Un avion nommé Roissy-en-France

Ça avait été annoncé et c’est fait ! Comme elle l’avait promis Air France a baptisé un de ses avions du nom de Roissy-en-France. Cérémonie sympa pour l’occasion, la semaine dernière, dans un des hangars de la compagnie, sur le territoire de la commune.

André Toulouse ,Anne-Sophie Le Lay, secrétaire générale d’Air France KLM et Patrick Renaud

 

Partagez cet article

A Roissy-en-France, il risque d’y avoir du sport !

Voici la liste que mène Patricia Petit, ancienne adjointe (depuis 2016, revoir ce moment épique ici) au maire André Toulouse. Elle avait vu ses délégations retirées en septembre 2019 (revoir ici) suite à une crise de confiance avec le maire. Dans la foulée, après m’avoir assuré, en 2018, qu’elle ne se présenterait pas, elle a décidé de le faire, s’opposant ainsi à la liste conduite (revoir ici) par Michel Thomas, soutenue par André Toulouse, qui ne se représente pas. Sur la liste de Patricia Petit, on trouve plusieurs personnes qui avaient été élues avec André Toulouse. Notamment Renata Trudelle (étonnant…). Surprises aussi les candidatures (nouvelles) d’Halima Houille, directrice de l’Holiday Inn et de sa sœur Zahra Rahmoune Dali, directrice du Campanile. Surprenant aussi, la présence de Jérémy Desprets, qui  fut directeur d’Aéroville (maintenant directeur de Forum des Halles).

Il est vrai que l’ambiance au conseil municipal de Roissy s’était un peu détériorée ces derniers temps…

Je ne fais pas de pronostic… EV

Partagez cet article

Roissy-en-France : Cérémonie des Vœux 2020 « très spéciale » pour André Toulouse

C’est lors de la soirée consacrée aux vœux de la nouvelle année, le vendredi 10 janvier, présidée par André Toulouse, Maire de Roissy-en-France, et en présence de ses adjoints, que cette dernière a été donnée devant une salle de l’Orangerie remplie. De nombreux élus locaux et autres acteurs de la vie économique de Roissy-en-France, mais aussi du Val d’Oise, ont fait le déplacement, se rajoutant à l’assistance en grande partie composée d’habitants de la ville. La connotation spéciale de cette cérémonie est liée au fait qu’elle soit la dernière d’André Toulouse, en tant que maire, mais également en tant qu’homme ayant voué toute sa carrière, ainsi que sa vie, à la ville de Roissy-en-France.

cliquez pour voir la vidéo de la standing ovation

Après un court discours d’introduction, évoquant ses vœux et ses souhaits pour cette nouvelle année, André Toulouse nous propose de visionner une vidéo sur l’écran géant, retraçant les moments clefs de la commune et de sa vie, finissant par une présentation du futur golf qui ouvrira courant 2020. A la fin de la vidéo, une standing ovation, accompagnée de plusieurs minutes d’applaudissement, prend place dans le public, tel un ultime hommage.

L’émotion est palpable. C’est avec la voix tremblante, essayant de reprendre le fil de son discours, qu’André Toulouse revient sur les moments marquants de son existence, les rencontres et l’évolution de la ville depuis la création de l’aéroport Charles de Gaulle, au cours des années 60. « Quel parcours ! » reconnait, lui-même, l’intéressé. « Si mes amis ne m’avaient pas forcé la main, il y 50 ans en arrière, je n’aurais pas pu imaginer ce chemin de vie », ajoute-t-il.

Venu ponctuer le cérémonial, un cadre d’Air France a annoncé que la compagnie aérienne renommera les avions de sa flotte, aux noms des villes ayant impacté l’histoire de l’aviation française. De ce fait, un avion portera prochainement le nom de « Roissy-en-France ».

