Résultats du 1er tour des Départementales 2021 pour le Grand Roissy

Ce dimanche 20 juin 2021, a eu lieu le 1er tour des Départementales, en même temps que celui des Régionales. Et le grand vainqueur de ce double scrutin est… l’abstention, avec 66,1 % à l’échelle de la France et 69,15 % pour la Région Île-de-France. Un scrutin combiné pas si gagnant que ça, ayant fait plonger le taux d’abstention pour les Départementales, alors que pour les précédentes élections en 2015, ce dernier était de 50,02 % sur l’ensemble de la France. Élection après élection, nous pouvons constater, inexorablement, une hausse de l’abstention. Un phénomène qui pourrait être la résultante d’un ras-le-bol général des citoyens, perdant confiance en la politique et ses représentants.

 Concernant les résultats du 1er tour des Départementales 2021 sur le territoire du Grand Roissy, pas de grande surprise, la Droite (LR et Divers Droite) tient tête à la Gauche (PS et EELV) et au Rassemblement National (RN), confirmant dans la plupart des cantons leur position de favoris sortants. Notons la très belle performance de Patrick Haddad et Déborah Israël (PS) dans le canton de Sarcelles, ayant remporté l’avantage dès le 1er tour avec 63,51 % des votes. Le RN fait, quant à lui, une percée en finissant très souvent dans le trio de tête, mais dans le cas d’alliances et de triangulaires entre la Gauche et la Droite, les intentions de votes sont défavorables pour une victoire des candidats RN. Nous pouvons également constater une contre-performance de l’Extrême-Gauche (LFI, FO et PCF) et des forces centristes (LREM et UDI) au cours de ce 1er tour. Le second tour, qui aura le dimanche prochain, promet de belles batailles en perspective… si bien sûr, les électeurs décident de se déplacer devant les urnes. Une ressource importante de votants qui pourrait faire toute la différence afin de remporter la victoire.  

 Retrouvez, ci-dessous, les résultats du 1er tour des Départementales 2021, canton par canton, sur le territoire du Grand Roissy :

Canton de Fosses (comprenant les communes d’Attainville, Bellefontaine, Belloy-en-France, Châtenay-en-France, Chaumontel, Écouen, Épinay-Champlâtreux, Ézanville, Fontenay-en-Parisis, Fosses, Jagny-sous-Bois, Lassy, Le Mesnil-Aubry, Le Plessis-Gassot, Le Plessis-Luzarches, Luzarches, Maffliers, Mareil-en-France, Puiseux-en-France, Saint-Martine-du-Tertre, Seugy, Viarmes, Villaines-sous-Bois et Villiers-le-Sec) : Agnès Rafaitin Marin (sortante) et Patrice Robin (LR/UDI) 33.54 % (3657 votes), Bruno Marcel et Vostila Jean Jacques (RN) 26.08 % (2844 votes), Catherine Delprat et Pierre Barros (PS/PCF) 25.56 % (2787 votes), Isabelle Dumenil et Abderhamane (EELV) 14,82 % (1616 votes).

Canton de Garges-lès-Gonesse (comprenant les communes d’Arnouville et Garges-lès-Gonesse) : Sarah Moine et Ramzi Zinaoui (LR/UDI) 39.96 % (1947 votes), André Isip et Catherine Thiry (RN) 17.53 % (854 votes), Christophe Dieu et Myriam Dien (PS/PCF/Génération Écologie/Place Publique/GRS) 15.35 % (748 votes), Rafika El Medassi et Dean Nguyen (EELV) 14,80 % (721 votes), Abdellah Benouaret et Umaiyal Vijayakumar (SE) 12,36 % (602 votes).

Canton de Goussainville (comprenant les communes de Chennevières-lès-Louvres, Épiais-lès-Louvres, Goussainville, Louvres, Marly-la-Ville, Saint-Witz, Vémars et Villeron) : Isabelle Rusin (sortante) et Anthony Arciero (sortant) (LR) 31,18 % (2293 votes), Jean-Michel Dubois et Florina Isip (RN) 20,38 % (1499 votes), Patricia Andrianasolo et Ali Bouazizi (SE) 18,22 % (1340 votes), Corinne Misiak-Marchand et Eddy Thoreau (PCF/PS) 13,95 % (1026 votes), Abdelkrim Bourakba et Leila Dfili (EELV) 8,69 % (639 votes), Yssa Bagayoko et Véronique Danet (LFI) 7,57 % (557 votes).

