Tristesse : Jean Marcovici est mort

cliquez pour agrandir 

J’ai appris hier la triste nouvelle, via donc le (excellent) site Business Immo. J’ai apprécié la phrase de son fils sur l’humour de son père. C’est bien vrai ! Je l’avais connu quand je m’occupais du développement économique à la mairie de Tremblay. Sa société Hertel construisait alors un bâtiment (j’ai oublié lequel…) dans la ZA municipale CDG. Cette année-là était prévue je ne sais plus quelle élection nationale. Visiblement, il comptait s’abstenir car il avait offert à ses relations (dont moi) une superbe canne à pêche, avec moulinet et tout ! J’étais plié de rire!  Il aura bien vécu… EV

Partagez cet article

Mort de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin

On a appris la triste nouvelle lundi, via le Facebook de la Communauté Roissy Pays de France, la mort prématurée (à 63ans) de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin et conseiller communautaire. Suite à une rupture de l’aorte survenue dimanche soir. Il a été transféré en urgence à l’hôpital d’Aulnay, puis après à celui de Saint-Denis. Mais rien n’a pu être fait.. Il est donc mort le lendemain.

Je le connaissais bien, professionnellement, et ça m’a fait mal, au point de peiner à écrire ces quelques mots depuis ce malheureux jour. . Maire depuis  2008 après avoir été adjoint, il s’impliquait beaucoup (ce qui n’était pas toujours facile) pour sa petite commune . Toujours souriant, impliqué politiquement, bourré d’humour… Mais, je peux vous le dire, toujours libre de ces propos et de ces prises de positions notamment à l’époque de la naissance de la “Grande interco”, revoyez-ça ici, en 2013).

Faites “Gilles Chauffour” sur le moteur de recherche de Roissymail (en haut, à droite) pour avoir accès aux articles que j’ai écris sur cet homme admirable.

La cérémonie aura lieu demain 10h en l’église de Dammartin-en-Goële (celle de Villeneuve étant en travaux) et sera inhumé dans le cimetière de Villeneuve.

Grande perte, grande tristesse.  Que tous trouvent ici nos condoléances et en particulier ses trois filles, dont Cécile, que j’ai eu au téléphone. EV

Partagez cet article

Souvenirs de Paul Andreu

Paul Andreu est donc mort le 11 octobre dernier, à l’âge de 80 ans. Son œuvre a été immense, en France et dans le monde. Voyez ça sur wikipédia et aussi sur son site web où son équipe lui rend hommage. Il a bien sûr conçu toutes les aérogares de CDG, à commencé par la première, mise en service en 1974.

Inauguration de CDG 2, en 1982. On reconnait Georges Prudhomme, maire de Tremblay (écharpe), François Mitterrand, Paul Andreu, Gaston Deffere

J’ai eu le plaisir de le connaitre et de le côtoyer notamment lors de la construction du terminal 2E, que je suivais alors pour mon journal Bénéfice.net. Le courant était bien passé entre nous, au point qu’il avait accepté d’être l’invité d’honneur de la petite fête que j’avais organisée pour les 3 ans de mon agence VPP (voir les cartons ci-dessous).

Il aura été incinéré ce jour, 10h30, au crématorium du cimetière du Père Lachaise à Paris.  Tristes pensées … EV


Partagez cet article

Hommage à Didier Vaillant

Stupeur et tristesse hier matin quand on a appris la mort brutale (crise cardiaque) de Didier Vaillant, ancien maire (PS, de 97 à 2012) de Villiers-le-Bel (95) conseiller municipal délégué, et 1er vice-président de la CA Roissy Pays de France. Les hommages se sont multipliés depuis, unanimes et bien au-delà de son camp politique. Hommages auxquels je m’associe, car, au fil du temps, j’avais appris à le connaitre et l’apprécier beaucoup. En fait on a appris à se connaitre voici des années, au cours de réunions diverses. Comme il avait le même défaut que moi (gros fumeur), on se retrouvait souvent à l’extérieur… Je me souviens d’une fois, où il rentre dans une de ces réunions, et avait répondu à quelqu’un qui s’était étonné publiquement de sa (courte) absence , non sans humour : je discutais avec Eric Veillon… Tout le monde était plié de rire. En plus on a le même âge (63 ans).

