Succés de l’Eurosatory 2016

Après Gérard au fromage, Gérard à la mitrailleuse. Mais à qui pense-t-il?

Eurosatory 2016 vient de refermer ses portes sur un nouveau succès : 1 572 exposants de 56 pays et 55 500 visiteurs de 152 pays sont venus et  1 018 journalistes se sont accrédités pour visiter le salon.

Voici un premier bilan communiqué sur le site du salon: cliquez ici pour voir plus.

C'est d'actualité.... (foto Eurosatory)

Il s’est donc tenu à Villepinte du 13 au 17 juin. Le mot que j’emploie toujours pour qualifier ce salon (qui se tient tous les deux ans) : impressionnant !

Avec Gérard, devant le stand de Beth El Industries. Ils sont forts ces Israéliens ! Cliquez...

A noter que Jean-Christophe Lagarde, député, maire de Drancy, et président de l’UDI a visité le salon et a publié un communiqué, à lire ici.

De l'informatique partout en matière de défense, mais les couteaux suisses sont toujours là, utiles...

On a donc fait notre tour avec Gérard. Voici quelques fotos, mais vous en verrez beaucoup plus sur ce site, ainsi que des vidéos (accès libre). Et j’en rajouterai plus tard (j’ai encore problème avec mon rotator, et on est dimanche…).

J'aurai appris que Engie (nouveau nom de GDF-Suez) Ineo (ex Cofly Ineo) avait une branche Défense. Cliquez...

Un grand merci au passage à Daniel Da Costa, directeur de clientèle chez Grayling, et qui assure, depuis des années, avec autant de talent eque de sympathie,  la com’ et les relations presse d’Eurosatory. Nous sommes passés le saluer. EV

Gérard et son fils Alexis, devant le stand de Jacquelot, une PME des Yvelines. Cliquez...
Partagez cet article

C’est bientôt l’Eurosatory à Villepinte !

voyez le site. Cette foto (eurosatory) a été prise lors du salon 2014. Au loin, on aperçoit le Vieux-Pays de Tremblay

Il se tient tous les deux ans, désormais (il a débuté il y a longtemps  Satory, Yvelines) au Parc d’Exposition de Villepinte. Eurosatory, “le salon international de défense et de sécurité” se tiendra du 13 au 17 juin prochain.

Foto de la société israélienne Elbitsystems, exposante au salon. Cliquez...

Il y a à ce jour 1535 exposants inscrits. 55 000 visiteurs, (dont de nombreux étrangers) sont attendus. Le salon s’étendra sur 94 000 m2 en intérieur et sur 50 000 m2 en extérieur, où se déroulent notamment les démonstrations, toujours spectaculaires.

Foto Kalashnikov Group (exposant). Des Kalach en or? Clic...

C’est un salon vraiment impressionnant. Nul doute que, vu la situation internationale tendue, les affaires vont aller bon train. A l’image du groupe russe au nom célèbre de Kalachnikov, dont vous pourrez voir l’histoire (récente) ici (en français). RoissyMail, comme à chaque édition, est accréditée. Nous y serons. Et nos P’tits Loups ?  EV

Partagez cet article

Un peu d’amour, dans ce monde de b…

Sympa ! Voici une chose rassurante, en ces temps bizarres… La ville de Villepinte encourage ses administrés à déclarer leur flamme à l’occasion de la Saint-Valentin. Oyez :

Original ! La Mairie vous invite à proclamer votre amour sur l’ensemble des panneaux lumineux de la ville le jour de la Saint-Valentin. Vous avez jusqu’au 11 février prochain pour déclarer votre flamme, faire votre demande en mariage ou bien simplement lui dire combien elle ou il, compte pour vous ! À vos plumes les amoureux !

Lieux des panneaux lumineux : Gare du Vert-Galant, centre administratif, Avenue Pierre Audat et Espaces V Roger-Lefort.

Nombre de caractères maximum : 80 signes ponctuation et espace compris.

