Précisions sur le fret à CDG

Dans notre récent article sur le trafic du groupe ADP, nous indiquions que l’opérateur aéroportuaire de mentionnait plus, depuis quelques années, le volume du fret dans son communiqué sur le trafic aérien. Ce qui est vrai et on peut se demander pourquoi, d’autant que les chiffres sont disponibles sur leur site web (cliquez sur la foto). Eh bien en 2017, ce sont 2.23 millions de tonnes qui sont passés par les aéroports, dont 2.19 à CDG (pour une capacité de 3.6 millions de tonnes). Ce qui fait de CDG  le premier aéroport de fret d’Europe, juste devant Francfort, comme le montrent les statistiques ci-dessous, publiées par Hubstart. EV

cliquez pour avoir les stats de Hubstart

Partagez cet article

Pic d’activité pour Fedex entre le Black Friday et Noël

Fedex a annoncé des records de livraison pour cette fin d’année : “un volume de 380 à 400 millions de colis est attendu sur l’ensemble de la période précédant les fêtes, de fin novembre à Noël. Cette année encore, l’évolution du marché liée à la croissance du e-commerce devrait entraîner des pics d’expéditions certains lundis. FedEx se prépare ainsi à voir plus que doubler le volume moyen quotidien de colis sur trois lundis de cette période” a précisé le leader mondial du fret express.

Et en a profité pour rappeler, non sans humour,  son dispositif à CDG :

Sur le hub Paris-Charles de Gaulle (CDG) de FedEx, son principal hub pour l’Europe:

  • 300 décollages et atterrissages ont lieu par semaine au hub de Paris-Charles de Gaulle (CDG) en provenance ou à destination de l’Europe ou du reste du monde par semaine, soit en moyenne plus d’un décollage ou atterrissage toutes les demi-heures.
  • environ 1 200 tonnes de fret sont traitées par jour, soit l’équivalent de 240 éléphants de 5 tonnes.
  • 103 tonnes de cargaison dans un Boeing B777 ne prennent pas plus de 45 minutes pour être déchargées, soit l’équivalent d’une mi-temps d’un match de football.
  • Le hub européen de Paris-CDG dispose de 7km de tapis roulants, soit l’équivalent de 3 889 sapins de Noël de 1,80 m de haut mis bout à bout.

Pendant la saison des fêtes, comme pendant le reste de l’année, l’activité de FedEx dans son principal hub européen atteint son apogée entre 22 h et 4 h du matin.
Les 2 100 elfes du Père Noël basés sur le hub de Paris-CDG s’occupent ainsi des envois pendant que le reste de la population dort paisiblement

Fedex, c’est bien… EV

Partagez cet article

FEDEX a obtenu ISO 14001 version 2015, une norme exigeante en matière d’environnement

Voici une bonne nouvelle : Fedex à CDG a obtenu le renouvellement de sa norme environnementale ISO 14001, qu’elle détient depuis 2011. Et là, c’est la version 2015 (la voir ici). Fedex est la première à l’avoir sur CDG. « Cette certification témoigne des efforts déployés par les quelque 2.100 collaborateurs FedEx travaillant au hub de Paris CDG, qui sont tous encouragés à adopter des réflexes pour économiser l’énergie via nos programmes environnementaux. » a déclaré Julien Ducoup, directeur du Hub de Roissy (le 2ème du monde et qui va s’agrandir encore) dans un communiqué à lire (avec intérêt) ici.

RoissyMail se réjouit de cette annonce qui concerne une belle entreprise où, j’en témoigne, “l’ascenseur social” marche. Je rappellerai (cocorico moi), que j’ai été un des premiers informés du choix de Fedex pour construire son hub à CDG en concurrence avec Francfort, de mémoire . C’était en 93 et j’en avais de suite informé André Toulouse, maire de Roissy-en-France, sur le territoire de laquelle a été construit ledit hub. J’étais alors directeur du développement économique de la ville de Tremblay, je suivais le dossier avec l’excellent Alain Ress, responsable du fret chez ADP à l’époque, et celui de Fedex de l’époque, le non moins excellent François de Calonne. J’avais essayé que le hub se construise sur la partie aéroportuaire de Tremblay, mais ce ne fut pas possible pour des raisons techniques . Revoyez tout ça ici ?

