Extension de la zone hôtelière du Mesnil-Amelot

 

Le chapo d’EV

Ça fait du bien de reparler du Mesnil-Amelot !  Guillaume a été reçu récemment par le maire, Alain Aubry et son collaborateur Quentin Lepilliez , pour faire le point le développement de la commune, notamment sur le plan hôtelier. Quentin (merci à lui) a eu ensuite la bonne idée de nous envoyer le document ci-dessous, (cliquez ici pour l’avoir, en PDF) qu’il a réalisé lui-même, qui évoque tout sur la commune. Je vous conseille de le lire et même de le conserver, tellement il est bien fait . Et l’article de Guillaume, en dessous.  Vive le Mesnil ! 

La charmante commune de 1040 habitants de Seine-et-Marne, se trouvant à l’Est de l’aéroport international Roissy Charles de Gaulle, le Mesnil-Amelot, accueillera deux nouveaux hôtels en extension de sa zone hôtelière, s’ajoutant aux 6 autres hôtels déjà existants sur son territoire. Les chantiers de terrassement et de sanitarisation sont actuellement en cours, à proximité des hôtels Nomad et Océania. Ces deux nouveaux hôtels confirment la position de numéro 2 du Mesnil-Amelot, derrière Roissy-en-France, dans le secteur hôtelier et touristique autour de CDG, augmentant assurément l’offre commerciale.

Les deux futurs hôtels sont un Ibis Style trois étoiles, de 96 chambres, et un Ibis Budget deux étoiles, de 198 chambres, où viendront s’ajouter 90 chambres supplémentaires lors d’une seconde phase de chantier, pour un total final de 324 chambres. Le constructeur en charge du projet est le Groupe Immobilier, Territoire+Développement. En s’implantant au Mesnil-Amelot, la chaîne hôtelière Ibis, appartenant au Groupe Accor, rejoint les hôtels Nomad, Courtyard, Océania, Campanile, Comfort et Première Classe, regroupant à eux 900 chambres. Lors de la mise en activité des hôtels Ibis Style et Ibis Budget, la zone hôtelière comptera, en tout, 1224 chambres. Sans oublier, une trentaine de résidences affiliées aux programmes Center Parc Cottage et Résidence Pierre et Vacances, déjà disponibles afin de diversifier l’offre.

Lors d’un entretien accordé à RoissyMail, Alain Aubry, Maire réélu du Mesnil-Amelot, ne cache pas ses ambitions pour la commune. « C’est compliqué de construire par rapport au bruit, émanant du couloir aérien proche de la ville. Mais il y a un fort potentiel socio-économique à développer, par notre situation géographique, ainsi que par l’implantation d’acteurs économiques de l’aéroport, le Mesnil-Amelot est un point stratégique avec dans les 18 000 employés par jour, travaillant sur les terres appartenant à la ville. De ce fait, il faut des retombées économiques. Mon objectif est que la rue de Paris, notre artère principale, devienne une zone d’activités attractive à l’instar de celle de Roissy-en-France, Allée du Verger », déclare Alain Aubry.

« Concernant l’adhésion du Mesnil-Amelot à l’Office de Tourisme de Roissy, ça va dans le sens de notre politique de développement socio-économique. Nous sommes heureux d’en être membre. Il faut désenclaver absolument notre territoire. Je crois fortement à la mutualisation des communes, permettant d’unir nos forces et de s’accorder sur une stratégie de développement. Actuellement, le tourisme d’affaires occupe une part importante de la demande, pour les hôtels du Mesnil-Amelot. C’est à nous de développer l’offre de service et l’attractivité culturelle, promouvoir la région afin d’augmenter le tourisme familial. Il y a des richesses à mettre en valeur. Plus on va mutualiser, plus on sera fort afin d’aboutir à des projets », dit-il, avec conviction.

« Et désenclaver le Mesnil-Amelot doit se faire par des actions socio-économiques, par l’augmentation de l’offre de services et le développement des 70 hectares de la ZAC de la Chapelle de Guivry, mais aussi par les transports et l’accessibilité », ajoute-t-il, en évoquant la galère des transports subie par les Mesniloises et les Mesnilois, travaillant dans la zone du Grand Roissy ou à Paris.

