellas s’en réjouit

Partagez cet article

C’est bientôt le Salon du Bourget !

La grande fête de l'aviation ! (© Ernoult)

Cette 49ème édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace va être grandiose !  Du 20 au 26 juin, pas moins de 2100 exposants accueilleront 200 000 visiteurs (dont 138 000 professionnels). Hubstart Paris sera présent, sur le stand de la région Ile-de-France : voyez son programme ici , avec le pôle de compétitivité Astech . De quoi promouvoir le Grand Roissy devant le monde entier! Et bien sûr, toutes les entreprises du secteur aérien de notre région seront là : Air France, Embraer…

La vedette sera incontestablement l’avion solaire ” Solar Impulse”, qui vient de faire Bruxelles -Paris et je vous invite à voir le film de ce vol incroyable sur leur site en cliquant ici.

On y sera, bien sûr.

EV

Une famille Airbus... (© Ernoult)
Partagez cet article

Eurocopter à Dugny-Bonneuil: c’est parti!

Cliquez sur l'image pour voir l'emplacement du projet Josephine.

Voici un excellente nouvelle pour le Grand Roissy.

Les autorisations nécessaires pour le futur établissement d’EUROCOPTER qui va s’installer à Dugny (93) et chez sa voisine  Bonneuil (95) viennent d’être délivrées.

Vous saurez tout sur cette annonce en lisant le  communiqué de la filiale d’EADS .

C’est le fameux projet “Josephine” que nous vous annoncions dans RM le Mag n°31.

C’est une grosse affaire. La Communauté d’agglomération “de l’aéroport du Bourget” va acheter les terrains comme prévu. Et son président, Vincent Capo-Canellas est ravi de cette décision, vous pensez-bien.

C’est un étape importante dans le renforcement du pôle aéronautique parisien tel que veut le promouvoir le pôle de compétitivité Astech (qui sera ravi d’annoncer cette nouvelle sur son site web…).

Partagez cet article

Des nouvelles de l’aéroport du Bourget

MM.Klayman (le nouveau préfet des aéroports), de Ronne et Charitat (foto tirée du site aéropage)

On ne vous en avait par parlé encore (à tort), mais l’aéroport du Bourget, et particulièrement son directeur, M. de Ronne publie depuis un moment une lettre d’information nommée Aéropage qui renvoie vers le site du même nom. Une sorte de Roissymail du Bourget, en quelque sorte. Le site est très bien fait et y apprend de vraies nouvelles. Ainsi on peut y voir la foto du nouveau préfet des aéroports (qu’on vous avait présenté juste à sa nomination, mais sans foto), on a appris que M. Charitat était directeur adjoint de M. de Ronne (je l’ignorais) et aussi par exemple, qu’il y aura un nouvel hôtel (un Courtyard by Marriott) en 2013 sur l’aéroport. Et d’autres. Allez voir Aéropage ici.

Partagez cet article

Les voeux de Vincent Capo-Canellas : revigorants !

Les invités de Vincent Capo-Canellas, attentifs.

C’était le 12 janvier dernier. Et je n’étais pas en forme. Ma femme Bignon était partie le midi à Cotonou où je dois la rejoindre au plus tôt. Ça m’a mis le bourdon. Je suis rentré travailler chez moi (Paris 20), mais le cœur n’y était pas. Un peu de fatigue là-dessus et dès 16 heures se posait la question : allais-je aller aux vœux du maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas (“VCC”) prévus à 19H ? OUI, bien sûr, car j’aime beaucoup ce maire (Nouveau Centre), dynamique, sympathique. Oui, mais reprendre la voiture, des embouteillages …  Je décide de ne pas y aller, même si, je le savais, je le regretterais. Je me décide à envoyer un sms au maire pour m’excuser. 1er message: “je vous remercie de votre invitation, M. le Maire…”. A-t-il senti mon état d’âme? Toujours est-il qu’il me répond tout de suite : ” Vous venez !? “. Du coup je n’ose plus lui dire que je ne viens pas. “Oui, claqué, mais oui”. Et lui : “ça va vous regonfler…”.

Et il n’a pas eu tort! Me voilà parti.

Read moreLes voeux de Vincent Capo-Canellas : revigorants !

Partagez cet article

Le nouveau centre de l’Institut du Cycle inauguré au Bourget

Les locaux sont splendides et tout le monde était content, vendredi après-midi, lors de l’inauguration du nouveau centre (et siège) de  l’INCM (Institut National du Cycle et du Motocycle). L’INCM est une vieille institution fondée en… 1874; elle s’appelait alors l’AEJO (vous pourrez lire avec intérêt l’historique de l’association ici ).

