La future Maison du Numérique à Sarcelles se confirme

Le  préfet est sur la droite ©Roissy Pays de France

Le mardi 16 février 2021, le Préfet du Val d’Oise, Amaury de Saint-Quentin, est venu sur le site de la future Maison du Numérique qui sera construite à Sarcelles et qui accueillera ses premiers étudiants et entrepreneurs pour 2022-2023. Lors de cette venue, Pascal Doll, Président de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France et Maire d’Arnouville, Patrick Haddad, Maire de Sarcelles, ainsi que François Germinet, Président du CY Cergy Paris Université, et Francis Soler, architecte du projet, se sont déplacés pour effectuer la visite aux côtés du préfet. La Maison du Numérique, projet intercommunal mené en partenariat avec l’université, est soutenu par le plan France Relance à hauteur de 600 000 €.

La future Maison  ©Roissy Pays de France

Ce projet, participant pleinement au programme de refondation économique, sociale et écologique du pays, s’étale sur une superficie de 2 550 m² et est estimé à un coût de 7,5 millions d’euros. Dans son communiqué du 17 février 2021, la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France déclare : « Projet-phare de la stratégie de développement économique local et d’inclusion sociale autour de la création numérique, la Maison du Numérique accueillera à terme des espaces à destination des jeunes entrepreneurs, comprenant un espace de coworking de 260 m², un auditorium de 80 places, des salles de formation, un incubateur FacLab® Numixs, et des bureaux. La Maison du Numérique dispensera des formations à destination de personnes éloignées de l’emploi, des artisans et commerçants souhaitant réaliser la transition numérique de leur activité, mais aussi l’ensemble des habitants et citoyens qui désirent se former et s’impliquer dans des projets ».

« Je me félicite de la venue du Préfet du Val-d’Oise sur le site de la future Maison du Numérique. Le numérique représente un enjeu majeur pour le territoire, une opportunité́ de former les jeunes populations aux métiers en lien avec ce secteur d’activité, d’être identifié en tant que territoire d’innovation et de créer une dynamique de développement d’applications liées à la smart city », déclare Pascal Doll via le communiqué.

Outre le futur site de la Maison du Numérique, Amaury de Saint-Quentin a également visité les locaux du FacLab® Numixs, espace de travail partagé et collaboratif où chacun peut imaginer un projet et le concrétiser tout en contribuant localement à l’intelligence collective du réseau international des FacLabs. Lentement mais sûrement, la transition numérique s’opère sur le territoire du Grand Roissy. WM

Partagez cet article

Municipales 2020 à Sarcelles : campagne d’entre-deux-tours à couteaux tirés

Dans la soirée du 15 mars 2020, au terme du premier tour des élections municipales, les habitants de Sarcelles ont vu la qualification pour le second tour des deux candidats favoris. A la première place, Patrick Haddad, maire sortant après un court mandat d’un an et demi, avec la liste « Rassemblés pour Sarcelles » (Parti Socialiste) a recueilli 38,99% des suffrages. Au coude à coude, avec 36,75% des suffrages, François-Xavier Valentin, appuyé par François Pupponi, 20 ans maire de Sarcelles avant sa démission en 2017 afin d’éviter le cumul des mandats avec la fonction de député, sous la liste « Pour que Vive Sarcelles » (Divers gauche). En troisième position, Farouk Zaoui et sa liste « Réussir Sarcelles ensemble » (Divers) obtiennent 9,44% des votes. Suivi par Jocelyn Assor avec la liste « Pour Sarcelles » (Divers), décrochant les 7,54% et Mourad Chikaoui, « Sarcelles Réunie » (Divers gauche) qui finit en dernière position avec 7,25% des suffrages exprimés. La ville de Sarcelles a connu un fort taux d’abstention pour le premier tour, s’élevant à 70,47%. Rappelons que la moyenne nationale du taux d’abstention est de 55,25% pour cette année, contre 36,5% en 2014.