Ça me donne des idées (j’ai pas mal d’ex dans l’coin, mais je sais pas si on a droit à plusieurs messages…). Et me donne l’occasion de revenir sur le dynamisme culturel de cette ville. Allez voir ça sur leur site ? EV

Partagez cet article

Tremblay et Aulnay … olympiques?

cliquez pour lire le rapport

Dans un communiqué (à lire ici) , François Asensi député, maire de Tremblay et président de la CA Terres de France), Bruno Beschizza, maire d’Aulnay et Jean-Yves Durance, président de VIPARIS se sont félicités “que le rapport du Comité français du sport international, présidé par Bernard Lapasset distingue leur territoire pour accueillir les JO de 2024“. Ainsi le Parc d’Exposition de Villepinte (propriété de VIPARIS) le projet du Colisée (cher à François Asensi) à Aérolians, et la friche PSA pourraient être retenus parmi les sites possibles en cas de confirmation de la candidature de la France aux JO. Le “village olympique” et une piscine pourraient être installés sur le site PSA.

S’agissant du Colisée, ça tombe bien pour la CA Terres de France qui délibérait, pas plus tard que le 9 février, sur un marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage (juridique, technique et financière) en vue d’un projet de contrat “PPP” pour cette Aréna de 12000 places (le rapport, voir page 33, estime, dans les besoins non couverts, à 7  le nombre d’ arénas à construire -de quoi réjouir la CA Val de France ?-).

Mais s’agissant de la friche PSA (180 ha, et non 300, comme on le lit dans la vraie presse), c’est très étonnant. Si ça devait se faire, cela voudrait dire que les autres projets, présentés l’année dernière par le maire (revoir ici) ne seraient plus à l’ordre du jour et qu’il faudrait attendre 2024? Et après, on en  fait quoi du village olympique ?

A suivre…. EV

Partagez cet article

Inauguration de la nouvelle galerie de Paris Nord Villepinte.

Cliquez pour avoir les détails techniques

Chacun le sait, le parc d’expositions de Villepinte est un équipement très important non seulement pour le Grand Roissy, mais pour l’économie  (et notamment nos exportations) de la France tout entière. C’est ce qu’ont rappelé vendredi dernier, Jean-Yves Durance, président du CA de VIPARIS, (la structure commune à la CCIP et à Unibail, qui gère notamment “Villepinte) et Frédéric Vernhes, 1er vice président de la Chambre de Commerce d’Ile-de-France,  lors de l’inauguration de l’extension de la galerie d’accueil du Parc. Celle-ci reliait les hall 1 à 5 : elle est  désormais continuée jusqu’aux halls 6 et 7.

Pendant les discours, dans la galerie

La nouvelle galerie, d’une superficie de 4000 m2, a été conçue par l’architecte Philippe Chaix (agence Chaix et Morel , dont j’ai appris que c’étaient eux qui avaient conçu le Zenith de Paris…) aura couté 14 millions d’euros.

Jean-Yves Durance : RER B + ? Non RER B  moins !

[easyrotator]erc_89_1396963907[/easyrotator]

On notait la présence de nombreuses personnalités dont la “nouvelle” maire de Villepinte, Martine Valleton, Mathieu Montes, directeur de cabinet du président de la CA Terres de France François Asensi, Renaud Hamaide, DG de VIPARIS, Dominique Robinet, directeur de la SIPAC (maître d’ouvrage), Damien Robert, DG de l’EPA Plaine de France, Michel Bournat, directeur délégué de l’AFTRP, Xavier Duclairoir et Nadir Bentouta de la Société du Grand Paris…

Prenant la parole en premier, Jean-Yves Durance (en pleine forme…) a rappelé les investissements importants réalisés à Villepinte par la CCIP (avant VIPARIS. Je vous conseille de lire ou de relire notre numéro spécial  (RM Mag 32) sur l’histoire du Parc ici)  et l’importance des retombées du Parc : “Les 32 salons internationaux qui se sont déroulés au sein du Parc en 2013 ont généré plus de 1,7 milliards d’euros de retombées économiques pour la région Ile-de-France“. Il s’est attardé sur un sujet brûlant: le RER B, en dénonçant publiquement l’échec du “RER B+” qu’il a carrément qualifié de RER B…moins!  Et a annoncé que la  CCI allait mener une campagne (lobbying dans un premier temps, publique si ça ne marche pas) auprès des autorités compétentes (STIF et Conseil régional), déplorant les dysfonctionnements grandissants de la ligne B (qui relie pourtant directement le Parc à Paris), obligeant les visiteurs des salons à venir de plus en plus en voiture (ce qui n’est pas terrible, qu’en pensez-vous, M. Serne, vice-président (EELV) chargé des transports à la région?). L’architecte Chaix a expliqué son travail et Frédéric Vernhes a conclu avec le talent qu’on lui connait.