Un très beau bâtiment, construit par Nexity

Le conseiller régional Ch. Borgel (à droite) , écoutant les explications de M. Lamade, directeur pédagogique de l'INCM

Read moreLe nouveau centre de l’Institut du Cycle inauguré au Bourget

Partagez cet article

Union sacrée et populaire pour le “pôle du Bourget”

Hier soir, au Musée de l'Air et de l'Espace

L’espace consacré,au Musée de l’Air,  à la réunion publique  d’information sur les projets urbain du “Grand Bourget” (?) était plein à craquer au point que les organisateurs ont dû rajouter des chaises aux 600 déjà mises en place.

C’est que c’était le grand jour pour les collectivités locales et les 3 équipes d’architectes qui dévoilaient le fruit de leur travail sur le devenir de ce qu’on va bien finir par appeler le “pôle du Bourget” (voir le dossier de presse complet ici) .

V.Capo-Canellas et J-L Herkat

Les collectivités concernées sont : la Communauté d’agglomération “de l’Aéroport du Bourget” [ les villes du Bourget, dont le maire (NC), président de la CA, Vincent Capo-Canellas -chouchou du Grand Paris et du Grand RoissyMail- est l’actif animateur des projets, et Drancy, la ville du député maire (NC) J-C Lagarde ( futur ministre, dit-on ) et  Dugny, dont le maire UMP est André Veyssière ], auxquelles sont associées les communes adjacentes de Bonneuil-en-France (maire : J-L Herkat, div droite), Le Blanc-Mesnil (maire Didier Mignot, PCF), La Courneuve (maire Gilles Poux, PCF). Et bien sûr le Conseil général du 9.3, dont le président (PS) est le bouillant Claude Bartolone.

Le président Capo-Canellas a présenté tous ces élus à la tribune, ainsi que les 3 équipes d’archi qui ont planché sur “le Bourget: Castro (représenté par son associée Sylvia Casi), de Portzamparc (le maître était là, en chair et en os), Jean-Marie Duthilleul, présent également.

Bartolone ravi de la “visiblité”

Une présentation des projets et de leurs partis-pris , animée par le célèbre journaliste Stéphane Paoli,

Read moreUnion sacrée et populaire pour le “pôle du Bourget”

Partagez cet article

Execujet et Advanced Air support dévoilent leur nouveau terminal à l’aéroport du Bourget

Le hangar H5 a été entièrement remis à neuf.

A peine sorti de sa voiture, un homme traverse le portique de sécurité, foule le tarmac et monte à bord d’un jet privé. Le tout en quelques minutes. Nous sommes à l’aéroport du Bourget dans le nouveau terminal d’Execujet, l’une des plus importantes compagnies aériennes d’affaires, dont le siège est basé à Zurich et qui s’installe pour la première fois en France.

Composé de deux salons classieux pour les voyageurs, d’un espace pour les pilotes, d’une salle de détente et de deux chambres à coucher avec douche pour les membres d’équipage, le tout complété par un hangar privé de 16.000 m² et une aire de stationnement de 28.000 m²,  ce centre de services aéronautiques est conçu pour répondre à tous les besoins au sol. «De nos sept FBO (Fixed based operator) répartis dans le monde, c’est le plus complet», assure Cédric Migeon directeur général d’Execujet en Europe.

Assistance technique, dégivrage et nettoyage des avions, approvisionnement en kérosène, catering, parking à proximité des pistes ou encore vente de produits de luxe et prestation de pressing font partie du large éventail de services assurés par la compagnie qui, pour ce faire, s’est associée à Advanced Air support, filiale du holding Jet Services et membre du groupe Segur. «En rassemblant tous ces services, nous voulons faire en sorte que le client n’ait que cinq mètres à faire pour être dans son avion et ce, sans avoir à interrompre sa conversation s’il est au téléphone», explique Marie-Antoinette Dain, présidente-directrice générale d’Advanced Air support.

La société a investi plus de 400.000 euros dans l’aménagement des salons et 1,2 million d’euros dans la remise à neuf du hangar H5 qui aurait abrité l’avion de Lindbergh en 1923. Et 6 à 7 millions d’euros dans deux autres hangars en travaux dont l’un sera dédié à la maintenance.

Ouvert 24h sur 24 (de 6h à 22h15 pour les opérations de vol), le centre de services aéronautiques d’Execujet et d’Advanced air support fonctionne avec 28 employés. La compagnie Execujet compte au total plus de 800 employés répartis dans seize aéroports à travers le monde et gère une flotte de 140 appareils.