A défaut de mobiliser les citoyens à voter, l’entre-deux-tours de ces municipales 2020 aura eu son lot de retournements de situations. François-Xavier Valentin se fait évincer à la tête de la liste « Pour que Vive Sarcelles », récupérant la place de numéro 2, afin de laisser François Pupponi se présenter en tant que candidat. Cette décision surprenante fût aussitôt clarifiée par l’intéressé, lui-même, affirmant que : « la situation de Sarcelles n’a jamais été aussi grave. Je ne peux pas rester les bras croisés en voyant autant de déconstruction ». Sur les réseaux sociaux et dans les médias, tractations, reproches et attaques se font mutuellement entre les deux candidats qualifiés. Comme lors du débat télévisé sur France 3, le 19 juin, où nous pouvons constater une certaine tension entre Patrick Haddad et François Pupponi : https://www.youtube.com/watch?v=cNPy0Ai3B3g.

Concernant les alliances, autre point clef du second tour, il n’y a aucune inconnue. Patrick Haddad reçoit le soutien et le ralliement de Farouk Zaoui, dans une alliance placée sous le slogan « Tout, sauf Pepponi ! ». De son côté, François Pupponi obtient le ralliement de Jocelyn Assor et de Mourad Chikaoui. Théoriquement, en prenant compte de ces alliances, Patrick Haddad serait à 48,43% d’intentions de vote contre 51,57% pour François Pupponi. Mais le résultat du second tour est loin d’être fixé, dans une ville n’ayant attiré que 30% des votants. En temps de Covid-19, où le Val d’Oise et plus particulièrement Sarcelles font face à une augmentation des cas de contaminations, on ne peut que s’interroger sur l’issue du vote.

Vous pouvez consulter les sites internet de campagne de Patrick Haddad et sa liste « Rassemblés pour Sarcelles » (Parti Socialiste) : https://patrickhaddad2020.com/ et de François Pepponi et sa liste « Pour que Vive Sarcelles » (Divers gauche) : https://pour-que-vive-sarcelles.fr/. WM

L’avis d’EV

Pauvre Sarcelles …

Partagez cet article

Incroyable !

cliquez pour voir ce passage de fou

On m’a transmis ce tweet tout récemment. Comme il s’agit d’un échange, sur LCI (en novembre 20017 en fait) avec François Pupponi, ancien maire de Sarcelles, j’ai regardé. Plusieurs fois car je n’y croyais pas. On y voit une certaine Maboula tenir des propos racistes envers les Juifs, à propos, avait rappelé Pupponi, d’une liste “noire”, lors d’élections municipales à Sarcelles, à l’époque de Dominique Strauss-Khan, destinée ouvertement à battre un maire juif !!  Effarant ! Mais comme elle est de gauche et noire, personne n’a rien dit. Imaginez que je fasse un article en appelant à la constitution de listes pour battre les maires juifs, parce qu’ils sont juifs.

Je ne la connaissais pas celle-là, mais voyez ce qu’en dit wkipedia… Je maintiens que c’est ce genre de personnes, qui voient du racisme partout (des pays racistes comme la France, j’en veux bien tous les jours)  qui fabriquent de vrais racistes et encouragent le vote extrême (qui ne l’est plus d’ailleurs, grâce à elles). EV

Partagez cet article

Annie Peronnet (communiste) élue nouvelle maire de Sarcelles (dont la majorité du Conseil est socialiste)

le reportage de VO News

Après la démission surprise de Nicolas Macionni (revoir ici), le conseil municipal de Sarcelles a élu (28 voix sur 45), le 27 mars, Annie Peronnet (PCF) comme nouvelle maire de Sarcelles. Ce qui était étonnant, c’est qu’aucun candidat PS ne s’était présenté, alors que la majorité du Conseil est socialiste. Les mauvaises langues disent que c’est l’ancien maire François Pupponi qui aurait empêché une candidature PS pour pouvoir garder la main sur la mairie. Voyez le reportage de VO News qui résume bien la situation. EV

Partagez cet article

Nicolas Maccioni, maire (PS) de Sarcelles depuis seulement six mois, a démissionné