André Toulouse avec sa famille (à sa gauche son épouse)

La cérémonie, qui restera marquante très longtemps pour beaucoup, se conclue par une déclaration d’amour d’André Toulouse, envers sa famille, et plus particulièrement en direction de sa femme, qui a été son plus grand soutien depuis leur rencontre. Il espère bien, maintenant, enfin pouvoir profiter pleinement de son futur auprès de ses proches. Pour finir, rassurant l’assistance, André Toulouse déclare : « Je pars serein. Je sais que la relève est présente après moi. Je vous souhaite le meilleur et n’ayez crainte en l’avenir ».WM

cliquez pour lire le discours du maire
Partagez cet article

Un nouveau restaurant à Roissy Village: des crustacés dans le “Vivier de la Mer”

Encore un restaurant à Roissy !  « Le Vivier de la Mer » spécialités de fruits de mer est ouvert depuis le mercredi 4 décembre 2019. En fait il remplace le restaurant japonais « Oishii » qui occupait les lieux depuis 10 ans. Ce nouveau restaurant propose un menu qui répondra aux attentes des amateurs de crustacés, coquillages ou autres poissons… Misant sur la fraîcheur et la qualité des produits, avec un approvisionnement direct  à Rungis, deux à trois fois par semaine.

Lors d’un entretien, Virginie Rouy, propriétaire de l’établissement, nous a  dit : « L’idée est de ne pas faire comme dans les chaînes de restauration, dans ce domaine gastronomique. Notre slogan est : « De la mer à l’assiette ». Nous contrôlons nous-mêmes la fraicheur des produits, provenant des côtes françaises. Nous disposons également d’un vivier où les clients choisissent leur crabe ou langouste, avant préparation ».

« Nous espérons répondre aux fortes demandes des habitants des alentours, leur offrant la possibilité de déguster des fruits de mer, proche de chez eux. Nous sommes heureux d’accueillir cette clientèle exigeante, leur proposant un service dans les règles de l’art », ajoute-t-elle.

Le plat recommandé est une spécialité de la maison, issu de la gastronomie espagnole, « Les Parilladas », un plateau de moules gratinées, huitres chaudes, St Jacques, couteaux persillés. Si les fruits de mer ne sont votre truc, ce n’est pas grave ! Le menu propose aussi un large éventail de poissons, d’accras… et les plus difficiles pourront toujours choisir une entrecôte. La livraison est disponible, avec possibilité de commander des plateaux en tant que clients d’hôtels, particuliers et séminaires d’entreprises.

« Le Vivier de la Mer » est ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 14h le midi et de 18h30 à 22h le soir, au 65 avenue Charles De Gaulle, 95700 Roissy-en-France. Le restaurant annonce son ouverture exceptionnelle le soir du réveillon de Noël, pour ceux qui ne sauraient pas quoi faire pour les fêtes de fin d’année. Service sur place, à emporter ou en livraison dans un périmètre de 10 km.  Réservation au : 01 34 29 06 86. Site internet : https://www.levivierdelamer-roissy.com WM

L’avis d’EV

cliquez pour (re) voir cet article

Ça m’a fait penser à l’ouverture, voici 10 ans de ce “JAPONAIS” que nous avions gouté à son ouverture, avec Bignon et Pascal Trudelle (dont ce sera, en janvier,le 7eme anniversaire” de sa mort, prématurée. Tristesse).

Partagez cet article

C’est Michel Thomas qui conduira la liste de la majorité sortante

Michel Thomas

Le suspens s’est terminé lundi matin, à l’heure où les Roisséens ont reçu la liste (ci-dessous) qui sera conduite par Michel Thomas. Celui-ci, retraité, avait été adjoint au maire à deux reprises dans le passé. La liste présente de nombreux nouveaux candidats (à comparer avec l’actuel conseil municipal). A noter qu’elle devra affronter la liste de Patricia Petit, ancienne adjointe au maire, qui s’est déclarée en septembre dernier (revoir ici). Quatre cinq membres de l’actuelle majorité sont sur sa liste.

C’est inédit à Roissy (je me souviens qu’à deux reprises, dans le passé, la liste d’André Toulouse n’avait personne en face).  Un duel que nous suivrons, bien sûr.

