Le chantier de la nouvelle salle de spectacle de Puiseux-en-France a débuté

Cela peut s’apparenter à une note d’optimisme pour la culture ou à un fait qui serait tout à fait banal dans un monde sans pandémie et restrictions sanitaires, mais quoi qu’il en soit, cela est encourageant de voir des projets se concrétiser au milieu d’une actualité majoritairement déprimante. Depuis le début de novembre 2020, le chantier de la nouvelle salle de spectacle de Puiseux-en-France a débuté pour une durée de plusieurs mois. Cette dernière, d’une superficie globale de 1064 m² (400 m² de surface salle et 150 m² de surface scène), prendra place à côté du gymnase qui sera également rénové et remis aux normes. En février 2019, la signature du Contrat d’Aménagement Régional avait été faite par Jean-Philippe Dugoin-Clément, Vice-président chargé de l’écologie à la Région Île-de-France et Yves Murru, Maire de Puiseux-en-France. Ayant remporté l’appel d’offre, le cabinet Lusso & Laurent Architectes se charge de la conception du nouveau bâtiment et de la réhabilitation du gymnase, ainsi que de l’ancienne salle de réception plus communément appelée le Grenier, tous les deux construits dans les années 70. Le maître d’ouvrage, quant à lui, est directement la ville de Puiseux-en-France et la partie gros-œuvre impliquera la société Bonnevie & Fils.

Le coût total de ce projet est de 2 422 214 €, financé par la Région Île-de-France à hauteur de 750 000 €, 400 000 € par le Département du Val d’Oise, 295 000 € par la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France (CARPF), 122 500 € par la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR), 331 510 € par la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) et 523 204 € par la ville de Puiseux-en-France.

Côté des caractéristiques, la future salle de spectacle a pour vocation d’accueillir 330 personnes en places assises, avec sièges rétractables offrant de multiples combinaisons en fonction des besoins, et 1000 personnes en configuration debout. Cette salle disposera de loges, d’un bar, de locaux administratifs et d’un hall d’accueil. La livraison du bâtiment est prévue pour août 2021. Contacté au téléphone par Roissy Mail, Yves Murru déclare : « Je suis très heureux de la réalisation de ce projet. Puiseux-en-France mérite mieux que ce que nous avons actuellement. Je remercie les élus, du passé et du présent, qui m’ont toujours accompagné dans cette démarche positive de développement de notre ville. Tous ensembles et avec l’ambition d’un changement dans le respect de notre cadre de vie agréable, Puiseux-en-France entre dans une autre dimension. Une nouvelle ère qui bénéficiera à tous les habitants, avec de nouveaux locaux associatifs, sportifs et culturels ».

« Depuis avril 2005 que je suis en fonction au poste de maire, beaucoup m’ont qualifié de maire vieillot ne voulant pas apporter des choses nouvelles à la commune. Or je n’ai jamais été contre, mais construire sans un plan sur le long terme avec des bâtiments qui défigurent le paysage, il n’en était pas question. Et de voir le résultat comme pour l’écoquartier, dont je n’ai eu que de bons retours, cela me conforte dans cette décision », confie-t-il.

De nombreux projets vont sortir de terre à Puiseux-en-France, dans les prochaines années. Une nouvelle zone commerciale, un gymnase intercommunal disposant d’un multipôle sportif tout équipé et sans oublier l’extension de l’écoquartier. Roissy Mail ne manquera pas de vous informer sur ces projets dans de futurs articles. Donc, affaires à suivre… WM

Partagez cet article

Ecoquartier Louvres – Puiseux-en-France : où en est le projet ? [Partie 2 : Les Frais-Lieux et Bois du Coudray]

Les Frais-Lieux

Dans cette seconde partie, l’article aborde le sujet des deux autres sites du projet de l’écoquartier, c’est-à-dire, le lotissement « Les Frais-Lieux », non loin du Quartier Gare à Louvres, et celui de Puiseux-en-France, nommé « Bois du Coudray / Derrière le Bois ». Selon les prévisions de Grand Paris Aménagement, maître d’ouvrage, les livraisons de logements déjà construits devraient débuter au printemps 2020. Le projet d’écoquartier a pour objectif d’être finalisé en 2028/2030, voire 2033, mettant fin à une série de plus d’une décennie de chantiers, au cœur des deux villes du Val d’Oise. Se voulant différents du Quartier Gare, plus orienté « urbain » avec ses appartements et ses boutiques, les Frais-Lieux et le Bois du Coudray proposent une autre facette du projet, bien plus orienté « nature » dans un cadre qui s’y prête amplement et dans la vision de ses créateurs, l’Atelier Castro Denissof associés.

