Ecoquartier Louvres – Puiseux-en-France : où en est le projet ? [Partie 1 : Quartier Gare]

Voici l’immeuble qui a remplacé les anciens moulins, qui avaient été détruits. Mais l’architecte a su faire un clin d’œil au passé…

Pour rappel des faits, le projet d’écoquartier concernant les deux villes membres de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France, Louvres et Puiseux-en-France, a été confié à l’Atelier Castro Denissof associés, avec en tant que représentants et chargés du projet, Roland Castro, architecte et auteur du livre « Du Grand Paris à Paris en grand », et Sophie Denissof, architecte et urbaniste. Ce projet prévoit la création de trois écoquartiers, deux à Louvres situés vers la gare (Le Quartier Gare et Les Frais-Lieux), et un à Puiseux-en-France, au niveau de la sortie de la ville direction Marly-la-Ville (Le Bois du Coudray / Derrière les Bois). L’encadrement du projet, quant à lui, a été attribué à Grand Paris Aménagement, organisant les chantiers et assistant les constructeurs, ainsi que les promoteurs et divers prestataires, comme Nexity-Apollonia, ICADE, Bouygues Immobiliers, Kaufman & Broad, Paris Ouest, Groupe Gambetta, Groupe Arcade, ou encore European Homes. D’ici 2028, autour des 3400 logements seront construits sur les deux villes.

C’est en 2004 que débutent les études préalables du projet sous l’égide de l’EPA Plaine de France, impulsé comme une priorité de l’Etat, jugeant indispensable de développer l’offre du logement sur le territoire.  Après les contrats de développement territorial (CDT), créés par la loi Grand Paris du 3 juin 2010, le projet passe sous le pilotage de la société Grand Paris Aménagement. Les choses s’accélèrent lorsque Emmanuel Valls, Premier Ministre de l’époque, s’empare du dossier. Il publie un message sur son compte Twitter, le 13 octobre 2014, disant : « Mieux loger les Franciliens grâce à un grand plan et à la mobilisation du foncier #GRANDPARIS ». De ce fait, afin d’accompagner la réalisation de ce grand plan, l’Opération d’Intérêt National « multisites » (OIN) est créée, ainsi qu’une caisse de financement, entrant dans le cadre de la loi de finances 2015.

Cliquez pour voir le site web de l’écoquartier

Courant 2015, le chantier de l’écoquartier Louvres – Puiseux-en-France débute, commençant par la partie du futur Quartier Gare. La portion de territoire, qui comprend celle de l’ancien moulin et des silos à grains, devait initialement comprendre la réhabilitation du complexe agricole en logements. Mais le groupe d’anciens bâtiments fût complètement détruit, pour laisser place à une construction neuve reprenant le plus fidèlement possible l’ancienne architecture. Prévu pour courant 2017 à la livraison, le Quartier Gare a accusé un retard de deux ans. Il fût finalement inauguré le 26 juin 2019 par Jean-Marie Fossier, Maire de Louvres, et Sophie Denissof. Cependant, 20% du site, représentant un lot de bâtiments côté ZAC, ne sera livré que pendant l’année 2020. Le Quartier Gare se veut offrir un nouveau souffle de vie et économique, à une zone longtemps en friche et inexploitée.

A terme, au cours de l’année 2020, le Quartier Gare comprendra un ensemble d’habitations de 1010 logements (32 % sociaux, 23 % intermédiaires et 45 % en accession), de commerces déjà en activité (restaurants, boulangerie, supermarché, opticien…), une crèche de 60 places, ouverte depuis 2018, et un square public et ludique, zone verte du quartier. De nombreux aménagements urbains ont également été réalisés aux abords de l’écoquartier, comme des parkings et un plaza, trônant au centre du lotissement.

Faisant écho à l’article du Parisien, datant du 10 février 2020, Roissy Mail a enquêté sur les soupçons de malfaçons qui serait à l’origine d’une certaine exaspération, venant des nouveaux habitants du Quartier Gare, en colère de vivre dans des logements neufs où les chaudières ne fonctionnent pas, des fuites apparaissent et dont les ascenseurs tombent fréquemment en panne. Contacté, Frédéric Navas, Maire-Adjoint chargé de l’Urbanisme et des Travaux, et candidat aux prochaines municipales à Louvres, a bien voulu donner plus d’informations sur le sujet.