Canton de Sarcelles (comprenant uniquement la commune de Sarcelles) : Patrick Haddad et Deborah Israël (sortante) (PS) 63.51 % (2907 votes), Roumana Mouhamad et Aristote Zola (EELV) 15,23 % (697 votes), Manuel Alvarez et Cynthia Mouyombo (PCF) 9,42 % (431 votes), Michel Nedjar et Patricia Seevarat (DVC) 8,06 % (369 votes), Arnaud Fletcher et Assya Mahfoud-Breton (SE) 3,78 % (173 votes).

Canton de Villiers-le-Bel (comprenant les communes de Bonneuil-en-France, Bouqueval, Le Thillay, Gonesse, Roissy-en France, Vaudherland et Villiers-le-Bel) : Cédric Sabouret (sortant) et Cécilia Toungsi-simo (PS) 31,57 % (2171 votes), Christian Cauro et Djida Techtach (sortante) (DVG/Génération S) 20,90 % (1437 votes), Anabelle Humbert et Philippe Moulines (RN) 15,78 % (1085 votes), Christelle Laurendot et Khalid Zougagh (LFI/ELV) 11,69 % (804 votes), Marilyne Yakan et Francis Mallard (LR) 10,47 % (720 votes), Sandrine De Almeida et Patrick Angrevier (UDI) 5,95 % (409 votes), Philippe Debruyne et Suzanne Ndjock (MdP/DVG) 3,65 % (251 votes).

Canton d’Aulnay-sous-Bois (comprenant uniquement la commune d’Aulnay-sous-Bois) : Franck Cannarozzo et Séverine Maroun (sortante) (LR) 51,72 % (5439 votes), Adélaïde Gandji et Oussouf Siby (PCF/PS) 20,91 % (2199 votes), Stéphane Abraham et Colette Lévêque (RN) 11,48 % (1207 votes), Claire Cazin et Patrice Lemoine (LFI) 7,21 % (758 votes), Mohammed Bounoua et Marine Zaccardelli (SE) 6,73 % (708 votes), Sylvie Guy et Dominique Vidal (POI) 1,95 % (205 votes).

Canton de Sevran (comprenant les communes de Sevran et de Villepinte) : Stéphane Blanchet et Mélissa Youssouf (PS/EELV) 41,98 % (3448 votes), Philippe Geffroy et Martine Valleton (sortante) (LR) 27,87 % (2289 votes), Abdelkader Arrahmane et Nelly Rolland (DVG) 12,80 % (1051 votes), Luc Colomas et Herminia Fardeau (RN) 12,27 % (1008 votes), Fabrice Scagni et Jeannine Yana (LREM/DVC) 5,08 % (417 votes).

Canton de Tremblay-en-France (comprenant les communes de Coubron, Monfermeil, Tremblay-en-France et Vaujours) : Dominique Dellac (sortante) et Pierre Laporte (sortant) (PCF/LFI) 38,70 % (3360 votes), Lynda Aït Mesghat et Xavier Lemoine (DVD) 35,21 % (3057 votes), Natacha Ferreira et Nicolas Pierron (RN) 22,03 % (1913 votes), Micheline Guillemette et Romain Tellier (POI) 4,07 % (353 votes).

Canton de Mitry-Mory (comprenant les communes de Compans, Dammartin-en-Goële, Juilly, Longperrier, Marchémoret, Mauregard, Le Mesnil-Amelot, Mitry-Mory, Montgé-en-Goële, Moussy-le-Neuf, Moussy-le-Vieux, Nantouillet, Othis, Rouvres, Saint-Mard, Saint-Pathus, Thieux, Villeneuve-sous-Dammartin et Vinantes) : Anthony Gratacos et Marianne Margaté (sortante) (GRS/PCF) 31,17 % (3034 votes), Didier Bernard et Béatrice Roullaud (RN) 28,17 % (2742 votes), Alain Aubry et Vivianne Didier (DVD/DVG) 25,54 % (2486 votes), Corinne Adamski-Caekeart et Laurent Prugneau (LR/UDI) 15,11 % (1471 votes).

