Bientôt un nouveau bâtiment d’affaires à Roissy-en-France

Les projets avancent toujours bien à Roissy, malgré la “sortie de crise”. Ici le futur bâtiment  promu par Central Parc (Villepinte) situé à Roissy-en-France, sur la RD 902 A, devenue un véritable boulevard d’affaires (Fedex, Roissy Parc Parc international, Parc Mail, future ZAC Sud Roissy, futur golf 18 trous…) .

La SHON totale de l’immeuble (près de la concession Yamaha) est 2.109m² et se décompose en 460m² de bureaux et locaux sociaux et 1.649m² d’activités. Le permis est purgé de tout recours.

EV

Partagez cet article

Hubstart a commencé ses visites des sites du Grand Roissy

L’association Hubstart (voir bannière du haut) a commencé un cycle de visites commentées des principaux sites d’affaires du Grand Roissy. En cliquant sur la foto,  vous la verrez plus nette. Et vous découvrirez ici le parcours détaillé, avec chiffres et illustrations à l’appui. Les contacts pour les visites, réservées aux professionnels, sont en fin de document.

Voici une bonne initiative, malheureusement mal connue (heureusement qu’on est là…). Un regret: que la foto et la visite ne mentionnent pas la future grande zone d’activités (70 ha) de la Chapelle-de-Guivry (il serait bon de lui donner un nom plus évocateur, au passage) ni celles, en cours de réalisation (bien avancée) du Parc de la Goële, les deux en Seine-et-Marne.

EV

Partagez cet article

Naissance d’un géant mondial : AMB et Prologis ont fusionné

Ça fait déjà quelques jours qu’on devait vous l’annoncer,voici qui est fait. Les deux “grands” américains de l’immobilier d’entreprise AMB et Prologis ont fusionné pour donner un ensemble qui pèsera 46 milliards de dollars d’actifs.

Cela nous concerne car ces deux groupes sont actifs notamment sur le pôle de Roissy. Prologis Europe du Sud , qui était propriétaire de Garonor (revendu depuis à Foncière des Régions) a son siège à RoissyPôle et développe la grande zone logistique de Vémars. AMB, dont la spécialité mondiale est d’investir autour des ports et des aéroports, est elle très présente sur le Grand Roissy, avec notamment la propriété du grand immeuble de Courrier International( CDG, fret 7) mais aussi sur le triangle de Gonesse et le Parc logistique de Saint-Pathus. Vous pourrez voir ici le communiqué officiel et là le film de l’annonce (sur le site d’AMB) des deux dirigeants qui expliquent les raisons de la fusion.

Pour illustrer, je vous ai retrouvé l’admirable infographie animée  faite par l’agence “Troisième design” sur le Parc de Vémars (le Parc est construit depuis…).

EV

Partagez cet article

L’immobilier est bien au coeur de la stratégie d’Aéroports de Paris

Pour ceux qui en douteraient encore (voir le dernier RoissyMail le Mag dans la pub ci-contre), la stratégie de rentabilité d’ADP repose bien, désormais, sur l’immobilier (et donc plus seulement sur le trafic aérien).

A voir cette vue aérienne (partielle) de CDG, on peut comprendre qu’il reste beaucoup à construire sur la plate-forme de chez nous, mais aussi au-delà.

Vous pourrez comprendre tout ça dans un document interne d’ADP, très intéressant, que vous trouverez en cliquant ici. Très bien fait…

EV

Partagez cet article

C’est bientôt le SIMI !

L'an passé, au SIMI

Organisé chaque année début décembre par le Goupe Moniteur, le SIMI (Salon de l’immobilier d’entreprise) si tiendra du 1 au 3/12, au Palais des Congrès à la Porte de Versailles. C’est désormais un gros salon, qui est devenu au fil du temps le rendez-vous incontournable des opérateurs de l’immobilier d’entreprise. Aménageurs, architectes, promoteurs, investisseurs, constructeurs, utilisateurs, commercialisateurs,  mais aussi (et de plus en plus) collectivités locales y exposent où s’y pressent (396 exposants, 18 000 visiteurs l’an passé).

Initialement “réservé” à la région parisienne, le salon est, depuis plusieurs éditions, devenu national.

Cette année, la région du Grand Roissy sera fortement représentée, avec des stands notamment de : l’EPA Plaine de France, la CC Roissy Porte de France, la CA Plaine de France (Tremblay, Villepinte, Sevran) qui sera là pour la première fois, es qualité, Aménagement 77 et Seine-Marne Développement, le Ceevo,  SSDA, la CA de l’Aéroport du Bourget,  ADP, la ville de Blanc-Mesnil, l’AFTRP, Paris Nord 2 la SEMAVO, la CA Val de France… et je dois en oublier (voir tous les exposants ici) . Je crois que la première fois qu’il y aura autant d’exposants du Grand Roissy.

Et on déplorera, une fois de plus, que cette région aéroportuaire ne soit pas représentée, en tant que telle, avec (vieille proposition) une belle et grande maquette de tout le territoire, montrant les aéroports, les voies de communication, les zones d’activités, les espaces disponibles et les projets, avec tous les opérateurs autour… Succès garanti ! Voici ces idées pour Hubstart et Aérotropolis…

On y sera, bien sûr.