Ça a été une surprise pour beaucoup (mais pas pour certains, dont moi…) Nicolas Maccioni a démissionné le 14 mars de sa fonction de maire de Sarcelles, “pour des raisons personnelles et familiales” a t-il déclaré à ses collègues sur… twitter, sans plus de précision. Ancien 1er adjoint chargé des finances (arrivé dans la ville en 2014), il avait été élu maire en septembre dernier  en remplacement de François Pupponi (maire depuis 20ans), celui-ci ayant choisi son poste de député (mais est resté conseiller municipal..). Le préfet du Val d’Oise a accepté sa démission. Un nouveau maire sera prochainement élu. Ça risque d’être… compliqué. EV

Partagez cet article

Hommage à Yohan Cohen, une des victimes de l’Hyper Casher

cliquez pour voir le reportage de VO TV

Sarcelles a rendu hommage, presqu’un an après les attentats islamistes de janvier, à un Sarcellois, Yoan Cohen, une des victimes des terroristes du magasin Hyper Casher, tué à l’âge de 20 ans. Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, le député maire de la ville M. Pupponi, de nombreux élus et habitants, ainsi que des représentants de la Communauté juive, nombreuse dans la ville étaient présents pour la cérémonie d’hommage. Une stèle a été érigée en son souvenir. Voyez le reportage de VO News en cliquant sur l’image. EV

Partagez cet article

Violences urbaines : ça continue et (presque) personne n’en parle.

Le Codec en train de brûler (foto d'un de ns correspondants)
Trouvé ça sur le site de SGP-FO (syndicat de policiers du Val d'Oise). Cliquez...

Les violences (criminelles) urbaines continuent régulièrement un peu partout en France et singulièrement en  Ile-de-France. Presque personne n’en parle au niveau national, ni presse ni politiques. Les pages locales du Parisien, notamment celles du Val d’Oise ont elles plutôt bien couvert. Ainsi, après le 14 juillet, Sarcelles a été victime de plusieurs incendies criminelles dont celle du centre commercial Codec (fotos). Pas plus tard que dans la nuit de mercredi à jeudi des voyous, très jeunes, avec un culot inouï,  se sont introduits dans le parking du commissariat de Sarcelles (pourtant hyper sécurisé…) et ont mis le feu à des véhicules. Lisez cet incroyable (et excellent) récit de Frédéric Naizot, du Parisien Val d’Oise. Effarant !

Coté Seine-Saint-Denis, François Asensi, député (FG), maire de Tremblay, sur sa page Facebook, a apporté son soutien aux maires de La Courneuve et de Stains en ces termes :  Je tiens à exprimer la solidarité de la municipalité de Tremblay-en-France à Gilles Poux, maire de La Courneuve, et à Azzedine Taïbi, maire de Stains, suite aux actes de délinquance particulièrement graves qui ont touché ces deux communes. Dans la nuit du lundi 13 juillet, la médiathèque Anatole France de La Courneuve a été ravagée par les flammes. Deux jours plus tard, le mercredi 15 juillet, la Maison pour tous Yamina Setti de Stains a également été l’objet d’un incendie criminel.

Et sa ce passe ailleurs… Je peux vous dire que les gens, de tous milieux, sont excédés. Et le gouvernement ne dit rien, l’État ne bouge pas ! Je prends (une fois de plus) date:  on va vers de gros, gros problèmes si rien n’ est fait. EV

Et au petit jour (foto Le Parisien 95)
Partagez cet article

Grand Paris : débat public ce soir à Sarcelles, avec Paris Métropole

Dans le cadre des débats (encore des débats sur le sujet ?!) initiés par Paris Métropole, se tient ce soir à Sarcelles une réunion publique.

Compte-tenu des incertitudes qui pèsent sur le Grand Paris (on attend les résultats du “rapport” commandé par Cécile Duflot) et singulièrement pour notre secteur, il ne sera pas inutile.