Situés à une centaine de mètres du Quartier Gare, les Frais-Lieux sont, au moment où cet article est rédigé, encore en travaux. Des taules et des blocs de ciments empêchent l’accès aux véhicules, mais une voie piétonne « ouverte » permet, malgré tout, d’y observer l’avancée du chantier. On peut y voir plusieurs bâtiments résidentiels finis, ainsi qu’un espace de jeux, prêt à accueillir les nouveaux habitants. Les Frais-Lieux, c’est 2000 logements (appartements et maisons individuelles), agrémentés de 6 hectares d’espaces verts, et d’un parc de 3 hectares, au centre du quartier. Deux groupes scolaires et un gymnase verront également le jour, apportant l’éducation et la culture à proximité de ce lotissement. La construction d’une passerelle est prévue, passant au-dessus de la ligne du RER D.

Concernant les Frais-Lieux, les premières livraisons seront au printemps 2020, au nombre de 530 logements, sur les 2000 attendus. La réalisation de ce quartier est orchestrée par les acteurs du bâtiments, tels que le Groupe Gambetta, Paris Ouest, European Homes, Kaufman & Broad et Bouygues Immobiliers. Selon les promoteurs : « Les espaces publics seront soignés et végétalisés pour offrir un cadre de vie agréable et valoriser la biodiversité et le cycle naturel de l’eau. Pour un rythme de vie apaisé, les déplacements à pied et à vélo seront favorisés par des pistes cyclables et des trottoirs généreux ».

En ce qui concerne l’écoquartier Bois du Coudray / Derrière les Bois à Puiseux-en-France, l’avancée du projet se poursuit. Une première phase de constructions, débutée en 2017, accuse un retard de livraison d’une année. Les 71 logements du promoteur immobilier Groupe Arcade, 42 appartements et 8 maisons individuelles, doivent recevoir leurs premiers habitants pour mai-juin 2020. Cependant, le projet se concrétise dans le temps, après les nombreuses craintes  (revoir ici) du Maire de la ville, Yves Murru, de ne pas apercevoir les premiers coups de pelles sur son territoire, à l’instar de Louvres.

Contacté par Roissy Mail, le Maire sortant et candidat aux prochaines municipales de Puiseux-en-France, donne quelques informations complémentaires sur les futurs aménagements : « Je suis satisfait que l’écoquartier prenne forme. Pour le moment, au sujet de la zone Bois du Coudray, les études continuent. La reprise des travaux devrait être pour 2021/2022, pour s’achever vers 2030/2033. A terme, 500 à 600 logements, la nouvelle mairie et une zone commerciale seront construits ».

« La bonne nouvelle, c’est que notre ville sort de sa carence en habitations sociales et aux pénalités engendrées par cette dernière. Sur une année, ces pénalités peuvent avoisiner les 80 000 €, amputant le budget de la commune », dit-il, évoquant l’article 55 de la loi solidarité et renouvellement urbain (SRU). Adoptée le 13 décembre 2000, cette loi vise à récréer un équilibre social dans chaque territoire et à répondre à la pénurie de logements sociaux. Son article 55 oblige certaines communes à disposer d’un nombre minimum de logements sociaux, proportionnel à leur parc résidentiel. A défaut de conformité avec la loi, les communes reçoivent une amende annuelle.

En résumé, les Frais-Lieux et Bois du Coudray / Derrière le Bois sont encore à leurs prémices. A échéance 2033, un peu plus de 20 000 personnes habiteront dans ces nouveaux lotissements, Quartier Gare inclus. Roissy Mail aura à cœur de vous informer sur la progression du projet écoquartier Louvres – Puiseux-en-France, durant ces prochaines années. WM

Voir la page Frais-Lieux sur le site de l’écoquartier

Partagez cet article

Ecoquartier Louvres – Puiseux-en-France : où en est le projet ? [Partie 1 : Quartier Gare]

Voici l’immeuble qui a remplacé les anciens moulins, qui avaient été détruits. Mais l’architecte a su faire un clin d’œil au passé…

Pour rappel des faits, le projet d’écoquartier concernant les deux villes membres de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France, Louvres et Puiseux-en-France, a été confié à l’Atelier Castro Denissof associés, avec en tant que représentants et chargés du projet, Roland Castro, architecte et auteur du livre « Du Grand Paris à Paris en grand », et Sophie Denissof, architecte et urbaniste. Ce projet prévoit la création de trois écoquartiers, deux à Louvres situés vers la gare (Le Quartier Gare et Les Frais-Lieux), et un à Puiseux-en-France, au niveau de la sortie de la ville direction Marly-la-Ville (Le Bois du Coudray / Derrière les Bois). L’encadrement du projet, quant à lui, a été attribué à Grand Paris Aménagement, organisant les chantiers et assistant les constructeurs, ainsi que les promoteurs et divers prestataires, comme Nexity-Apollonia, ICADE, Bouygues Immobiliers, Kaufman & Broad, Paris Ouest, Groupe Gambetta, Groupe Arcade, ou encore European Homes. D’ici 2028, autour des 3400 logements seront construits sur les deux villes.

