Stéphane Devauchelle, maire de Saint-Soupplets, vice-président de la CA du Pays de Meaux

Stéphane Devauchelle (foto du site web de Pays de Meaux)

Ça nous avait échappé, on l’a appris par hasard la semaine dernière. On se souviendra (revoir ici) que les quatre communes de la Communauté de communes  Plaines et Monts de France des Monts de la Goële ont rejoint la communauté d’agglomération du Pays de Meaux, le 1er janvier 2017.  Stéphane Devauchelle, maire de Saints-Soupplets, qui était le président de la CC est devenu “vice-Président délégué au développement des relations avec les zones aéroportuaires de Paris Charles de Gaulle, le Bourget, et le Grand Roissy” (voir les élus de la CA ici) du Pays de Meaux. C’est une bonne chose car le Pays de Meaux et le Grand Roissy, voisins proches, ont des intérêts communs (en plus Stéphane Devauchelle connaît bien “Roissy” (il travaille à ADP). Félicitations. EV

Partagez cet article

Le Conseil d’Etat a rejeté les derniers recours. La composition du Conseil Roissy Pays de France

On se souviendra que certaines communes (77 et 95), hostiles regroupement de la nouvelle CA Roissy Pays de France avaient demandé au Tribunal Administratif (TA) de Pontoise, en décembre dernier, la suspension de l’arrêté inter-préfectoral qui créait justement cette nouvelle CA. Le TA avait refusé. Et ces mêmes communes avaient attaqué en cassation (au Conseil d’Etat donc) ce refus. La décision du Conseil d’Etat a été lue le 9 mars: ces recours n’ont même pas passé le cap de “admission” (voir les deux décisions ici) .

Les multiples recours sont donc tous définitivement rejetés. Il reste toutefois un recours au fond (devant le même TA) contre l’arrêté inter-préfectoral cité plus haut, mais il n’a aucune chance de passer. Mais que de temps et d’argent perdus !

Le Conseil de la CA va donc pouvoir se réunir et la date du 31 mars à 16h (à l’Orangerie de Roissy-en-France, séance publique) est confirmée. Vous pourrez voir, en cliquant sur le document en haut, le nombre de délégués par communes. Le Conseil élira son exécutif, c’est à dire son président et ses vices-présidents. On y sera, vous pensez bien !

Quelques nouvelles côté Seine-et-Marne

La CC Plaines et Monts de France (PMF à 20 communes donc) se réunira lundi prochain pour voter son budget, celui qui avait été voté en décembre (dans la précipitation) ayant été définitivement annulé par la justice.

Il y avait une CDCI, lundi dernier, à Melun (le site de la préfecture aurait bien besoin d’être mis à jour : voyez...). Il était question d’examiner un amendement pour rattacher la “petite” CC des Monts de la Goële (4 communes autour de Saint-Soupplets) à PMF, ces 4 communes ayant délibéré dans ce sens (revoir ici). Mais il y a eu de l’eau dans l’gaz : les 4 communes ne veulent plus (je sais pourquoi, mais je le dirai plus tard…). L’amendement a donc été retiré. Les 4 communes devraient in fine rejoindre la CA de Pays de Meaux. EV

Partagez cet article

fileo tisse sa toile pour connecter les travailleurs à CDG: 10ème ligne ouverte (Saint-Pathus/CDG)

C’est la 10ème ligne que fileo (imaginée par les CIF, voici… longtemps) a ouvert: la liaison Saint-Pathus (77° vers CDG, en passant par Saint-Soupplets, etc. Ce service de transport à la demande est aussi cher qu’utile. Utile car beaucoup d’emplois sur la plateforme (et autour) sont en horaires décalés. Et tout le monde, surtout les jeunes, ne peut pas se payer tout de suite permis et voiture.

Voyez les derniers articles qu’on avait publié sur les dernières lignes filéo ouvertes : Fosses / CDG et Villepinte .

