Une histoire des initiatives “pro-entreprises” sur le Grand Roissy

cliquez pour l'article

Je suis en train de fignoler un article critique (non, pire que ça)  sur Hubstart et le GIP emploi. En faisant des recherches je suis tombé sur cet article que j’avais écris dans le Bénéfice.net n°23 (sept 2006). Je l’ai relu attentivement  et, franchement il explique bien les choses. J’ai la prétention d’être un des seuls (sinon le seul) à connaitre ces problématiques depuis très longtemps. Je vous conseille vivement de lire ou relire cet article, qui va éclairer celui, à venir donc (qui ne sera pas triste…), Hubstart et GIP emploi…  EV

Partagez cet article

La CCI Ile-de-France soutient le projet du T4. Et… voit grand !

cliquez pour le CP

La Chambre de commerce Paris Ile-de-France a publié un communiqué soutenant sans ambiguïté le projet de Terminal 4 à CDG. Avec enthousiasme même : «Le projet du Terminal 4 est fondamental pour accompagner l’augmentation des voyageurs dans les meilleures conditions et placer la Région-Capitale comme première porte d’entrée d’Europe continentale» a déclaré  Didier Kling, son président.

Un peu trop enthousiaste, sûrement, le président Kling lorsqu’ il en rajoute : “Le Terminal 4 sera également un formidable levier de développement pour le Grand Roissy.Il permettra la création de 225000 emplois nouveaux, de la phase chantier à sa pleine exploitation”. Je sais pas où il est allé chercher ce chiffre. Chiffre d’ailleurs fluctuant : au début ADP parlait de 40 000 emplois, directs et induits… Puis le même chiffre en “directs”. Puis remonté à 45 000 par l’ineffable GIP Emploi Roissy, dont l’expertise en la matière est connue du monde entier.

12 centimes d’euros la minute  !

Occasion aussi de regretter (je croyais que c’était fini) que le téléphone de la CCI est toujours payant !!  Alors que les entreprises sont obligées (en France…) de financer lesdites chambres. C’est pas terrible… Non, c’est dégueulasse ! EV

Partagez cet article

Rencontre sympathique à Aéroville

cliquez pour agrandir

C’était mardi dernier. Léa Henry de Villeneuve, la nouvelle directrice (28 ans…) d’Aéroville et Thibault Bailly (23 ans) , directeur marketing m’avaient invité à déjeuner pour faire connaissance (on ne s’était jamais vu). Excellent moment où on a parlé de tout : du Centre commercial bien sûr, de nos parcours, de RoissyMail, du Grand Roissy… Et même de l’Afrique (Nina, la fille de ma femme, qui m’aide en ce moment m’avait accompagné). Heureux. Merci encore! EV

Partagez cet article

Clément Malric, 28 ans, est le premier directeur du complexe Ibis de Gonesse, ouvert depuis le 1er avril

On était (revoir ici) à la pose de la première pierre de ce complexe hôtelier, en 2017. Eh bien il est ouvert depuis le 1er avril dernier. C’est en fait (j’aurai appris ce mot) un “combo”, c’est-à-dire, dans ce jargon anglo-saxon,  un ensemble de deux hôtels sur le même site. Et à Gonesse c’est un Ibis (80 chambres) et un Ibis Budget de 92 (enseignes du groupe Accor).

C’est Clément Malric (foto) qui est en le premier directeur. A 28 ans, il a déjà un beau parcours pro ! Tenez-vous bien :

– débute à 15 ans à au lycée hôtelier d’Occitanie (Toulouse)

– obtient son master en management de l’hôtellerie à l‘ESTHUA d’Angers

– stages en Espagne et Dubaï, suivis de 6 mois de travail en Argentine (Mendoza, cool car c’est un amoureux du vin…)

– entre en 2014 dans le groupe ACCOR au Novotel La Défense en tant que Yield manager

– 2015 : Yield manager à l’ex Pullman de CDG, au moment où cet hôtel mythique devient Mercure Paris CDG Convention

– 2017 : responsable hébergement au Novotel Saint Quentin en Yvelines

– 2019 donc :  directeur du “combo” de Gonesse.

