Ecoquartier Louvres – Puiseux-en-France : où en est le projet ? [Partie 2 : Les Frais-Lieux et Bois du Coudray]

Les Frais-Lieux

Dans cette seconde partie, l’article aborde le sujet des deux autres sites du projet de l’écoquartier, c’est-à-dire, le lotissement « Les Frais-Lieux », non loin du Quartier Gare à Louvres, et celui de Puiseux-en-France, nommé « Bois du Coudray / Derrière le Bois ». Selon les prévisions de Grand Paris Aménagement, maître d’ouvrage, les livraisons de logements déjà construits devraient débuter au printemps 2020. Le projet d’écoquartier a pour objectif d’être finalisé en 2028/2030, voire 2033, mettant fin à une série de plus d’une décennie de chantiers, au cœur des deux villes du Val d’Oise. Se voulant différents du Quartier Gare, plus orienté « urbain » avec ses appartements et ses boutiques, les Frais-Lieux et le Bois du Coudray proposent une autre facette du projet, bien plus orienté « nature » dans un cadre qui s’y prête amplement et dans la vision de ses créateurs, l’Atelier Castro Denissof associés.

Situés à une centaine de mètres du Quartier Gare, les Frais-Lieux sont, au moment où cet article est rédigé, encore en travaux. Des taules et des blocs de ciments empêchent l’accès aux véhicules, mais une voie piétonne « ouverte » permet, malgré tout, d’y observer l’avancée du chantier. On peut y voir plusieurs bâtiments résidentiels finis, ainsi qu’un espace de jeux, prêt à accueillir les nouveaux habitants. Les Frais-Lieux, c’est 2000 logements (appartements et maisons individuelles), agrémentés de 6 hectares d’espaces verts, et d’un parc de 3 hectares, au centre du quartier. Deux groupes scolaires et un gymnase verront également le jour, apportant l’éducation et la culture à proximité de ce lotissement. La construction d’une passerelle est prévue, passant au-dessus de la ligne du RER D.

Concernant les Frais-Lieux, les premières livraisons seront au printemps 2020, au nombre de 530 logements, sur les 2000 attendus. La réalisation de ce quartier est orchestrée par les acteurs du bâtiments, tels que le Groupe Gambetta, Paris Ouest, European Homes, Kaufman & Broad et Bouygues Immobiliers. Selon les promoteurs : « Les espaces publics seront soignés et végétalisés pour offrir un cadre de vie agréable et valoriser la biodiversité et le cycle naturel de l’eau. Pour un rythme de vie apaisé, les déplacements à pied et à vélo seront favorisés par des pistes cyclables et des trottoirs généreux ».

En ce qui concerne l’écoquartier Bois du Coudray / Derrière les Bois à Puiseux-en-France, l’avancée du projet se poursuit. Une première phase de constructions, débutée en 2017, accuse un retard de livraison d’une année. Les 71 logements du promoteur immobilier Groupe Arcade, 42 appartements et 8 maisons individuelles, doivent recevoir leurs premiers habitants pour mai-juin 2020. Cependant, le projet se concrétise dans le temps, après les nombreuses craintes  (revoir ici) du Maire de la ville, Yves Murru, de ne pas apercevoir les premiers coups de pelles sur son territoire, à l’instar de Louvres.

Contacté par Roissy Mail, le Maire sortant et candidat aux prochaines municipales de Puiseux-en-France, donne quelques informations complémentaires sur les futurs aménagements : « Je suis satisfait que l’écoquartier prenne forme. Pour le moment, au sujet de la zone Bois du Coudray, les études continuent. La reprise des travaux devrait être pour 2021/2022, pour s’achever vers 2030/2033. A terme, 500 à 600 logements, la nouvelle mairie et une zone commerciale seront construits ».

« La bonne nouvelle, c’est que notre ville sort de sa carence en habitations sociales et aux pénalités engendrées par cette dernière. Sur une année, ces pénalités peuvent avoisiner les 80 000 €, amputant le budget de la commune », dit-il, évoquant l’article 55 de la loi solidarité et renouvellement urbain (SRU). Adoptée le 13 décembre 2000, cette loi vise à récréer un équilibre social dans chaque territoire et à répondre à la pénurie de logements sociaux. Son article 55 oblige certaines communes à disposer d’un nombre minimum de logements sociaux, proportionnel à leur parc résidentiel. A défaut de conformité avec la loi, les communes reçoivent une amende annuelle.