Canton de Villeparisis (comprenant les communes de Brou-sur-Chantereine, Courtry, Le Pin, Vaires-sur-Marne, Villeparisis et Villevaudé) : Frédéric Bouche et Isabelle Sausset (PS/Génération S) 35,48 % (2713 votes), Emma Abreu et Xavier Vanderbise (sortant) (LREM/LR) 32,42 % (2479 votes), Kevin Guyon et Christelle L’Equilbec (RN) 21,49 % (1643 votes), Nabila Flih et Romuald Riffault (DIV) 4,66 % (356 votes), Émilie Deschamps et Claude Sicre de Fontbrune (DIV/DVC) 4,59 % (351 votes), Valentin Auger et Julia Frizziero (PP) 1,36 % (104 votes).

Canton de Nanteuil-le-Haudouin (comprenant les communes d’Acy-en-Multien, Antilly, Autheuil-en-Valois, Bargny, Baron, Betz, Boissy-Fresnoy, Borest, Bouillancy, Boullare, Boursonne, Brégy, Chèvreville, Cuvergnon, Ermenonville, Étavigny, Ève, Fontaine-Chaalis, Fresnoy-le-Luat,, Gondreville, Ivors, Lagny-le-Sec, Lévignen, Mareil-sur-Ourcq, Marolles, Montagny-Sainte-Félicité, Montlognon, Nanteuil-le-Haudouin, Neufchelles, Ognes, Ormoy-le Davien, Ormoy-Villiers, Péroy-le-Gombries, Le Plessis-Belleville, Réez-Fosse-Martin, Rosières, Rosoy-en-Multien, Rouville, Rouvres-en-Multien, Silly-le-Long, Thury-en-Valois, Varinfroy, Ver-sur-Launette, Versigny, La Villeneuse-sous-Thury et Villiers-Saint-Genest) : Nicole Colin (sortante) et Gilles Sellier (sortant) (LR) 44,75 % (3105 votes), Danielle Ben Bouaziz et Yoann Czykalo (RN) 29,49 % (2046 votes), Stéphanie Defaux et Jean-Paul Douet (PS) 25,77 % (1788 votes).

Canton de Senlis (comprenant les communes d’Aumont-en-Halette, Avilly-Saint-Léonard, Chamant, La Chapelle-en-Serval, Courteuil, Fleurines, Mont-l’Évêque, Mortefontaine, Orry-la-Ville, Plailly, Pontarmé, Senlis, Thiers-sur-Thève et Vineuil-Saint-Firmin) : Jérôme Bascher (sortant) et Corry Neau (sortante) (LR) 53,95 % (4219 votes), Martine Bernard et Lucien Gerardin (EELV/PS) 23,08 % (1805 votes), Maria Cécilia Liebenguth et Philippe Brossard (RN) 22,97 % (1796 votes).WM

l’avis d’EV :

A l’image du pays, l’abstention fut historique dans notre territoire et les résultats parfois surprenants. Pour illustrer son article, j’ai demandé à WM (Guillaume) de mettre l’image ci-dessus. On y voit les candidats du canton de Goussainville et de Villiers-le-Bel qualifiés pour le second tour. Dans le premier les sortant,DVD, (que et j’aime bien), Isabelle Rusin et Anthony Arciero sont arrivés en tête. Dans le deuxième, c’est une (bonne, selon moi) surprise : l’arrivée en tête de Cédric Sabouret (PS).

Mais je me garderais bien de faire le moindre pronostic pour le second tour..