EV

Partagez cet article

Filippo Rean, nouveau directeur du Mipim

Filippo Rean a auparavant travaillé chez GE Capital Real Estate (© Reed Midem).

Le Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim) a un nouveau patron. Filippo Rean a été nommé directeur du prestigieux forum qui aura lieu à Cannes du 8 au 11 mars prochains. Il prend également la direction du Mipim Asia, dont la prochaine édition est programmée les 10, 11 et 12 novembre à Hong Kong.

Filippo Rean rejoint Reed Midem, la société organisatrice du Mipim, après avoir travaillé cinq ans chez GE Capital Real Estate où il a participé à la stratégie d’investissement et a dirigé le développement de produits sur le marché européen. Diplômé de l’Ecole Polytechnique de Turin et titulaire d’un MBA de la Harvard Business School, il a auparavant été employé par Bain and Company et Procter and Gamble. «Filippo fera bénéficier le Mipim et le MipimAsia de sa solide expertise du secteur de l’immobilier international, ainsi que de ses compétences en stratégie, marketing et management.  Il contribuera à étendre le rayonnement de Reed Midem dans le domaine de l’immobilier en Europe, en Asie Pacifique et au-delà», affirme Paul Zilk, le président de Reed Midem, dans un communiqué.

La filiale de Reed Exhibitions a également nommé un nouveau patron pour sa direction immobilière. Ancien directeur financier de la société, Christophe Chupot supervise désormais les salons immobiliers Mipim, Mapic (Marché international des professionnels de l’implantation commerciale), Mipim Asia et Global City.

Rappelons que de nombreux acteurs, publics et privés, du Grand Roissy seront présent à la prochaine édition du MIPIM (et RoissyMail aussi !).

L.L.

Partagez cet article

Nominations en cascade chez Unibail-Rodamco

Un centre commercial d'Unibail-Rodamco en Espagne (Parquesur, Madrid)

Ça bouge chez Unibail-Rodamco, le promoteur du futur centre commercial Aeroville. A la suite du départ de Bertrand Julien-Laferrière pour la Société foncière lyonnaise (SFL), le groupe a annoncé une série de nominations.

Oliver Bossard devient ainsi directeur général du développement groupe, responsable de lʹensemble des projets de développement, apprend-on dans une dépêche de Business Immo. Précédemment directeur général du pôle bureaux, Olivier Bossard a rejoint Unibail-Rodamco en 1998. Architecte de formation et diplômé de Sciences Po Paris, il a commencé sa carrière chez Cogedim, l’un des principaux promoteurs français, selon un communiqué du groupe développeur d’immobilier commercial. Pour lui succéder, Unibail-Rodamco a promu Jean-Marc Jestin, jusqu’alors directeur des investissements groupe. Diplômé d’HEC, arrivé chez Unibail en 2007 en provenance de Simon Ivanhoé Europe, il a fait ses débuts professionnels chez Arthur Andersen. Jaap Tonckens, membre du Directoire, reprend pour sa part  la direction des investissements et des cessions en remplacement de Jean-Marc Jestin. Il devient directeur exécutif investissement, tout en conservant la supervision des affaires juridiques du groupe, selon ce communiqué.

D’après un autre article de Business Immo, Chloé Hubidos succède à Maxence Naouri (parti chez Vinci) comme responsable de la communication corporate, des relations presse et relations publiques.

L.L.

Partagez cet article

Paprec recycle la papeterie de Pont-Sainte-Maxence (Oise)

La papeterie picarde avait été placée en liquidation judiciaire en 2008 (© Paprec).

La papeterie de Pont-Sainte-Maxence (Oise), qui avait déposé le bilan en 2008, va prendre un nouveau départ. L’entreprise Paprec, le leader indépendant du recyclage en France, a repris l’ensemble immobilier pour le transformer en plateforme dédiée au traitement des déchets. Le groupe se donne trois ans pour en faire «la future vitrine des éco-industries en France». De son côté, les autorités locales, via l’agence Sud-Oise Développement, veulent y voir un symbole de reconquête industrielle, dans cette région qui a souffert des restructurations.

Bénéficiant d’une position stratégique, à proximité de l’Oise, du futur canal Seine-Nord et de l’autoroute A1, cette nouvelle implantation va permettre à Paprec recyclage de capter les flux de déchets des villes du sud de la Picardie comme Creil, Compiègne, ou Beauvais. «Ce site va nous permettre d’être présents dans l’Oise et de développer nos activités au nord de la région parisienne. Avec cette implantation, nous complétons notre maillage du territoire français», avait expliqué, en août, Thierry Coloigner, directeur général adjoint aux finances de Paprec,  dans le quotidien Les Echos.

D’une surface de 22 hectares dont 45.000 m² couverts, elle rassemblera tout le savoir-faire du groupe: tri, valorisation des papiers cartons, des déchets de chantiers et industriels  banals, des plastiques, des D3E (déchets d’équipements électriques et électroniques), de la ferraille et des métaux, du tri des collectes sélectives.

