FedEx propose son Hub Tour 2021 en virtuel

Au premier plan c’est la zone d’activité du Moulin, Fedex est juste  en face, sur l’emprise aéroportuaire

Installé depuis 1999 sur la plateforme aéroportuaire Roissy Charles de Gaulle, le hub de FedEx a bien évolué en deux décennies. Pouvant, à ses débuts, traiter une capacité maximale de 24 000 colis par heure, le site a accueilli un nouveau bâtiment de 47 000 m² en 2020, équipé d’un système de tri automatisé de pointe, augmentant ainsi la capacité de tri de 46% et passant à 68 000 pièces par heure (46 000 colis et 22 000 petites boîtes / documents). Le hub de CDG, qui compte 2 500 employés et traite 1 200 tonnes de fret par jour, est le plus grand hub FedEx se trouvant en dehors des États-Unis avec une superficie de 45 hectares. Côté du trafic aérien, le hub de CDG enregistre 327 mouvements hebdomadaires, provenant du monde entier, avec une flotte d’avions se voulant hétéroclite allant des ATR-42 aux Boeing 777, en passant par des MD-11 et des Boeing 757.

Généralement habitué à organiser un Hub Tour tous les ans. FedEx CDG s’est adapté à la situation sanitaire actuelle pour cette édition. L’entreprise propose cette année un Hub Tour virtuel, accessible via une vidéo sur YouTube disponible en cliquant sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=sYk-QE0uhIY.

Pour 2021, le hub FedEx de CDG continue de s’agrandir avec la création d’un nouveau bâtiment Heavyweight (fret lourd) d’une surface de 4 500 m2, augmentant le nombre total du flux de traitement des colis de 46 à 83. Également cette année, une extension du bâtiment pour les produits dangereux verra le jour, multipliant par trois la capacité de tri. Un développement de son site de Roissy CDG, qui contribue au maintien de sa place de leader mondial du fret aérien avec un chiffre d’affaires ayant progressé de 14,9%, à 117,7 milliards de dollars en 2020, selon l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA). Une hausse principalement venue avec le changement des habitudes des consommateurs, privilégiant les commandes sur internet pendant la pandémie de COVID-19.   WM

C’est une ruche !

l’avis d’EV

Quelle belle entreprise ! Que je connais ici depuis ses tous débuts. Faites Fedex dans le moteur de recherche de Roissymail (en haut à gauche, puis tapez entrée) et vous verrez plein d’articles sur l’entreprise.

Partagez cet article

Le Mercure de CDG, un hôtel historique traversant les époques

Construit en 1974, en même temps que la création de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, le bâtiment à l’architecture très années 70, qui abrite aujourd’hui l’hôtel Mercure Paris CDG Airport & Convention (4 étoiles) appartenant au Groupe Accor, a été le premier hôtel en activité sur la plateforme aéroportuaire. Au début sous l’enseigne Jacques Borel, le bâtiment a été occupé par plusieurs enseignes hôtelières telles que Sofitel et Pullman, avant d’être géré par Mercure en janvier 2015. Rénové de 2013 à 2014, l’hôtel profite d’un contraste saisissant entre un extérieur rappelant l’architecture des trente glorieuses et un intérieur au design épuré, à l’instar des grands hôtels contemporains. Le Mercure Paris CDG Airport & Convention compte 345 chambres réparties sur 8 étages et 150 places de parking. Pour séduire la clientèle, 3 types de chambres sont disponibles : classique, supérieur et privilège, sans oublier les 6 suites. L’hôtel est géré par Laurent Hartenstein, en tant que Directeur général, Yannick Poulard, Directeur d’exploitation, et Patrizia Marrancone, Directrice d’exploitation. Du côté du restaurant, les clients pourront déguster les plats proposés par le Chef Franck Scheffler.

En plus d’être implanté sur un lieu stratégique, situé sur le territoire de Roissypôle Ouest entre les Terminaux 1, 2 et 3, l’hôtel Mercure dispose de nombreux atouts. Les clients ont un accès au transport intra-aéroportuaire nommé CDGVAL, reliant les terminaux entre eux. Concernant les services internes à l’hôtel outre le restaurant, vous y trouverez un bar en open space avec billards et baby-foot, une piscine avec terrasse, ainsi qu’une salle de fitness. Mais il faudra encore attendre un peu avant de pouvoir profiter de toutes les activités que peut offrir le Mercure, car toujours sous les restrictions sanitaires en vigueur. Cependant, la direction et le personnel de l’hôtel ont su s’adapter à la pandémie en étant réactifs aux circonstances. De ce fait, Mercure CDG a été un des rares hôtels du Grand Roissy à ne pas avoir fermé pendant les périodes de confinement. Ce dernier possède le label ALLSAFE, attribué par le Bureau Veritas remplissant les critères sanitaires dont vous trouverez le détail ici. Portes sans contact à l’accueil, gels hydroalcooliques, port du masque, vitres en plexiglass, désinfections régulières des espaces communs et des chambres… tout a été mis en œuvre afin de préserver les employés et sécuriser les clients, sans renier sur la qualité de services pour autant.