Partagez cet article

Des photos en pagaille (bis)

Finalement je continue à partager une sélection de mes anciennes fotos papier (pro) (revoir ici ce que j’avais écris) ). Ça plait…

En haut c’est M. Simon Duval, l’inventeur de l’andouillette à la ficelle (qui était servie dans les meilleurs et grands restaurants). La foto a été prise à la fameuse (à l’époque) Foire aux produits régionaux de Tremblay -en-France, où il tenait un stand, en octobre 2003. J’avais visité son petit atelier de Drancy (93). Rires, je me souviens qu’il avait deux employés arabes, qui remplissaient les andouillettes à la main. Ils m’avaient demandé de ne pas prendre leurs visages en foto… Je n’ai pas réussi à savoir si l’atelier, qui avait été repris par son fils, existe toujours. Je ne crois pas… Mais le papa avait déclaré en 2003 au Parisien (voir l’article ici), que malgré la notoriété de son andouillette, il n’avait pas fait fortune…

Celle du bas, c’est Americo, que j’avais accompagné à Rungis, en 2001, devant “ses” cotes de bœuf. Ah Americo !!! Je l’ai très bien connu et je peux dire que c’est grâce à moi si son restaurant a connu un grand succès.

Voilà. Un jour il vient me voir à la mairie de Tremblay (je m’occupais du développement économique), avec sa fille. Ils avait repris un petit bar restaurant,situé au fin fond du quartier du Vert-Galant, à l’écart de tout, en zone pavillonnaire. Et ça ne marchait pas du tout. Aussi, ils souhaitaient transformer la salle du resto en…. épicerie. Et de demander à la mairie si s’était possible. J’ai dit oui de suite, mais je voulais aller voir sur place. J’y suis donc allé. Du coup j’y mangé. Purée, c’était délicieux ! J’y ai ensuite amené mon patron, le maire-adjoint aux affaires économiques, l’excellent (et regretté ) Simon Dawidowicz. Mème chose, il a été bluffé par la qualité du repas…

Bon, quelques temps après, ils installent leur.. épicerie. Rayons et tout… Mais peu de choix. Ils installent dehors des présentoirs “fruits et légumes” (qu’Americo allait acheter à Rungis). Mais ça ne prend pas. Obligés même de jeter une partie des fruits et légumes, qui ne se vendent pas.

Comme j’allais de plus en plus souvent y manger (il  continuait le resto, mais avec seulement quelques tables dans la partie bar (attenante à l’épicerie), qui continuait, je voyais le déclin inexorable de l’épicerie. Plus d’approvisionnement, rayons de bouteilles de lait en pagaille…  Entre temps, j’avais parlé autour de moi (des hommes d’affaires) de la qualité du resto. Et ils commencent à venir, de plus en plus nombreux ! Et revenir, avec d’autres… Au point que problème de place ! Du coup Americo pousse quelques rayons de l’épicerie et remet des tables… Et les gens arrivent de plus en plus, et le coté “perdu” du lieu ne les dérangent pas (certains viennent de Paris Nord 2 et même plus loin).

Devant ce succès, Americo se décide a enlever tous les rayons de “l’épicerie”. Et voici le resto redevenu comme avant !!! Ça a cartonné pendant des années ! Resto plein le midi et il valait mieux réserver ! Mème le soir les gens venaient (les Tremblaysiens, qui l’avaient boudé le resto au début, le découvrent…) et parfois des banquets. Un de ses plats les plus appréciés : sa cote de bœuf. Divine, prédécoupée en tranche, reconstituée, toujours servie chaude (ce qui ‘est pas le cas dans la plupart des restos) … Et le  goût ! Je n’en ai plus jamais mangé d’aussi bonnes.

Il a fini par prendre sa retraite et vendre le resto. Je suis passé au “nouveau” y’a 5 ou 6 ans. Rien à voir (c’est surtout le bar qui marche). Il est parti dans son village d’origine au centre du Portugal. Il était passé me voir (sa fille est restée en France) une fois dans mon bureau d’Epiais. Joie des retrouvailles ! Le problème, c’est que je n’ai plus ses coordonnées, ni celles de sa fille… Quelqu’un ? EV

 

Americo devant “ses” cotes de bœuf, à Rungis

 

Partagez cet article

La Newsletter à nouveau en marche !