[easyrotator]erc_50_1396867251[/easyrotator]

La cérémonie s’est terminée par un spectacle vivant et un cocktail sympas.

Le Parc des Expos? C’est bien ! Ça donne plein de travail à tout le monde par ici (demandez aux restaurants et aux hôtels, pour ne citer qu’eux…).  EV

Partagez cet article

Optimisme à la SITL 2014

La SITL 2014 a fermé ses portes vendredi dernier, à Villepinte J’y suis passé jeudi. De tous les contacts que j’ai eu, il en ressort que, malgré la crise, l’optimisme est de rigueur chez les acteurs de la logistique.

[easyrotator]erc_60_1396852768[/easyrotator]

Parmi mes visites : Goodman(le Parc de la Goële à Saint-Mard et qui va construire pour DHL à CDG, voir plus bas), Sogaris (qui va mettre en place une “autoroute ferroviaire urbaine” entre Bruyères-sur-Oise et Paris La Chapelle,on vous en reparlera), Kuehne+Nagel (présent un peu partout sur le Grand Roissy), Mazet (où j’ai revu avec plaisir son PDG Thierry Mazet, que je n’avais pas vu depuis… 1997 lorsque j’avais fait un article sur la construction de leur grande base de Gonesse), SED Logistique, bien sûr, Prologis… Mais aussi ID Logisitics (où il est toujours aussi difficile d’avoir des infos sur leur future -ou hypothétique ? – implantation sur les terraisn PSA Aulnay), et Barjane, qui va construire une plateforme logistique de 45 000 m2 sur Aérolians à Tremblay.  J’ai rencontré Julien Mongoin, directeur du développement (et lecteur attentif de Roissymail) de cette entreprise dynamique du sud de la France. A propos du nouveau centre logistique de Barjane (dont la construction dervait commencer début 2015 pour une livraison en 2016), je vous ai trouvé une vidéo sur sa présentation au MIPIM 2013, avec M. Larue, alors PDG de l’AFTRP, M. Léo Barlatier, le patron de Barjane et François Asensi, maire de Tremblay. EV

Partagez cet article

Plus de bus autour du nouveau RER B + . La CA Terres de France et Aulnay ont inauguré leurs nouvelles lignes samedi

La livrée des bus a été repensée pour l'occasion

Depuis le 2 septembre, le “RER B+” est en service. Ce RER B+ c’est le nom de la rénovation du tristement célèbre RER B dont il faudrait des pages et des pages pour décrire le Grand Bazar qu’était, avant que cette rénovation n’intervienne, qui a pris plusieurs années (et 250 millions d’euros), ce transport indigne de la capitale de la soi-disant Ville Lumière. En fait indigne des “banlieusards” qui, comparés aux habitants du Petit Paris, sont vraiment des laissés-pour-compte. La réflexion que je viens de faire vaut aussi pour le RER D, et à ce que j’en entend, pour le RER A… Retards, saleté, insécurités, inaccessibilité, incompréhensions de toutes sortes …

Il faut reconnaitre que la communication sur le RER B+ a été bonne. Regardez notamment le site web adhoc ici: il est bien fait et donne toutes les infos sur les travaux, la réfection des gares, les nouveaux horaires des trains…

Et, pour accompagner l’accessibilité, le réseau de bus a été repensé et augmenté. Dans notre secteur, vous pourrez voir les changements des lignes sur ces documents (c’est un peu compliqué mais les usagers devraient s’y retrouver) : les CIF sont en première ligne (oups, facile…) :

1) un communiqué de presse précis des CIF sur le secteur 77, à voir ici

2) le site spécial des CIF : Plus de Bus qui montre tous les changements dans les 77, 93, 95.