N’empêche, mes P’tits Loup devaient saluer l’ISO de Fedex ! Ils ont arrêté, depuis quelques années, de s’attaquer au leader mondial du transport express (c’était trop fatigant pour ces vieux loups). Du coup ils se font le peu de dents qui leur reste sur … Europa City ! #apresmoiledéluge… EV

Partagez cet article

Une lettre (“ouverte”) surprenante de J-P Blazy, député, au grand patron européen de Fedex

cliquez pour lire la lettre du député

Ça faisait longtemps …  Jean-Pierre Blazy a envoyé cette lettre à David Binks, le big boss de Fedex Europe, suite à l’annonce de l’extension future du Hub du transporteur US à Roissy CDG (revoir ici). Le député (PS) et maire de Gonesse interroge Fedex sur, tenez-vous bien, l’ex projet Carex (qui est dans les choux depuis belle lurette, qui était une bonne idée mais, malgré les X études qui ont été menées à grand frais, s’est avéré, comme je l’ai écris mille fois, non rentable).

Quant aux emplois de Fedex…!!

J’attends, pour faire plus de commentaires sur cette lettre, d’avoir J-P Blazy au tél (qui répond toujours), mais déjà ça : en admettant que Carex se fasse, ça n’enlèverait rien aux vols de fret, que ce soit de Fedex ou d’autres compagnies (comme Air France). Les flux de marchandises viennent du monde entier, grâce au commerce grandissant sur internet, et prennent l’avion ! Donc même si Carex devait voir le jour (forcément avec l’argent public et c’est pour ça que ni l’Etat ni l’Europe n’ont bougé), ça ne diminuerait en rien les vols de fret. Le problème, c’est que, à moins que le député nous éclaire,  le volume de fret express n’est pas suffisant, pour rentabiliser un Carex, ou pire encore, un Eurocarex.

Et je rappellerai au député Blazy (qu’il demande au préfet Rol-Tanguy) que la France, à cause des blocages des syndicats de la SNCF (singulièrement de la CGT), n’a jamais été capable de développer le fret “classique” ferroviaire. Il suffit de voir comme je le fais tous les jours depuis 25 ans, sur l’A3, le nombre impressionnant de camions qui font le trajet Hollande-Méditéranée, (et sans escale ou cabotage). Des réponses à attendre du député, donc… EV

Partagez cet article

Une interview de Franck Goldnadel, qui veut dynamiser le fret à CDG

Cliquez pour lire l'interview

Franck Goldnadel est le directeur de CDG et directeur général adjoint chargé des opérations aéroportuaires au sein du Groupe ADP, membre du comité exécutif. Il a accordé une interview très intéressante au site WK-Transport et Logistique, le 14 octobre.  Il admet que l’activité fret avait  été quelque peu négligée depuis la privatisation de 2005, mais que les choses ont changé, le fret est redevenu  une priorité. Il annonce un plan concret, notamment la création de 100 000 m2 d’installations cargo supplémentaires pour la période 2016/2020 et la réactivation du CIF (comité interprofessionel du fret, qui était effectivement un peu endormi ces dernières années). Voici qui va plaire à beaucoup ici. Lisez l’interview !