En résumé, les Frais-Lieux et Bois du Coudray / Derrière le Bois sont encore à leurs prémices. A échéance 2033, un peu plus de 20 000 personnes habiteront dans ces nouveaux lotissements, Quartier Gare inclus. Roissy Mail aura à cœur de vous informer sur la progression du projet écoquartier Louvres – Puiseux-en-France, durant ces prochaines années. WM

Voir la page Frais-Lieux sur le site de l’écoquartier

Partagez cet article

Acheter son logement dans l’éco-quartier de Louvres-Puiseux? Tout savoir jeudi 17

cliquez pour voir les détails des offres

Décidément, il s’en passe des choses à la nouvelle maison de l’Environnement de CDG. Dans la journée de jeudi 17 , les promoteurs des logements neufs de l’éco-quartier de Louvres-Puiseux  y présenteront leurs offres. Au total ce sont en fait 320 logements qui sont à vendre (et 62 à louer), appartements ou maisons. Franchement, les prix sont très attractifs. C’est une bonne opportunité pour ceux qui cherchent à se loger dans la région aéroportuaire. Tant Louvres que Puiseux-en-France sont des petites villes agréables, hors zone de bruit de l’aéroport, bien équipées (et bien gérées par leurs maires respectifs, j’en témoigne) et qui disposent d’une gare RER D. EV

Partagez cet article

La Métropole du Grand Paris a annoncé les lauréats des projets retenus. Plusieurs concernent le Grand Roissy

Le projet Centr'hall de Clichy-Montermeil

Rappelez-vous (sinon revoyez notre article ici) l’an passé, la Métropole du Grand Paris, la Société du Grand Paris et la préfecture de Région avaient lancé un grand appel à projets urbains visant à « construire collectivement une métropole résiliente, innovante, durable, créatrice et solidaire, offrant la perspective de nouveaux environnements urbains et économiques, image de l’exigence de qualité portée par le projet métropolitain et de son potentiel d’innovation ». Un site spécial a été mis en ligne : inventonslamétropoledugrandparis. 61 projets avaient été sélectionnés. Beaucoup d’équipes ont concouru ! Le 18 octobre dernier a été rendue publique la liste des lauréats retenus pour une liste de 51 projets. Vous pourrez les voir dans le dossier de presse ici, très complet et sur le site précité. Parmi eux : Clichy-sous-Bois (page 75 dans le dossier de presse), Clichy-Montfermeil (page 79), Sevran Monceleux (page 99). Mais le projet retenu le plus important est sans nul doute “Triango”, dans le Triangle de Gonesse. D’où l’article spécial plus haut. Nous reviendrons plus tard sur chacun. EV

Partagez cet article

Urbanisme : la CCI fait des propositions

On parlait du sujet avec Frédéric Vernhes, président de la CCI 95, lors de la pose de la première pierre (voir ci-dessus). Ce connaisseur me disait que la complexité des procédures d’urbanisme dans notre pays couterait au moins un point de PIB chaque année. Ce que je confirme volontiers, pour avoir suivi, ne serait-ce que dans le Grand Roissy et les départements qui le composent, des dizaines de dossiers qui ont trainé, trainé…  Et cette discussion tombait bien: la CCI Paris Ile-de-France a publié, fort opportunément un rapport faisant des propositions précises pour simplifier tout ça. Voyez le communiqué ci-dessus et le rapport en entier, ainsi qu’un résumé, en cliquant ici. Et encore, on ne parle guère des lenteurs  de la justice administrative (qui manque de moyens) en cas de recours. Il n’est pas question ici de remettre ceux-ci en cause, mais il faudrait des délais plus courts pour les traiter et même sanctionner les auteurs de recours en cas d’abus.