voyez le reportage diffusé ce matin par VO News

J’ai rapidement compris ses qualités. C’était, tout le monde le dit, un homme ouvert, agréable, calme et passionné pour la chose publique. Et tolérant ! Je me souviens l’avoir pas mal critiqué, en 2014 (revoir ici) au moment des projets de regroupement des intercommunalités, sur lesquels il s’était opposé au début. Il ne m’en avait jamais voulu, bien au contraire, et on en avait parlé calmement, avec sympathie (et j’ai eu finalement raison, il l’avait reconnu…). Après, il faisait partie des gens de tous bords politiques que j’avais invités après les dernières élections départementales à une réunion sympa à Epiais-les-Louvres (revoir ici) .

voyez le communiqué du maire de Villiers-le-Bel, Jean-Louis Marsac

Assurément, notre territoire perd un homme politique de grande qualité (on en a pas trop…), qui manquera à beaucoup, bien sûr à Villiers-le Bel mais aussi à la CA Roissy Pays de France, où sa vice-présidence étaient appréciée de tous. .

Un hommage public lui sera rendu le 5 mars à 11h, à l’espace Marcel Pagnol à Villiers-le-Bel.

Salut à vous, Didier Vaillant, parti trop tôt ! EV

Partagez cet article

Jean-Jacques Barbaux, président du Conseil départemental de Seine-et-Marne, est mort hier, d’une crise cardiaque à l’âge de 65 ans

L’annonce de sa mort  a été vite diffusée via les réseaux sociaux, dès hier soir. Tristesse, forcément. Je ne l’avais jamais connu personnellement, mais je le “suivais” en tant que président car il était très actif pour son département. Voyez, en cliquant en haut, ce que dit le site du CD à propos de lui, et de sa disparition brutale. EV

Partagez cet article

Madame Dubocq, ancienne maire de Chennevières-lès-Louvres est décédée. Ses obsèques auront lieu jeudi.

On a appris la triste nouvelle hier soir. Laurence Dubocq, ancienne maire de Chennevières-lès-Louvres (95), de 2001 à 2014 ( mais elle fut une figure de la commune depuis bien plus de temps), est morte samedi dernier, à l’hôpital de Gonesse, à l’âge de 90 ans. Comme beaucoup d’autres, ce décès m’a ému. J’adorais cette dame (qui avait du caractère, je peux vous le dire), arrivée en 1962 dans le village comme institutrice et qui fut longtemps directrice de l’école (elle en avait gardé des… habitudes, tous ceux qui l’ont connue pourront le confirmer !). Quand elle était maire, et que je passais devant la mairie en revenant de Louvres, je regardais si son bureau de la mairie était ouvert. Et souvent, je m’arrêtais pour aller la saluer à l’improviste, par simple plaisir. On parlait de tout et de rien et ça suffisait à notre bonheur. Elle était venue aussi à plusieurs de nos “fêtes de la Carte du Grand Roissy”.

Voyez le faire-part que sa fille Maristelle m’a demandé (ce matin, juste après l’envoi de la newsletter, du coup j’envoie une édition spéciale, exceptionnelle même, parce le souvenir de Madame Dubocq le vaut bien ) de mettre en ligne ici le faire part, sachant qu’elle ne pourrait pas prévenir à temps le grand nombre de personnes qui ont connu et apprécié sa maman.

Nous seront bien sûr aux obsèques.

Et voyez aussi l’article que j’avais écrit (dans l’ancienne version de RoissyMail, ici) quand Madame Dubocq avait marié son fils Brice. Celui-ci était passé, comme souvent, en juillet dernier, dans nos (ex) bureaux d’Epiais-lès-Louvres (voisine de Chennevières), juste quand on déménageait. Je lui avais, comme à chacun de ses passages, demandé des nouvelles de sa mère.

Que toute sa famille trouve ici l’expression de notre amitié et, une fois de plus, la grande admiration que nous avions pour Madame Dubocq .  EV

cliquez pour mieux lire le faire-part

Partagez cet article

L’ancien président du Dahomey, Emile Derlin Zinsou, est mort. Ancien sénateur, un hommage lui sera rendu aux Invalides

En aout dernier, avec le président Zinsou, chez lui

Il était affaibli mais avait toute sa tête, l’année dernière, quand nous avons eu l’honneur (revoir ici) et le plaisir de lui rendre visite à son domicile de la Patte d’Oie, à Cotonou. C’était après avoir lu son dernier livre de mémoires “En ces temps là” (2013 aux éditions Riveneuves le voir ici) que j’avais cherché à le rencontrer via une amie. Son livre est très instructif sur l’histoire non seulement du Dahomey (appelé Bénin depuis 1975) mais celle de l’Afrique de l’Ouest.