« C’est une regrettable situation. La mairie suit le dossier avec une grande attention et reste à l’écoute auprès des familles. Nous soutenons à 100% les habitants impactés par ces soucis », déclare Frédéric Navas, compréhensif envers l’agacement des nouveaux arrivants.

« Mais restons positifs ! Ces problèmes ne sont pas ignorés. Cela ne concerne que deux immeubles, heureusement. Le Groupe 3F, propriétaires des logements sociaux, a le dossier en main et une procédure d’investigation est déjà en cours, ce qui permettra d’établir les responsabilités de l’entreprise ayant effectué les travaux d’installation. Ce projet d’écoquartier reste une grande réussite. Très peu de bruit, un cadre de vie agréable et ça a nettement redynamiser une zone de Louvres qui était vétuste. Ce n’est que positif pour la ville et ses habitants », ajoute-t-il.

Après plus de recherches à propos des multiples coupures d’électricité et des pannes d’ascenseurs, il s’est avéré que le problème n’était pas localisé qu’au Quartier Gare, mais à l’ensemble de la ville et des communes voisines, cas relevant de la responsabilité des sociétés de distribution énergétique EDF et ENEDIS. Concernant l’affaire des autres malfaçons, à ce jour, le Groupe 3F et l’Atelier Castro Denissof associés, bien que contactés par Roissy Mail, n’ont pas répondu favorablement aux demandes de renseignements, afin d’y recueillir leurs déclarations et d’amples informations. WM

Partagez cet article

Inauguration du prolongement de l’A16 à Montsoult

Dans la matinée du 29 novembre 2019, à proximité de Montsoult, s’est déroulée l’inauguration du prolongement autoroutier de l’A16, en présence de Jean-Baptiste Djebbari, Secrétaire d’Etat aux Transports, Arnaud Quémard, Directeur Général du Groupe Sanef, Lucien Mellul, Maire de Montsoult, et du Préfet du Val d’Oise, Amaury de Saint-Quentin. Une centaine de personnes ont fait le déplacement pour assister à la cérémonie, malgré une météo incertaine. L’événement était retransmis en direct sur la radio, Sanef 107.7 et accompagné d’un cocktail déjeunatoire.

Le discours d’ouverture a été prononcé par Lucien Mellul. « Ce jour marque la fin d’un long chantier qui a commencé en 2016. Je tiens à remercier tous les gens ayant contribué à sa réalisation. Le rond-point de la Croix Verte a disparu au profit d’un échangeur autoroutier. Nous avons maintenant 8 ronds-points, de nombreux bassins de rétention et le tronçon de raccordement de l’A16 à la Francilienne. Ce projet est, avant tout, celui de la mobilité au quotidien, par le raccordant l’Île-de-France aux Départements des Hauts-de-France et, également, des liaisons aéroportuaires améliorées sur Beauvais et Roissy CDG » dit le Maire de Monsoult. Une vidéo, retraçant les années de travaux, nous est ensuite présentée sur un écran géant placé derrière l’estrade.

Le geste inaugural, quant à lui, a été effectué par Amaury de Saint-Quentin, Jean-Baptiste Djebbari et Arnaud Quémard.  Changeant de la traditionnelle coupe du ruban, le trio a appuyé sur un imposant bouton à la fin du compte à rebours, laissant place aux applaudissements. Après une photo de groupe avec les acteurs du projet, le Secrétaire d’Etat aux Transports et le PDG de la Sanef se sont prêtés au jeu d’un échange avec les journalistes.

le secrétaire d’État : “le respect des engagements, c’est ce qu’il faut retenir” (!!!)

Au micro de Sanef 107.7, Jean-Baptiste Djebarri déclare : « Le respect des engagements, c’est ce qu’il faut retenir, je pense, de ce projet. Le Gouvernement se félicite de son aboutissement. L’autoroute a changé la vie de manière générale. Assurer la meilleure des mobilités, voilà un des enjeux majeur pour le futur. »

Concernant la vision du futur du réseau autoroutier, Arnaud Quémard répond : « Notre vision pour le futur, au sein de la Sanef, est de désenclaver le trafic routier en périphérie de la région parisienne,  en forte augmentation chaque année. Mais aussi, entretenir et faire évoluer le réseau autoroutier en fonction des besoins, faciliter les déplacements de chacun en sécurité. C’est la mission de la Sanef ».