Présente notamment en Suisse, en Allemagne, au Danemark et en Angleterre, elle ne l’était pas jusqu’à présent en France où la plateforme du Bourget est le premier aéroport d’Europe avec près de 65.000 mouvements d’avions par an.

Ludovic Luppino

A bord d'un Falcon 2000...
Partagez cet article

Naissance, avant-hier soir, du Rotary Club “Le Bourget Plaine de France”

Le lobby bourgetin a encore frappé, c’est sûr !  Avant-hier soir, a été créé le nouveau “Rotary Club Le Bourget -Plaine de France” . A l’occasion de la remise de la  Charte du Club, une réception a eu lieu en plein milieu du Musée de l’Air et de l’Espace, sous les ailes des vieux avions.

C’est Michel de Ronne, directeur de l’aéroport du Bourget (ADP), et premier président

Michel de Ronne a reçu les attributs de Président: la cravatte et la fameuse cloche

du nouveau Club, qui a accueilli une bonne centaine d’invités. Parmi les personnalités, à la table d’honneur, se trouvaient le préfet des aéroports de Roissy et du Bourget, M. Espagnol, le maire de Dugny, M. Vayssiere et, évidemment le maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas (et Murielle, sa -très-charmante nouvelle épousée ), qui buvait du p’tit lait… Également à la table on notait Hervé  Dupont, DG de l’EPA Plaine de France, bien à sa place, en plein milieu de “son” territoire . Le maire de Vaujours, Dominique Bailly, ami du maire du Bourget, était là aussi

Vingt (selon M. de Ronne) , 22 selon un néo-rotarien désormais membres du “Club service” international ont été intronisés ce soir-là, dont mon ami, l’excellent Noureddine Cherradi, ancien directeur du GIP Roissy CDG et Florence Baudel-Youssef  (ancienne d’Air France et Airemploi) et Zahia Gandolfo (WFS, Aérocollège) qu’on ne présente plus. Citons encore, parmi les bleus, l’excellent Olivier de L’Estoile, (ex Dassault Falcon). Et on a revu avec plaisir Monique Montagné, ancienne directrice de l’ANPE de CDG (que je n’avais guère ménagée dans BN 4, mais qui ne m’en a jamais voulu: normal, j’avais raison…).

Il faut savoir qu’en fait, ce Club est né, sinon d’une scission, au moins  d’une séparation à partir de l’actuel Rotary Club de Roissy- Charles-de-Gaulle, auquel à appartenu longtemps Michel de Ronne. Quelques membres du Rotary “canal historique” étaient quand même là hier soir, à l’instar du célèbre docteur Bargain, médecin-chef d’ADP. Parait même que le Club d’Aulnay n’est pas très content car il s’appelle justement “Rotary-Aulnay-Le Bourget”.

voici une belle prise : Olivier de l'Estoile, son épouse et Murielle VCC

Voici de quoi réjouir encore le maire du Bourget !  D’ici à voir , dans la création de ce Club “du Bourget”, un élément de plus pour attirer l’attention sur le nouveau tycoon du  Shanghai du Grand Paris, il n’y a pas loin…  Les quelques membres du “Rotaru maintenu” pouvaient le penser…

Plus sérieusement. C’était Noureddine Cherradi, qui était venu avec son épouse, qui m’avait invité. Celui-ci, comme tous les autres qui ont travaillé à “Roissy” , est toujours dans le coup, entre Casa et Paris. C’est un homme que j’aime beaucoup car il a  de grandes qualités et le territoire au cœur. On était plusieurs, hier soir, à regretter que “l’Aérosalon” le salon de l’emploi aéroportuaire qu’il avait initié lorsqu’il était directeur du GIP n’existât plus. Ce fut (il se tenait au Parc d’Exposition du Bourget, tout à côté d’où on était), à chaque édition, un succès grandissant et prometteur, le tout, j’en témoigne, fait avec des “bouts de ficelles”. C’est un homme d’honneur, grand  connaisseur de l’aérien, de la formation professionnelle, et du développement territorial (et qui a l’avantage d’être biculturel ).

Le nouveau Club peut s’enorgueillir de le compter dans ses rangs.

Noureddine Cherradi

Que ceux qui ne le connaissent pas bien relise voient le portrait que j’avais fait de lui dans le glorieux Bénéfice.net n°24 ( que vous pourrez lire ici . Le titre du portait rapportait une de ses phrases: “il faut un leader politique pour faire avancer les choses à Roissy“. Les élections législatives sont passées depuis et on peut dire que c’est toujours d’actualité.

C’était sympa, en tout cas… On souhaite longue vie au nouveau Club !

EV

Partagez cet article

Le Bourget ? C’est Shanghai !