De nombreux chantiers sont en cours de réalisation dans la ville du Mesnil-Amelot et à ses abords. Le rallongement de la Francilienne, avec le chantier du Contournement Est de Roissy, a débuté avec la construction du pont en 2X2 voies, au-dessus de la ligne TGV. Le Mesnil-Amelot accueillera également le terminus de la future ligne 17 du métro, ce qui connectera directement la ville au Terminal 2 et au Terminal 4. Lors de l’entretien, Alain Aubry a affirmé son souhait en faveur de la construction du T4, qu’il juge être une opportunité de développement économique pour le Mesnil-Amelot et la région.

Bien conscient que la pandémie de COVID-19 va rebattre les cartes des priorités économiques, M. le Maire reste confiant et enthousiasme pour le futur, ainsi que pour l’évolution du Mesnil-Amelot, du fait des atouts et le potentiel de la commune, et par les enjeux socio-économiques de demain. Dans cette dynamique de développement, Alain Aubry a signé l’autorisation de début des travaux d’aménagements de voirie pour ce projet ambitieux, datant d’une quinzaine d’années, qu’est la ZAC de la Chapelle de Guivry. Les travaux doivent commencer fin 2020. Un futur article y sera consacré prochainement. WM

Partagez cet article

Point d’information sur les zones hôtelières de Roissy-en-France, Paris Nord 2 et du Mesnil Amelot

Après deux mois de services à minima, voire interrompus pour une grande partie des hôtels de Roissy-en-France, Paris Nord 2 et du Mesnil Amelot comme évoqué dans le précédent article du 27 mars 2020 (https://www.roissymail.fr/2020/03/27/epidemie-de-coronavirus-le-point-sur-la-situation-concernant-le-grand-roissy/), suite à la pandémie du coronavirus ayant frappé la planète, les zones hôtelières reprennent, petit à petit, leurs activités. RoissyMail vous donne les dernières informations sur le sujet, détaillées, afin que vous puissiez préparer votre prochain séjour dans les meilleures conditions, au sein des parcs hôteliers de Roissy-en-France et de ses alentours.

Depuis le 11 mai, une majorité d’enseignes hôtelières a réouvert, en s’adaptant aux nouvelles conditions sanitaires recommandées par le Gouvernement et le Conseil Scientifique. Les mesures prisent sont drastiques, limitant ainsi les contaminations entre clients mais également envers le personnel hôtelier. Ses mesures sont le maintien de la distanciation sociale d’un mètre, l’installation de panneaux plexiglas à l’accueil, le port du masque fortement recommandé, la présence de gels hydroalcooliques à l’entrée et à proximité des ascenseurs ainsi que des sanitaires, mais aussi, pour certains hôtels, la possibilité de commander le petit-déjeuner ou le repas directement en chambre, à la suite de la fermeture des parties communes comme les cantines/restaurants, piscines, spa et autres lieux sportifs ou de détente. Les chambres, après passage de la clientèle, sont laissées vacantes durant une période de 48 à 72H avant une désinfection de ces dernières. Voici un récapitulatif sur la situation des hôtels.

Roissy-en-France Village (Allée du Verger) :

-Hôtel Première Classe : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques mais pas de distribution de masque, possibilité de commander petit-déjeuner et repas en chambre. Tél : 01.48.63.06.01 Site internet : https://www.myweekend.fr/hotels/premiere-classe-roissy-cdg

-Hôtel Campanile : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques et de masques, plats à emporter, petit-déjeuner et repas en chambre, uniquement sur commande à l’avance. Tél : 01.34.29.80.40 Site internet : https://roissy.campanile.com/fr-fr/

-Hôtel Mariott : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques uniquement, pas de possibilité de commander un petit-déjeuner ou un repas en chambre. Tél : 01.34.38.53.53 Site internet : https://www.marriott.fr/hotels/travel/parmc-paris-marriott-charles-de-gaulle-airport-hotel/

-Hôtel Pullman : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques et de gants, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas en chambre via une vente à emporter. Tél : 01.70.03.11.63 Site internet : https://all.accor.com/hotel/8228/index.fr.shtml