Bien qu’officiellement inauguré, à ce jour, il reste encore des travaux en cours de réalisation, concernant pour une grande partie l’aspect esthétique de l’échangeur. La pose de végétations, qui habilleront les buttes environnantes, sont actuellement en train d’être installées.WM

le site de la prolongation a toujours été mis à jours, permettant aux usagers d’être bien informés

Partagez cet article

Macron a dit non à Europa City !

cliquez pour le communiqué

Je ne trouve toujours pas les mots ! Hier a été annoncé, à issue du “3ème Conseil de défense écologique” (sic), présidé par E. Macron, que le projet Europa City ne serait pas autorisé (voir le communiqué d’E. Borne, diffusé hier). Cette annonce a provoqué la consternation et la stupéfaction dans le Val d’Oise. A l’heure (11h10)où je publie ce mot se tient une conférence de presse à la mairie de Gonesse avec JP Blazy, Patrick Renaud, président de la CA Roissy Pays de France,et Marie-Christine Cavecchi, présidente du Conseil départemental du Val d’Oise. Roissymail y est. Compte-rendu et fotos tout à l’heure.  EV

Partagez cet article

La CCI Ile-de-France soutient le projet du T4. Et… voit grand !

cliquez pour le CP

La Chambre de commerce Paris Ile-de-France a publié un communiqué soutenant sans ambiguïté le projet de Terminal 4 à CDG. Avec enthousiasme même : «Le projet du Terminal 4 est fondamental pour accompagner l’augmentation des voyageurs dans les meilleures conditions et placer la Région-Capitale comme première porte d’entrée d’Europe continentale» a déclaré  Didier Kling, son président.

Un peu trop enthousiaste, sûrement, le président Kling lorsqu’ il en rajoute : “Le Terminal 4 sera également un formidable levier de développement pour le Grand Roissy.Il permettra la création de 225000 emplois nouveaux, de la phase chantier à sa pleine exploitation”. Je sais pas où il est allé chercher ce chiffre. Chiffre d’ailleurs fluctuant : au début ADP parlait de 40 000 emplois, directs et induits… Puis le même chiffre en “directs”. Puis remonté à 45 000 par l’ineffable GIP Emploi Roissy, dont l’expertise en la matière est connue du monde entier.

12 centimes d’euros la minute  !

Occasion aussi de regretter (je croyais que c’était fini) que le téléphone de la CCI est toujours payant !!  Alors que les entreprises sont obligées (en France…) de financer lesdites chambres. C’est pas terrible… Non, c’est dégueulasse ! EV

Partagez cet article

Triangle de Gonesse (et donc Europa City, entre autres) : l’Etat déclare l’utilité publique !

cliquez pour le communiqué du préfet

Voici une bonne nouvelle (y’en a pas beaucoup en ce moment…). Le préfet du Val d’Oise vient de signer, ce matin (on s’y attendait, mais de nos jours…) la déclaration d’utilité publique (DUP) concernant le Triangle de Gonesse (et de fait validant  son principal projet, Europa  City). Au profit de l’ Établissement public foncier d’Ile-de-France  (EPFIF) , qui va pouvoir acheter tous les terrains.  Voyez le texte intégral de l’arrêté  de la DUP en cliquant ici. Mais c’est pas fini, va y’avoir l’avis de “l’autorité” environnementale (qui risque de ne pas être triste…), une enquête publique, et bien sur un recours de mes P’tits Loup (qui s’ennuient toujours autant, dans leurs retraites, qui n’en finissent pas …).  EV

Partagez cet article

Le Groupe Panhard construit des logements maintenant

Le groupe Panhard , créé par Alain Panhard en 1995 est plutôt connu pour  la construction de bases logistiques et autres locaux d’activités. Il a beaucoup construit dans  le Grand Roissy ! Mais, c’est nouveau, le groupe construit maintenant des logements. Pour cela il s’est doté, depuis 2 ans,  d’un pole résidentiel . Un premier programme est en cours à Champs -sur-Marne (77, non loin de chez nous). Au total 25 logements et 8 maisons individuelles (voir le détail ici), imaginés par le cabinet Archicrea. 28 logements sont déjà commercialisés. Jeudi 11 octobre a été posé symbolique la “première pierre”, en présence de Maud Mallet, maire de la ville.

Partagez cet article

Le carrefour de la RD 902a à Roissy-en-France inauguré . Que penser de sa décoration?