Je présente mes excuses aux 6000 + abonnés à la newsletter Roissymail pour les retards d’envois, à cause de plusieurs facteurs. Mais les articles sont régulièrement mis et grandement consultés en ligne  (et merci au passage à WM (Guillaume) pour la qualité de ses articles et investigations). Je ne mets pas tous les articles de RM 1088 (trop) mais allez sur le site vous les verrez tous. EV

Partagez cet article

Meilleures fêtes possibles !

Au terme de cette année impensable à beaucoup de points de vue (je n’en ferai pas la longue liste, mais je tiens à mentionner l’aggravation de la montée incroyable de l’antisémitisme), je souhaite aux abonnés et aux lecteurs de Roissymail de bonnes fêtes de fin d’année. Et merci à Na ! pour ce dessin qui fait rire (et dieu sait si on a besoin de rire, en ces temps…). EV

Partagez cet article

Deux nouvelles expressions et… rubriques sur Roissymail

Avant même ces temps troublés dûs au virus, j’ai toujours eu en tête deux “expressions” d’enfants.

La première vient de ma fille, quand elle était petite (6 ou 7 ans). On partait chaque année, depuis Paris, en vacances, dans le sud de la Meuse (super, que je recommande). Une fois, en arrivant près des lieux, il y avait eu des travaux sur les routes, et j’avais dû faire plusieurs fois demi-tours. Ma fille, impatiente d’arriver, sûrement, me demande alors, d’un ton inquiet: “comment on va faire papa ?”

La seconde date de quelques années plus tard, dans le nord du Bénin, dans la ville de Bembèrèké, où habitait alors ma femme, dans la “maisonnée” comme on dit là-bas, (des appartements autour de la cour) du roi.  Le fils (qui devait avoir  3 ou 4 ans) de voisins,  Espé (diminutif d’Espérance) entendait l’appel à la prière de la mosquée du coin, il ne comprenait pas, bien sûr, et il répétait “Y’a la salade” ! Je m’étais toujours demandé pourquoi (en fait je sais maintenant : voici les premiers  mots en arabe de l’appel :« Hayya ‘ala la-salah ») et gardé ça en tête lorsque je ne comprenais pas des choses qui me paraissaient dans un premier temps compliquées.

Et ces temps d’incertitudes j’ai pensé à créer deux nouvelles rubriques dans ce Roissymail avec ces deux expressions ! EV

Partagez cet article

Accélération récente du nombre de nouveaux abonnés à la newsletter

Satisfaction de constater le nombre d’abonnements à la newsletter RoissyMail, en nette hausse ces temps-ci. Ainsi celles de collaborateurs de l’entreprise Defi-Log basée à CDG et à Gonesse, que je ne connaissais pas, mais que j’ai appris à connaitre en regardant leur site web, très bien fait (cliquez sur l’image pour le voir). Du coup on a re-dépassé le chiffre des 6000 abonnés. Mais on devrait être beaucoup plus nombreux. Il est vrai aussi que de plus en plus de lecteurs consultent notre site régulièrement et ne ressentent pas le besoin de s’inscrire à la news. Au fait, RoissyMail aura bientôt 16 ans ! EV

Partagez cet article

Confinement ou déconfinement (et même télétravail): prenez le temps de picorer nos anciennes publications?

Pour les ouvrir, cliquez cette image et puis ensuite sur le numéro que vous voulez consulter

Vous pouvez me croire, c’est toujours instructif. Même-moi, j’avais oublié des choses par exemple le numéro 19 (octobre 2004) sur les relations économiques Chine-France, très instructif de nos jours. Pour rappel j’ai créé Bénéfice. net en 1998 (30 000 ex au début puis 25 000). C’était après la création de la 1ère carte du “pole de Roissy”  (en 1997), puis j’ai cessé sa diffusion en 2012 après la montée en puissance de Roissymail, créée en 2004. Le papier devenait inutile, mais ça a été une belle aventure, très gratifiante, à tous points de vues.  A ce propos, je vous conseille aussi de consulter les archives de Roissymail (actuel) mais aussi de sa première version (jusqu’au numéro 499). C’est ici ou colonne de gauche, tout en bas)…  EV