-Hôtel Crowne Plaza : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques uniquement, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas en chambre. Tél : 01.39.94.70.70 Site internet : https://www.ihg.com/crowneplaza/hotels/fr/fr/roissy-en-france/parca/hoteldetail

-Hôtel Residhome Roissy Park : OUVERT, distribution de gels hydroalcoolique uniquement, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas en chambre (du lundi au vendredi seulement). Tél : 01.34.45.43.00 Site internet : https://www.residhome.com/residence-hoteliere-aparthotel-roissyenfrance-237.html

-Hôtel Residhome Roissy Village : OUVERT, distribution de gels hydroalcoolique uniquement, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas en chambre (du lundi au vendredi seulement). Tél : 01.39.33.72.72 Site internet : https://www.residhome.com/residence-hoteliere-aparthotel-roissyenfrance-206.html

-Hôtel Holiday Inn : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques uniquement, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas en chambre. Tél : 01.80.43.03.43 Site internet : https://www.ihg.com/holidayinn/hotels/fr/fr/roissy-en-france/parrv/hoteldetail

-Hôtel Ibis : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques uniquement, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas via une vente à emporter. Tél : 01.34.29.34.34 https://all.accor.com/hotel/1404/index.fr.shtml

-Hôtel Yotel (Porte L) : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques uniquement, restauration à emporter dans le bâtiment Porte L. Tél : +44(0)207 100 1100 Site internet : https://www.yotel.com/en/hotels/yotelair-paris-charles-de-gaulle

-Hôtel Sheraton (Terminal2) : FERMÉ, pas de date de réouverture pour le moment. Tél : 01.49.19.70.70 Site internet : https://www.marriott.fr/hotels/travel/parsi-sheraton-paris-airport-hotel-and-conference-centre/

-Hôtel Millenium : FERMÉ, date de réouverture prochainement annoncée. Tél : 01.34.29.33.33 Site internet : https://www.millenniumhotels.com/fr/paris/millennium-hotel-paris-charles-de-gaulle/

-Hôtel Best Western : FERMÉ, réunion du personnel la semaine du 25 au 29 mai 2020 pour savoir si une réouverture aura lieu prochainement. Standard actuellement disponible pour plus d’informations. Tél : 01.34.29.30.00 Site internet : https://www.bestwestern.fr/fr/hotel-Roissy-En-France-Best-Western-Paris-CDG-Airport-93714

-Hôtel Pentahotels : FERMÉ, réouverture prévue à partir du 2 juin 2020. Tél : 01.30.18.21.00 Site internet : https://www.pentahotels.com/fr/hotels-et-destinations/france/paris-aeroport-cdg

-Hôtel Mercure : FERMÉ, pas de date de réouverture encore annoncée mais la chaîne hôtelière rouvre graduellement ses locaux à l’échelle du pays. Tél : 01.34.29.40.00 Site internet : https://all.accor.com/hotel/1245/index.fr.shtml

-Hôtel Golden Tulip : FERMÉ, réouverture le 18 juin 2020 (à confirmer). Tél : 01.34.29.00.00 Site internet : https://paris-cdg-villepinte.goldentulip.com/fr-fr/

-Hôtel Novotel : FERMÉ, date de réouverture non communiquée à ce jour. Tél : 01.30.18.20.00 Site internet : https://all.accor.com/hotel/5418/index.fr.shtml

-Hôtel Hilton : FERMÉ, réouverture annoncée pour le le 15 juin 2020. Tél : 01.49.19.77.77 Site internet : https://www.hiltonhotels.com/fr_FR/france/hilton-paris-charles-de-gaulle-airport/

-Hôtel B&B : FERMÉ, réouverture possible à partir du 1er juillet 2020. Tél : 08.92.78.80.88 Site internet : https://www.hotel-bb.com/fr/hotel/paris-roissy-cdg-aeroport

-Hôtel Hyatt Regency : FERMÉ, réouverture et réservation à partir du 1er juillet 2020. Tél : 01.48.17.12.34 Site internet : https://www.hyatt.com/fr-FR/hotel/france/hyatt-regency-paris-charles-de-gaulle/paris