Union sacrée

D’autant que c’est l’union sacrée : les dirigeants de Roissy Porte de France (Patrick Renaud, UMP), de Val de France ( Didier Vaillant, PS) et de la Cavam (Luc Strehaiano, UMP) animeront ensemble le débat.

On y sera pas var ce soir il y a l’anniversaire de l’AFTRP (ses 50 ans), mais on trouvera bien le moyen de vous rendre compte de la réunion.

En attendant, le site spécial (la Fabrique..) de Paris Métropole sur ces débats, qui se tiennent un peu partout en région parisienne, vous expliquer les enjeux.

C’est à 20H 30, salle Malraux.

Partagez cet article

Le “Club Strauss-Kahn” fait un bide à Sarcelles…

Olivier Zaneta (VO News) en train d'interviewer Laurence Marchand Taillade. Quelle langue de bois !

J’y vais, j’y vais pas ? Voici la question que je me posais mardi soir, après une “embuscade”au Mesnil-Amelot. Il était déjà tard et la réunion de lancement du Club DSK à Sarcelles risquait d’être terminée. Mais non, j’me dis, ce genre de réunion dure toujours…

Nous voilà partis à Sarcelles. Ville toujours sale, pas belle, dans le froid glacial… A chaque fois que j’y vais, c’est à reculons…  En fait, la réunion venait de se terminer, ce qui me plaisait bien. J’ai quand même assisté , péniblement ,à l’interview que VO News a eu le courage de faire de la pasionaria de la laïcité, Laurence Marchand Taillade. Vous pourrez voir son interview dans l’édition d’hier soir de VO TV ici . Incorrigible, la Laurence : y’avait 25 personnes maxi et elle y voit un succès. Ça commence mal.

Pas sûr que le Grand Kahn apprécie de genre de lèche, alors qu’il ne s’est pas encore prononcé.

EV

Partagez cet article

Un “Club DSK” se lance demain à Sarcelles

Un peu activiste, la Laurence, en ce moment...

Ça se passera demain soir, dans les terres strausskhaniennes de Sarcelles. Deux anciens du Modem, Laurence Marchand-Taillade (passée au Parti radical de gauche, là où a échoué Leikine, MDR) et Antonio Duarte, ont formé un “Club DSK 95”. ..

Antonio Duarte, néo-socialiste
Antonio Duarte, neo-socialiste

Antonio Duarte est architecte (président de l’association Grand Paris, qui milite pour un “autre Grand Paris plus démocratique” . Il a adhéré au PS en juillet dernier pour contribuer à “la rénovation de la social-démocratie” , nous a t-il indiqué.

Sacré Bayrou ! il en aura laissé derrière lui, des orphelins. Reste à savoir si “l’orphelinat Club DSK” plait au Big Chief du IMF. Toujours est-il que ça ne plait pas aux caciques du PS, notamment à Dominique Lefebvre, le “1er fédéral” du PS 95…  Le jour béni d’une clarification des socialistes entre ceux type donc Duarte ou Taillade, et les amis du camarade Mélenchon viendra t-il ?

Et ne vaut-il pas mieux que DSK reste à Washington, au cas où, après la Grèce, l’Irlande, bientôt le Portugal, l’Italie ou l’Espagne, on risque d’avoir besoin de Lui? Vous en saurez plus sur les motivations politiques des fondateurs de ce Club DSK qui mettent en garde, non sans raison selon moi, contre le “syndrome Delors” dans leur communiqué ici.

Le point de presse, qui se tiendra donc demain soir à l’hôtel Ibis de Sarcelles (12, avenue Auguste Perret) à 19h sera suivi d’un débat sur la “sécurité dans le Val d’Oise”. Ça risque de pas être triste…

Tiens, en amuse-bouche,

Read moreUn “Club DSK” se lance demain à Sarcelles

Partagez cet article

Sarcelles: 100 millions pour le Centre commercial. Des emplois en perspective.

Les partenaires du projet ont signé une convention pour favoriser l'emploi local. De gauche à droite, Nicolas Meignan (Pôle emploi), Didier Vaillant (Val-de-France), François Pupponi (député-maire de Sarcelles) et Eric Paillot de la (Compagnie de Phalsbourg).