Partagez cet article

Réflexions sur le confinement et le reste…

J’écrivais en janvier, dans mes vœux  ici : “En espérant que 2020 soit meilleure que 2019 (mais c’est pas sûr…)”. Ils étaient accompagnés de ce dessin de na!. RoissyMail n’est pas très productif, depuis quelques temps. Plusieurs raisons à cela. Oh non, ce n’est pas le confinement : je me suis confiné en télétravail depuis 4 ans, et je n’ai jamais manqué de solutions hydroalcooliques (au passage, selon des infos TV, les achats d’alcool ont augmenté de 15% depuis le confinement…) !

cliquez pour voir l’article

L’actualité qui nourrit nos articles est en berne. Mais au-delà de ça, c’est l’atmosphère pesante et anxiogène qui me gêne dans l’écriture. Ça me fait penser à ce qu’avait écrit, en 2015, après les attentats du 13 novembre, François Charritat, alors directeur de l’aéroport du Bourget. Il avait eu du mal à écrire sa lettre d’information qu’il publiait alors. On était dans la même situation, je l’avais appelé pour lui dire. Et j’en avais parlé dans un article (cliquez sur l’image d’en haut pour le voir).

Tous mes correspondants ressentent cette atmosphère. Le téléphone sonne beaucoup, les gens, dont moi, ont envie de parler. Et merci à Facebook , qui chauffe bien en ce moment. On va voir ce que va dire M. Macron ce soir. Bon courage à tous. EV

 

Partagez cet article

Maintenant, chers lecteurs, vous savez qui c’est !

Vous avez dû voir, depuis un moment, pas mal d’articles publiés ici, et signés “WM”. En fait il s’agit de Guillaume Mahé. Voici comment ça c’est passé : un jour, en novembre dernier, je reçois un mot de sa mère, Christine Mahé, que je connais depuis longtemps, qui travaillait à l’AFTRP (aujourd’hui Grand Paris Aménagement) et y travaille toujours, quand ils avaient encore leurs bureaux à Paris Nord 2 “Est-ce que vous recherchez toujours un journaliste”? Je lui réponds que oui, mais pas activement, car découragé…  Quelques jours après, je reçois ce mail :

Monsieur Veillon, Bonjour,

J’ai pris connaissance de votre annonce pour le recrutement d’un rédacteur, en discutant avec un parent qui n’est autre que ma mère que vous connaissez bien.

Lectrice depuis plus de dix ans de vos articles qui rendent compte des mille choses qui se passent quotidiennement dans le Grand Roissy et même au-delà, elle m’a conseillé de me présenter à vous, professionnel de l’information.

Après avoir occupé différents postes dans une entreprise de Travaux Publics et dans un centre de spécialités pharmaceutiques, j’ai décidé de reprendre mes études en 2014 pour évoluer différemment et vivre pleinement ma passion : la cosmologie et les nouvelles technologies.

A l’observatoire de Paris-Meudon, j’ai obtenu le Diplôme Universitaire d’astronomie et mécanique céleste (L1 et L2), suivi du  Brevet d’Initiation Aéronautique avec mention très bien.

Parce que le savoir se partage sinon il ne sert à rien, j’ai créé une association sous forme d’un blog qui me permet, grâce à ma maitrise de l’anglais, d’échanger avec des passionnés d’astronomie et de scientifiques dans le monde entier.

Parce que les écrits restent, je me suis lancé dans l’écriture d’un ouvrage en trois tomes, pour sensibiliser les jeunes lecteurs sur l’importance de la protection de notre planète. J’ai achevé cette trilogie d’anticipation et d’aventure, fin septembre dernier.

J’ai pris gout à l’écriture…

Je possède une excellente culture générale, je suis très curieux, créatif et toujours désireux de trouver de nouveaux sujets à développer, dans tous les domaines. Mon sens relationnel (j’aime les gens) et ma capacité d’écoute me permettent de collecter facilement des informations et de les vérifier.

Je maîtrise parfaitement les outils de communication, point important pour Roissy Mail qui diffuse depuis quelques années ses informations uniquement sur le Net.

Je vous ai résumé, Monsieur Veillon, quelques points qui me paraissent importants de développer lors de notre prochaine rencontre, si vous le voulez bien, en vue d’une éventuelle collaboration ou pour recevoir vos conseils.