Barbara Angely et Matthieu Chelet

« Adaptabilité et flexibilité sont la richesse de chacun au sein de l’hôtel », comme me l’a confié Barbara Angely, Attachée de direction au Mercure CDG Airport & Convention. Un livret numérique a été mis en place via la technologie QR code, facilitant ainsi la prise d’informations de la clientèle.

La salle New York

Dans les atouts à ne pas négliger, les 18 salles de séminaires et de conférences modulables, comme la salle New York disposant d’un mobilier aux matériaux nobles et chaleureux, avec une incroyable vue sur le Terminal 2 et les voies de taxiway. Lors de ma visite, deux salles étaient occupées par les employés d’une entreprise cliente ayant installé des cabines de visio-conférences. Encourageant de constater de l’activité pour un secteur amplement sinistré par la crise sanitaire.

Néanmoins, l’hôtel Mercure CDG Airport & Convention enregistre une perte d’un peu plus de la moitié de son chiffre d’affaires 2020, comparé à l’année précédente qui avoisinait 75% de taux de remplissage annuel. L’été a été la meilleure période avec 30% de taux de remplissage. Cette fin d’année se révèle un peu plus calme avec un taux de remplissage situé autour de 25%. « Au cours de cette année, notre activité s’est majoritairement effectuée sur les séminaires et le personnel embarqué des compagnies aériennes. Nous avons su nous adapter à la situation avec flexibilité, comme avec une offre télétravail. Pour un forfait journalier de 69 €, les clients peuvent travailler en toute sérénité, sans les contraintes domestiques pouvant éventuellement perturber le salarié. Ce forfait comprend une chambre équipée d’un bureau, une connexion WIFI et un café d’accueil. Le plus important est de ne pas rester statique et d’être en perpétuelle évolution », déclare Matthieu Chelet, Directeur des ventes, optimiste sur l’avenir du secteur hôtelier et une reprise progressive de l’activité.

L’hôtel Mercure entretient son histoire et sa légende au fil du temps, par son apparition dans des films et des séries, mais également pour être l’hôtel des cellules de crises comme pour le crash du Concorde ou celui du vol Rio-Paris, accueillant les familles de victimes pour y recevoir une aide psychologique. Que ce soit pour des événements d’entreprises, festifs, culturels ou dramatiques, ce lieu n’a pas fini de faire parler de lui dans le futur.

Pour effectuer une réservation au Mercure CDG Airport & Convention ou obtenir un complément d’informations, cliquez ici. Adresse : Roissypôle Ouest – Route de la Commune, 95713 Roissy-en-France – Tél : 01.49.19.29.29 Email : h0577@accor.com. Mettant un point d’honneur pour une présence dans le monde numérique, comme avec une visite vidéo à 360°, vous pouvez aussi retrouver toutes les actualités de l’hôtel sur les réseaux sociaux LinkedIn, Instagram et Facebook. WM

l’avis d’EV

Bien content d’avoir lu cet article de Guillaume ! Longtemps j’ai fréquenté avec plaisir cet hôtel, historique donc (y’en aurait des anecdotes à raconter…). Bien content aussi d’avoir eu des nouvelles de Barbara (toujours aussi charmante,  souriante et enthousiaste), qui travaille à l’hôtel depuis … 25 ans ! Pensées aussi à Claude Chevauché, qui en fut le directeur pendant 17 ans, et à son ancien adjoint, Dany Agez !

Partagez cet article

La société Clésence a installé son agence Île-de-France à Roissy-en-France

Lors de l’inauguration. C’est M. Doll, président de la CA Roissy Pays de France, qui coupe le ruban

Fondée en 1959 à Saint-Quentin initialement sous le nom de la Maison du Cil, la société Clésence, filiale du Groupe ActionLogement dont la présidente du conseil d’administration est Pascale Sebille et Eric Efraïm Balci directeur général, est spécialisée dans les logements sociaux que ce soit en location ou en achat, se revendiquant comme un acteur incontournable du logement social en région Île-de-France et Haut-de-France. L’entreprise dispose d’une vingtaine d’agences implantées sur 2 régions, 9 départements et plus de 300 communes, logeant plus de 88.000 personnes au sein de ses près de 50 000 logements et résidences collectives répartis sur l’ensemble du territoire.