C’est en 2004 que débutent les études préalables du projet sous l’égide de l’EPA Plaine de France, impulsé comme une priorité de l’Etat, jugeant indispensable de développer l’offre du logement sur le territoire.  Après les contrats de développement territorial (CDT), créés par la loi Grand Paris du 3 juin 2010, le projet passe sous le pilotage de la société Grand Paris Aménagement. Les choses s’accélèrent lorsque Emmanuel Valls, Premier Ministre de l’époque, s’empare du dossier. Il publie un message sur son compte Twitter, le 13 octobre 2014, disant : « Mieux loger les Franciliens grâce à un grand plan et à la mobilisation du foncier #GRANDPARIS ». De ce fait, afin d’accompagner la réalisation de ce grand plan, l’Opération d’Intérêt National « multisites » (OIN) est créée, ainsi qu’une caisse de financement, entrant dans le cadre de la loi de finances 2015.

Cliquez pour voir le site web de l’écoquartier

Courant 2015, le chantier de l’écoquartier Louvres – Puiseux-en-France débute, commençant par la partie du futur Quartier Gare. La portion de territoire, qui comprend celle de l’ancien moulin et des silos à grains, devait initialement comprendre la réhabilitation du complexe agricole en logements. Mais le groupe d’anciens bâtiments fût complètement détruit, pour laisser place à une construction neuve reprenant le plus fidèlement possible l’ancienne architecture. Prévu pour courant 2017 à la livraison, le Quartier Gare a accusé un retard de deux ans. Il fût finalement inauguré le 26 juin 2019 par Jean-Marie Fossier, Maire de Louvres, et Sophie Denissof. Cependant, 20% du site, représentant un lot de bâtiments côté ZAC, ne sera livré que pendant l’année 2020. Le Quartier Gare se veut offrir un nouveau souffle de vie et économique, à une zone longtemps en friche et inexploitée.

A terme, au cours de l’année 2020, le Quartier Gare comprendra un ensemble d’habitations de 1010 logements (32 % sociaux, 23 % intermédiaires et 45 % en accession), de commerces déjà en activité (restaurants, boulangerie, supermarché, opticien…), une crèche de 60 places, ouverte depuis 2018, et un square public et ludique, zone verte du quartier. De nombreux aménagements urbains ont également été réalisés aux abords de l’écoquartier, comme des parkings et un plaza, trônant au centre du lotissement.

Faisant écho à l’article du Parisien, datant du 10 février 2020, Roissy Mail a enquêté sur les soupçons de malfaçons qui serait à l’origine d’une certaine exaspération, venant des nouveaux habitants du Quartier Gare, en colère de vivre dans des logements neufs où les chaudières ne fonctionnent pas, des fuites apparaissent et dont les ascenseurs tombent fréquemment en panne. Contacté, Frédéric Navas, Maire-Adjoint chargé de l’Urbanisme et des Travaux, et candidat aux prochaines municipales à Louvres, a bien voulu donner plus d’informations sur le sujet.

« C’est une regrettable situation. La mairie suit le dossier avec une grande attention et reste à l’écoute auprès des familles. Nous soutenons à 100% les habitants impactés par ces soucis », déclare Frédéric Navas, compréhensif envers l’agacement des nouveaux arrivants.

« Mais restons positifs ! Ces problèmes ne sont pas ignorés. Cela ne concerne que deux immeubles, heureusement. Le Groupe 3F, propriétaires des logements sociaux, a le dossier en main et une procédure d’investigation est déjà en cours, ce qui permettra d’établir les responsabilités de l’entreprise ayant effectué les travaux d’installation. Ce projet d’écoquartier reste une grande réussite. Très peu de bruit, un cadre de vie agréable et ça a nettement redynamiser une zone de Louvres qui était vétuste. Ce n’est que positif pour la ville et ses habitants », ajoute-t-il.