Emile Derlin Zinzou en fut le président sur une courte période (1968-69), destitué par un putsch. Né en 1918, il est mort chez lui le 28 juillet dernier. J’ai aussitôt appelé sa famille pour lui exprimer nos condoléances. Plusieurs cérémonies ont eu lieu au Bénin. Il avait été, sous la 4ème République, sénateur de 1955 à 1959 (voir ici). Un hommage lui sera rendu aux Invalides le 17 septembre prochain, à 10 heures. J’y serai, vous pensez bien.

Ce fut un grand homme, et s’il avait pu être président plus longtemps, le Bénin n’aurait pas connu toutes les difficultés qui ont freiné son développement et notamment la sinistre dictature “marxiste-léniniste” du  général Mathieu Kerekou (il avait condamné à mort Emile Zinsou, par contumace), qui a mis le pays à genoux, de 1972 à 1990, date à laquelle il a été contraint de quitter le pouvoir par la “conférence nationale”, laissant les caisses du pays entièrement vides. J’ai vécu ça de près, de 1981 à 1988.  EV

Partagez cet article

Arezki Idjerouidene, fondateur de Go Fast group (et repreneur d’Aigle Azur) est mort

C’est un communiqué du groupe qui l’annoncé : le président fondateur du groupe Go Fast est mort, des suites d’une longue maladie, dimanche 24 avril à 61 ans … J’avais fait sa connaissance voici plusieurs années. Il avait repris la compagnie  Aigle Azur (Tremblay) en 2001, qu’il a bien développée depuis. Voyez la page de wikipedia sur lui : beau parcours. Il avait reçu la légion d’Honneur des mains de Jacques Chirac en 2004. Il est enterré aujourd’hui, au cimetière du Père-Lachaise. Nos condoléances.  EV

Partagez cet article

Whitney Houston retrouvée morte à Beverley Hills

Whitney Houston – I Will Always Love You – The… par misterjohann
Encore une icône de la pop morte prématurément. Whitney Houston (The Voice) a été retrouvée morte dans un hôtel de Beverley Hills (CA). Une grande perte . Hommage de RoissyMail  à elle avec cette chanson inoubliable.

Voyez aussi sa biographie sur wikipedia.

EV

Partagez cet article

Pascal Trudelle est mort !

Pascal, toujours souriant, toujours optimiste

Ses innombrables amis, la communauté d’affaires du Grand Roissy, les habitants de Roissy-en-France sont sous le choc. Le crabe, qui l’avait attaqué voici à peine 15 mois n’aura donc laissé aucune chance à Pascal Trudelle, le patron de RoissyCopy, malgré tout le courage qu’il a mis quotidiennement à le combattre et l’aide de son entourage . Il est mort, (il venait d’avoir 51 ans)  à Cergy dans la nuit du 25 au 26 janvier, après une trop longue agonie.

C’est une grande perte, qu’on a du mal à accepter . Il sera enterré à Roissy après la cérémonie religieuse qui aura lieu mardi à 15 heures dans l’église du village qu’il aimait tant. Pascal était un de mes rares bons amis, de longue date maintenant. Je ferai son éloge en rendant compte de l’enterrement, tant ses qualités étaient grandes, aux premiers rangs desquelles je placerai la générosité et l’amour du prochain.

Que sa femme Renata (qui est ma secrétaire), qui s’est occupée de lui, d’une manière admirable et  sans arrêt, sa fille unique Aurélia, qui a 13 ans et qui est belle comme le jour, son associé et ami d’enfance Patrick et toute l’équipe de RoissyCopy trouvent une fois de plus ici tout mon soutien et ma compassion dans cette cruelle épreuve.

EV

Partagez cet article

Mort accidentelle de Samir Bengeloune, adjoint au maire de Saint-Pathus

Samir Bengeloune, avec M. Pinturier, maire de Saint-Pathus et votre serviteur, lors d'un reportage pour RoissyMail

Ça nous fera deux mauvaises nouvelles, rien que pour ce n° 616 de RM. Nous avons appris lundi et hier, le maire de Saint-Pathus (77) M. Pinturier nous a appelé pour le confirmer: son adjoint à l’Urbanisme, Samir Bengeloune est mort dimanche lors d’un accident de voiture, dans son pays d’origine, le Sénégal, à l’âge de 49 ans. Il a été inhumé là-bas.