Roissypole Ouest :

-Hôtel Holiday Inn Express : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques et de masques, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas en chambre. Tél : 01.80.43.03.43 Site internet : https://www.ihg.com/holidayinnexpress/hotels/fr/fr/roissy-en-france/pardg/hoteldetail

-Hôtel Mercure Convention : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques uniquement, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas en chambre. Tél : 01.49.19.29.29 Site internet : https://all.accor.com/hotel/0577/index.fr.shtml

-Hôtel Innside : FERMÉ, date de réouverture indisponible. Tél : 01.48.16.55.55 Site internet : https://www.melia.com/fr/hotels/france/paris/innside-paris-charles-de-gaulle/index.htm

-Hôtel Moxy : FERMÉ, date de réouverture indisponible. Tél :01.82.88.79.19 Site internet : https://www.marriott.fr/hotels/travel/parox-moxy-paris-charles-de-gaulle-airport/

Le Mesnil-Amelot :

-Hôtel Campanile : OUVERT (uniquement du lundi au vendredi), distribution de gels hydroalcooliques, de gants ainsi que de masques, possibilité de commander le petit-déjeuner et le repas en chambre. Tél : 01.60.27.23.30 Site internet : https://roissy-le-mesnil-amelot.campanile.com/fr-fr/

-Hôtel Première Classe : FERMÉ, date de réouverture non communiquée. Tél : 01.60.27.10.74 Site internet : https://www.premiereclasse.com/fr/hotels/premiere-classe-roissy-aeroport-cdg-le-mesnil-amelot

-Hôtel Comfort : FERMÉ, date de réouverture non communiquée. Tél : 01.60.03.65.65 Site internet : https://comfort-roissy.com/en/index.php

-Hôtel Courtyard : FERMÉ, date de réouverture non communiquée. Tél : 01.60.03.63.00 Site internet : https://www.marriott.fr/hotels/travel/parxa-courtyard-paris-roissy-charles-de-gaulle-airport-hotel/

-Hôtel Nomad : FERMÉ, date de réouverture non communiquée. Tél : 01.78.90.15.50 Site internet : https://www.nomad-hotels.com/hotel/roissy

-Hôtel Océania : FERMÉ, réouverture possible début juin. Tél : 01.60.54.00.00 Site internet : https://www.oceaniahotels.com/en/hotel/hotel-oceania-paris-roissy-airport-cdg

Paris Nord 2 :

-Hôtel Première Classe : OUVERT, distribution de gels hydroalcooliques uniquement, possibilité de commander le petit-déjeuner et repas à emporter en chambre. Tél : 01.48.63.06.01 Site internet : https://www.premiereclasse.com/fr/hotels/premiere-classe-roissy-cdg-paris-nord-2-parc-des-expositions

-Hôtel Ibis : FERMÉ, date de réouverture non communiquée. Tél : 01.48.17.56.56 Site internet : https://all.accor.com/hotel/3299/index.fr.shtml

-Hôtel Ibis Budget : FERMÉ, date de réouverture non communiquée. Tél : 08.92.68.30.56 Site internet : https://all.accor.com/hotel/3515/index.fr.shtml

-Hôtel Formule 1 : FERMÉ, date de réouverture non communiquée. Tél : 08.91.70.54.36 Site internet : https://all.accor.com/hotel/3506/index.fr.shtml

-Hôtel Hyatt Regency : FERMÉ, réouverture à partir du 2 juillet 2020. Tél : 01.48.17.12.34 Site internet : https://www.hyatt.com/fr-FR/hotel/france/hyatt-regency-paris-charles-de-gaulle/paris

-Hôtel Novotel Suites : FERMÉ, date de réouverture non communiquée. Tél : 01.48.63.88.88 Site internet : https://all.accor.com/hotel/3324/index.fr.shtml

Afin d’éviter tout désagrément lors de vos prochaines réservations, concernant les futures dates de réouvertures et la possibilité qu’elles soient reportées, je vous conseille vivement d’appeler les standards des hôtels avant d’entreprendre vos démarches. WM

 

 