une des chambres de l'IBIS

Je l’ai eu au téléphone plusieurs fois, en attendant d’aller le visiter (peut-être demain). Très sympa…  Voici ce qu’il m a dit sur son état d’esprit  :

  • Passionné par mon métier et la richesse que celui-ci apporte par l’échange avec les clients et les collaborateurs
  • Volonté de recentrer l’hôtellerie autour de l’humain
    • Déstandardiser les procèss
    • Recruter des personnalités et non des diplômes (Des gens empathiques, bienveillants, curieux, plutôt que des niveau d’études)
      • 90% des collaborateurs sont issus de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France  et ne sont pas issus de l’hôtellerie – Tous sont anciennement sans emploi ou personnalité du monde n’ayant jamais eu la chance d’obtenir un emploi stable en France.
      • Nous sommes extrêmement fier du métissage de cette équipe, chaque collaborateur apporte son expérience de vie, sa culture. Ceci créé une synergie au service des clients et un Melting Pot vivant dynamique, rafraichissant.
  • Je reste persuadé que l’hôtellerie de demain se veut humaine avant tout et ouverte sur son environnement. Nos portes sont ouvertes à nos voisins, nous souhaitons qu’il s’approprie ce lieu de vie et de détente.
Ah “l’humain”, la “fierté”… ! On lui souhaite la bienvenue et… une bonne chance avec ses 16 employés.  EV

Partagez cet article

Shiva a installé une agence à Louvres

L'agence de Louvres

Vous allez adorer rentrer chez-vous”  c’est le slogan sympa de de Shiva, cette entreprise (créée en 2002) spécialisée dans le travail à domicile (ménage, repassage). Une agence Shiva s’est ouverte fin novembre dernier à Louvres (rue des Acacias). L’inauguration aura lieu le 11 avril. L’agence compte déjà 60 clients (Louvres et environs) et une dizaine d’employés de maison.

“La garantie d’un service de proximité, gage de création de nouveaux emplois en local, est pour moi l’un des points forts de Shiva. En qualité de multi-franchisée, je suis fier de participer activement à la vie économique locale et de soutenir l’emploi de plus de 400 intervenant(e)s. J’espère que les clients Shiva mesurent eux aussi ce bénéfice pour la région », a déclaré, dans un communiqué, M. Jean-Christophe Puissant, multi-franchisé de la marque. EV

voir le site de Shiva

Partagez cet article

Eloge de Raja (Paris Nord 2), n°1 européen de l’emballage

les fameux tubes de Raja. Cliquez pour voir leur site ?

Une fois la carte du Grand Roissy imprimée, il était temps de commander les tubes qui vont servir à envoyer des exemplaires tout d’abord aux annonceurs, par la poste. Problème : pas moyen de retrouver la dernière facture de Raja, chez qui on a l’habitude de commander ces tubes bien pratiques, qui date de plusieurs années. Fallait pas se tromper sur la dimension… Du coup je me promène sur leur site (très bien fait). Je savais qu’on avait un compte chez eux, mais pas moyen de retrouver les données… Mais pas vraiment envie d’appeler au tél (0.009 centimes la minute, je ne comprends toujours pas comment certains sites marchands fassent payer les appels…).

Et là, miracle ! Apparait sur le site (comme ça se fait ailleurs) un “rajatchat” qui me demande si elle (c’était une femme) pouvait m’aider. Ben j’ai dit oui, merci…  Et en quelques secondes, elle trouve mes coordonnées et notre dernière commande… Joie… Efficacité, sympa, je remercie. Et passe commande dans la foulée, pour être livré. Déception malgré tout: je reçois un mail de confirmation pour une livraison le 28 décembre “au plus tard”. Super… Sauf qu’ on a pas été livré à cette date. Je retourne sur le site… Arrive le rajatchat… J’explique , en renvoyant le mail de livraison “au plus tard le 18/12…”. La dame, embarrassée, m’envoie carrément  paître, sans prendre le temps de vérifier, en disant que ce sont des mails automatiques. Ce qui était faux, évidemment. J’insiste pas. On devait être livré demain 02/01… On va voir…