L’ouverture d’un centre commercial fin 2011, dans le quartier de la sous-préfecture de Sarcelles (Val-d’Oise), devrait profiter à la main d’œuvre locale. C’est du moins l’objectif de la convention signée, mercredi, entre les différents partenaires du projet, à savoir la ville de Sarcelles, la communauté d’agglomération Val-de-France, Pôle Emploi et la Compagnie de Phalsbourg, développeur et investisseur du projet.

Actuellement en chantier, ce futur centre commercial situé à proximité de la Nationale 16, entraînerait la création de 750 emplois. «Je n’ai pas le souvenir d’’un projet aussi important en termes d’emplois sur le secteur de Val-de-France», a affirmé le président (PS) de la communauté d’agglomération et maire de Villiers-le-Bel, Didier Vaillant. Aménagé sur un terrain 11 hectares, le complexe de 53.000 m² (en shon)  comprendra un hypermarché Auchan, une galerie marchande, un parc d’activités (retail park) et des restaurants. 90% des espaces sont déjà commercialisés. Des enseignes comme Orange, Camaïeu, Jeff de Bruges, Kiabi, Yves Rocher vont  s’y installer (+ d’infos sur le dossier de presse, ici ).

La compagnie de Phalsbourg a investi 100 millions d’euros dans cette réalisation. «C’est une satisfaction car nous avons réussi à faire venir sur ce territoire des investisseurs privés. Chose qui n’était pas évidente au départ», s’est félicité le député-maire (PS) de Sarcelles, François Pupponi.

Evasion commerciale

Pour la société spécialisée dans l’immobilier commercial, le choix de Sarcelles est

Read moreSarcelles: 100 millions pour le Centre commercial. Des emplois en perspective.

Partagez cet article

Ali Soumaré viré de la mairie de Sarcelles par le maire

Ali Soumaré, élu PS régional, exerçait depuis mars 2009 les fonctions de collaborateur du député-maire socialiste François Pupponi.

Rififi dans les rangs du Parti socialiste à Sarcelles. Le conseiller régional Ali Soumaré a été licencié de la mairie par le député-maire (PS) François Pupponi, comme l’a révélé l’Express sur son site internet vendredi. Raison officielle: le jeune (il a 29 ans) édile francilien n’aurait plus mis les pieds dans son bureau de l’hôtel de ville dixit le maire depuis sa victoire lors des élections régionales fin mars. “Quelqu’un qui ne vient pas travailler, on ne peut pas le garder, c’est une question de justice et de droit”, a déclaré François Pupponi à l’AFP.

De son côté, Ali Soumaré, embauché en tant que collaborateur du maire en mars 2009, a déploré  “un problème de jalousie” entre François Pupponi et lui, expliquant avoir tenté en vain “une séparation à l’amiable” après la détérioration de leurs relations depuis janvier.  Selon lui, le maire de Sarcelles n’aurait pas supporté ses multiples apparitions dans les médias. Une médiatisation qui a pris de l’ampleur durant la campagne des régionales, lorsque deux élus UMP Valdoisiens (Sébastien Meurant et Francis Delattre) l’ont accusé – un peu vite – d’être un “délinquant multirécidiviste”.

Le site de L’Express raconte d’ailleurs qu’Ali Soumaré et François Pupponi se sont accrochés verbalement sur ce sujet en février, en marge d’un meeting à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise). “Pourquoi t’exposes-tu autant aux médias? Tu vas te faire massacrer!”, aurait lancé le maire de Sarcelles au futur conseiller régional. Et d’ajouter: “Avoue que tu veux prendre ma place et qu’on t’a promis ma circonscription!” François Pupponi confirme la première citation: “Ce que je lui ai dit c’est: Ali tu déconnes, tu t’exposes trop et tu vas te faire massacrer.” Mais il réfute avec force la seconde. “Ce sont des conneries.

Read moreAli Soumaré viré de la mairie de Sarcelles par le maire

Partagez cet article