Photo CDVO/Guillaume Ison

Alex Labejof, Cédric Sabouret, Anthony Arciero (conseillers départementaux), Marie-Christine Cavechi, André Toulouse (maire de Roissy), Patrick Renaud (Président de la CA Roissy Pays de France) Photo CDVO/Guillaume Ison)

Le carrefour, ou plutôt le giratoire “Clé de France” de la RD 902a à été inauguré samedi dernier. Ou plutôt sa décoration, œuvre du sculpteur bien connu Alex Labejof. En présence notamment de Marie-Christine Cavecchi, présidente du Conseil départemental du Val d’Oise (qui a financé le RD).

Alex Labejof, un enfant de Roissy est un artiste spécialisé dans les sculptures monumentales. Son atelier a longtemps été à Epiais-lès-Louvres et il a quitté ce village l’an dernier pour s’installer dans le Gers (voyez son site, bien fait, ici)

Et, sur ce site, on peut voir un reportage sur la préparation de la dite décoration (financée par la mairie) du giratoire, que je vous invite à regarder. Il faut savoir que les blocs de pierres situés à l’intérieur de deux … je sais pas nommer ça…colonnes proviennent des ruines des châteaux de Roissy et de Villeron. Et que la chose qui est suspendue entre les colonnes n’est une clé, comme on pouvait s’y attendre, vu le nom du giratoire, mais une… serrure.

La décoration du giratoire ne plait pas à tout le monde à Roissy, si j’en crois pas mal de témoignages… Après, les goûts et les couleurs… Et vous ? EV

Alex en train de découper la fameuse serrure. Cliquez?



Partagez cet article

Centre de maintenance des lignes 16 et 17 d’Aulnay: l’enquête publique est en cours.

cliquez pour voir plus de perspectives (c'est à la ligne PC 6)

Elle a commencé le 11 juin et se terminera le 10 juillet.  C’est “l’enquête publique relative à la demande d’autorisation environnementale et demande de permis de construire concernant la réalisation du centre d’exploitation des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express”. Sur les terrains de l’ancien site PSA à Aulnay, le long de l’A3. C’est un gros truc… On y reviendra. En attendant, vous pouvez consulter le dossier ici, y’a tout . EV



Partagez cet article

Terminal 4 : on a eu chaud ! La CNDP en délire

cliquez pour la décision

Le groupe ADP a décidé, on le sait, de construire un quatrième terminal (T4) à CDG, juste au nord du T2. Mise en service prévue en 2024. Le PDG du groupe a donc saisi la Commission nationale du débat public (CNDP) pour obtenir des “garants” pour une future concertation. La CNDP a été un peu (beaucoup) déçue que ce type de projet ne fasse pas l’objet d”une CPDP (commission particulière de débat public, comme il y avait eu pour EuropaCity), comme l’indique elle même sur son site : “Les membres de la CNDP ont regretté que les dispositions réglementaires existantes restreignent le champ du débat public concernant les infrastructures aéroportuaires“.

On a donc eu chaud ! Pas de CPDP (à l’instar de celle d’EuropaCity, qui avait duré.. quatre mois, ou de celle concernant Picardie-Roissy, ou encore, les plus anciens s’en souviendront celle épique, du déjà CDG Express, fin 2001), qui fut la première CPDP ) mais une concertation simple. Quatre”garants” ont été désignés, dont le désormais célèbre Gérard Felzer (ancien pilote de ligne, ancien directeur de Musée de l’Air, ancien conseiller régional, aujourd’hui consultant “transport” à -entre autres télés- BFM TV et … abonné à RoissyMail ) . On “comprend” que la CNDP soit déçue : Les CPDP coutent aux porteurs de projet la peau des fesses (revoir des chiffres ici) …

Mais la CNDP ne s’avoue pas vaincue. Dans le compte rendu de sa “séance plénière”  du 6 juin dernier (à lire ici), elle en rajoute : “Par ailleurs, afin d’élaborer une vision cohérente de l’aménagement du territoire, la CNDP appelle le gouvernement et les responsables politiques régionaux à engager une concertation citoyenne sur l’ensemble de cette zone géographique en intégrant à la fois le projet EuropaCity, le projet de « Terminal 4 » et les projets de transport inscrits dans le cadre du Grand Paris, afin notamment d’en assurer la cohérence”. Carrément !

Grandiose ! Trop de concertation tue la concertation (on a vu ce que ça a donné avec la pénible et ridicule CPDP d’EuropaCity -revoir absolument ici et encore -). Vraiment la CNDP (créée en 1997 par… Dominique Voynet ) est à réformer, pour le moins ! EV

Partagez cet article