Après plus de recherches à propos des multiples coupures d’électricité et des pannes d’ascenseurs, il s’est avéré que le problème n’était pas localisé qu’au Quartier Gare, mais à l’ensemble de la ville et des communes voisines, cas relevant de la responsabilité des sociétés de distribution énergétique EDF et ENEDIS. Concernant l’affaire des autres malfaçons, à ce jour, le Groupe 3F et l’Atelier Castro Denissof associés, bien que contactés par Roissy Mail, n’ont pas répondu favorablement aux demandes de renseignements, afin d’y recueillir leurs déclarations et d’amples informations. WM

Partagez cet article

Acheter son logement dans l’éco-quartier de Louvres-Puiseux? Tout savoir jeudi 17

cliquez pour voir les détails des offres

Décidément, il s’en passe des choses à la nouvelle maison de l’Environnement de CDG. Dans la journée de jeudi 17 , les promoteurs des logements neufs de l’éco-quartier de Louvres-Puiseux  y présenteront leurs offres. Au total ce sont en fait 320 logements qui sont à vendre (et 62 à louer), appartements ou maisons. Franchement, les prix sont très attractifs. C’est une bonne opportunité pour ceux qui cherchent à se loger dans la région aéroportuaire. Tant Louvres que Puiseux-en-France sont des petites villes agréables, hors zone de bruit de l’aéroport, bien équipées (et bien gérées par leurs maires respectifs, j’en témoigne) et qui disposent d’une gare RER D. EV

Partagez cet article

Ecoquartier : Louvres contente, Puiseux pas contente

voyez le reportage de VO News

L’écoquartier de Louvres-Puiseux avance, mais à entendre Yves Murru, le maire de Puiseux-en-France, il avance sur une jambe. Voyez le reportage de VO News où l’on voit le maire de Louvres, Jean-Marie Fossier se satisfaire de l’avancée  des travaux sur sa commune, et son voisin Yves Murru s’impatienter…

Partagez cet article

Ecoquartier de Louvres-Puiseux : des infos le 10 mai

Une réunion publique aura lieu le 10 mai (19h30, Espace Dague) à Louvres sur l’état d’avancement de l’écoquartier de Louvres-Puiseux (95). Cliquez sur l’image pour voir ça sur le site de ce fameux écoquartier. Au passage, ce site web pourrait être plus dynamique et informatif. Et en plus on y voit toujours la patte de l’ancien EPA Plaine de France, (aujourd’hui fondu dans Grand Paris Aménagement) qui a repris le dossier. Je suis de plus en plus étonné de voir que des sites web ne sont pas à jour, surtout publics. Et celui de l’écoquartier a de quoi faire ! Alors que de nos jours, c’est facile et rapide de mettre à jour et ça ne coûte quasiment rien (c’est plus comme au début d’internet). Mais bon… EV

Partagez cet article

Beaucoup de beau monde pour l’inauguration du pont-rail de Louvres

Beaucoup d’élus (élections régionales dans l’air…?)  se sont rendus, jeudi dernier à l’inauguration du “pont-rail”de Louvres (revoir ici). En effet, il y avait de nombreux maires, conseillers départementaux (on a même vu Ali Soumaré…), le président du Conseil départemental Arnaud Bazin, et… même Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional, en présence de M. Yves Ramette, Directeur régional de SNCF Réseau (qui est le maître d’ouvrage. Le pont a été financé -10 millions d’euros- par la Région, le Département du Val d’Oise, et l’EPA).

Ils ont été reçus dans le local de vente de Nexity Appolonia, où Damien Robert, DG de l’EPA Plaine de France et l’architecte-urbaniste Sophie Denissof ont expliqué l’ambitieux programme du futur centre gare (revoir ici).[easyrotator]erc_57_1447752004[/easyrotator]

Puis il y a eu la traditionnelle cérémonie du ruban, suivie des discours de Jean-Marie Fossier (le voir ici) , maire de Louvres, d’Yves Murru, maire de la commune  voisine de Puiseux-en-France (le voir ici) et de Germain Buchet, vice-président de la CA Roissy Poste de France, en charge de l’urbanisme. Louvres et Puiseux sont ensemble dans le projet de l’écoquartier Louvres-Puiseux.

Et voilà l'travail!

Avait été, auparavant, projeté un film assez scotchant, montrant les travaux en accéléré: à voir absolument :

cliquez pour voir le film de la SNCF

Et voyez le communiqué de l’EPA publié suite à la cérémonie. EV

Partagez cet article

Nouveaux logements de l’écoquartier : c’est bien parti cette fois ! Louvres sexy !