Et, comme nous l’avions écrit, Patrick Renaud, actuel premier adjoint, ne se représente pas. La question de sa succession à la présidence de la CA Roissy Pays de France se pose déjà…

EV

cliquez pour agrandir

Partagez cet article

Une page se tourne à Roissy : André Toulouse ne se représentera pas

Qu’allait-il faire ? Tout le monde se posait la question … André Toulouse, maire du village de Roissy-en-France depuis 1977 a finalement décidé de ne pas se représenter aux prochaines municipales. Et a expliqué sa décision dans une lettre distribuée à la population, le 4 décembre. La future liste sera présentée aussi par lettre à la population qui sera distribuée dimanche soir. Selon nos informations, Patrick Renaud, 1er adjoint ne sera pas dessus. Ce qui posera la question de sa succession à la présidence de la Communauté d’agglomération Roissy Pays de France. Des noms circulent déjà… A suivre donc… EV

cliquez pour lire la lettre

Partagez cet article

L’hôtel Moxy est ouvert !

Voici une bonne nouvelle. Nous vous en avions parlé en avril 2017 (revoir ici). Eh bien l’hôtel Moxy (Roissypole, sur le territoire de Roissy-en-France) a ouvert et a  été inauguré en même temps mercredi dernier au soir.  Vous en saurez plus en cliquant sur l’image pour lire l’article complet (écrit par Caroline), publié sur le site de l’Office de Tourisme de Roissy Clé de France. EV

Partagez cet article

David Gallienne a clos la Zone d’activité du Moulin

document agence Franc

Elle avait été créée en 2001. La zone d’activité du Moulin, aménagée par Grand Paris Aménagement, à Roissy-en-France est désormais terminée, avec la construction d’un dernier bâtiment (en fait 3 bâtiments d’une surface totale de 13 730 m2 sur un terrain de 26 190), développé par le (dynamique et sympathique) promoteur David Gallienne (Foncière du Huit, revoir ici). L’ensemble du bâtiment est déjà vendu  (à Segro et à C2C) et sera livré en avril prochain. C’est l’agence Franc qui est l’architecte.

Un succès donc pour David, qui n’en a pas fini car parmi ses projets à court terme figurent : le dépôt prochain d’un permis de construire pour un bâtiment d’une surface de 3.600 m² à COMPANS (livraison début 2021) l’extension de 1.500 m² d’un bâtiment situé à TREMBLAY pour le compte d’un utilisateur afin de porter la surface totale à 7.500 m² ainsi que le démarrage de la commercialisation de deux bâtiments à construire sur la commune de TREMBLAY (surface totale 7.200 m2).

Nous y étions. Voyez le compte-rendu du mystérieux (pour l’instant…) WM :

Ce mardi 19 novembre 2019, a eu lieu la pose de la première pierre du dernier ensemble immobilier de la ZAC du moulin, au 5 rue du Meunier à Roissy-en-France. Organisé par David Gallienne, Président du Groupe Foncière du huit, cet évènement s’est tenu en présence de Patrick Renaud, Président de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France, d’André Toulouse, Maire de Roissy-en-France, et de représentants de Grand Paris Aménagement.

Patrick Renaud à la truelle, avec André Toulouse. David Gallienne est à gauche

Dans son discours, David Gallienne a  remercié les personnes ayant cru en son projet, ainsi que tous les partenaires et collaborateurs depuis la création de la ZAC du Moulin. Patrick Renaud et André Toulouse se sont félicités de l’accomplissement d’un projet permettant l’emploi et un essor économique sur le territoire, surtout depuis l’annulation d’Europacity.

Cédric Collet, Président de Groupe C (C2C Cinodis) et acquéreur d’une partie du bâtiment, nous a confié qu’il avait la chance de pouvoir s’implanter dans une zone économique à fort potentiel. Son entreprise de solution réseau, à ce jour à Chambly (60), pourra profiter de la proximité de l’aéroport et également se rapprocher de ses nombreux clients au sein de la région parisienne. WM

Partagez cet article

Roissy-en-France : Patricia Petit se lance dans la course. Elle a été démise de sa fonction d’adjointe au maire