Ah, au fait, cette semaine  c’est l’Air Cargo Forum à Paris ! EV

Partagez cet article

Fedex croit à CDG

de g à dr : David Binks (CEO TNT, VP Fedex Europe) Dave Bronczek (CEO et président Fedex), Jane Hartley (ambassadrice de USA en France), François Hollande, Alain Chaillé (VP Fedex Europe du Sud)

Y’avait même le Président de la République ! Lundi 18 se tenait une grande cérémonie sur le Hub de Fedex à Roissy, pour l’annonce de l’extension du Hub. Fedex va investir 200 millions d’euros dans un nouveau bâtiment ultra-moderne, qui permettra d’augmenter la capacité de tri des colis de 40% à 50% soit 50 000 colis à l’heure. Les travaux commenceront au début de l’été 2017, pour une mise en service au printemps  2019.

En même temps a été annoncé le renouvellement du bail qui lie le transporteur américain à Paris Aéroport (groupe ADP) pour une durée de … 30 ans (jusqu’en 2048) ! Au total un investissement de 1.4 milliard d’euros sur l’avenir. Voyez déjà le bon reportage de VO News :

Dans le même temps, Fedex, qui compte déjà 2500 employés sur le site, a annoncé la création future de 200 à 400 emplois. Voyez aussi le bon article de Fabrice Gliszczynski, spécialiste des questions aéronautiques civiles  à La Tribune.fr

On reconnait, à gauche de François Hollande, André Toulouse, maire de Roissy et Anthony Arciero, conseiller départemental, et à droite (cravate mauve), Augustin de Romanet, PDG du Groupe ADP

Il y avait du beau monde. Le grand chef de Fedex monde d’abord, Dave Bronczek, avait fait le déplacement. Et la charmante ambassadrice des Etats-Unis en France, Jane D. Hartley, était là, mais aussi André Toulouse, maire de Roissy-en-France (sur le territoire de laquelle est situé le hub) et Antony Arcierio, conseiller départemental du secteur.

François Hollande : “Grand projet pour la France”

cliquez pour voir, sur le site de l'Eysée, le discours du Président

La venue de François Hollande a été une surprise pour beaucoup, moi le premier. C’était plutôt bien car on ne l’a pas beaucoup entendu à propos de CDG et l’activité aérienne en général (j’ai définitivement perdu un pari, qu’il faut que j’honore, au fait: j’étais sûr, au début de son mandat, qu’il allait venir inaugurer le satellite 4 de CDG).

Dans son discours, il a été enthousiaste, voire lyrique, qualifiant le projet de Fedex de “grand projet pour la France“. Dans son discours, on notera néanmoins quelques approximations, notamment quand il déclare  “Paris CDG, 1er aéroport cargo d’Europe” (ce qui est faux, c’est Francfort) et d’autres. Mais bon, ne boudons pas notre plaisir, même si on sentait une récupération politique dans tout ça.

Éloge de Fedex

Je me réjouis de la confirmation de l’investissement de Fedex chez nous, sur le long terme. Fedex est une très, très belle entreprise, intelligente, efficace. Qui pratique une politique sociale exemplaire (elle paye bien), maintes fois primée pour ça, et qui sait faire “monter” ses employés, j’en ai témoigné souvent. L’entreprise américaine était à CDG depuis 1986, l’actuel hub a été ouvert en 1999.

Et ce malgré ses détracteurs, qui ont souvent craché dans la soupe : revoyez d’abord puis ici et ici ces grands moments (2006) de Mme Hennebelle, alors adjointe (communiste) au maire de Gonesse : extraits de RM 116 : J. P Blazy a qualifié les emplois créés par l’intégrateur US de « dérisoires » pour les Gonessiens. Plus fort, Mme Hennebelle, adjointe au maire chargée de l’emploi, a déclaré que les emplois de Fedex, « c’est pas terrible, donc s’il y a délocalisation de Fedex à Vatry, c’est pas grave… .