L'immeuble témoin de Nexity Apollonia

On peut dire qu’il a poussé comme un champignon, et j’ai quasiment rien vu  ! Faut dire que depuis qu’il y a une grande déviation pour arriver à la gare de Louvres, je ne vais plus beaucoup faire mes courses au Simply d’à côté. Construit en 6 mois, l’immeuble témoin de Nexity Apollonia, conçu par l’atelier Roland Castro-Sophie Denissof & Associés, a été inauguré jeudi dernier. Situé à un jet de pierre de la gare, entre la brasserie-tabac (fermée car elle a été rachetée par l’opération, ais-je appris. Dommage je l’aimais bien) et le supermarché Simply, il donne le coup d’envoi aux 3340 logements qui seront construits d’ici 15 ans à Louvres et Puiseux-en-France (Quartier Gare de Louvres 850 logements, dont 106 livrés en 2017, Frais-Lieux (2050) et Bois-du-Coudray (440) à Puiseux).

Arrivée des maires. Castro était sorti fumer une clop, ça tombait bien. Z'avez vu Messager avec sa nouvelle coupe Rock n' Roll ?

C’est Roland Castro qui est à la manœuvre, comme maître d’œuvre et architecte.

Au milieu, c'est le maître Roland Castro (qui n'a pas changé de pyjama depuis 30 ans), à droite c'est son associée Sophie Denissof

L’espace de vente est déjà opérationnel, au pied  de l’immeuble. On peut y voir une grande et belle maquette du futur quartier gare.

Jeudi midi donc, visite de la presse et “inauguration” en présence notamment des maires de Louvres (Jean-Marie Fossier), de Puiseux  (Yves Murru), du DG de l’EPA Plaine de France (Damien Robert), aménageur de l’écoquartier, et du président d’Apollonia (Yann Doublier). Sans doublier l’excellent maire honoraire de Louvres Guy Messager.

de dà g: Muriel Chaudet (DGA Roissy PDF), Yves Murru, Damien Robert (Damé!!) et J-M Fossier

On a visité les deux appartements décorés: un T4 duplex avec mezzanine, et un T 5 avec patio. Très jolis, spacieux, bien agencés:  ça donne envie.

Cliquez pour voir la plaquette commerciale (très bien faite)

L’ensemble du programme gare représente un investissement de 175 millions d’euros quand même. Les promoteurs sont donc Nexity Apollonia et Icade (pour 82 appartements, mais Icade, joint au téléphone ce matin, nous a indiqué avoir suspendu sa commercialisation, sans qu’on nous sache nous dire pourquoi) Voyez le communiqué de presse, pour en savoir plus.

[easyrotator]erc_99_1434819405[/easyrotator]

Louvres sexy !

Louvres et Puiseux (qui feraient bien de fusionner, c’est mon avis depuis longtemps) sont extrêmement bien situées : à une encablure de CDG et de Paris Nord 2, et proches de toutes les ZAE du Grand Roissy, hors zone de bruit, reliés par le RER D (on oubliera un instant le bazar sur cette ligne). Louvres est une ville calme, verte, vieille et moderne, bien gérée (à part les panneaux Decaux qui deviennent de plus en plus illisibles), dotée de deux collèges public, et d’un établissement scolaire privé (catholique) “Paul Ricoeur”, qui cartonne (mais qui n’a visiblement plus de site web), des services médicaux en suffisance (un salut à l’excellent Pierre Porte, lecteur assidu, qui tient la belle pharmacie à l’entrée de la ville, en venant de Villeron), un notaire, un huissier (coucou à lui, lecteur de longue date), des équipements sportifs, un club d’équitation, des restaurants, le musée Archéa, la gendarmerie, le centre de secours des pompier 95, cinq agriculteurs (dont le maire), une superbe salle de spectacle…

Et ces deux communes sont membres actives de l’excellente (et exemplaire) CA Roissy Porte de France .

Et Louvres est aussi sexy ! Pas seulement demain, mais depuis, depuis… 15 ans au moins, dans un magnifique établissement classé (un ancien hôtel-dieu du Moyen-Age… . Voyez-ça ici, puisque, visiblement, beaucoup de personnes l’ignorent… (ils devraient faire une bonne pub ici…).Nexity devrait en faire un argument de vente (si, si) , tant pour les jeunes couples que pour les retraités! (purée, avec ça, je peux dire adieu à la pub que je leur ai proposée).  EV

[easyrotator]erc_74_1434816665[/easyrotator]

vues des appart’ décorés

Partagez cet article

7 min 23 pour résumer en image 150 h d’un chantier exceptionnel

L’élargissement du pont gare de l’éco-quartier de Louvres Puiseux et son “ripage”

Voici un chantier au moins qui n’aura pas traîné. Un an pour construire deux ponts- rails sous le chemin de fer près de la gare de Louvres. Le chantier est toujours en cours, impressionnant. Mais l’enjeu en vaut la chandelle car il fallait beaucoup de temps pour franchir l’ancien, en circulation alternée (revoir ici).

