Top départ pour les centres de vaccination contre le COVID-19

Depuis le 4 janvier 2021, la campagne de vaccination a débuté en France. Une première phase de vaccination qui s’adresse dans un premier temps aux résidents en EHPAD et Unités de soins longues durées (USLD), aux personnes âgées de 50 ans et plus, ou présentant une comorbidité parmi les professions sensibles comme les aides à domicile, les Sapeurs-pompiers et les professionnels de la santé. Cependant, toute personne peut prendre rendez-vous dans le centre de son choix. La prise de rendez-vous se fait pour la première et la seconde injection sur internet à partir du 14 janvier sur les sites Doctolib (www.doctolib.fr),  Keldoc (www.keldoc.com) et Maïa (www.maiia.com). Vous pouvez aussi prendre rendez-vous via téléphone, en appelant directement le centre de vaccination. Le vaccin est gratuit et nécessite deux injections à 28 jours d’écart, au plus tard, mais n’oubliez pas une pièce d’identité ainsi que votre carte vitale.

Dans son communiqué du 14 janvier 2021, la Préfecture du Val d’Oise annonce que depuis le 13 janvier, 3 714 personnes ont été vaccinées dans le département pour le moment. Le communiqué annonce également qu’à partir du lundi 18 janvier, les personnes âgées de 75 ans et plus pourront se faire vacciner dans l’un des centres suivants : Argenteuil (95018) Centre hospitalier d’Argenteuil, salle Agora, 60 rue du Lieutenant-Colonel Prudhon, Tél : 01.34.23.24.25 – Cergy (95127) Centre médical des Linandes, 8 rue les Linandes Pourpres, Tél : 01.30.31.93.94 – Pontoise (95500) Espace Cordeliers, 2 rue Rodin, Tél : 01.30.31.28.55 – Gonesse (95277) Centre hospitalier de Gonesse, 2 boulevard du 19 mars 1962, Tél : 01.34.53.21.21 – Goussainville (95280) Gymnase Nelson Mandela, 21 avenue de Montmorency, Tél : 06.58.96.52.15 – Beaumont-sur-Oise (95052) Centre hospitalier, 25 rue Edmond Turcq, Tél : 01.39.37.15.20 – Magny-en-Vexin (95355) Maison de santé, 6 boulevard de la République, Tél : 01.34.67.33.33 – Sarcelles (95200) Maison de quartier Watteau, Route des Refuzniks, Tél : 01.39.94.85.00 – Taverny (95607) Gymnase André Messager Cosom, Voie des sports, Tél : 01.39.60.86.80 – Enghien-les-Bains (95880) Salle communale des thermes, Tél : 01.30.10.39.80 – Montmorency (95160) Salle des fêtes, 3 avenue Foch, Tél : 01.30.10.39.80 – Saint-Brice-sous-Forêt (95539) Salle la Vague, 5 bis rue de la forêt, Tél : 01.30.10.39.80. En ce qui concerne l’ouverture du centre de L’Isle-Adam (95313) Hôpital gériatrique, 9 rue Chantepie Mancier, Tél 01.34.69.00.33, il vous faudra attendre le 18 janvier. Et pour celui de Ermont (95219) Gymnase Raoul Dautry, avenue Louis Armand, Tél : 01.34.14.31.55, sa mise en service sera effective au cours de la semaine du 25 janvier.

Concernant la Seine-et-Marne, le centre de vaccination le plus proche du territoire du Grand Roissy se situe à Meaux (77284) au Colisée de Meaux, 73 avenue Henri-Dunan, Tél : 01.64.77.64.77. Pour les habitants de Seine-Saint-Denis, deux centres sont disponibles dans le nord du département : Aulnay-sous-Bois (93600) Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger, boulevard Robert Ballanger, Tél : 01.49.36.71.23, et Sevran (93270) Hôpital René-Muret, avenue du Docteur Schaffner, Tél : 01.41.52.59.99.