Cet incident ne m’empêche pas de dire tout le bien que je pense de Raja, crée en 1954 par deux femmes, voyez sur cette page wikipedia l’origine du nom) , dirigée par Danièle  Marcovici. Je l’avais rencontrée à l’époque, quand je m’occupais du développement économique de la ville de Tremblay, dans leur établissement de Paris 19, au moment où elle avait décidé d’installer l’entreprise à Paris Nord 2, pour faciliter ce transfert. Aujourd’hui, c’est devenu une entreprise innovante, multinationale. C’est bien ! EV

Partagez cet article

Paris Asia se dote d’une marque : Silk Road Paris

Le nouveau logo. cliquez pour voir le site

C’était (déjà !) le 21 novembre dernier, sur le site de Paris Asia (sur la ZAC Aérolians, à Tremblay). Il s’agissait d’acter officiellement la nouvelle  marque de ce grand ensemble destiné au commerce avec la Chine. Il était déjà question (revoir ici), en 2016, que le centre se donne un nouveau nom, plus large que l’Asie ou la Chine. Visiblement avec ce nouveau nom “La route de la soie Paris”, la caractère chinois du centre a repris le dessus…

Jorge Torres Peirera (ambassadeur du Portugal en France), J-P Raffarin, François Asensi, maire de Tremblay, Mme Yuanyuan Gao de l’ambassade de Chine., Alves Ribeiro, promoteur du centre ,

Le centre compte 400 comptoirs, et 1000 à terme. Déjà occupés par nombre de grossistes chinois qui ont quitté Aubervilliers, où les attaques contre eux ne se comptent plus. Un investissement de 150 millions (par AR France Invest, filiale du groupe portugais Alves Ribeiro)  qui permettra à terme l’accueil de 1000 emplois. Roissymail a suivi toute cette aventure depuis le début (revoir notamment ici et (2014, grandiose… ) ou faites Paris Asia dans le moteur de recherche de RM, en haut, à droite).

cliquez pour voir la vidéo

Voyez ci-dessus cette vidéo de “l’avant première” . C’est en portugais, mais vous avez bien, dans votre entourage, un Portugais  qui vous traduira. On voit aussi François Asensi (en français of course), et Jean-Pierre Raffarin (…), dont j’apprends , sur  wikipedia, qu’il est, depuis janvier 2018… “représentant spécial du gouvernement pour la Chine” (comprenne qui pourra). En tout cas, bravo ! EV

Partagez cet article

La future (grande) plateforme logistique de Goodman au Mesnil-Amelot présentée au SIMI

cliquez pour agrandir

Grands dieux ! La (vieille) zone d’activité (ZAC) de La Chapelle-de-Guivry ( au Mesnil-Amelot, 77 et qui fait partie de la CA Roissy Pays de France) va t-elle, enfin, sortir de terre ?  La présentation qui a été faite au SIMI sur le stand de Roissy Développement de la future plateforme initiée par Goodman France laisse à le croire. On  s’en réjouira.

Catherine Dercourt

Catherine Dercourt, directrice de Rhéa, l’aménageur de la ZAC (70 ha), Philippe Arfi, le DG de Goodman, et Patrick Renaud, président de la CA RPDF ont pris la parole. Le projet n’est pas petit : 3 bâtiments sont prévus, pour un total de 190 000 m2 dédiés à la logistique, sur 37 ha. 1000 emplois devraient y être créés, selon les déclarations de Ph. Arfi et, au total 3500 sur l’ensemble de la ZAC, selon Catherine Dercourt a relayé le journaliste du Parisien 77, Hendrik Delaire, dans un article très complet (à lire ici).

Philippe Arfi, DG de Goodman

Les différentes demandes (autorisation environnementale et permis de construire) doivent être déposées au 1er trimestre 2019. Voyez les détails de l’opération sur la page spéciale de Goodman. J’aurai appris aussi que ce sont eux qui ont construit la base logistique d’Amazon à Senlis (sur laquelle je reviendrai) et a développé, à ce jour, 1 million de m2 (voir cette page de Goodman) pour le leader américain de l’e-commerce (dont je suis un client heureux…).

Goodman? C’est bien (aussi à Saint Mard, Moussy-le-Neuf)  et pas assez connu du grand public à mon avis.  EV

Partagez cet article