Partagez cet article

Épidémie de coronavirus : le point sur la situation concernant le Grand Roissy

D’une crise sanitaire à une crise économique, il n’y a qu’un pas. Les pertes financières, engendrées depuis le début de la pandémie de coronavirus par les entreprises de l’aérien et du service, n’ont pas cessé de grimper. Comme évoqué lors du précédent article sur le sujet, bon nombre de ces sociétés et groupes impactés avaient pris des mesures, afin d’éviter toute propagation du virus en fermant les commerces non-essentiels, ainsi que les divers lieux de restauration, au sein de la zone aéroportuaire de Roissy Charles de Gaulle. Où en est la situation, à ce jour du 26 mars 2020 ?

La situation s’est clairement détériorée depuis la publication du précédent article (revoir ici ). Aéroport de Paris (ADP) a publié un communiqué de presse le mercredi 25 mars, annonçant la fermeture, voire quasi-fermeture, de ses infrastructures aéroportuaires. Les chiffres dévoilés font le constat d’ « un effondrement majeur et brutal du trafic aérien », selon la direction d’ADP. L’aéroport d’Orly, dans l’Essonne, accuse -92% de trafic en moins. Ce dernier, à l’exception du terminal 3, fermera dans la soirée du 31 mars jusqu’à nouvel ordre. Roissy CDG subit une baisse de -89% du trafic, avec la fermeture du Hall M, du T3 et du TG2 depuis une semaine. L’aéroport d’affaire du Bourget ne déroge pas à la règle d’une activité très restreinte, et l’aéroport de Beauvais, fermera ses portes et ses pistes à partir de ce jeudi 26 mars, pour une durée indéterminée.

Concernant l’activité hôtelière du Grand Roissy, 85% des hôtels sont fermés, assurant malgré tout un service minimum, 24H/24, afin de procéder à des annulations de réservations ou d’aider d’éventuels voyageurs rentrant en France tardivement et voulant récupérer leurs véhicules sur les parkings d’hôtels. Dans ces enseignes fermées de Roissy-en-France jusqu’au Mesnil-Amelot, il y a Hyatt, Sheraton, Best Western, les deux Campaniles, Golden Tulip et Courtyard. Seuls les hôtels Mariott, Mercure, Pullman et Crown Plaza restent ouverts, pour le moment. Ces derniers précisent que les salles types restaurant, bar et lounge ne sont plus accessibles à la clientèle par mesure sanitaire. Le room service reste cependant ouvert.

Pour finir, Air France et ses filiales low coast, à la suite du communiqué de la semaine dernière, ont réduit drastiquement leurs effectifs à hauteur de 90%. Pas de besoin d’en rajouter… Les images en disent bien plus que les mots, parfois. Du jamais vu pour le 10ème aéroport mondial en termes de passagers. De son côté, l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) émet une première estimation des pertes de revenus dans le secteur de l’aviation civile à plus de 252 milliards de dollars, pour l’année 2020. Plus d’un million de réservations ont déjà été annulées jusqu’à juin, dans les 293 compagnies aériennes adhérentes de l’IATA. Son Directeur Général et CEO, Alexandre de Juniac, déclare dans un récent communiqué : « Restons forts ! Nous sortirons de cette crise et garderons le monde connecté ».

Nous vivons, assurément, un moment historique que sera dans les livres (ou eBook) d’Histoire. J’adresse un grand remerciement à Mr J. pour ces images inédites sur la situation actuelle à l’aéroport Charles de Gaulle. WM

Partagez cet article

Je comprends (encore) mieux pourquoi le secteur de l’hôtellerie peine à recruter

J’ai vu, récemment, un résumé de la convention collective du secteur HCR (cliquez ci-dessus pour le voir). J’étais sur le cul ! Entre autres : jours fériés non payés, 39 heures, bas salaires etc.

Je connais plutôt bien le secteur de l’hôtellerie-restauration, notamment pour bien observer les hôtels et restaurants du Grand Roissy depuis des années. Je témoigne aussi de leurs difficultés incessantes à recruter, surtout dans les hôtels. J’en ai vu des turn-over … Ce que j’avais appris, c’est le faible (c’est un euphémisme) niveau de rémunération qui est en cause. Du coup, souvent, on embauche n’importe qui, qualifié ou non, le plus souvent au SMIC.