Ça m’a fait penser au livre (ci-dessous) de Guillaume Poitrinal, ancien PDG d’Unibail Rodamco (donc bien placé pour parler du sujet, et qui en avait “bavé” pour la construction d’Aéroville…). J’avais voulu acheter le bouquin à l’époque, mais il a été épuisé en peu de temps. Du coup j’ai recherché hier, et youpi, j’en ai trouvé un sur Amazone. Je serai livré, sans frais de port, demain mardi. Je vous ferai une note de lecture. EV

Éditions Grasset, 2012
Partagez cet article

6 octobre : réunion d’information sur l’actualité immobilière de CDG

Roissy Développpement, l’agence de développement économique de la CA Roissy Porte de France organise, le jeudi 6 à 18H30 une réunion d’information sur les différents projets immobiliers sur la plateforme de CDG. C’est M.  Serge Grzybowski, Directeur de l’Immobilier et membre du COMEX de Groupe ADP, en personne qui viendra les présenter.  Après, M. Petit, président de l’Office de Tourisme de Roissy présentera le développement hôtelier depuis l’ouverture de la plateforme (1974).

Ça se passera au siège de la CA, à Roissy-en-France. Pour participer, il faut s’inscrire à Roissy Dév, au 01 34 29 45 89.

A noter aussi que Roissy Développement a développé une nouvelle application “Roissy Dév Emploi”, étendue aux 19 communes de la CA qui montre les offres d’emplois disponibles sur le territoire. Cliquez ci-dessous pour voir:

Partagez cet article

Nouveaux logements de l’écoquartier : c’est bien parti cette fois ! Louvres sexy !

L'immeuble témoin de Nexity Apollonia

On peut dire qu’il a poussé comme un champignon, et j’ai quasiment rien vu  ! Faut dire que depuis qu’il y a une grande déviation pour arriver à la gare de Louvres, je ne vais plus beaucoup faire mes courses au Simply d’à côté. Construit en 6 mois, l’immeuble témoin de Nexity Apollonia, conçu par l’atelier Roland Castro-Sophie Denissof & Associés, a été inauguré jeudi dernier. Situé à un jet de pierre de la gare, entre la brasserie-tabac (fermée car elle a été rachetée par l’opération, ais-je appris. Dommage je l’aimais bien) et le supermarché Simply, il donne le coup d’envoi aux 3340 logements qui seront construits d’ici 15 ans à Louvres et Puiseux-en-France (Quartier Gare de Louvres 850 logements, dont 106 livrés en 2017, Frais-Lieux (2050) et Bois-du-Coudray (440) à Puiseux).

Arrivée des maires. Castro était sorti fumer une clop, ça tombait bien. Z'avez vu Messager avec sa nouvelle coupe Rock n' Roll ?

C’est Roland Castro qui est à la manœuvre, comme maître d’œuvre et architecte.

Au milieu, c'est le maître Roland Castro (qui n'a pas changé de pyjama depuis 30 ans), à droite c'est son associée Sophie Denissof

L’espace de vente est déjà opérationnel, au pied  de l’immeuble. On peut y voir une grande et belle maquette du futur quartier gare.

Jeudi midi donc, visite de la presse et “inauguration” en présence notamment des maires de Louvres (Jean-Marie Fossier), de Puiseux  (Yves Murru), du DG de l’EPA Plaine de France (Damien Robert), aménageur de l’écoquartier, et du président d’Apollonia (Yann Doublier). Sans doublier l’excellent maire honoraire de Louvres Guy Messager.

de dà g: Muriel Chaudet (DGA Roissy PDF), Yves Murru, Damien Robert (Damé!!) et J-M Fossier

On a visité les deux appartements décorés: un T4 duplex avec mezzanine, et un T 5 avec patio. Très jolis, spacieux, bien agencés:  ça donne envie.

Cliquez pour voir la plaquette commerciale (très bien faite)

L’ensemble du programme gare représente un investissement de 175 millions d’euros quand même. Les promoteurs sont donc Nexity Apollonia et Icade (pour 82 appartements, mais Icade, joint au téléphone ce matin, nous a indiqué avoir suspendu sa commercialisation, sans qu’on nous sache nous dire pourquoi) Voyez le communiqué de presse, pour en savoir plus.