3) Le communiqué de presse des CIF sur le secteur du Seapfa qui renforce notamment la ligne 15, de Tremblay à Aulnay-Gare (la voir ici) et aussi la ligne 44 qui desservira désormais le week-end le quartier enclavé du Gros-Saule à Aulnay (la voir ici). Ce sont ces lignes qui ont été inaugurées officiellement samedi dernier.

on reconnait, entre autres, M. Montes (le grand à gauche), 1er adjoint au maire de Tremblay, Mme Arri, conseillère municipale de Villepinte, Mme Nelly Roland, maire de Villepinte, à sa gauche Pierre Serne, vice président du conseil régional en charge des transport, à coté de lui M. Magnon Pujo, directeur Keolis IDF, derrière lui M. Gervais, directeur du centre CIF de Tremblay...M. Monnet du STIF, Mohamed Godbane (CIF)... Et, en blouson noir, Arnaud Keraudren, adjoint de Nelly Roland (qui se présente contre elle...)

Ce samedi donc, vers midi, les autorités ont inauguré les nouvelles lignes. Premier rendez-vous à la gare de Villepinte (foto en haut). Nelly Roland, maire de Villepinte a fait un discours en tant que 1ère vice président de la CA Terres de France, chargée des transports. Elle remplaçait François Asensi, occupé ailleurs.

Puis le groupe a pris un bus de la ligne 15 (moi aussi !) direction le quartier du Gros Saule à Aulnay. Changement de bus à la gare de Sevran Beaudottes (en pleine rénovation, ça à l’air bien) pour prendre la fameuse ligne 44.

Gérard Ségura, accueillant M. Magnon Pujo, directeur régional de Kéolis. Entre eux, le député Goldberg

20 ans d’attente !

Pierre Serne, vice président du Conseil régional, chargé des transports et de la mobilité

Le groupe est descendu près d’une école maternelle et a été accueilli par Gérard Ségura, maire d’Aulnay et le député du secteur, M. Goldberg. Discours de Gérard Segura qui a remercié le STIF et l’ensemble des partenaires, notamment pour la ligne 44 qui desservira le quartier du Gros Saule  le week-end. Il aura fallu attendre 20 ans a t-il précisé pour que ça se fasse ! Il s’est réjoui du RER B+ “qui marche” bien a t-il assuré. Me voyant hocher de la tête (j’ai plusieurs témoignages de voyageurs qui m’ont dit le contraire…) il a redit que ceux qui ne sont pas encore convaincus le seront bientôt…

Nelly Roland, puis le vice président de la région M. Serne (qui est aussi vice président du STIF) ont aussi pris la parole. Tout le monde s’est réjoui de ces avancées. L’ensemble, financé par le STIF, coutera 3 millions d’euros par an…

On a bu le traditionnel pot ensuite, autour d’un magnifique buffet préparé par Harry Traiteur.

EV

Partagez cet article

Fabrice Scagni conduira une liste centriste à Villepinte

Fabrice Scagni. Est ce qu'il réussira à percer?

Après Martine Valleton (UMP), Nelly Roland (DVG, ex Asensienne) et son adjoint Arnaud Keraudren (FG, Asensien) c’est au tour de Fabrice Scagni,  d’annoncer son intention de présenter une liste centriste pour les prochaines élections municipales (mars 2014).

Vous pourrez voir son communiqué de presse ici et son blog là.

Il n’a pas encore l’investiture de l’UDI, dont il est membre du bureau de Seine-Saint-Denis, tout en étant toujours membre du Modem. Il l’attend, mais, et il a raison je pense, de ne pas vraiment  l’attendre pour se lancer. Il faut qu’il se fasse connaitre, parce que franchement, même moi, j’avais jamais entendu parler de lui.

Les joies des chapelles centristes…

A -il des chances ? C’est difficile à dire… Aux dernières municipales, une liste (DVD) avait été menée par Gilles  Berrurier, un centriste indépendant, avait fait 8.6%… Et Scagni lui-même avait été laminé aux dernières législatives avec un peu plus de 1%. Faut dire que quasiment tous les centristes avaient été KO, sauf exception.

Au menu : panier de crabes à la sauce villepintoise

Lisez ça: vous allez vous fendre la gueule !