Le 8 octobre 2020, Clésence a inauguré sa nouvelle agence Île-de-France dont Amina Mekkid est la Directrice Territoriale IDF, située dans la ZAC du Moulin à Roissy-en-France, installée entre les entreprises GSF et FedEx Trade Networks, quittant les anciens locaux du 19 Rue Proudhon à Saint-Denis. L’événement, qui s’est tenu en petit comité, a été officialisé par la présence de Pascal Doll, maire d’Arnouville-lès-Gonesse et Président de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, d’Abdelaziz Hamida, maire de Goussainville et 13ème Vice-président en charge de l’Habitat et du Logement pour la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, et d’employés de l’agence IDF. En déménageant dans ces nouveaux locaux, Clésence veut profiter du potentiel de développement en matière de logement et de la dynamique économique que représente le territoire autour de l’aéroport Charles de Gaulle, en étant à cheval sur 3 départements, le Val d’Oise, la Seine-et-Marne et la Seine Saint-Denis, un lieu stratégique majeur selon l’entreprise et son directeur du développement, Otilio Borges. Cette initiative s’inscrit dans l’augmentation de sa part de marché, initiée par Clésence, à l’instar de sa fusion avec Picardie Habitat qui s’est faite en mars 2020, plaçant l’entité au rang de 3e bailleur social de la région Haut-de-France, augmentant ses effectifs à 708 collaborateurs (473 issus de Clésence et 235 de Picardie Habitat). En 2018, Clésence a enregistré un chiffre d’affaires de 167 565 200 €.

Si ses missions principales sont de construire et de loger, création de logements adaptés aux problématiques propres aux personnes âgées, aux étudiants ou jeunes actifs, ses rôles et engagements sont bien plus larges. D’une part, Clésence accompagne les locataires et futurs propriétaires dans leur parcours de vie ; de l’autre, elle veille aussi à être à l’écoute des collectivités locales confrontées aux nouveaux défis sociaux. La société se veut être un véritable partenaire des territoires et de leurs enjeux.

Dans les récentes réalisations sur le territoire du Grand Roissy, il y a des logements en Seine-et-Marne à Dammartin-en-Goële, Moussy-le-Neuf et Puisieux, ainsi que dans le Val d’Oise à Villeron, Gonesse, Villepinte et Bonneuil-en-France. A ce jour, 20 opérations sont en cours sur les deux départements, avoisinant 700 logements. Dans la répartition, il y a 10 opérations dans le Val d’Oise, comptant 300 logements, et 10 opérations en Seine-et-Marne avec 400 logements.

La nouvelle agence de Clésence à Roissy-en-France, à cause de la période sanitaire compliquée, ne reçoit actuellement que sur rendez-vous. Pour une prise de rendez-vous ou simplement avoir des informations sur les programmes immobiliers, vous pouvez consulter le site : https://www.clesence.fr/ ou au téléphone via le centre de relation clientèle : 03.23.50.70.70. Adresse de l’agence Île-de-France : 25 rue du Noyer, 95700 Roissy-en-France. WM

Partagez cet article

Dernières nouvelles des bâtiments construits par SEGRO dans la ZAC du Moulin

Le mardi 19 novembre 2019, au cœur de la ZAC du Moulin se trouvant en face de FedEx, au 1 et 5 Rue du Meunier, Roissy Mail avait couvert l’événement de la pose de la première pierre des bâtiments, en compagnie d’André Toulouse, ancien maire de Roissy-en-France, de Patrick Renaud, président de la Communauté d’agglomération Roissy Pays de France au moment des faits, de David Gallienne, président du Groupe Foncière du Huit, et de plusieurs représentants de Grand Paris Aménagement. L’article de cet événement est disponible ici : https://www.roissymail.fr/2019/11/24/david-gallienne-a-clos-la-zone-dactivite-du-moulin/.

11 mois plus tard et ayant accusé un léger retard de livraison à cause de la crise sanitaire de ce printemps, les deux bâtiments construits et géré par SEGRO, imaginés par le Groupe Franc Architectures, ont accueilli leurs premiers occupants. Chacun des deux bâtiments possède une surface bureaux et entrepôts de 5 252 m², répartie sur 4 cellules bureaux rez-de-chaussée + 1er étage de 248 m² et 4 cellules entrepôts de 1 065 m². Totalisant pour les deux bâtiments, une surface d’activités de 10 504 m² sur un terrain de 20 000 m² en comptant les parkings et les espaces verts. Un troisième bâtiment, dont le chantier n’a pas encore commencé, verra le jour dans le futur, mettant ainsi un terme à l’aménagement de la zone d’activités commerciales du Moulin qui aura duré pendant deux décennies.

Pour l’année 2020, SEGRO France, en prenant en compte le projet SEGRO Park Roissy, ainsi que les projets SEGRO Park Massy et SEGRO Park Collégien, la société d’investissement et de développement immobilier a porté son portefeuille de parcs d’activités à plus de 220 000 m² en Île-de-France.