 

J’en ai écrit, des articles à ce sujet ! Car l’hôtellerie est un gros secteur d’activité dans le Grand Roissy (et c’est pas fini…). Je vous suggère de revoir cet article dans Bénéfice.net n°25 (pages 66 et 67), intitulé “Mais regardez, au moins, le client” . Et aussi des réactions à cet article dans le Bénéfice.net suivant, n°26, pages 60 et 61. Parmi lesquelles celles-ci:

De Paul Ducharme (Sherbrooke, Québec Canada).

Bonjour M. Veillon. J’ai bien apprécié votre article dans la revue BENEFICE, N° 25, de septembre-octobre. Mon épouse et moi avons visité la France durant tout le mois de septembre. Magnifique pays que le vôtre. Nous avons fait un magnifique voyage. La veille de notre départ, je suis tombé sur votre article par hasard et je n’ai pu m’empêcher de le lire en entier à mon épouse tellement vous exprimez ce que nous avons vécu dans la très grande majorité des restaurants où nous avons mangé. Tout ce que vous relatez, exactement tout, nous l’avons vécu. Pour des touristes, c’est très désagréable. On ne prend plus le temps d’écouter le client, les serveurs quittent la table, alors que la conversation n’est pas terminée. Ils sont toujours pressés… Là où le service était le plus sympa, c’était dans les petits bistros où le service était fait sans prétention et avec chaleur. En terminant, je suis d’accord avec votre suggestion, soit de laisser le pourboire à la discrétion du client.P.S. j’aimerais vous relire après votre “table ronde”. Pourriez-vous me faire parvenir votre article ? Merci.

Autre réaction, dont voici le début (à lire en entier), un peu … mélangée :

De Philippe Marchand, Directeur du Novotel Roissy Terminal.

Comme vous le savez, je viens de rejoindre la plateforme de Roissy et je suis devenu un lecteur assidu et de RoissyMail et de Bénéfice Net. L’article sur la qualité du service dans les Restaurant de Roissy a attiré toute mon attention. Je sais que je prends un risque en vous donnant mon avis, c’est celui de rompre l’adage qui consiste à penser”pour vivre heureux, vivons cachés”. Je sais aussi que votre média envoyé à + de 6700 personnes par mail est craint, aussi bien par les chefs d’entreprises, que les hommes politiques et d’après votre attachement à parler de la Restauration, par les hôteliers-restaurateurs aussi. Je sais que vous pouvez contribuer, à faire ou défaire des réputations et ce ne sont ni Helmut, ni les commerçants de Belleville qui me contrediront. Cependant, j’aime bien donner mon avis, et j’aime bien l’exprimer dans les dossiers que je maîtrise et j’ai la faiblesse de penser que c’est le cas au niveau de la pratique du métier de serveur… Pour avoir été payé pendant 11 ans au %, je ne peux pas laisser penser que c’est la solution pour imaginer avoir en retour un service attentif…

Dans la suite il évoque, en étant contre, la suggestion que j’avais faite, du retour au service payé au pourcentage. Je maintiens qu’au moins la rémunération en partie au pourcentage, serait motivante pour un service de qualité. Quand j’étais, à Nancy (54) en classe de seconde et une partie de la première, je travaillais tous les week-end dans ce qui fut, rue Stanislas la toute première pizzeria de la ville. Il y avait un monde fou, les clients faisaient la queue … J’étais payé (comme les autres serveurs) au pourcentage (12% sur tout ce je servais). Eh bien, je m’en souviens bien, en 4 week-end je gagnais plus que le SMIC de l’époque.  Idem juste après, quand j’avais interrompu mes études,  en cours de première, je travaillais à plein temps comme seul barman à ce qui fût l’hôtel de Metz, à Bar-le-Duc (55). C’était dur, les journées longues (sans pause le midi…) et un seul jours de congé par semaine, mais je gagnais très, très bien ma vie. Et quand j’ai repris mes études (redoublement de la première), je continuais à faire des extras dans les hôtels restaurants de la région, toujours bien payés..