C’est une grande perte pour tous et pour la mairie de Saint-Pathus, où Samir était élu depuis les dernières municipales. Il s’était bien investi dans son mandat, je peux en témoigner pour avoir discuté avec lui de nombreuses fois…C’était aussi un lecteur assidu et réactif de RoissyMail .

Que sa famille, le maire et  les élus de Saint-Pathus, trouvent ici nos sincères condoléances et notre sympathie.

Mektoub…

siguil-n’digalé … (c’est avec ces mots qu’on présente ses condoléances en wolof, la langue majoritaire du Sénégal. Le patronyme Bengeloune est celui de Marocains qui, selon mes informations, se sont installés il y a longtemps au Sénégal).

EV

Partagez cet article

Marc Carcagno est mort

Ici Marc, lors d'une édition du tournoi de Golf (au château de Raray) qu'il organisait avec passion

Voici une mauvaise nouvelle : notre ami (l’ami de beaucoup…) Marc Carcagno, ancien directeur de l’hôtel Novotel RoissyCDG,  est mort dimanche dernier, à l’âge de 58 ans. Il sera incinéré  à Villetaneuse demain. Une cérémonie religieuse aura lieu en l’église Notre-Dame de l’Assomption, à Ezanville (9h30), la crémation aura lieu à Villetaneuse et l’inhumation de l’urne au cimetierre d’Ezanville à 15h. Vous pourrez voir le faire part ici.

J’avais fais la connaissance de Marc début 1993, quand il était venu à la mairie de Tremblay pour y faire une mise à jour de la licence IV du Novotel qu’il dirigera, de mémoire, pendant plus de 10 ans. Le courant était tout de suite passé avec cet homme affable, généreux, actif, toujours souriant, s’intéressant  et participant activement à la vie locale. Il avait été (entre autres !) , avec son ami M. Vidal, un des créateurs (et pilier !) de l’association  “Génération CDG”, puis du Club de Cigares. Je le voyais souvent, notamment quand je déposais les Bénéfice.net à l’hôtel où je déjeunais régulièrement avec lui. Toujours accueillant, disponible, agréable.

La maladie (cancer) l’avait attaqué et, en avril  dernier il me donnait par mail des nouvelles de sa santé, dont il me disait qu’elles étaient mauvaises . Il voulait venir à notre “fête de la carte”, le 21 septembre dernier, mais il était en soin et restait faible, m’avait-il écrit ensuite, en espérant qu’on puisse se voir une autre fois. Cela n’aura pas été possible.

Je ne pourrai pas aller à ses obsèques, mais que sa femme  Anne Marie et toute la famille, ses très nombreux amis sachent que je suis avec eux dans cette grande tristesse et déjà dans le souvenir d’un homme formidable, qui me manquera beaucoup.

Adieu, mon cher Marc

Eric

Partagez cet article

Hélène Muzelle est morte. Office religieux ce matin au Mesnil-Amelot

Hélene et moi, chez elle, l'an passé, le jour où elle a pris sa retraite.

C’est le maire du Mesnil-Amelot, Alain Aubry, qui nous a appris la triste nouvelle : Hélène Muzelle a fini par mourir, en début de semaine, des suites d’une tumeur au cerveau qui n’a pas pu être soignée. Hélène a été la factrice du Mesnil-Amelot  pendant 18 ans, jusqu’à l’an passé où elle a fait valoir ses droits à une retraite bien méritée. Nous lui avions rendu hommage le 28 juillet 2010, dans RM 511, que je vous invite à relire ici. Malheureusement, elle n’avait pas encore terminé ses congés annuels qu’une vilaine tumeur au cerveau a été décelée, suite à un malaise.

Opération, chimio etc. Hélène a été quasiment tout de suite à moitié paralysée, sans possibilité de rémission. Elle le savait et néanmoins avait continué à se battre, comme elle aimait à le dire. Mais la maladie aussi et c’est elle qui a fini par gagner ce match inégal. Je sais qu’elle a beaucoup souffert.

Je l’aimais beaucoup car c’était une personne attachante, discrète (mais avec aussi un caractère fort), généreuse, toujours souriante et toujours prête à rendre service.  Même si je m’y attendais, la nouvelle de sa mort m’a profondément affecté. Que sa famille, ses enfants, ses petits enfants (j’en connaissais deux, adorables), sa sœur jumelle, qui vit à Lyon et dont j’avais fait la connaissance, ses nombreux amis dont Mauricette, la patronne du restaurant la Pomme d’Or et le  “prof de judo”, ses collègues du CCAS, dont elle était un membre actif trouvent ici toute ma sympathie, et celle de l’équipe de RoissyMail, qu’elle avait beaucoup aidé.