C’est que la vie politique villepintoise est un vrai panier de crabe. Et ce depuis des années. On peut dire que ça remonte à 1984 au moment où la fraude orchestrée par l’ancien maire (PCF) Ange Baraglioli avait amené le Conseil d’Etat à proclamer Roger Lefort (RPR) vainqueur. Celui-ci a été maire jusqu’en 95 et déjà des dissensions se faisaient sentir parmi les élus de droite.  Du coup, en 1995, c’est la gauche  qui prend la mairie avec l’élection de l’inénarrable J-C Mejsak (PS, puis viré de ce parti en 98).  Ce Mejsak (que j’ai bien connu  et qui avait tenté de m’intimider lorsque je publiais le mensuel Choses Publiques) était un drôle de personnage qui, comme beaucoup d’élus de Villepinte, a fait beaucoup de mal à la ville. Un amateur, qui se prenait pour un génie … Il avait réussi à se brouiller avec son ami de 30 ans, André Touati (PS lui aussi) qui a terminé, tenez-vous bien, directeur de cabinet de Martine Valleton, élue maire en 2001, contre toute attente.

François Asensi, attentif (c’est un euphémisme …) à la situation politique dans les 3 villes dont il est le député (Tremblay, Villepinte, Sevran), réussi à profiter des dissensions  à droite (comme Valleton l’avait fait avant pour la gauche) et de l’état lamentable du PS  (le PC étant exsangue  depuis longtemps à Villepinte) et propulse (le terme est bon) sa pouline Nelly Roland à la tête de la mairie en 2008.  Mais la greffe ne tient pas, la pouline en question (qui n’a pas inventé l’eau froide),  a un peu appris le jeu, veux gouter au pouvoir toute seule, s’émancipe, rue dans les brancards ! Et son jeune adjoint Keraudren, soutenu par … l’Est (purée ! Asensi va peut-être être fâché, je risque d’en reprendre pour 10 ans ! non, je crois pas, il a changé) va présenter une liste FG, appuyée, tout le monde le sait, par le maire de Tremblay.

Quand c’est le bazar, c’est le bazar durable!

J’ai ma théorie sur ce genre de situation, qui me fait penser à  Goussainville (et à d’autres communes en France). Lorsque le bazar dans commence dans une ville, cela se traduit souvent par des dissensions (voire des trahisons) à répétition, dans chaque camp. Et, avec le temps, la qualité globale du “personnel politique” baisse, les projets n’aboutissent pas, les médiocres se disent que, dans ces conditions, ils ont leur chance et le bazar entraine le bazar… Du côté des électeurs: ils n’y comprennent rien et on ne peut leur en vouloir ! (enfin, un peu).

Mon pronostic sur Villepinte: Valleton va gagner

Quand je connais (assez) bien une situation électorale, surtout compliquée, j’aime faire des pronostics publics. A tous les coups  je gagne (sauf au Mesnil-Amelot où je m’étais trompé, mais je n’avais pas publié) . Demandez aux maires actuels de Le Thillay ou de Puiseux-en-France, ils vous le confirmeront. Dommage qu’il n’y ait pas de bookmakers en France, je serais riche !

Sur Villepinte : si les deux listes de gauche (voire trois, car les Verts vont se faire un plaisir et Naumovic, ex Vert, “architecte”(marron?) , opportuniste-en-chef à défaut de construire quoique ce soit, ne le verra pas venir et finira dans les oubliettes de l’histoire politique peu glorieuse de la ville) se confirment et que le PS local (ou ce qu’il en reste), discrédité, entre autres, par la fuite de Borgel,  a des états d’âmes (voir ici) et n’ira pas au combat, Martine Valleton a toute ses chances (les électeurs, même s’ils ne comprennent pas tout, ont horreur des divisions affichées). D’abord au premier tour. Puis, si Scagni arrive (je ne le connais pas, en tout cas je ne connais pas son talent politique) arrive  faire un bon score,au moins autant que Berrurier… (mais non, c’est pas l”équipier de San Antonio !), les deux listes centriste et UMP fusionnerons facilement, d’autant que Martine Valleton, une ancienne de l’UDF,est restée, selon moi, centriste et libérale dans l’âme et qu’elle a dû avaler pas mal de couleuvres à l’UMP…

Une inconnue: que fera le FN ? Je ne suis pas sûr qu’il trouve 39 noms pour une liste. Mais tout est possible, de nos jours, y compris un bon score. S’il présente une liste  elle  pourrait, si elle était bien menée (mais y’a personne, heureusement), arriver au 2ème tour, devant Valleton. Ça serait le seul espoir des gauches… Mais bon… l’extrême droite à Villepinte pèse environ 13% aux dernières élections de 2012…

On va suivre tout ça de près !