Au moment où ces lignes sont écrites, le bâtiment 1 a trouvé acquéreur et 1 locataire. Parmi ces entreprises ayant pris possession des lieux, Guez Père & Fils SAS (https://www.univers-decor.com/), Univers Bagage SAS (https://www.depeek.com/), Lanco (entreprise d’import-export) et Cinodis Groupe C2C (https://www.cinodis.fr/). Contacté par Roissy Mail lors d’un entretien téléphonique, Cédric Collet, président du Groupe C2C, déclare : « Nous sommes très satisfaits de l’acquisition de nos nouveaux locaux sur la ZAC du Moulin. A ce jour, nous y sommes bien installés et contents d’être présents sur ce site ».

En ce qui concerne le bâtiment 2, trois lots sur les quatre restent encore disponibles à la location. Les intéressés pourront contacter Gauthier Sirjean, agent immobilier SEGRO, au 01.56.89.31.33 ou en remplissant le formulaire via cette page web : https://www.novaloca.com/industrial-unit/to-let/roissy-en-france/segro-business-park-roissy/170958?search=true.  WM

Partagez cet article

Amélie Volle est la nouvelle directrice d’Aéroville

Elle est en poste depuis le 1er septembre et succède à Léa Henry de Villeneuve (revoir ici) . J’ai parlé avec elle avant-hier (elle me connaissait déjà de réputation…). Discussion enthousiaste ! Elle a 29 ans et déjà un beau parcours professionnel, que vous pourrez voir ci-dessous. Ce que j’ai toujours aimé, chez son employeur, Unibail-Rodamco Westfield, c’est sa capacité à nommer des jeunes à d’importants postes de responsabilités.

On lui souhaite plein succès dans ce Grand Roissy aussi passionnant, dynamique, que compliqué !!  EV

Diplômée d’un master en sciences du Management à KEDGE, Amélie Volle a débuté sa carrière en 2013 chez Procter & Gamble pendant 1 an et demi, puis a rejoint COTY en 2015 en tant que Responsable Développement des ventes. En 2018, Amélie Volle rejoint le centre Westfield Rosny 2 en tant que Directrice Adjointe où elle a notamment pris en charge la gestion de l’exploitation quotidienne du centre, les animations des prestataires, l’organisation d’événements comme le lancement de la marque Westfield en septembre 2019. Désormais à la tête d’Aéroville, la nouvelle Directrice a pour ambition de faire rayonner le centre, ses services et son offre unique.
« Après 2 ans passés à Westfield Rosny 2, je suis très heureuse de reprendre la direction d’Aéroville, destination shopping et loisirs incontournable du nord de Paris. En prenant la direction de ce centre de shopping, je souhaite répondre toujours mieux aux besoins et aux envies des visiteurs et également faire rayonner l’offre exclusive d’Aéroville à travers la diversité des enseignes du centre”.

 

Partagez cet article

Air France voit son activité baisser de 70% depuis le début de la pandémie

Le constat est terrible ! Depuis mars 2020, début de la crise sanitaire mondiale liée au COVID-19, la compagnie aérienne Air France a enregistré une baisse de 70% de son activité et les perspectives pour les prochains mois, voire les prochaines années, restent sombres. Une faible reprise a été constatée en juillet et août, principalement pour les vols sur le territoire français et européen, donnant une note d’espoir à l’entreprise et à son personnel de bord. Cependant, le nombre de voyageurs a fortement chuté en septembre, revenant à un flux de voyageurs comparable à la période du déconfinement en mai-juin de cette année.

Dans un communiqué du 30 septembre 2020, Anne Rigail, Directrice Générale d’Air France, déclare : « Depuis le début de la crise, je sais que la patience de certains d’entre vous a été mise à rude épreuve lors de demandes de remboursement et d’avoir. Nous avons multiplié par 10 nos équipes commerciales en charge des remboursements, 700 personnes sont dédiées à cette activité. Nous avons traité plus de 2 millions de demandes et remboursé 1,1 milliard d’euros. La totalité des demandes n’a pas pu être encore traitée, mais soyez sûrs que les équipes font le maximum pour vous répondre dans les meilleurs délais ».

« J’ai bien conscience que cette crise a bouleversé nos habitudes, et que l’instabilité de la situation peut freiner vos projets de voyage », ajoute-t-elle, dans le communiqué.

La compagnie aérienne à la dérive d’empennage tricolore s’engage à une politique commerciale garantissant plus de sécurité et de résilience envers ses clients. De ce fait, quelle qu’en soit la raison, les clients peuvent bénéficier d’un avoir remboursable ou d’un report de dates sur leurs billets, et tout ça sans frais supplémentaire.  Air France encourage, grandement, de consulter le site https://airfrance.traveldoc.aero/ afin de vous informer sur les conditions sanitaires et les modalités qui vous attendent, si vous deviez voyager avec la compagnie dans les prochains mois.