Patricia Petit, au milieu, lors de son élection au poste d'adjointe en 2016

Elle m’avait dit, en novembre 2018, qu’elle ne se présenterait pas (alors que j’avais prédit le contraire (revoir ici). Eh eh … Et bien Patricia Petit se présente aux prochaines municipales (voir ci-dessous sa lettre distribuée aux habitants de Roissy). Ce qui n’a pas plu au maire André Toulouse. Elle avait pourtant élue adjointe au maire en mai 2016, lors d’un conseil municipal mémorable (revoir ici). Du coup le maire lui a récemment, le 2 septembre retiré ses délégations en raison, selon le maire, de propos jugés déloyaux tenus en juillet, et, lundi dernier, le conseil municipal lui a retiré sa charge d’adjointe. Sur 19 élus, 6 ont voté contre et 2 se sont abstenus. Elle est remplacée par Patrick Pamart. Ambiance… Pas moyen de la joindre au moment où je mets en ligne ce commentaire (9h 50). EV

cliquez pour lire la lettre

Partagez cet article

Les “Visitables” sont de retour !

la derniere édition (foto RDVA)

C’est bientôt  donc ! La 5ème édition des Visitables (qui se tient tous les deux ans) aura lieu à Roissy Village samedi et dimanche prochain dans le parc de la mairie. C’est une très belle manifestation  à laquelle j’ai participé deux fois (revoir ici) . Voyez aussi le programme en cliquant ci-dessous.  EV

cliquez pour le programme
Partagez cet article

Une exposition photo de Pol Bacquet, “plane spotter” en ce moment au Mercure de Roissy Village

Elle s’appelle Take Off, est consacrée (avec 35 panneaux) aux avions d’Air France et se tient du 4 mai au 14 juin. Demain aura lieu son vernissage. Pol Bacquet, que j’ai eu au téléphone, est un passionné de longue date des avions et des aéroports. Récemment retraité, cet architecte (jeune il aurait voulu être pilote mais son père avait refusé  “tu seras ingénieur comme tout le monde dans la famille”) a voyagé dans le monde entier pour son travail. Il en a donc vu des aéroports et des avions ! Il s’est mis à la photo voici trois ans et cette expo est sa quatrième.  Je vous conseille de visiter son site ci-dessous pour voir l’intensité de sa passion. Au passage, un bravo au très dynamique Mayke Deleignies (revoir ici) le directeur du Mercure Roissy Village qui organise régulièrement expositions et autres évènements  dans son hôtel. EV

voir le site
Partagez cet article

Le “Bistrot de Paris” a remplacé “La Vitrine”

Cliquez pour découvrir

On avait oublié de vous le dire, le restaurant de Roissy-en-France, La Vitrine, qui avait été créé voici presque 10 ans (déjà !) par Claude Chevauché et Dany Agiez, a été vendu début décembre 2018. Les repreneurs sont M et Mme IDE (qui tiennent aussi le bar restaurant Le Madison à Taverny, 95) ont fait d’important travaux, et ont ouvert voici deux semaines le nouvel établissement nommé Le Bistrot de Paris. J’irai gouter un de ces jours, mais j’ai déjà de bons échos de clients… EV

Partagez cet article

André Toulouse à ses voeux : “…mais, nous avons (aussi) le droit d’ être honteux d être Français…”

Voici exactement la phrase prononcée par André Toulouse, maire de Roissy-en-France, dans son discours (à voir en entier ici) de vendredi dernier : “Nous pouvons être fiers de notre beau pays, mais, en ces circonstances, nous avons le droit d’être honteux d’être Français, même si cela ne concerne que quelques individus, c’est sur notre sol, sur notre territoire“. Il faisait bien sûr allusion aux spectacles de violences inédites de ces dernières semaines.

le Conseil municipal de Roissy

Ce qui est bien avec ce maire, c’est que toujours, lors de ses vœux, et j’en témoigne depuis des années, il parle cash,sans détours…Et, ce soir -là, il n’a pas manqué de critiquer l’État, en rappelant notamment les rassemblements  (voir ici l’acte 1, j’y étais ) près de l’hôtel Matignon à Paris, en octobre dernier où tous les élus du Grand Roissy étaient unis, toutes tendances confondues (j’avais jamais vu ça) pour défendre la ligne 17 du Grand Paris Express. Matignon n’avait reçu personne…

Après le discours. On aperçoit (à gauche, en costume gris clair) la députée (LAREM) du secteur, Zivka Park

ITC : du nouveau ?