Comme le rappelle le communiqué de la Préfecture du Val d’Oise, au 13 janvier, le taux d’incidence est de 201 cas pour 100 000 habitants, soit plus de 2 500 nouveaux cas par semaine dans le Val-d’Oise. Cet indicateur est en constante augmentation depuis le 27 décembre 2020 où il s’établissait à 117. Cette situation des contaminations en hausse est très préoccupante. Dans le département, 32 patients atteints de la COVID-19 sont actuellement hospitalisés en service de réanimation, ce qui représente une occupation de 61,5 % des lits disponibles dans les services des maladies infectieuses. La Préfecture rappelle également qu’afin de lutter contre la propagation de cette pandémie, le respect des gestes barrières, le port du masque, la limitation des rassemblements à 6 personnes, y compris dans la sphère privée, doivent continuer à être respectés impérativement. WM

Partagez cet article

Cancer : l’importance de la prévention

cliquez pour aller sur le site colonDay

Le 1er mars, c’était le “colonday”, 8ème journée nationale de prévention et de dépistage du cancer du colon. Comme celui-ci s’est intéressé à moi de près, à deux reprises,  (revoir ici), je profite, dès qu’une occasion me le permet, d’évoquer l’importance de la prévention en général et particulièrement de ce cancer que je connais bien.

Et donc l’importance de son dépistage dès l’âge de 50 ans, car pris à temps, les chances de guérison sont grandes. Je connais encore plein de personnes autour de moi (et certainement nombre de lecteurs de RoissyMail…) qui n’osent pas (ou ne pensent pas) à se faire dépister. Il faut le faire ! Voyez tout ça sur le site. EV

Sinon, y’a ça aussi (trouvé sur Facebook) :


Partagez cet article

Cancer : l’importance de la prévention (bis)

Après l'opération, RoissyMail continuait en direct live de l'hôpital...

Vous avez dû sûrement remarquer la campagne nationale actuelle (dénommée “Mars Bleu 2013″, voir ici) sur le cancer colorectal. C’est un des cancers les plus meurtriers en France, mais, souligne la campagne, il peut-être facilement traité si le dépistage se fait dès l’âge de 50ans, pour les hommes et le femmes.

Comme ce cancer s’est vivement intéressé à moi en 2004 et a recommencé en 2008 (foto), je suis sensible au sujet, vous pensez bien. Et comme je me rends compte régulièrement, qu’autour de moi de nombreuses personnes n’osent pas faire les actes de dépistage, j’en remet une louche ici : faites-le ! Ça fait pas mal et c’est important. J’avais déjà fait un article sur le même sujet dans RM 513, que vous pourrez utilement relire ici.

Hommage à “Prévention et Santé en Val d’Oise”

Et, en même temps, porter un coup de chapeau à l’association “Prévention et santé en Val d’Oise”, créée et cofinancée par la Conseil général (voir ici). Elle a envoyé récemment à toutes les personnes âgées de plus de 50 ans plusieurs courriers pour les informer et les encourager à faire un dépistage du cancer colorectal. Et, pour ceux qui n’ont pas répondu (comme moi, ce n’est pas bien…) elle a envoyé directement un test Hemoccult, à pratiquer soi-même.

C’est bien… Voyez aussi la page spéciale sur ce cancer sur e-cancer. Vous saurez tout.

EV

Partagez cet article

Cancer : l’importance de la prévention !

Pendant le cancer, RoissyMail continue !

Un récent décès supplémentaire dans mon entourage, dû au cancer,  me pousse (je voulais le faire depuis longtemps) à faire ce papier sur la nécessité de la prévention des maladies en général, des cancers et du cancer colo-rectal en particulier. J’ai appris que l’amie de mon ami, qui est morte la semaine dernière à 50 ans, aurait pu, peut-être, s’en sortir si le cancer avait pu être diagnostiqué … “avant”. J’ai connu d’autres cas malheureux autour de moi, dans notre région aéroportuaire et bien sûr ailleurs, qui auraient pu ne pas mourir.

Je connais “un peu” le cancer car le crabe s’intéresse à moi de près depuis quelques années (voir ce que j’avais écris en 2007 à ce sujet dans BN 24). J’y explique qu’à cette époque encore, la prévention n’allait pas de soi, s’agissant de ce cancer colo-rectal. J’ai été opéré une fois en 2004 puis, lors d’un contrôle, on a vu que le crabe avait fait deux petits qu’il a fallu à nouveau enlever par une opération, plus importante celle-là (en 2008, foto). Et, heureusement,

Read moreCancer : l’importance de la prévention !

Partagez cet article