Du côté des terminaux sur l’aéroport Charles de Gaulle, le T2, partiellement ouvert, reste le plus actif. Le T1, quant à lui, est toujours fermé depuis mars. Une reprise d’activités de ce dernier peut être envisagée pour mars 2021, si les anticipations de reprise s’y prêtent au printemps. En attendant, le T1 a été transformé en parking pour les longs courriers de la flotte Air France. Régulièrement, les techniciens inspectent et font tourner les réacteurs, afin de ne pas laisser les avions s’encrasser sur le tarmac et d’avoir des problèmes mécaniques par la suite, tel un véhicule que l’on aurait délaissé pendant plusieurs mois. Un roulement entre les appareils est également entrepris, garantissant une activité à minima. Mais la situation reste irréaliste comme me l’a confié, récemment, une connaissance lors d’un vol Paris – New York, où ils n’étaient qu’une trentaine de passagers dans un avion pouvant en contenir 468. Nous vous rappelons qu’à ce jour, les terminaux 1, 3, 2D et 2G sont fermés jusqu’à nouvel ordre. WM

 

Partagez cet article

Ebox, l’entreprise des nouvelles technologies dans le feu de l’action

Dany Agez et Jean-Christophe Puget

Basée au sein de la première zone d’activités du Thillay, 17 rue Jacques Robert, l’entreprise Ebox existe depuis 2004, créée sous l’initiative de son fondateur, Olivier Fallone. Spécialisée dans les nouvelles technologies autour du digital, des réseaux informatiques et de la sécurité, Ebox conseille, accompagne, conçoit, installe et fait évoluer les installations afin que ses clients soient toujours à la pointe de la technologie, se voulant au plus proche d’eux dans la réalisation de leurs projets. Un pied dans le présent et un autre dans le futur, cette entreprise est dirigée par Jean-Christophe Puget, depuis janvier 2019, après que ce dernier ait fait ses armes au siège de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France de 2001 à 2011, mettant en place le réseau de surveillance et d’antennes relais sur le territoire. L’entreprise compte, actuellement, une quinzaine d’employés, tous certifiés dans le domaine du digital et de l’informatique.

La société Ebox est déployée en trois entités. Ebox pour la partie du digital audiovisuel, regroupant les affichages dynamiques, les solutions collaboratives et interactives (moniteur, aménagement salle de réunion et classe numérique, visioconférence, borne interactive). Sivatech pour ce qui concerne la sécurité, la vidéosurveillance et la vidéoprotection (caméra, centrale d’alarme filaire ou sans fil, ainsi que les détecteurs et autres accès à codes ou biométriques), représentant le digital tertiaire. Enfin, la troisième entité, SI2D-EG, qui s’occupe des réseaux WIFI, liaisons radios, informatique et baie de brassage. Ebox est une entreprise nationale dont le siège social se trouve au Thillay, combinant bureaux, entrepôt et showroom, mais également disposant de bureaux à Lyon et Laval. Son chiffre d’affaires annuel avoisine les deux millions d’euros. Le Groupe ADP, SEB, la SNCF, le Crédit Agricole avec la rénovation de 280 agences dont celle de Louvres, ou encore la FNAC, pour ne citer qu’eux, font parties des clients de l’entreprise.

Les applications en matière de digital sont multiples. Cela va des simples écrans dynamiques tactiles ou non-tactiles à destination des commerces (restaurants, pharmacies, bureaux de tabac, concessionnaires automobiles, évènementiel, espaces publicitaires de centres commerciaux et d’aérogares…), en passant par la vidéosurveillance et les équipements audiovisuels des salles de réunion. Par ces temps de COVID-19 et de télétravail, le digital n’a jamais eu autant le vent en poupe. Que ce soit pour les entreprises avec les vidéoconférences ou pour les groupes scolaires, Ebox répond à toutes les demandes de ses clients, s’adaptant et en installant de A à Z les équipements nécessaires, en plus d’en assurer la maintenance. Le showroom m’a particulièrement impressionné, avec ce panneau à LED tournoyantes qui permet d’afficher des objets animés, un point fort pour mettre en valeur un produit ou une marque. L’autre point que j’ai trouvé avant-gardiste, est l’automation. Un contrôle centralisé des équipements sur des dalles ou des écrans tactiles intégrés, se rapprochant de la domotique. Allumage et extinction des lumières, gestion des écrans de diffusion, système conférence, sonorisation… on peut tout contrôler avec un seul doigt en temps réel ou en programmant l’automatisation des équipements.

L’entreprise se veut réactive en proposant des solutions face aux mesures sanitaires actuelles comme des distributeurs mains libres de gel hydroalcoolique, à pédale sans contact. Mais aussi, des caméras thermiques afin de diagnostiquer des fièvres dans une foule et ainsi minimiser l’impact d’une contamination en isolant toutes menaces virales.