Une fois terminé son discours, le maire a tenu à faire part d’une nouvelle, qu’il avait reçue le midi par téléphone de Rio-de-Janeiro, comme quoi le “tour de table” (tant attendu) des investisseurs pour l’International Trade Center (ITC), vieux projet dans la commune, serait “bouclé” … Pas moyen d’en savoir plus. On cherche… EV


Partagez cet article

Pose de la première pierre du complexe “Hyatt” à Paris Nord 2, sur le territoire de Roissy-en-France

Au premier plan, Patrick Renaud, président de la CA Roissy Pays de France et André Toulouse, maire de Roissy

Jeudi 18 octobre a eu lieu la pose de la première pierre (first stone laying, en anglais, j’aurai appris ça) du futur complexe hôtelier “Hyatt”, à Paris Nord 2 (aménagée par Grand Paris Aménagement, ex AFTRP). C’est K&B (Kaufman & Broad  (département Immobilier d’entreprise) qui est à la manœuvre. Deux hôtels y sont en cours de construction : un Hyatt Place (309 chambres) et un Hyatt House (résidence hôtelière de 121 appartements).  Sur une parcelle de 2.16 ha, le projet de 20 083 m s’élèvera sur 5 étages construits autour d’un vaste jardin paysager. Il proposera des salles de conférence partagées, un espace bar et restauration ouvert toute la journée, une salle de gym ainsi qu’une vaste piscine. L’ensemble s’inscrit  dans une démarche de certification BREEAM niveau Very Good.

K&B a “vendu” le projet en VEFA et en BEFA (voyez ce que c’est ici: un OVNI juridique! ) au groupe britannique (comme quoi le Brexit n’empêche rien…) Cycas Hospitality, qui a vite rendu compte de l’évènement sur son site : c’est ici. L’ouverture des hôtels est prévue en 2020.

On se réjouira ici de ce nouvel investissement hôtelier, qui conforte la place importante du Grand Roissy  dans l’offre hôtelière d’Ile-de-France (la 2ème après Paris). Et singulièrement sur la commune de Roissy-en-France. Il faut se souvenir que c’est en 1976 que c’est ouvert le 1er hôtel de Roissy Village (Holiday Inn, maintenant Best Western) et que depuis cette date, André Toulouse a soutenu l’initiative de Heinz Gloor pour développer ce qui est aujourd’hui appelé la zone hôtelière de Roissy, un grand succès que j’ai suivi année après année.

Le secteur hôtelier sur le Grand Roissy, en plein boum, grâce  notamment au trafic aérien

cliquez pour mieux voir

Bonne occasion pour signaler deux notes rédigées par l’Office de tourisme de Roissy. la première est intitulée “Perspective : parc hôtelier de Roissy et alentours à partir de 2018”. On y voit le nombre d’hôtels sur le territoire de la commune et ceux à venir d’ici 2023. C’est impressionnant !

La seconde, “Rétrospective Parc hôtelier Roissy et alentours 2010 2017” (en fait limitée à Roissy, Tremblay et Mesnil-Amelot”) . On peut y lire que le nombre de passagers à CDG a augmenté de 10 millions de passagers en 7 ans !  Il y aussi des tableau sur le taux d’occupation des hôtels (on peut y voir une grosse baisse en 2016 suite aux attentats islamistes), le rendement des chambres (revpar) etc. Consultez lès, c’est très instructif.  EV

 

Partagez cet article

Retour sur le giratoire de Roissy. Un drôle de “(mala) droit de réponse” d’Alex Labejof

voyez la vidéo tournée par le Conseil départemental

L’article (le revoir ici) que j’avais publié le 26 septembre dernier sur l’inauguration  (voyez ci-dessus la vidéo du Conseil départemental du Val d’Oise) du rond-point de la RD 902a a été dès l’envoi de la newsletter l’article le plus, jusqu’à ce jour.  J’en ai été étonné.  J’ai appelé Alex Labejof (l’auteur de la “décoration” du rond point) pour lui signaler ça. Il ne l’avait pas vu.  Quelques minutes après, je reçois un email de sa part intitulé ” (mala)droit de réponse”. Je lis ça, et le contenu m’étonne. Je suis carrément mis en cause pour avoir nommé son œuvre “décoration” (c’est une œuvre d’art selon lui). Mais aussi d’avoir écris que certains Roisséens n’appréciait pas ladite décoration (je maintiens).  Ce qui est vrai, ayant reçu, pendant sa construction (l’an passé), plusieurs coups de fil  de lecteurs habitants Roissy, qui trouvaient l’œuvre “moche”, qui me demandaient pourquoi je n’avais pas fait d’article à ce sujet. Je ne savais pas, à l’époque, que c’était Labejof qui était à la manœuvre.