Je reste à votre disposition, pour convenir d’une date et échanger de vive voix.

Recevez, Monsieur Veillon, mes sincères salutations.

J’avoue que j’avais tout de suite apprécié ce mail (même si le “je possède une excellente culture générale” m’avait fait sourire, mais si c’est vrai comme j’ai pu m’en apercevoir). Je l’ai tout de suite appelé et le courant est passé immédiatement.  Il a commencé des articles pour RoissyMail, en signant WM. Toujours parfaits et documentés. On s’est vu ensuite plusieurs fois chez moi à Paris. Un gars (33 ans, mais il fait plus jeune) vraiment agréable. Il habite Louvres et se déplace avec sa Harley (c’est aussi un passionné de moto), ce qui est bien pratique pour moi, qui ne sors plus trop.  Il a récemment assisté au pot de départ de Patrick Renaud en tant que président de RoissyDev, et j’ai eu l’idée de la foto d’en haut. Comme ça vous saurez qui est WM!   EV

Partagez cet article

Back to Africa ! Happy !

Je suis au Bénin (Cotonou) depuis mercredi soir, retour le 29 (ceux qui sont dans le secret des dieux savent pourquoi…). Toujours un immense plaisir de revenir dans ce que je considère comme mon deuxième pays. Soirée agréable hier soir au restaurant Le Kirikou, situé non loin de chez moi à Cotonou, dans mon quartier de Fidjrossé. On a bien mangé, bien été servis, et on a eu plein de discussions intéressantes. Ça fait du bien !

Au premier rang mon ami (de 30 ans) Brice et sa femme Françoise, à côté de Brice leur fils Régis Boussari, avec deux de ses amis venus en vacances avec eux. C’est la première fois qu’ils venaient en Afrique noire !

Je (une fois de plus) vous conseille de passer des vacances dans ce petit pays, où il y a plein de belles choses à voir. Les Béninois sont agréables et accueillants (oh , y’a aussi des cons, mais proportionnellement, infiniment moins que chez nous). OK pour vous aider, je connais le pays du nord au sud et d’est en ouest. EV

 

Partagez cet article

Nos excuses.. Upgrad !!

Désolés, chers lecteurs. Depuis un moment nous sommes en train “d’upgrader” wordpress (qui nous sert à “fabriquer” Roisymail), le logiciel d’envoi de la newsletter (Sarbacane) et de relooker Roissymail elle-même.  Ça a prit plus de temps que prévu. Ça ne devrait plus tarder. En attendant vous pouvez, en cliquant sur l’image ci-dessus, penser à picorer les anciens numéros de Bénéfice.net c’est toujours instructif…  EV

Partagez cet article

Bonne année !

En espérant que 2020 soit meilleure que 2019 (mais c’est pas sûr…). Moi qui ai été un perpétuel optimiste, je deviens, petit à petit,  singulièrement depuis… 4, 5 ans, pessimiste. Dire que l’humanité n’a jamais connu autant de progrès : technologiques : quel progrès Internet !  quelle magnifique démocratisation des transports, notamment aériens, médicaux (je suis bien placé pour le savoir) et protection sociale, pouvoir d’achat et conditions de travail -eh oui- etc. Mais la mentalité humaine n’a pas été à ce rythme…  Depuis quelques temps, je pense particulièrement aux jeunes. J’ai eu 65 ans l’an passé, mais je me souviens, ma génération était bercée dans une vision optimiste de l’avenir. Ce qui n’est pas le cas, globalement, pour les jeunes actuels, abreuvés de messages pessimistes. Mais il y a pire ! Certains, de ma génération, ou celle juste avant, refusent tous projets nouveaux (routes, lotissements ,barrages etc.) comme l’a montré le quarteron de retraités qui s’est opposé à EuropaCity. Alors qu’ils ont bien profité des “Trente Glorieuses”, ils denient aux jeunes le progrès qu’ils ont connu. C’est pas terrible.

J’adresse des vœux particuliers à ceux, comme Nina, la fille de ma femme, qui auront  20 ans en 2020. EV

Partagez cet article