EV

Partagez cet article

Municipales 2014 à Villepinte : Martine Valleton y retourne !

C’est un personnage incontournable de la vie politique villepintoise. Martine Valleton (63 ans alertes) ancienne maire (UMP, mais c’est une centriste) de cette ville de 35000 habitants, s’est déclarée officiellement candidate pour tenter récupérer le siège de maire que lui avait ravi Nelly Roland (gauche… “asensienne”, du moins officiellement) en 2008.

Elle est engagée à Villepinte depuis 1983 où elle fut élue conseillère municipale. Puis adjointe aux affaires économiques de 1989  1995 (c’est à ce moment que j’ai fait sa connaissance). A cette époque Villepinte était une référence en matière d’action économique et surtout d’emploi. En 95, suite à la victoire de la gauche, elle siège au conseil dans l’opposition. Mais l’emporte en 2001 où elle est élue maire. Son mandat fut notamment marqué par le “débauchage” du socialiste Touati, dont elle fera son … directeur de cabinet, ce qui avait fait tousser, y compris dans ses propres rangs. J’avais suivi ça…

En 2011 elle prend sa revanche en battant Nelly Roland aux cantonales (voyez tout son parcours ici) .

C’est une femme aussi discrète que volontaire, toujours calme et souriante. Nul doute qu’elle saura profiter des dissensions dans l’équipe actuelle. Elle a inauguré sa permanence la semaine dernière en présence de Valérie Pécresse et de Philippe Dallier, sénateur maire de Pavillons-sous-Bois.

Voyez son blog. et … sa “Valleton mobile” :

Partagez cet article

Les restes du SIAL. Sofrabrick (Gonesse) saute en rouleau.

Bignon avec le vendeur de San Vincenzo

Les dattes d'Al Foah (E.A.U) et au passage, bonne fête à nos amis musulmans

Le SIAL a fermé ses portes hier, après 5 jours d’effervescence alimentaire. On attend le communiqué bilan, mais ça devrait être pas mal.Comme je vous le disais l’autre fois, les prix des  chambres d’hôtel (qui étaient tous pleins) ont atteint des sommets: X 3 au minimum…  Les restaurants ont fait aussi un carton !

La charmante vendeuse de Courtin

On y est retourné avec Bignon, histoire qu’elle puisse voir le plus grand

salon alimentaire du monde. C’était deux heures avant la fermeture et on a pu voir ce que je savais, mais que je n’avais jamais vu : la quête des … restes. On sait que, à la fin des salons, la plupart des exposants ne repartent pas avec ce qui leur reste d’échantillon…

Les équipes de la Croix-Rouge arpentaient les allées avec leurs chariots et récoltaient pas mal.  Certains petits malins s’y connaissent: ils demandent carrément, et même parfois (on en a un vu, gonflé le mec !) y’en a qui volent carrément.

Nous, on a été cadeauté deux fois : un par les salaisons calabraises San Vincenzo qui nous ont donné des saucisses  à cuire et des petites saucisses à croquer, nommés “Boccocini Picanti”, bien épicées au Peperoncino di Calabria. Délicieuses, on les a dévorées le soir même.

Deux, par la conserverie Courtin, (la plus ancienne conserverie de Concarneau) qui nous a offert une soupe de poisson qui s’est avérée elle aussi délicieuse que les saucisses,  le soir même.

Bon, si on était resté plus longtemps, on serait reparti avec un caddy plein…

Nos cadeaux du SIAL

En tout cas, le SIAL, c’est bien(allez voir les fotos ici) . Bravo  à Compexposium, l’organisateur et merci au service de presse, assuré par VFC, très efficace (et sympa). RV dans deux ans !

EV

PS: j’allais oublier l’innovation de SOFRABRICK (présente au salon) , de Gonesse, dont on aurait dû vous parler depuis longtemps, et qui a inventé les bricks en rouleau. Eh bien je peux vous dire, moi qui adore faire des bricks thon- œuf-câpre-persil , ce rouleau va être bien pratique. Félicitations à eux et, promis, on fera un papier sur SOFRABRICK.Du coup, je les mets dans le titre.