J’ai rappelé Alex après avoir lu sa prose, lui disant que ce n’était pas la peine d’invoquer le droit de réponse (fusse t-il maladroit comme il le dit lui même). Dans un premier temps je lui ai conseillé de le mettre dans les commentaires de l’article, ce qu’il a fait. Quant à l’emploi du mot “décoration”, Labejof m’a rappelé que j’avais déjà employé ce mot dans un article sur l’inauguration d’une de ces œuvres, en 2012 à Epiais-lès-Louvres, ce  qui est vrai (revoir ici).

Lisez donc ci-dessous sa prose (il n’y va pas avec le dos de la cuiller, et je suis accusé, MDR, d’appeler au lynchage, pas moins) , que je considère au moins comme un plaidoyer pro-domo. On est jamais si bien servi que par soi-même… Quant à l’allusion à Roissymail feuille de chou à scandale, Alex ne doit pas se souvenir que, voici quelques années, il avait souhaité y travailler comme journaliste…  EV

(mala)droit de réponse.
Confondre décoration et création artistique c’est comme confondre journal d’informations et feuille de chou à scandales. Ce n’est pas que le terme me vexe mais ce raccourci est une erreur, la sculpture comme la musique sont des pratiques artistiques qui visent au mieux vivre des gens et surtout à améliorer (aller de l’avant) le monde dans lequel on vit. L’art est inutile (peut-être) mais il est surtout indispensable. Si j’avais souhaité plaire à une majorité de gens j’aurais fait des nains de jardin, de la décoration.
On a le droit de ne pas aimer, bien sûr, mais quand un journal ne parle que des bruits de couloir négatif en se faisant l’écho de quelques personnes qui n’ont pas aimé, et qu’ensuite il pose la question de savoir ce que les lecteurs pensent de cette « décoration », c’est presque un appel au lynchage, un encouragement populiste pour éliminer toute forme d’art, dans la même lignée que ceux qui détruisent sous prétexte de religion le patrimoine mondial architectural.
Pour ma part j’ai justement restitué au domaine public des vestiges d’un château qui étaient destinés à boucher des trous par exemple sur le réseau routier pour lequel « les gens normaux » payent volontiers des impôts sans se soucier de la saturation et de la planète qui part en vrille.
Dans mon installation, oui ce sont deux colonnes qui forment une porte donc une ouverture (laquelle peut être d’esprit), il y a beaucoup de vide entre les pierres pour insister sur l’usure du temps qui passe, et puisque mon but n’était pas de reconstituer l’édifice détruit j’ai insisté sur les absences.
De même la clé au milieu est absente mais en mettant une serrure j’ai supposé que « les gens » sont suffisamment intelligents pour penser virtuellement à une clef, en tout cas à la chercher comme on cherche à résoudre un problème existentiel. Il y a un proverbe qui dit « quand le sage pointe le ciel avec son doigt, le fou regarde le doigt.
Pour répondre au cahier des charges qui souhaitait que l’œuvre s’attache à évoquer les notions d’accueil et d’ouverture, de passé et d’avenir d’une commune en pleine croissance qui veut garder son caractère rural et sa vie de village, si j’avais voulu faire de la décoration j’aurais planté un panneau publicitaire en inscrivant en capitales bleu blanc rouge le mot bienvenue et j’aurais dessiné une grosse clef pour vous faire plaisir avec une baguette de pain pour véhiculer l’image de marque hors frontières.
Voilà rapidement mon droit de réponse pour vos lecteurs, d’ailleurs attention : savoir lire c’est dangereux, ça peut inciter des gens à prendre connaissance de mots qui ont la coupable prétention d’améliorer la vie de tous les jours. Ah quoi bon ?! quand il est si simple de brancher son poste et regarder « plus belle la vie », ça c’est les gens normaux.





Partagez cet article