[easyrotator]erc_99_1434819405[/easyrotator]

Louvres sexy !

Louvres et Puiseux (qui feraient bien de fusionner, c’est mon avis depuis longtemps) sont extrêmement bien situées : à une encablure de CDG et de Paris Nord 2, et proches de toutes les ZAE du Grand Roissy, hors zone de bruit, reliés par le RER D (on oubliera un instant le bazar sur cette ligne). Louvres est une ville calme, verte, vieille et moderne, bien gérée (à part les panneaux Decaux qui deviennent de plus en plus illisibles), dotée de deux collèges public, et d’un établissement scolaire privé (catholique) “Paul Ricoeur”, qui cartonne (mais qui n’a visiblement plus de site web), des services médicaux en suffisance (un salut à l’excellent Pierre Porte, lecteur assidu, qui tient la belle pharmacie à l’entrée de la ville, en venant de Villeron), un notaire, un huissier (coucou à lui, lecteur de longue date), des équipements sportifs, un club d’équitation, des restaurants, le musée Archéa, la gendarmerie, le centre de secours des pompier 95, cinq agriculteurs (dont le maire), une superbe salle de spectacle…

Et ces deux communes sont membres actives de l’excellente (et exemplaire) CA Roissy Porte de France .

Et Louvres est aussi sexy ! Pas seulement demain, mais depuis, depuis… 15 ans au moins, dans un magnifique établissement classé (un ancien hôtel-dieu du Moyen-Age… . Voyez-ça ici, puisque, visiblement, beaucoup de personnes l’ignorent… (ils devraient faire une bonne pub ici…).Nexity devrait en faire un argument de vente (si, si) , tant pour les jeunes couples que pour les retraités! (purée, avec ça, je peux dire adieu à la pub que je leur ai proposée).  EV

[easyrotator]erc_74_1434816665[/easyrotator]

vues des appart’ décorés

Partagez cet article

Le Parc d’activités Descartes lancé au Blanc-Mesnil. En plus, 97 logements à venir

Une cérémonie sympathique s’est déroulée au Blanc-Mesnil (93), mercredi dernier, à l’occasion de la pose de la “première pierre” du futur parc “Descartes” (avenue Descartes, non loin de l’aéroport du Bourget). Ce parc comprendra, sur presque 16 ha, une partie activité (7921 m2 de plancher) et un ensemble de 97 logements.

Le maire Thierry Meignen à la truelle

Ce projet remonte à l’ancienne municipalité (PCF depuis…1935 !) qui avait lancé en 2012 un appel d’offre pour aménager ce terrain dont elle était propriétaire. Plusieurs entreprises spécialisées avaient répondu, dont les groupes SEGRO et SPIRIT.

C’est ce dernier qui l’avait emporté (avec son ajout logements). Le terrain a été acheté en 2014 et les PC obtenus. Et, finalement, SEGRO a reprit contact avec SPIRIT. Ce qui a a aboutit à un partenariat : SEGRO (qui est une foncière européenne) reprend le projet auprès de SPIRIT, et ce dernier construit et commercialise.

Vous pourrez voir le détail de la partie activités  sur cette note commerciale.

Un programme “haussmannien” au Blanc-Mesnil ?!

Cliquez pour lire la plaquette commerciale

Voici le programme des 97 logements, nommé “Carré Haussman”, plutôt impressionnant. C’est sûr que ça changerait la physionomie du quartier et l’image de marque du Blanc-Mesnil. Voyez aussi la page web du programme ici, avec vidéo et prix (très, très attractifs, je vais en parler à mon fils, qui a de l’argent, lui).