Je me souviens bien : à l’époque où il était question de construire ce hub, Fedex hésitait entre CDG et Francfort. Le directeur Fedex à CDG était alors François de Calonne. A cette époque, je suivais le dossier pour la mairie de Tremblay, en espérant que, si CDG était choisi, le hub soit construit sur les zones de fret situées sur le territoire communal (perception des taxes locales oblige…). Finalement CDG a été choisi, mais pas à Tremblay : à Roissy-en-France, comme m’avait immédiatement prévenu M. Ress (salut à lui), alors en charge du cargo à ADP. J’avais immédiatement appelé le maire de Roissy pour l’informer. C’était du RoissyMail avant l’heure ! Et j’avais consacré le 1er numéro de Bénéfice.net (dommage, je ne l’ai pas en version numérique, mais voyez quand même ici), en 1998, au futur hub de Fedex (dont personne en France  ne connaissait le nom alors). EV (trop fort !)

Voyez aussi, pour être complet:

Le communiqué de Fedex

La fiche de presse


Partagez cet article

Le président de la République demain matin à Fedex (dans ma main?)

Quel Na! cliquez !

François Hollande, après Florange ce jour, sera au hub de Fedex (Roissy, CDG) demain matin à l’occasion de la présentation de l’évolution du hub. On reste dans l’aérien. J’essayerai d’aller le saluer, pour voir s’il a toujours la main pas molle (revoir ci-dessous ce grand moment, en 2012, à Le Thillay).  Un coucou à Na! que j’adore.  EV


Partagez cet article

Craig Smyth est le nouveau patron de WFS

Depuis fin aout, WFS, un des leaders mondiaux des services aéroportuaire (dont le siège et de grandes installations sont à CDG, Tremblay, en zone cargo: plus de 2500 employés) a un nouveau patron : Mr Craig Smyth. Ceci après la démission, inattendue, début juillet, d’Olivier Bijaoui, qui dirigeait l’entreprise depuis 2003. Emilio Fernandez, qui était son principal adjoint, est parti en même temps. Je les ai bien connus et appréciés tous les deux. C’est une page de l’histoire de l’entreprise qui se tourne.

L’origine de WFS remonte à 1971, à Orly où la société  familiale SFS est créée. Vous pourrez voir son évolution sur cette page, mais aussi sur le site d’Olivier Bijaoui, qui avait publié sa biographie après qu’il eut été, en 2009,  décoré de la Légion d’Honneur. Voir aussi ici.

L’entreprise est passée par beaucoup de mains (notamment Vinci) depuis ces dernières années. En 2003, Vinci revend WFS a un fonds d’investissement : LBO France. Et, en 2015, celui-ci l’a revendue à un autre fonds : Platinum Equity.

Craig Smyth a été dirigeant de John Menzies, un important groupe écossais, qui fait un travail similaire à WFS. Vous pourrez voir ci-dessous (en anglais, mais si j’ai réussi à le comprendre, c’est que tout le monde peut le faire..) un résumé de sa carrière et, sur cette page de WFS, des détails en plus.

On lui souhaite la bienvenue ! EV

Craig joined WFS as Group CEO at the end of August 2016 and is based at Roissy, Paris. Having qualified as a Chartered Accountant (Institute of Chartered Accountants Scotland) with EY Glasgow, he joined John Menzies Plc in early 1993 as Group Strategic Planning Manager. He was immediately involved in creating Menzies Aviation through the acquisition of AMI, now the world’s largest wholesale freight forwarding organisation. He and the team saw this an opportunity to grow into cargo and ground handling handling services which, in the 1990’s, had started to become a rapidly growing global market as airlines were beginning to see the benefits of outsourcing. In early 2004, Craig became the CEO of Menzies Aviation, with he & his team transforming it into a major multi-service handling force over the next 10 years with revenues of €850m, 22,000 team members and a presence in 32 counties and over 140 airports. He was also a main Board member of John Menzies Plc from 2007 to 2014. After leaving Menzies, he led and supported a number of Private Equity financial sponsors on a range of aviation services transactions. He is married with 3 children.