Ainsi que le conseil municipal, et son maire, qui la connaissait très bien et qui lui aura remis, lors de la cérémonie religieuse qui se sera tenue à 10H 45 en l’église de la ville, deux médailles de la commune à titre posthume.

Nous avons fait aussi déposer une gerbe en notre nom, car nous ne pouvions être présents. Mais nous sommes avec tous en pensée.

Hélène nous manquera beaucoup. Qu’elle repense, là où elle est, aux franches rigolades de notre voyage à Dubaï !

Salut Hélène, à bientôt

EV

Partagez cet article

L’hommage du groupe ACCOR au courage de Stéphane Frantz di Rippel, assassiné en Côte d’Ivoire

Pauvre Stéphane...
Pauvre Stéphane...

Je vous avais fait part, dans RM 578, daté du 3 mai, de mon inquiétude suite à l’enlèvement du directeur de l’hôtel Novotel d’Abidjan, Stéphane Frantz di Rippel, que j’avais connu lorsqu’il dirigeait le Novotel de Cotonou. Pas de revendication, silence radio des ravisseurs…  Son corps a été découvert depuis (le 2 juin), dans les conditions que l’on sait. J’en ai été bouleversé.

Le groupe ACCOR a publié un hommage, que vous pourrez lire ici. Le groupe a également publié le 3 juin un autre hommage, plus détaillé, sur son site. En voici le contenu:

“Hommage du journaliste français Dominique Derda

L’annonce du décès de Stéphane a été pour nous tous un choc immense. Vos nombreux messages de condoléances, reçus via intrAccor ou postés sur Facebook, témoignent de la forte émotion de l’ensemble du Groupe face à cette tragédie.
C’est pourquoi il nous parait important de partager avec vous cette interview diffusée vendredi soir (03 juin) sur la chaîne de télévision française, France 2.

Le journaliste Dominique Derda, correspondant en Afrique de la chaîne, était présent dans le Novotel Abidjan le 4 avril dernier. Il a pu voir les membres du commando au moment de l’enlèvement :

“C’est par la fenêtre de notre chambre au 8ème étage que nous avons vu un militaire ivoirien escalader le portail du parking et obligé, sous la menace, l’un des gardiens du Novotel à ouvrir aux soldats et aux miliciens qui attendaient à l’extérieur. Ce sont ces images qui, plus tard, ont permis aux policiers français et ivoiriens de les identifier. Nous avons immédiatement prévenu les autres journalistes qui se trouvaient là, et chacun s’est enfermé à double tour dans sa chambre. Le commando est reparti environ une demi-heure plus tard, nous sommes alors descendus à la réception et là, les employés qui tremblaient encore nous ont dit que plusieurs personnes avaient été kidnappées. Parmi elles, le directeur de l’hôtel Stéphane Frantz di RIPPEL. A l’époque à Abidjan, tout le monde savait que c’était au Novotel que logeait la plupart des envoyés spéciaux français et étrangers. Quand les preneurs d’otages lui ont demandé dans quelles chambres se trouvaient les autres blancs, les journalistes français, Stéphane Frantz di RIPPEL a répondu : « il n’y a pas de blancs ici, il n’y a pas de journalistes », alors qu’à l’étage au-dessus nous étions une quinzaine au moins dans nos chambres. Visiblement ils étaient pressés, ils n’ont pas pris le temps de fouiller tout l’hôtel, et c’est lui qu’ils ont emmené en compagnie d’Yves Lambelin, un homme d’affaires français qui séjournait là dans une chambre voisine et de deux de ses employés, un Béninois et un Malaisien.”

Et Dominique Derda de conclure ainsi : “Parce qu’il n’a pas voulu dire dans quelles chambres nous nous trouvions, Stéphane Frantz di RIPPEL nous a sauvé la vie à tous, il l’a payée de la sienne.”

Un témoignage poignant, qui montre à quel point Stéphane a fait preuve de courage devant ses agresseurs, n’hésitant pas à mettre à l’abri de leur fureur certains clients recherchés. Une attitude exemplaire qui honore notre Profession. “

Je m’associe, révolté, pleinement à ces hommages. Que la compagne, la famille, les amis et les collègues de Stéphane, en particulier ceux du Grand Roissy trouvent ici mes condoléances.