L’EPA Plaine de France, aménageur en compte propre de l’éco-quartier de Louvres Puiseux en France (3340 logement d’ici 15 ans), opération prioritaire du Grand Paris, a réalisé un film de 7 minutes 23 qui retrace les travaux d’élargissement des deux ouvrages, qui composent le pont de la gare de Louvres et permettent le passage pour l’un des RER, pour l’autre des lignes de trains express .

Ces derniers sont actuellement construits en deux parties de part et d’autre du pont actuel. La mise en place des nouveaux ponts, appelée “ripage”, s’effectuera en un temps record : en 75h, le week-end du 8 au 11 mai 2015, le pont et les rails du RER D, côté Ancien Chemin de Marly seront démolis puis remplacés. Puis en 72h, le pont TER-Paris-Lille et ses rails, côté Avenue de Normandie, subiront le même renouveau le week-end du 23 au 26 mai 2015. Les travaux se poursuivront ensuite jusqu’en septembre 2015 afin de remettre en place les réseaux, de refaire la voirie et d’aménager les deux carrefours situés de part et d’autre du pont avant remise en circulation. Le pont de la gare, dont la circulation est actuellement unilatérale, est la porte d’entrée sur l’éco-quartier.

Un chantier exceptionnel !

Depuis plusieurs semaines, des aires de préfabrication sont installées le long des voies de chemin de fer en vue de la pose (ripage) des deux nouvelles parties du pont de la gare. Les 2 parties actuelles du pont seront grignotées quelques jours avant le ripage et remplacées par 2 ouvrages offrant une ouverture de 11,8m (actuellement 7m) permettant le passage des bus, une chaussée de 6,50 m et 2 trottoirs, l’un de 1,40 m et l’autre de 3,90 m comprenant une piste cyclable et une voie piétonne. Cet élargissement permettra de fluidifier la circulation en installant une voie à double sens sur la RD 184 (avenue du Général Leclerc, prolongée par l’avenue du Général de Gaulle). La circulation, alternée aujourd’hui, deviendra donc circulation à double sens fin septembre 2015.

Travaux d’élargissement des ponts rails

Maitrise d’ouvrage : RFF. Maitrise d’ouvrage déléguée et maitrise d’œuvre : SNCF

Cout estimé : 9,84 millions d’euros :

–          2,8 M€ portés par la Région Ile-de-France,

–          2,8 M€ portés par le Département du Val d’Oise,

–       4,2 M€ portés par l’EPA au travers de l’opération de l’éco-quartier. Sachant que les études de conception ont été préalablement coordonnées et financées par l’EPA dans cette opération.

Le film (commandé par l’EPA) , fort bien fait, a été réalisé par l’agence in situa.

EV (avec la com’ de l’EPA)

Partagez cet article

Louvres-Puiseux : retour sur les travaux l’eco-quartier

on va pouvoir rouler à double sens sous le pont de la gare

Comme promis, voici des précisions sur les futurs aménagements et constructions dans l’écoquartier Louvres-Puiseux (95). Tout d’abord, et c’est une bonne nouvelle pour les usagers, on pourra en 2015 rouler à double sens sous le pont de la gare. Il y aura au total 3340 logements construits d’ici 15 ans, dont 850 dans le quartier gare. Le centre commercial (“Simply”) sera déménagé et installé au pied des nouveaux immeubles. Voyez les détails dans le communiqué publié récemment par l’EPA Plaine de France, aménageur du site et la page spéciale de l’EPA ici. EV

Partagez cet article

Les Lupariens ont choisi les noms des nouvelles rues du Quartier Gare. Acheter à Louvres

Ça bouge du côté de l‘écoquartier Louvres-Puiseux (classé prioritaire par Manuel Valls dans le Grand Paris). Les travaux ont bien commencé dans le quartier gare avec le doublement de 2 ponts rails pour faciliter l’accès à la gare. Samedi dernier, le maire de Louvres, M. Jean-Marie Fossier avait convié les Lupariens (c’est ainsi que se nomment les habitants de Louvres) sur le parking du “Simply” pour  faire le point des travaux (voir ici) et rendre public les résultats du vote organisé par la commune pour nommer les futures voies du quartier (ci-dessus, cliquez pour voir mieux).