Partagez cet article

Le grand SIAL a ouvert ses portes dimanche

Tous les halls de Villepinte sont occupés par le SIAL


C’est un des plus grands salons de France et, dans son secteur, c’est le plus grand du monde !  Le SIAL (Salon international de l’agroalimentaire (ou alimentation, on se sait plus vraiment le nom exact) a ouvert ses portes dimanche. 5900 exposants, dont 1000 français (l’ensemble des halls de Villepinte sont occupés), 1500 journalistes, 140 000 visiteurs venus de 200 pays sont attendus (les hôtels de la région sont blindés et le prix des chambres est grimpé en flèche) jusqu’au 25 octobre.  C’est LE grand rendez-vous bisannuel des professionnels de l’alimentaire du monde entier, de la Chine (5ème parmi les exposants) au Texas ou à la Papouasie Nouvelle Guinée, en passant par la Lorraine  Allez voir leur site  ici et  consulter le dossier de presse là, très bien fait, et qui donne une foultitude de renseignements et de chiffres sur un secteur qui ne connait pas la crise.

Le stand de la Lorraine (inventeur de la quiche, du baba au rhum, des madeleines... cliquez sur la foto pour voir ), en construction, samedi.

On y est allé faire un tour le samedi après-midi. C’est toujours impressionnant de voir ces milliers de stands en train d’être montés. Une vraie ruche ! On y retournera pour le plaisir des yeux et de la bouche. On vous racontera.

D’ici là sachez aussi que le SIAL (dont la première édition date de 1964) se décline, depuis 1997 en Asie, Amérique latine et du Nord, et au Moyen-Orient. Voyez tout ça ici.

Et voyez la vidéo de l’ouverture, hier (SIAL TV)

Partagez cet article

Succès grandissant du salon EUROSATORY

Le stand de Lockheed Martin

C’est un des salons professionnels parmi les plus spectaculaires. EUROSATORY, le grand rendez-vous de “la Défense terrestre, aéroterrestre et de la sécurité”, qui se tient du 11 au 15 juin.

Le stand du Russe ROSOBONEXPORT, celui qui vend des armes au dictateur syrien Hassad

Il se tient tous les deux ans à Villepinte (voyez l’historique ici) après sa naissance en 1967 au camp de Satory (Yvelines). Des acheteurs d’armes et, désormais, d’équipement de sécurité y viennent du monde entier. Cette année 1419 exposants (+8% / 2010), contre 827 en 2002. 55 000 visiteurs sont attendus cette années et pas moins que 650 journalistes.

Gérard Feldzer et son collaborateur (j'ai oublié son nom...)

Nous sommes allés y faire un tour (comme à chaque édition), avant hier. Toujours impressionnant ! Surtout les démonstrations en extérieur… la guerre comme en vrai ! Chars d’assaut, VAB, mais aussi un 4X4 de combat incroyable  de Toyota, “armé” par le Tchèque SVOS (voici ce qu’il me faut si je veux toujours aller visiter le nord-Mali…). Et des armes en pagaille ! Pistolets, mitrailleuses, couteaux, missiles…  Cette année les drones sont à l’honneur. C’est pour ceux-ci que Gérard Feldzer (désormais conseiller régional EELV) était venu visiter le salon (il est chroniqueur sur France info). Je l’ai croisé par hasard, d’où la foto (c’est un lecteur fidèle de RoissyMail).

Allez voir la page presse d’Eurosatory, vous verrez plein de fotos et vidéos.

J’ai croisé aussi nos amis de VB Signalétique. C’est une belle TPE familiale,

La belle Valérie et son mari Alejandro

crée par le papa de Valérie (qu’on a connu lorsqu’il était installé au Parc d’Expo de Villepinte). Valérie a repris avec son Alejandro de mari (un Mexicain vrai vrai !) . Ils sont désormais au Vieux Pays de Tremblay et viennent d’emménager dans leurs nouveaux locaux, dans l’ancien établissement de Taurand (désormais à Epiais). Ils font des choses magnifiques dans la publicité (enseignes) avec des machines ultramodernes.  Pour Eurosatary, ils ont notamment réalisé un superbe habillage du stand de l’Américain d’EBAD , une sacrée entreprise d’armement.