Le nouveau maire du Blanc Mesnil

Félix Bertojo, PDG de SPIRIT, a pris la parole, suivi de (l’excellent, je l’ai revu avec plaisir) Christophe Broncard, directeur Développement Europe du Sud de SEGRO. Puis du nouveau maire (UMP) de la ville, Thierry Meignen, dont j’ai fais la connaissance. Il a fait un discours très pro-entreprises, ce qui change effectivement avec la municipalité précédente qui avait asphyxié les entrepreneurs avec des taxes locales prohibitives (les plus chères du Grand Roissy). J’ai parlé un peu avec lui et il m’a fait une excellente impression. C’est un natif de la ville, impliqué depuis longtemps dans la vie et dans la politique municipale, qui est bien compliquée (il fait face actuellement à des attaques), comme on peut se l’imaginer, après ces années de glaciation communiste (et de réchauffement communautariste). J’essaierai de le revoir pour une interview. En tout cas, le Blanc-Mesnil est, comme l’a rappelé utilement le maire, un territoire avec des atouts (entre CDG et Le Bourget), que ses prédécesseurs, j’en témoigne, ont toujours négligé.  EV

[easyrotator]erc_29_1426864285[/easyrotator]

Partagez cet article

C’est bientôt le MIPIM !

L'entrée du Palais des Congrès, au MIPIM 2012 (foto Reed)

C’est bientôt le MIPIM. C’est LE grand salon international de l’immobilier, organisé par Reed. Il se tiendra du 12 au 15 mars, au célèbre Palais des Congrès à Cannes. Presque 2000 exposants sur 19 ha, 20 000 visiteurs attendus, 4300 investisseurs, 415 journalistes, tout ça venant de 80 pays.

Origine des sociétés présentes par zones géographiques (schéma piqué sur le site de l'ARD)

L’Île-de-France sera, comme à l’accoutumée, fortement présente  dans le Marina Hall, coordonné par l’Agence Régionale de Développement (ARD) . Sur le plan ci-dessous, vous pourrez voir ceux de chez nous qui sont présents et ici, sur la page de l’ARD, la liste des évènements.

Les stands de l'Ile de France dans l'espace Marina Hall. C'est tout à coté de la mer, c'est super. Cliquez pour agrandir

Questions évènements qui concernent le Grand Roissy, notez:

– le 13 mars sera une grosse journée avec :

1) 13h une conférence sur Le Bourget, pôle aéronautique, en présence du sénateur maire du Bourget Vincent Capo-Canellas, de Damien Robert et de François Charritat, Directeur de l’aéroport

2) 14H 45 :  “Le Grand Roissy, une ville aéroportuaire au cœur des échanges internationaux”, avec Damien Robert, DG de l’EPA, Patrick Renaud, et Philippe Lemoine, patron de Socomie

3) 17H30 : “La place aéroportuaire, moteur du développement économique et immobilier” avec Hubstart et Aérotropolis. Intervenants :

–      John Kasarda, Directeur du Frank Hawkins Kenan Institute of Private Enterprises, auteur du livre Aérotropolis

–      Kasim Reed, Maire d’Atlanta

–      Jean Bernard Bros, Adjoint au Maire de Paris, chargé du Tourisme et des nouveaux médias locaux

–      Gérard Eude, Vice – Président du Conseil Général 77, membre du Comité exécutif Hubstart pour le Grand Roissy

–     Michel Montaldo, conseiller général du Val d’Oise

4)  Une présentation d’Aérolians, sur le stand de l’AFTRP, avec François Delarue, PDG d’icelle et François Asensi, député maire et président de la CA Terre de France, à 16H 15

Le 14 mars à 10H30, notez  que  Comité d’Expansion Économique du Val d’Oise (CEEVO) organisera également une conférence sur le thème « Les projets structurants d’aménagement et d’immobilier d’entreprise du Val d’Oise » sur l’espace Paris Région Conférence. Cette conférence se déroulera en présence d’Arnaud Bazin, Président du Conseil général du Val d’Oise, de Michel Montaldo, Premier Vice-Président du CEEVO. Vice-président du Conseil général du Val d’Oise, et de représentants des principales opérations d’immobilier d’entreprise du Val d’Oise (Ports de Paris, Sodearif, Paris Nord 2 …).

Retrouvez d’autre détails sur le site de Hubstart .