Côté construction de logements, ça bouge aussi. Rappelons qu’en tout 3340 logements devraient être construits sur trois sites. Dont 850 pour le seul quartier gare, premier à être ré-urbanisé. Demain va être lancé le programme de commercialisation de 82 logements construits par ICADE. Plus d’infos et de fotos plus tard… EV

Partagez cet article

Christine Mahé est bien partie à Puiseux-en-France

Christine Mahé pendant son discours

Pour “faire” de la politique d’une manière active et être leader, il n’y a pas de secret : il faut en avoir envie tout le temps, et se donner à fond.

C’est bien le cas pour Christine Mahé, qui compte bien ravir la mairie au maire (élu depuis 2005) sortant (DVD) Yves Murru.  Rappelons que Mme Mahé avait été élue sur la liste d’Yves Murru en 2008 mais qu’elle avait démissionné au bout d’un an et demi ” fortement déçue par l’attitude autoritaire du maire” (revoir ici).

Elle a tenu une réunion publique vendredi dernier. J’y suis allé histoire de sentir l’ambiance. J’ai suivi les 3 dernières campagnes à Puiseux, notamment celle de 2005, après le départ anticipé de l’ancien maire M. Rougeron. La situation était complexe, mais j’avais prédit le succès d’Yves Murru.

J’arrive donc au gymnase où se tenait le meeting qui avait déjà commencé. Yves Murru était là, au dernier rang. Je le salue et, en blaguant, me demande si je vais prédire une fois de plus sa victoire. Prudent, je ne réponds pas…

A la tribune, les colistiers entourent Christine Mahé. Celle-ci fait un discours programme, à l’aide d’un powerpoint. Chaque secteur est évoqué : finance, culture, environnement, jeunesse etc. C’est très “pro” et je suis étonné par la clarté, la ténacité, l’envie de gagner de cette femme dynamique (que je connais depuis longtemps, mais je n’aurais jamais pensé qu’elle s’engagerait à ce point. Comme quoi…). A la fin de chaque dossier évoqué, elle donne la parole à la salle, l’occasion pour elle ou certains de ses colistiers de préciser tel ou tel point. Et, marrant, il y eu même des échanges , polis, avec Yves Murru.

Trouvé sur le site de C. Mahé...

Vous pourrez voir sur le site “mahé2014” un compte rendu de la soirée, d’autres fotos, le programme et la liste, qui comporte trois élus actuels, qui ont quitté le maire : Serge Broutin, (adjoint à la sécurité et aux associations), Claude Hurion et Dominique Stemps.

Ça  a été  une réunion intéressante, très citoyenne. Ce qui m’a conforté dans le pronostic que je m’étais fait avant: je pense qu’ elle va gagner (désolé Yves…).

Voyez aussi le site du maire : PUISEUX 2014. Il ne prévoit pas de réunion publique… EV

Une centaine de personnes avaient fait le déplacement, ce qui n'est pas mal pour une ville de 3300 habitants
Partagez cet article

Déçue par Yves Murru, Christine Mahé veut être maire de Puiseux-en-France

Christine Mahé. Future maire de Puiseux?

Christine Mahé, qui habite Puiseux depuis 16 ans, a décidé de défier l’actuel maire (DVD) de la commune de Puiseux-en-France, Yves Murru. Voyez le blog qu’elle a créé ici.

La situation politique est très compliquée à Puiseux, et ce depuis des années. Les majorités municipales se font et de défont régulièrement, sans qu’on sache d’ailleurs exactement pourquoi. Souvent des questions de personnes, souvent des gamineries. C’est un peu comme à Le Thillay (où le maire M. Delhalt devra affronter son 1er adjoint, j’y reviendrai)…

Christine Mahé elle-même avait été l’adjointe d’Yves Murru, chargée des affaires scolaires et “enfance”.

Elle a démissionné au bout d’un an et demi : “j’ai été fortement déçue par l’attitude autoritaire du maire’,  m’a t-elle expliqué ce matin au téléphone.

Née en 1965, elle a un parcours professionnel riche et diversifié (à voir ici) dans lequel on peut sentir son dynamisme.  Je la connais depuis un bon moment puisqu’elle travaille à l’AFTRP (délégation nord), à Paris Nord 2.