Et pour rappel, à Paris les serveurs étaient à 15 % ! Dans certains établissements, ils gagnaient tellement que, lorsqu’ils quittaient leur poste (retraite ou autres) ils revendaient (cher) leur poste au remplaçant, avec l’accord des patrons.

cliquez...

Quant aux propos de l’époque de Philippe Marchand (que j’aime beaucoup et avec qui je suis toujours en contact), comme quoi je ferais et déferais les réputations de tel ou tel, j’en ris encore. Depuis tout le temps que j’écris, je n’ai jamais fait ça. Je ne fais que constater et je publie quand j’estime que c’est intéressant pour les lecteurs. Et, au passage, en 22 ans de publications, je n’ai fais aucune, je dis bien aucune, erreur. Ce qui n’est pas le cas des vrais journalistes comme je les appelle, comme ce Dominique Malécot (des Echos !) qui affirmait dans un article avoir VU le  ministre Leroy serrer la main du maire de Memphis lors des Rencontres du Grand Roissy en 2011. Or le ministre, que je connais bien, n’était pas venu ce jour là ! Revoyez ce grand moment ici .

Enfin, s’agissant des mes articles sur les restos et les hôtels, la plupart sont élogieux, notamment à propos des directeurs d’hôtels, qui sont la plupart du temps formidables, et dont j’admire le métier, aussi passionnant que difficile. EV

 

Partagez cet article

L’hôtel Moxy est ouvert !

Voici une bonne nouvelle. Nous vous en avions parlé en avril 2017 (revoir ici). Eh bien l’hôtel Moxy (Roissypole, sur le territoire de Roissy-en-France) a ouvert et a  été inauguré en même temps mercredi dernier au soir.  Vous en saurez plus en cliquant sur l’image pour lire l’article complet (écrit par Caroline), publié sur le site de l’Office de Tourisme de Roissy Clé de France. EV

Partagez cet article

ADP investit dans un nouvel hôtel à CDG: easyHotel

Ça sera le deuxième “easyHotel” de France (après Nice) que la chaine, filiale de eazyGroup, propriétaire de la célèbre compagnie aérienne easyjet, ouvrira en France. C’est ADP qui finance, Linkcity Ile-de-France (filiale de Bouygues Construction) qui va construire, et donc easyHotel qui gérera. L’architecte est le cabinet Studio 135.

Il y aura 209 chambres dans un immeuble de près de 4000 m2 sur 5 niveaux et 71 places de parking (c’est sur le territoire de Tremblay-en-France) sur une emprise de 0.4 ha. L’ouverture est prévue en janvier 2021.

Selon le communiqué commun (à voir ici)  “la capacité d’hébergement actuelle de l’aéroport Paris-Charles de Gaulles’établit à 3 448 chambres réparties sur 11 hôtels et devrait atteindre 4 460 chambres à l’horizon 2025 du fait des futurs projets hôteliers en cours résultant de la forte croissance attendue du trafic de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle dans les années à venir et de l’attractivité de ce secteur du Nord parisien grâce, notamment, au dynamisme de ses parcs d’exposition”.

C’est bien… EV

Partagez cet article

Rencontre agréable avec Philippe Marchand

Philippe Marchand est actuellement directeur de l’hôtel Mercure près du Parc des Expositions de Paris. Je l’ai connu en 2006 quand il est arrivé au Novotel CDG. Le courant est tout de suite passé avec cet homme plaisant et passionnant (et passionné par son métier). Il a ensuite dirigé, pendant des années,  le Novotel Wellnes de Roissy Village, puis est parti pour Paris au Mercure Boulogne (où il avait accueilli Nina en stage, revoir ici) et donc maintenant au Mercure Parc Expo.

ll habite Rouen mais a un pied-à-terre à Paris, non loin de chez moi. Ça fait un moment qu’on devait manger dans le coin, mais le temps…