Remarquez la fresque sur le stand d'EBAD, réalisée par VB Signalétique

A quand le désarment nucléaire ?

Pratique, ce Toyota-SVOS... Idéal pour les embouteillages...

On sait aussi que ce salon fait l’objet de critiques de la part des certaines associations (notamment Oxfam France, voir ici), ou plutôt celle-ci interviennent pour “moraliser” les exportations d’armes. Un débat vieux comme le monde.

La France est, depuis les Francs (avec la fameuse épée franque) un grand exportateur d’armes. Ce commerce nous permet d’ailleurs de financer en partie notre propre défense. Compte-tenu de ce qui se passe dans le monde actuellement, ce n’est pas le moment de baisser la garde.

Mais n’avez-vous pas remarqué que plus personne ne réclame, ni ne parle du désarmement nucléaire? Les armes atomiques coutent aux pays qui les possèdent la bagatelle de 900 milliards de dollars par an (c’est le chiffre, invérifiable, qui est donné habituellement). On en parle plus. Même ceux qui sont contre le nucléaire civil ne réclament pas le désarmement total et multilatéral (sauf Vincent Placé, qui a évoqué furtivement le problème, l’autre fois sur RTL).

Il faudrait le faire !

EV

Partagez cet article

CFA de Bonneuil : l’AFMAé se tortille… Mais que veut-elle? De l’argent?

Finalement, J-P Blazy (et ma voisine Nicole, qui avait soulevé le lièvre) avait raison:  le CFA des métiers de l’aérien de Bonneuil-en-France (et sa section de Villepinte Paris Nord 2) est bien menacé de fermeture.

Nous avons contacté hier matin Mme Caristan, déléguée générale de l’AFMAé (l’association qui porte les différents CFA des métiers de l’aérien, dont le siège est à Massy -Vilgénis- 91). Un peu perturbée, elle ne répond pas à la question, mais me dit qu’elle doit d’abord envoyer un courrier aux maires concernés et qu’elle me rappelle à 18h. En fait, c’est vers 19h que  M. Laurent Couppechoux, responsable des relations extérieures de l’AFMAé,  m’appelle.

J’avais juste avant contacté le sénateur-maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas, qui venait de recevoir le courrier en question et qui me l’a transmis tout de suite. C’est à lire ici et c’est carrément… incroyable! Ça commence comme ça : “Comme vous le savez, le projet (…) de l’Afmaé vise à s’installer durablement dans le nord de Paris” . Tout ça pour dire, quelques lignes plus loin  qu’ils vont effectivement transférer “provisoirement” les centres de Bonneuil et de Villepinte à Massy, c’est à dire à perpet’ la galette.

Mais ce n’est pas tout: en mêmes temps, les signataires de la lettre, après avoir déploré un curieux “contexte de réduction des financements des CFA, souhaitent rencontrer lés élus concernés “au plus vite” pour examiner une éventuelle “approche partagée (…) susceptible de renforcer telle ou telle forme de partenariat, afin de consolider une dynamique durable d’ancrage territorial”. Ouf ! Un record de langue de bois !

En fin d’après midi, un communiqué de presse était pondu par l’AFMAé (à voir ici) qui reprend, en termes tout aussi abscons, le contenu du courrier envoyé aux maires.

Voici les questions que nous posons:

– les CFA reçoivent-ils moins de financement de la Région (compétente en matière de formation professionnelle) ? Si oui, dans ce cas pourquoi moins et pourquoi les autre CFA ne ferment-ils pas? Si non, on peut déduire, en lisant à peine entre les lignes du courrier que l’AFAMé demande de l’argent aux mairies !

– Au moment où tout le monde s’accorde à dire qu’il manque des formations dans la région de Roissy, on transférerait au sud de la région parisienne ce CFA dont les formations sont en totale harmonie avec le bassin d’emploi (CDG, Le Bourget, Air France,  Air France Industrie…) ?

Aux élus de s’emparer du dossier, maintenant. On essaiera de joindre le vice président du Conseil régional, en charge de la formation professionnelle, M. Maurel, pour savoir ce qu’il pense de tout ça.

EV

Partagez cet article