Nous reviendrons la semaine prochaine sur ce MIPIM. Et on essaiera d’y aller faire un tour…

EV

Partagez cet article

Albarello, Blazy et Pupponi ont essayé ensemble d’alléger le PEB. Sans succès. Blazy fâché

Lors de la discussion, à l’assemblée nationale (le 26 septembre dernier),  du projet de loi “Mobilisation du foncier public en faveur du logement et renforcement des obligations de production de logement social”, les députés de notre secteur ont essayé de glisser un amendement visant à desserrer les contraintes des PEB. Ces “plan d’exposition au bruit” ont été définis par la loi (la 1ère en1985), on s’en souviendra, entourent les aéroports (celui de CDG date de 2007) et visent à  limiter, et parfois interdire les habitations nouvelles dans les zones de bruit. Ces dispositions, très restrictives, empêchent les villes et les villages qui sont incluses dans ce périmètre de développer leurs habitats. Or, comme toutes les communes, elles en ont besoin.

La ministre Duflot, qui présentait le projet de loi a refusé l’amendement, qui n’a donc pas été voté par l’Assemblé nationale. Et elle a renvoyé le sujet vers un “atelier” dont les conclusions seraient (ou pas…) reprise par la future loi de “clarification de l’urbanisme”. Ce qui aurait provoqué l’ire de JP-Blazy qui, du coup a boycotté la dernière réunion du comité de pilotage du CDT “Val de France Gonesse”. Vous pourrez voir l’extrait de la discussion dans le document ici et là ce  que j’avais déjà écrit sur le PEB .

A signaler qu’Yves Albarello avait déposé, sous la précédente législature, une proposition de loi ayant le même objet (desserrer les dispositifs des PEB), mais qu’elle n’avait pas pu être discutée à temps (voir ici).

Les trois députés (PS et UMP ensemble) ont raison: il faut aller vite pour régler ça car d’une part les communes ne peuvent plus construire (et le besoin de logement est grand) et en plus, dans les zones concernées par les CDT (Mesnil, Gonesse, Roissy, Goussainville, Sarcelles etc.) des milliers de logements neufs doivent être construits. Mais avec le PEB, ils ne pourront être autorisés.

C’est beau le Kafka à la française !

EV

Partagez cet article

Ca construit ferme au Vieux-Pays. Emotion devant la Ferme, sniff !

30, rue Louis Eschard (ancien maire de Tremblay), en chantier, la semaine dernière

Le besoin de logement est grand, dans le Grand Roissy. Au Vieux-Pays de Tremblay-en-France, en bonne partie affecté par les limitations de construction dues au PEB, la municipalité, comme les autres, se creuse la tête pour savoir où et comment construire les logements que tout le monde réclame .  Nous vous avions fait part de ces deux projets (en aout 2010, voir ici) de construction.

L’un est presque fini (foto ci-dessous), et le chantier du 30, rue Louis Eschard (foto en haut) a commencé début juillet. C’est Logipostel, une filiale immo du groupe La Poste qui opère. Vous pourrez voir ce qu’ils en disent ici et lire la notice détaillée là. La livraison est prévue 3ème trimestre 2013. Les conditions sont  très intéressantes.

Voilà ce que ça devrait donner...(image Logipostel)

N’empêche, ça m’a fait un choc de voir, en rentrant d’Afrique,  les travaux commencer. Et nos ancien bureaux (et ma chambrette à l’étage!) éventrés (heureusement, ils vont garder le vieux pigeonnier) . On aura  passé 8 années de travail et de rigolades dans cette ferme désaffectée : on était seul dans tout cet ensemble!  je vous dit pas !  Une occasion supplémentaire pour remercier encore la famille Zaffani, et en particulier Michel, malheureusement décédé trop tôt, à peine en retraite, après avoir fondé les fameux œufs Lustucru. Il avait mis ces locaux à notre disposition, gracieusement, pendant toutes ces années, en attendant le programme de logement.

Puis le PEB est venu, plus moyen de construire. Puis le PEB s’est miraculeusement déplacé de quelques dizaines de mètres, rendant possible les projets actuels…

Vive le Vieux-Pays (dont nous assurons, depuis 1996, la .. Promotion! )

Bon, d'accord, le site n'est pas jour depuis longtemps... C'est la faute à RoissyMail, na!

EVPP

la future résidence "Logirep", pour les jeunes travailleurs

Partagez cet article