Je souhaite ardemment que les auteurs et les commanditaires de cet horrible et lâche  assassinat soient trouvés rapidement, que toute la lumière soit faite et que les coupables en payent rapidement le prix, le prix fort!

EV

Partagez cet article

Tristes disparitions…

Décidément 2010 (qui m’aura obligé d’ouvrir une rubrique nécrologie) n’aura pas été sympathique. Après les décès de Paulette et de Simon Dawidowicz, voici que nous avons appris tout récemment deux autres disparitions :

Christian Maudry

Il est mort le 23 décembre, à 63 ans. Le cancer contre lequel il se battait a fini par l’emporter. Rentré à France Handling en 1983, il en a été le DG en 84, puis le  Président en 90, et il était un des dirigeants de WFS, depuis que ce dernier avait racheté FH. C’était un homme d’affaire avisé, aimé de tout le monde, toujours souriant … Un bel homme,  toujours élégant, à tous les sens du terme. Il était aussi le président du Comité interprofessionnel du fret, qui a beaucoup œuvré pour l’harmonisation des professions liées au fret aérien à CDG .

Je l’avais appelé voici 3 mois et ça lui avait fait plaisir. Je le connaissais de réputation depuis longtemps, mais c’est à Hong-Kong, à l’occasion de l’Air Cargo Forum en 2003 (voir l’article que j’en avais fait dans BN 16) que j’ai fait réellement sa connaissance.  C’était Claude Elbaz , alors responsable du fret CDG à ADP (salut à lui, fidèle lecteur de RM…) qui me l’avait présenté, alors que nous allions partager la même table au dîner de gala.  Comme j’avais, peu auparavant, été “roulé dans la farine” par un des cadres de France Handling, j’étais un peu “véner”! “Ah !  France Handling ! c’est vous…!? ” lui dis-je, d’un air fâché . Étonné, mais toujours diplomate, il m’a demandé les raisons de mes propos. Je lui ai raconté l’affaire, il en a ri et les choses se sont arrangées (à mon net avantage) par la suite.  Voyez aussi le papier que j’avais fait sur le même BN 16 ici, sur France Handling où on le voit en foto.

Ce qu’on sait moins sur Christian Maudry, c’est qu’il était aussi conseiller municipal de Nogent-sur-Marne, et vice président de  la CA de la Vallée de la Marne, chargé du développement économique. La ville de Nogent lui rend hommage ici . Ses obsèques auront lieu le 4 janvier en l’église Saint-Saturnin de Nogent . Nous serons en pensée avec lui, sa famille, ses collaborateurs, ses amis… Il a fait beaucoup pour le développement de l’aéroport et il nous manquera tout autant.

Adieu M. Maudry et merci pour tout ce que vous avez fait ici-bas.

Jean-Marie Charpentier

La France vient de perdre un de ses plus grands architectes. Jean-Marie Charpentier vient de mourir, le 24 décembre, à l’âge de 71 ans, lui aussi d’une “longue maladie”. Nous avons appris la triste nouvelle par “business immo” (voir leur article ici ) . Ce  grand homme était d’une simplicité formidable. J’avais eu l’occasion de le rencontrer une première fois lorsque son agence allait construire l’immeuble de l’Oréal à Paris Nord 2, de mémoire, en 1993 . L’agence qu’il avait fondée en 1969,  avait  fait aussi le Dôme à RoissyPôle (grand succès architectural ET commercial) , participé à la conception de l’hôtel Hyatt de PN 2…Et plein d’autres constructions prestigieuses à travers le monde.

Notamment l’opéra de Shanghai, une des fiertés de la mégapole chinoise. Voyez, j’insiste, l’article que j’avais fait sur son activité en Chine, depuis son agence à Paris, avec l’aide de mon fils Alain (alors en stage en Chine) qui avait rencontré Jean-Marie à Shanghai: belles fotos et bel hommage, déjà. Voyez ça ici…

C’était dans BN 21 , en 2005….  Marrant, il m’avait confié, à l’époque, un peu dépité, le manque d’activité des architectes français en France et singulièrement en région parisienne, sclérosée au niveau de l’urbanisme. On peut dire aujourd’hui que l’actuel président de la République en était conscient aussi : il a remis à l’honneur le sens créatif des architectes français avec le “Grand Paris”.

Nous adressons nos condoléances à la famille et aux collaborateurs de Jean-Marie Charpentier, dont les obsèques seront célébrées dans l’intimité.

EV

Partagez cet article