Pour l’avenir du digital, la vision de Jean-Christophe Puget et de Dany Agez, le responsable Développement d’Ebox, se porte vers une accentuation de la demande pour les services, le commercial et la sécurité. Des panneaux dynamiques s’adaptant aux types de personnes faisant face à l’écran et donnant une information ciblée. Les équipements se voudront de plus en plus intelligents et interactifs avec l’utilisateur. Côté sécurité, des caméras à reconnaissance faciale comme des appareils biométriques pour les accès à des entreprises ou à des domiciles. Les deux hommes observent également avec grande attention les avancées en matière de robotique, à l’instar du robot patrouilleur « Spot » de chez Boston Dynamics ou du robot humanoïde « Pepper » fabriqué par SoftBanks Robotics. La réalité augmentée ne sera pas en reste avec des applications dans la vie de tous les jours, selon le directeur d’Ebox. Des services à la santé en passant par la sécurité, le domaine du digital, allié aux algorithmes de l’intelligence artificielle, sera assurément une des évolutions majeures de ce début de XXIe siècle. Et comme Jules Verne le disait si bien : « Seule l’imagination ouvre le champ des possibles ».

Pour contacter Ebox, vous pouvez vous rendre sur le site https://www.ebox.fr ou directement par courriel à l’adresse contact@ebox.fr ainsi que par téléphone au 06 18 10 50 14 pour toutes demandes de devis et d’informations. WM

L’avis d’EV

Bien content d’avoir des nouvelles de Dany Agez, que je connais (et que j’apprécie) depuis des années, quand il était l’adjoint au directeur du Sofitel CDG, Claude Chevauché. Les deux ont ensuite créé en 2009 le restaurant La Vitrine à Roissy-en-France, qu’ils ont revendu en 2018. Le resto s’appelle maintenant le Bistrot de Paris (revoir ici)  Et, hasard du calendrier, Claude Chevauché vient manger chez moi la semaine prochaine !

Partagez cet article

Informatique : éloge de Paradisia

cliquez sur la foto pour accéder au site

Paradisia avait changé de site web voici  quelque temps. Je l’ai trouvé super bien fait (et plein d’humour, allez voir) et je m’étais promis d’en parler ici. Mais aussi de faire l’éloge de cette entreprise que je connais bien depuis sa fondation en 2003 (déjà !) par Emmanuel Vigier, qui a 48 ans aujourd’hui. Il était auparavant directeur informatique à Forum bureautique (concessionnaire Xerox, à Gonesse) dirigé par Claude Darmon. C’est là que j’avais fait la connaissance de Manu, avec lequel le courant est tout de suite passé.

Je suis client de Paradisia depuis 2004 et franchement je suis bien content. Rien que de savoir qu’ils sont là à chaque instant en cas de problèmes ou d’avoir besoin de conseils est plus que rassurant. Ils me conseillent aussi pour choisir le matériel (que je leur achète, toujours à bon prix), en ces temps où la technologie informatique va si vite. La dernière fois que j’ai changé de matériels, ils sont venus chez moi pour tout installer.

Je ne bidouille jamais, mais, l’autre fois, un dimanche matin (comme par hasard), mon PC déconne et me refuse, pour des raisons que je n’ai jamais pu comprendre, l’accès à toutes mes données. Je cherche, prudemment, mais pas moyen. Le PC m’affiche une page dans laquelle il me propose de tout effacer puis de réinstaller. J’hésite, puis (excité par le fait de ne pas avoir mes accès), j’accepte car je savais que ma sauvegarde extérieure était OK. Je pourrai donc recharger tout. Sauf que … j’y suis pas arrivé ! Angoisse !!! Du coup pas de PC pendant ce dimanche…

Le lendemain,  j’appelle Paradisia à la première  heure, fébrilement… Je vous la fais courte, ils ont pris la main à distance sur mon PC et le problème a été réglé. Ouf.. Je pouvais respirer à nouveau. Reconnaissance !

Je vous conseille donc “Para”. Avant eux, j’étais client dans une autre entreprise informatique: chantages,prix aussi fantaisistes qu’excessifs…

Merci encore à Manu et à son équipe. L’entreprise est très bien située à Roissy-en-France, non loin de la CA Roissy Pays de France. EV

Partagez cet article

Le hub DHL Express de CDG prévu pour l’automne 2021

Cela fait depuis 2016 que l’entreprise de fret et de livraison allemande annonce la création d’un hub sur la plateforme aéroportuaire. Il prendra enfin place dans la zone Cargo 7 de l’aéroport CDG, sur les terres de Tremblay-en-France. Ayant répondu à la forte demande du secteur au cours de la dernière décennie, s’établissant à +8% rien que pour le territoire Paris Île-de-France. DHL anticipe l’avenir avec la création de ce nouveau hub, cherchant également à améliorer le transit vers les départements et l’Outre-Mer. Cette hausse est la conséquence directe de l’augmentation du e-commerce et de l’explosion du commerce international.