Mardi dernier, de bon matin, je  reçois un sms de lui: t’es parisien, si oui, tu es libre ce soir ou demain soir? J’ai répondu ok, avec joie !  Ça a été le soir même, dans mon marigot, chez l’excellent restaurant (mon deuxième  bureau, mais attention, c’est pas l’expression africaine…) le bien nommé l’Imprévu, tenu par Abder depuis 20 ans (jamais une déception, un type super dont je ferai, s’il le veut bien, un portrait ici. ..) On a parlé de tout, mais pas eu le temps de parler de tout. Un grand moment de plaisir . Ça fait du bien. Merci Philippe ! EV

Partagez cet article

Deux nouveaux hôtels au Mesnil-Amelot

Il y aura bientôt deux hôtels de plus au Mesnil-Amelot : un complexe Ibis (96 chambres) et Ibis Budget (138). C’est le même investisseur (Territoire et Développement) que pour le même complexe de Gonesse.  Faut dire que l’emplacement du Mesnil est idéal pour l’hôtellerie, car le centre de gravité de CDG se déplace de plus en plus vers l’Est.

Le chantier devrait débuter fin juin ou début septembre. Le complexe est situé rue de Paris, tout à côté du restaurant La Pomme d’Or (un coucou au passage à Mauricette, la patronne).

Le Château du  Mesnil !!!

Bonne occasion s’agissant du Mesnil, de raconter cette anecdote. Voici quelques années, il y avait une réunion en mairie, à laquelle devait assister le préfet de région. Le chauffeur cherche la mairie, quelqu’un lui indique la direction. Et passe donc devant le bâtiment ci-dessus, mais continue son chemin: ça ne peut pas être la mairie se disent-ils… C’était bien la (nouvelle) mairie. Histoire vraie…

C’est que le Mesnil  (1003 habitants) est une commune riche. Outre la zone industrielle créée voici longtemps par l’ancien maire, M. Droy, la commune compte sur son territoire une partie de CDG qui se développe à vitesse grand V depuis quelques années. Bonjour les retombées fiscales ! Au point, dans un article célèbre paru en 2008 (revoir ici ce grand moment)  dans le Canard Enchaîné, d’être qualifié (avec sa voisine Mauregard) de … émirat !

Alain Aubry président ?

Alain Aubry est le maire du Mesnil depuis 2008, toujours confortablement élu. Sûr qu’il va se représenter l’an prochain…  Il est aussi vice-président de la CA Roissy Pays de France. Ma foi, son nom circule dans les rumeurs : il serait bien placé pour en être le président si, pour une raison ou pour une autre, le président actuel, Patrick Renaud ne serait plus au Conseil communautaire… EV

Partagez cet article

Une exposition photo de Pol Bacquet, “plane spotter” en ce moment au Mercure de Roissy Village

Elle s’appelle Take Off, est consacrée (avec 35 panneaux) aux avions d’Air France et se tient du 4 mai au 14 juin. Demain aura lieu son vernissage. Pol Bacquet, que j’ai eu au téléphone, est un passionné de longue date des avions et des aéroports. Récemment retraité, cet architecte (jeune il aurait voulu être pilote mais son père avait refusé  “tu seras ingénieur comme tout le monde dans la famille”) a voyagé dans le monde entier pour son travail. Il en a donc vu des aéroports et des avions ! Il s’est mis à la photo voici trois ans et cette expo est sa quatrième.  Je vous conseille de visiter son site ci-dessous pour voir l’intensité de sa passion. Au passage, un bravo au très dynamique Mayke Deleignies (revoir ici) le directeur du Mercure Roissy Village qui organise régulièrement expositions et autres évènements  dans son hôtel. EV

voir le site
Partagez cet article

Et visite des hôtels Ibis de Gonesse : découverte du “combo”

Après le déjeuner à Aéroville, nous sommes allés rendre visite à Clément Malric, directeur des deux nouveaux hôtels Ibis de Gonesse dont nous vous avions parlé. Très sympa, il nous a fait visiter le “combo” :  en fait les deux hôtels sont reliés par une double réception (foto ci-dessous), bar et lobby communs, même si les prestations sont différentes. Bonne discussion avec Clément qui connait déjà trés bien le territoire du Grand Roissy. Merci à lui pour son accueil et tous nos vœux de succès ! EV


Partagez cet article