"L'Etoile du Bourget", selon JM. Duthilleul (illustration parue dans Capital cet été)

Visite de terrain aussi au Bourget, mercredi, avec l’excellent maire (NC), conseiller général et président de la CA d’agglo “de l’aéroport du Bourget”, Vincent Capo Canellas. Tour d’horizon sur les projets de ce site, “choucou” du Grand Paris, qui seront présentés par les 3 architectes qui planchent sur le sujet (Duthilleul, Castro, Portzamparc) à la mi-octobre.

Vous pourrez lire avec intérêt (piqué sur le blog enthousiaste du maire ) l’excellent article de Nathalie Perrier dans le Parisien 93 qui résume bien l’ambiance “shanghaienne” qui prévaut actuellement dans la région “de l’aéroport du Bourget” , comme le témoigne cette “fuite” : l’image de Duthilleul pour l’aménagement  futur de la  gare du RER B.

L’architecte, qui a sévi à Shanghai et à Pékin, (et a conçu la gare TGV de Roissy CDG) veut nommer la future gare “L’Étoile du Bourget”, en référence à la station Étoile de Paris !  Castro, lui, veut faire de la RN2  pas moins que les “Champs Élysées du Bourget”…

Read moreLe Bourget ? C’est Shanghai !

Partagez cet article

De Blanc à Mercier: Le Bourget, chouchou du Grand Paris

La page "Le Bourget" du document de la Société du Grand Paris

Vincent Capo-Canellas, maire (NC) et conseiller général du Bourget, mais aussi Président de la Communauté d’agglomération “de l’aéroport du Bourget” (Le Bourget, Drancy, Dugny) est au nirvana…

Rien que deux gares du Super Métro sont prévues dans cette commune aussi petite (+ 12 782 hab) que célèbre par l’aéroport éponyme (en grande partie sur Bonneuil-en-France, et Dugny,et en petite partie sur Gonesse, 95 et en toute petite partie seulement sur Le Bourget). Dans cette commune ? Pas exactement puisque la gare “aéroport” serait située au Blanc-Mesnil. Une grosse étude est en cours pour dynamiser tout ce secteur, qui en a, bien besoin et qui occupe, en effet, une place stratégique entre “les flux Paris-Roissy et l’axe Est-Ouest

Vous verrez dans le document de base que “Le Bourget” arrive en premier dans la liste des 14  “territoires de projet”. Je crois que ça date de Blanc. Il semble que le fumeur de Havane soit “tombé en amour” comme disent nos cousins québécois, du territoire.  Est-ce une raison pour autant, comme le dit le texte page 42 (à lire ici) que “Le Bourget a vocation à devenir la porte d’entrée urbaine internationale du Grand Paris“?

Or, c’est bien la région de Roissy dans son ensemble,  ses  aéroports (CDG et  celui du Bourget) qui est  la vraie porte d’entrée mondiale de Paris. A moins que les auteurs du texte ne considèrent que l’aviation d’affaire ? Et pourquoi, j’y reviens encore, découper le pôle de Roissy en tranches de saucisson? Lesdites tranches étant d’ailleurs incomplètes et mal présentées (voir ci-dessous…)

EV

Partagez cet article

L’ex-RN2 se refait une santé

Le tronçon RN2/RN17 subit actuellement des travaux de réaménagement sur 2,6 kms entre le carrefour Lindbergh et le rond-point du Pont-Yblon.

L’ex-Route nationale 2 est en train de s’offrir un sérieux lifting. Des travaux de requalification sont actuellement en cours sur 2,6 kms entre le carrefour Lindbergh au Bourget (Seine-Saint-Denis) et le rond point du Pont-Yblon à Bonneuil-en-France (Val-d’Oise).

Le montant des travaux chapeautés par le Conseil général du 93 est évalué à 22 millions d'euros.

Revêtement déformé et écrasé par la circulation des poids-lourds, terre-plein obsolète, stationnement sauvage, ce tronçon de la RN2/RN17 cumulait les handicaps depuis de nombreuses années. Une situation de plus en plus inquiétante pour cette voie très empruntée par les automobilistes et qui borde l’entrée de l’aéroport d’affaires du Bourget.

De vastes travaux, chapeautés par le Conseil général de Seine-Saint-Denis, ont donc débuté en janvier dernier pour sécuriser cet axe, limiter la circulation des poids-lourds et favoriser la circulation des cyclistes et des bus. A l’issue de ce chantier, l’axe routier devrait perdre son terre-plein central, comporter deux fois deux voies, des contre-allées d’accès au stationnement et des voies de circulation en site propre pour les autobus dans la partie

Read moreL’ex-RN2 se refait une santé

Partagez cet article