La ligne Saint-Pathus sera officiellement inaugurée le 23 juillet, en présence de Pierre Serne (vice président EELV du conseil régional, chargé des transports (un gars bien…) et de Jean-Jacques Barbaux, président (LR) du conseil départemental de Seine-et-Marne. On y sera… EV


Partagez cet article

Laissez-vous conter Saint-Soupplets

Une petite ville très sympathique (foto Mairie de Saint-Soupplets)

Piqué, sur le site de Saint-Soupplets, le petit film (ci-dessous) fort bien fait qui relate l’histoire de la commune à partir de vieilles cartes postales. On y apprend beaucoup de choses sur cette charmante bourgade (3300 habitants, peut-être un peu plus), située entre les aires d’influence du Grand Roissy et celle du pays de Meaux. Une ville dynamique qui s’est bien développée, notamment sur le plan économique ces dernières années sous la houlette de son maire, le (très) excellent Francis Delabarre. La commune est plutôt riche, plus que la moyenne de sa strate en tout cas, avec une bonne capacité d’autofinancement (mais une  dette assez importante toutefois), comme on peut le voir sur les comptes ici.

Question interco, elle fait partie de la CC “des Monts de la Goële“, avec trois autres communes: Monthyon, Gesvres le Chapitre et Forfrit. La CC est présidée par M. Delabarre qui a réussi finalement son pari: rester “indépendant”. Dans le schéma de la coopération intercommunale, la CC ne sera intégrée ni à l’ensemble Plaine de France, Goële et Multien, Portes de la Brie, ni à la  CA du Pays de Meaux.

La visite de leur site internet, (de mémoire Saint-Soupplets a été une des premières communes de la région à se doter d’un site) très complet, montre bien le dynamisme de la commune, ainsi qu’une vie associative intense.  EV

Partagez cet article

Inauguration du contournement EST de Saint-Soupplets

La commune est désormais entièrement "contournée". Remarquez au premier plan les zones d'activité.

C’était le 19 novembre et il y avait beaucoup de monde pour assister à l’inauguration du contournement (EST)  routier de la belle et dynamique commune de Saint-Soupplets (77). Et beaucoup d’élus ! Il y avait même deux députés pour le prix d’un : Jean-François Copé (Saint-Soupplets faire partie de sa circonscription), et Yves Albarello, venu en voisin.

Francis Delabarre, maire de Saint-Soupplets

Le temps était radieux, et une fois le traditionnel ruban coupé, les invités se sont retrouvés au collège Nicolas Tronchon, membre de de l’assemblé législative (1792) puis de la chambre des députés, bienfaiteur de la commune (il était propriétaire du château de Maulny, qui est aujourd’hui la mairie). Le maire (UMP) Francis Delabarre a fait un discours (que vous pourrez lire ici) en rappelant l’origine tragique de ce contournement: en 2007 un camion s’était renversé en ville, écrasant un enfant… S’en est suivi une prise de conscience et, avec l’aide de tous, la commune a pu réaliser ce fameux contournement, sur ses propres deniers (3 Millions d’euros). J-F Copé a pris la parole (il avait permis le début des études pour le contournement avec sa réserve parlementaire et loué le courage en politique. Albarello a dit deux mots, puis un représentant du Conseil général et le sous préfet Humbert a conclu, comme le veut la tradition.

Bonne occasion pour faire connaissance avec cette commune située entre Meaux et l’aéroport de Roissy. La commune est plutôt bien lotie question finances (quoique pas mal endettée…), grâce notamment à ses zones d’activités. Elle fait partie de la communauté de communes des Monts de la Goële avec Monthyon, Gesvres le Chapitre et Forfry. C’est Francis Delabarre (maire depuis 2002) qui en est le président. Cette Communauté ne devrait pas bouger dans le futur schema intercommunal départemental. Bonne occasion aussi pour dire tout le bien que nous pensons de Francis Delabarre qui est un homme dynamique, sympathique et ouvert aux autres. Il travaille dans le service coopération et développement durable d’ADP.

EV

Partagez cet article