L’activité devrait démarrer en fin d’année avec, dans un premier temps l’embauche directe d’une centaine d’employés. D’ici trois ans, 300 personnes au total devraient être recrutées, selon un communiqué de Paprec recyclage.

Créée en 1932, la papeterie de Pont-Saint-Maxence comptait 220 salariés avant sa liquidation judiciaire en octobre 2008 (lire l’article du Parisien de l’époque).

Ludovic Luppino

Partagez cet article

Aprionis va quitter Sarcelles pour Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise)

Une perspective représentant les futurs locaux d'Aprionis, qui se situeront à deux pas de la gare de Garges-Sarcelles et du chantier du tramway.

Entreprise historiquement installée à Sarcelles, Aprionis va déménager dans la ville voisine, Garges-lès-Gonesse. Des dirigeants du groupe de protection sociale et des élus locaux ont posé la première pierre mercredi d’un nouvel immeuble, qui accueillera 460 employés, travaillant jusqu’à présent dans la tour du Forum à Sarcelles.

Initiés en janvier 2010, les travaux du futur bâtiment de 9.706 m² doivent s’achever début 2012. «Les locaux de la tour du Forum, de treize étages, était devenus trop petits et n’étaient plus adaptés à l’activité de nos salariés», a affirmé Jacques Nozach, directeur général d’Aprionis, lors de la cérémonie.

Situés à deux pas de la gare de Garges-Sarcelles et du chantier du tramway, un quartier en renouveau, les futurs locaux seront agrémentés d’un parking souterrain de 198 places et d’un restaurant interentreprises.  Le bâtiment de quatre étages sera construit sur un terrain de 4.067 m², autrefois propriété de Bricodécor. L’établissement public d’aménagement (EPA) de la Plaine de France est le maître d’ouvrage et en a confié la réalisation au promoteur Nacarat.

Coût de l’opération : 25 millions d’euros (hors taxes) financé à 95% par le groupe Aprionis et 5% par CNP Assurances, partenaire historique, qui lui délègue la gestion de certains de ses contrats.

La tour du Forum a quant à elle été rachetée pour quelques millions d’euros par la ville de Sarcelles qui souhaite la rénover pour y établir ses services administratifs. «On nous a critiqués parce que l’on a accepté qu’une entreprise se délocalise dans la ville d’à côté. J’assume complètement cette décision, car seule l’intercommunalité peut nous permettre d’imaginer un avenir serein», a déclaré le député-maire (PS) de Sarcelles François Pupponi, faisant référence à la communauté d’agglomération Val-de-France qui regroupe les villes d’Arnouville, Garges, Sarcelles et Villiers-le-Bel.

Lors de cette cérémonie, le président (PS) de l’intercommunalité Didier Vaillant était présent, ainsi que le directeur général de l’EPA Hervé Dupont et le maire (UMP) de Garges Maurice Lefèvre.

Issu du rapprochement des groupes Apri et Ionis en 2009, Aprionis compte 3.000 collaborateurs et vingt-huit répartis dans toute la France. L’entreprise prépare actuellement une fusion avec Vauban Humanis pour créer en janvier prochain un nouveau groupe «qui situera au troisième rang des groupes de protection sociale», selon un communiqué.

Ludovic Luppino

NDLR: voir la fiche technique ici

Des dirigeants de l'entreprise, élus locaux et aménageurs ont posé la première pierre du futur immeuble.
Partagez cet article

Parc Mail à Roissy: c’est bien parti !

On reconnait Y.Paternotte, P. Renaud, A. Toulouse, Claudine Bonthoux, et J.C. Condamin

Ça sent la reprise un peu partout dans le Grand Roissy en général et dans le Petit Roissy en particulier. Hier, à Roissy Park International (face à Fedex) s’est déroulée une cérémonie bien sympathique à l’occasion de la pose de la “première pierre” d’un bâtiment destiné à FirstServices (services aéroportuaires, actuellement à CDG) dans le fameux “Parc Mail” . Celui-ci, développé par Sogelym Dixence et aménagé par l’AFTRP est désormais bien parti : outre le bâtiment de First (sur 2000 m2, livraison en décembre (et non en  juillet comme écrit par erreur, rectif de ce jour, 14h36) ), celui de SIM Aéro training va commencer la semaine prochaine et Sogélym commencera en même temps, en blanc, un bâtiment de bureau (3000m2). D’autres signatures vont suivre.

Avec M. Beitz, vice-président de la Chambre de commerce du Val d'Oise

Des discours positifs ont été prononcés hier, tant par le maire de Roissy, A. Toulouse  que le Président de Roissy Porte de France , P. Renaud, ou le  député de Gonesse Y. Paternotte.  J.C . Comdamin, PDG de Sogélym-Dixence a dit sa confiance dans l’aboutiissement de Parc Mail et remercié les différents partenaires.

Un magnifique cocktail a couronné la réunion. Vous en saurez plus dans le dossier du prochain RoissyMail le Mag, qui traite de l’actualité des nouvelles ZAE du grand Roissy.

EV

Partagez cet article