Partagez cet article

Fedex continue à encourager les PME

l'équipe de Stilla

Fedex (dont le grand hub européen est à Roissy) s’intéresse au développement des PME. Déjà à l’international (revoir ici) , et cette fois grâce à un concours. Voyez la page spéciale de Fedex sur ce concours et ce communiqué :

FedEx Express a dévoilé, le 25 avril, le vainqueur de la première édition française de son Concours « FedEx pour les PME ». Le premier prix de 15 000 € a été attribué à Stilla, tandis que Contact Energy, EARL Champagne Jacques Copin et fils, Emanuel Lang et Muzard SARL recevront chacun une dotation de 3 000 €.

Un jury d’experts du monde de l’entreprise  a désigné Stilla, une start-up biotech (basée à Villejuif  94) qui commercialise un système d’analyse génétique permettant de suivre l’évolution d’une tumeur à partir d’une prise de sang, grand vainqueur de ce concours (voyez ce qu’en dit l’article des Echos Entrepreneurs) . Stilla a démontré avec talent sa volonté de se développer à l’international et de réaliser son ambition de devenir une entreprise mondiale. Parmi les membres du jury figurent Tim Horton-Mastin, Directeur général des ventes chez FedEx Express France, Jérôme Ovion, Directeur général des opérations France et Thierry Bergamin, senior manager chez Clearance & Brokerage, France.

« Les petites et moyennes entreprises sont la force vive de l’économie française. Nous avons lancé le concours « FedEx pour les PME » dans l’Hexagone afin de les aider à réaliser leurs aspirations de développement à l’international. De nombreuses PME se sont inscrites au concours et le jury, ainsi que moi-même, avons été impressionnés par la créativité et le dynamisme des participants. Le choix du vainqueur n’a pas été simple. Le concours a mis en lumière l’innovation dont font preuve les PME à travers le pays. Et nous espérons aussi que ce Prix permettra de souligner les nombreuses opportunités qui existent à travers le monde et qu’il inspirera d’autres PME et entrepreneurs en herbe à devenir les marques mondiales de demain, » a déclaré Alain Chaillé, Vice-président des opérations de FedEx pour l’Europe du sud.

Créé aux États-Unis en 2012, le Concours « FedEx pour les PME » a été organisé pour la première fois cette année dans plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Ouvert à toutes les PME comptant entre 1 et 250 salariés, le Concours « FedEx pour les PME » récompense les marques innovantes et ambitieuses qui souhaitent passer à l’étape suivante de leur développement.

Partagez cet article

DHL croit en CDG (et dans le Grand Roissy, et en la France): investissement en vue de 85 millions d’euros sur la plateforme et 150 en tout

A l’occasion du “Conseil stratégique de l’attractivité” tenu jeudi dernier à l’Elysée (voir le discours du président Hollande ici, dans lequel il fait allusion à DHL), le logisticien allemand (filiale de la Deutsche Post) DHL Express a annoncé un investissement important à Roissy CDG : un nouveau  centre de tri de 20 000 m2 pour un montant de 85 millions d’euros (et non de “plus de 100 millions”, comme l’ont annoncé les vrais journalistes).Mais pour le coup, c’est 150 millions en tout sur la France : voyez le communiqué qui vient de tomber (16h50) :

cliquez!

La localisation exacte de ce centre est encore en discussion entre l’entreprise et ADP. Une chose est sûre, c’est qu’il donnera sur les pistes. L’actuel établissement de DHL Express (en zone cargo 4) serait alors fermé. Objectif de la nouvelle structure (4 fois plus grande que l’actuelle) : ouverture en 2019/20.

Rappelons que DHL Express a aussi un établissement rue de la Presse (à Roissy-Village, juste à côté de CDG), que le siège de DHL France est au Bourget (dans l’immeuble Mermoz). Et il faut signaler aussi le bel établissement de DHL Global Forwarding en zone cargo 4 (ouvert il y a deux ans) qui lui, restera.  On suit ça pour vous. EV



Partagez cet article