On demandera à Yves Murru ce qu’il en pense, en attendant la publication de la liste de Christine Mahé et son programme …

EV

Partagez cet article

Les silos à grain: toute une histoire expliquée à Louvres

M. Huet a fait un exposé brillant

Plus de soixante personnes ont assisté, vendredi dernier au soir,  à la conférence organisée par la ville de Louvres et l’EPA Plaine de France sur le thème:” les silos, monuments de la Plaine Agricole”. J’ai noté la présence des maires de Châtenay, Fosses, Saint-Witz … C’est que Louvres est bien placée pour parler des silos : elle en possède un grand, près de la gare :

les silos de Louvres ont été construits dans les années 50

Dans le cadre du futur “écoquartier” de Louvres-Puiseux, la question s’est posée du devenir des vieux silos (voyez tout sur cette page du Blog de M Nicolas Loriette, spécialiste des silos)  Que faire? les démolir? les garder? Un appel à idée a été lancé en 2011 et c’est ainsi que 8 équipes d’architectes ont planché sur ce devenir: voyez la vidéo de l’EPA:


Appel à idées silos de Louvres (95) par EPAPlainedeFrance

Le jury constitué a retenu l’idée de l’agence Castro-Denissof: les silos seront détruits mais on en conservera un, qui sera transformé en logements (revoyez ça ici) :

L'idée retenue : logements et commerces
Le maire de Louvres, J-M Fossier, a ouvert la conférence
Guy Messager, ancien maire de Louvres, était là.

Il y a désormais une “culture” des silos à Louvres et la conférence de vendredi a permis d’apprendre beaucoup de choses sur un sujet peu banal.

Le maire de Louvres, Jean-Marie Fossier, a ouvert la conférence où quatre spécialistes sont intervenus :

– M. Huet, président de l’association archéologique de Louvres Puiseux.

– M. Lorriette, docteur en histoire de l’architecture industrielle, spécialiste des silos

– M. PIERROT, du Service Patrimoines et Inventaire de la Région Ile-de-France

– M. MULLIE, Directeur Général de la coopérative Agora

J’ai écouté seulement les deux premiers, ayant un autre programme ce soir là. Bien mal m’en a prit, car le retour vers Paris fut encore pire que l’aller : A3 fermée, embouteillages monstres, j’ai mis 1H 30 pour rejoindre le Petit Paris…

M. Huet, avec talent, nous a fait découvrir les silos “enterrés” découverts dans le vieux Louvres. 16 silos qui datent de l’antiquité ou du haut Moyen-Age, si j’ai bien noté. Ils ont pu retrouver des grains de blé, de mil et de millet. Puis ces silos “souterrains” ont servi ensuite de nécropoles: des sarcophages ont été retrouvé au-dessus des cavités formée par les silos.

M. Lorriette, lui est assurément un passionné des silos ! Voyez son blog “Les silos modernes” vraiment impressionnant. Il nous a appris plein de chose sur l’histoire du stockage des grains, dans le monde entier… Si j’ai bien compris, ce sont les Américains qui ont inventé les silos modernes… EV

Partagez cet article

La conversion des silos de Louvres a commencé. Il ne restera qu’un silo. 377 logements à la clé.

Les vieux silos

On a évoqué aussi Louvres avec Damien Robert. L’EPA Plaine de France est chargée de l’élaboration de l’écoquartier de Louvres-Puiseux. Dans ce vaste programme (à revoir ici, sur le site ad-fhoc, y’a plein d’infos) , il était question du devenir des silos à grain, installés depuis des lustres près du quartier gare. Leur devenir était posé depuis longtemps. Les silos, propriété de la coopérative agricole, se sont installés sur la nouvelle ZA de “la Tour Eiffel”, au nord de la commune, ainsi que le magasin Gamm’Vert qui étaient en face.

Relisez l’interview (2011, RM 527) d’Hervé Dupont, prédécesseur de Damien Robert à la tête de l’EPA, pour vous remémorer : c’est ici.

Et les futurs... C'est l'équipe du père Castro, famous architecte, qui fait ça

Les choses avancent. En fait, un seul silo (le premier construit, en 1952) sera conservé et rénové en appartements, avec, me précise à l’instant M. Fossier, maire de Louvres, en pied d’immeuble, commerces et peut-être un espace restauration. Les autres seront détruits pour laisser place à la construction d’immeubles de logement. Depuis quelques jours, les destructions autour des silos ont commencé : anciens pavillons, ancien magasin Gamm Vert …

Des promesses de ventes ont été signées en janvier (voir ici) pour un total de 377 logements et des commerces dans les 4 lots du quartier gare. Livraison prévue: 2016.

C’est bien … Et… Louvres ? c’est bien. Un amical salut à Guy Messager.

EV

Partagez cet article