Malgré de nombreux investissements ces dernières années, présente dans la zone technique et dans la zone cargo 4, l’entreprise de logistique allemande compte affirmer sa position de numéro 1 mondial, s’établissant à plus de 28 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2019, selon le classement du cabinet Armstrong & Associates .

voici ce que ça va donner

D’une superficie de 91 000 m², regroupant logistique et bureaux, ce hub « XXL » prévoit un flux de traitement de 34 000 colis à l’heure, via une trieuse automatisée dernière génération. Le projet, qui était investi à hauteur de 100 millions d’euros en 2016, puis 150 M€ en 2018, est finalement annoncé à 170 M€ d’investissement en 2020. Le Groupe GSE est chargé de la construction, avec en maîtres d’œuvre les entreprises Damlia Propco et DHL Aviation. L’architecture du hub est, quant à elle, attribuée à Atelier M3. L’imposant bâtiment est actuellement en cours de réalisation, reconnaissable à sa couleur jaune, situé juste en face des locaux de WFS. DHL prévoit l’ouverture de son futur hub pour octobre 2021. WM  

Partagez cet article

Lente reprise de l’activité pour les sociétés de parking autour de l’aéroport CDG

Elles sont une trentaine, dispatchées autour de l’aéroport Charles de Gaulle, sociétés privées indépendantes ou appartenant à des Groupes, les entreprises de gardiennage de véhicules ont pullulé au cours des deux dernières décennies, répondant à la forte demande économique et tirant profit de la dynamique haussière, en ce qui concerne les activités de services aéroportuaires et le nombre de vols. Cette dynamique a pris fin avec la crise sanitaire du Covid-19, impactant toutes les entreprises liées à l’écosystème de l’aéroport CDG et de son trafic aérien. Avec une reprise à minima des vols intérieurs et internationaux, sous le spectre d’une crise économique inédite, les sociétés de parking reprennent difficilement leurs activités.

Alternative aux parkings situés sur l’aéroport, qualifiés de « hors de prix » par les clients disposant d’un budget limité pour leur voyage, les sociétés de gardiennage de véhicules ont prospéré en ce début de XXIème siècle. Le service s’accompagne d’un transport en navette entre le site de gardiennage et l’aéroport, après dépôt du véhicule, incluant également le transport aéroport-parking lors du retour. Pour bénéficier de ce service, il faudra compter, en moyenne, 35 euros pour un forfait d’une journée, 50 euros pour une semaine et 142 euros pour un mois complet, frais de transport inclus. En comparaison avec les tarifications des parkings ADP, il vous faudra, toujours en moyenne, dépenser 65 euros sans réservation et 48 euros en réservant sur internet. Pour une semaine, comptez 180 euros sans réservation et 100 euros avec réservation. Enfin pour un mois complet, les tarifs grimpent à 510 euros sans réservation et 200 euros en réservant via internet.

Multipliant l’offre des services, certaines sociétés comme AirPark, basée à Vémars, proposent des forfaits lavages allant de 60 à 120 euros, ainsi qu’un forfait charge pour les véhicules électriques à 20 euros. Les tarifs peuvent varier de quelques dizaines d’euros en fonction de l’entreprise, certaines ayant adopté une stratégie commerciale discount comme Parking Pas Cher à Villeron, quand d’autres misent sur un service haut de gamme comme Park Auto Prestige à Moussy-le-Vieux. Il y en a pour toutes les bourses et les futurs clients pourront aisément faire leur choix, en consultant les avis Google+.

Lors de mon investigation, les sociétés de parking privé que j’ai contactées, m’ont confirmé la lente reprise d’activité. L’entreprise Aerel, basée à Épiais-lès-Louvres, a un taux de remplissage entre 5 à 10%, avec une clientèle majoritairement du monde de l’entreprise (commerciaux, chefs d’entreprise…), représentant 80% de son activité à ce jour et confirmant une activité très faible. Aerel s’adapte à la situation en misant sur les 1% de clients voulant déposer leur véhicule pour se rendre à la gare TGV de l’aéroport ou à Paris. A Villeneuve-sous-Dammartin, la société ChronoPark possède un taux de remplissage autour de 30% avec une clientèle principale étant des hommes d’affaires et des médecins. De son côté, l’entreprise AirPark, basée à Vémars, a actuellement un taux de remplissage de 20% de ses parkings, avec des clients issus du monde des affaires, mais aussi le retour des quelques familles. La moyenne du taux de remplissage des sociétés situées proche de l’aéroport se porte à 21%. Outre les hommes d’affaires, un timide retour des familles se fait sentir, avec dans la plupart des cas, des couples (jeunes et retraités) sans enfants, partant en voyage.

Représentant 99% de leur activité, les sociétés de parking sont dans l’attente d’un regain des vols sur la plateforme aéroportuaire. Au vu des circonstances actuelles, elles devront s’adapter et prendre leur mal en patience avant de retrouver les chiffres d’affaire réalisés antérieurement à la pandémie du Covid-19, sans compter les annonces de particuliers sur Le Bon Coin et les parkings des hôtels environnants, louant leurs places de parking vacantes à prix coûtant.

Retrouvez, ci-dessous, la liste des entreprises de gardiennage autour de l’aéroport CDG :

 

Roissy-en-France 

Transparc – Site internet : https://www.transparc.com/ Tél : 01.34.29.01.43

Parking Central – Site internet : http://www.parkingcentralroissy.fr/ Tél : 01.85.78.60.60

YummY Park – Site internet : http://yummypark.com/ Tél : 01.85.43.04.41

2M Parking – Site internet : https://www.parking-aeroport-roissy.com/ Tél : 01.80.86.48.49

ParkinGo – Site internet : https://www.parkingo.com/fr/ Tél : 01.85.43.04.41

Parking du Relais – Site internet : https://www.parkingdurelais.fr/ Tél : 06.21.71.12.79

Vaud’herland

Auto by Park – Site internet : https://autobypark.fr/ Tél : 01.39.88.23.72

Le Thillay

Parking Malin Facile – Site internet : https://www.parking-malin.fr/ Tél : 01.80.89.45.92

Le Parking de Roissy – Site internet : http://www.leparkingderoissy.fr/ Tél : 01.75.41.17.51

Le Parking Bleu – Site internet : http://parking-bleu-roissy.fr/ Tél : 01.30.18.07.65

Louvres

Parking Airport – Site internet : https://www.parking-airport-roissy.com/ Tél : 06.32.31.01.13

Parking Roissy Tarif – Site internet : https://parking-roissy-tarif.com/ Tél : 01.78.86.48.77

Villeron AerPark – Site internet : https://www.aerpark.fr/ Tél : 01.34.47.16.00

Parking Pas Cher – Site internet : http://www.parkingpascher.com/ Tél : 01.30.29.09.55

Chennevières-lès-Louvres

Parking Voyage – Site internet : https://www.parkingroissyvoyage.com/ Tél : 06.69.34.72.85

Épiais-lès-Louvres

Aerel – Site internet : http://www.aerel-parking-roissy.com/ Tél : 07.86.77.88.20

Vémars

AirPark Roissy – Site internet : https://www.airpark-roissy.fr/ Tél : 01.30.29.03.03

Discount Park – Site internet : https://www.discountpark.fr/ Tél : 01.30.29.03.03

Moussy-le-Vieux

EcoPark – Site internet : https://www.ecopark-cdg.com/ Tél : 01.60.54.14.80

LocaPark – Site internet : https://www.locaparkroissy.fr/ Tél : 01.60.54.14.80

Aero Parc – Site internet : https://www.aero-parc.fr/ Tél : 01.60.54.14.80

Free Park – Site internet : https://www.parkingroissydiscount.fr/ Tél : 01.60.54.14.80

Park Auto Prestige – Site internet : https://parkautoprestige.com/ Tél : 01.64.44.23.92

Villeneuve-sous-Dammartin

ChronoPark – Site internet : https://www.chronopark.fr/ Tél : 01.60.26.49.25

Le Mesnil-Amelot

Parkineo – Site internet : https://www.parkingroissy.fr/ Tél : 01.60.03.23.23

Mitry-Mory

Econo Park – Site internet : pas de site web disponible Tél : 09.77.55.50.11

Quick Parking – Site internet : https://www.quickparking.com/fr/ Tél : 01.70.71.01.16

Easy Parking Degriff – Site internet : http://www.airparkingdegriff.fr/ Tél : 06.50.49.87.41

Aulnay-sous-Bois

Econo Park – Site internet : https://www.econopark.fr/cdg/ Tél : 09.77.55.50.11

Gressy

Roissy Farm Park – Site internet : https://www.roissyfarmpark.com/ Tél : 06.34.43.39.94

Thieux

Go Park Roissy – Site internet : site web non disponible Tél : 01.60.26.28.32

Juilly

Abbaye Car Park – Site internet : http://abbayecarpark.fr/ Tél : 06.07.41.57.16

Dammartin-en-Goëlle

Fast Park Roissy – Site internet : https://www.fastparkroissy.com/ Tél : 06.49.45.10.56

Nantouillet / Saint Mesmes

Holiday’s Park – Site internet : https://holidays-park.fr/ Tél : 06.66.60.18.80

Aéroport – Roissy Charles de Gaulle

Parking ADP – Site internet : https://www.parisaeroport.fr/passagers/parking/paris-charles-de-gaulle Tél : 3950

WM

Partagez cet article