Sortie provocatrice (et pathétique) de Nicolas Hulot sur EuropaCity : vers sa démission ? Probable, je pense…

cliquer pour voir l'extrait sur EuropaCity

Je crois que le projet a été revu à la baisse. J’attends de voir ce que va être Europacity (…) Avoir un centre commercial gigantesque avec une station de ski artificielle, c’est la folie des grandeurs du XXe siècle, c’est exactement ce que je ne veux plus demain

Voici ce qu’à déclaré, tout récemment, Nicolas Hulot, ministre d’Etat, chargé de la la Transition écologique et solidaire (pas moins, avec quatre ministres sous son autorité…) . Cette déclaration est, à mon avis purement scandaleuse, démagogique, mais surtout politicienne, dans son intérêt. Il faudrait qu’il ferme les patinoires et les piscines s’il voulait être cohérent. …

J’en ai parlé avec un de mes honorables correspondants. Voici ce que je lui ai répondu (ça m’a donné l’idée d’en parler ici):

Je pense qu’ Hulot va démissionner, comme je vous le disait.

Il faut savoir que tout le monde, avant, voulait l’avoir comme ministre, Hollande mais aussi Sarko (popularité, ushuaia)

Ce coup-ci Macron a mis le paquet: ministre d’État, chapeautant , pas moins de quatre ministres, et pas des moindres. Un beau hochet… Vieillissant, Hulot a dû se dire c’est maintenant ou jamais…

Mais les choses se sont compliquées, compte tenu des positions qu’il avait prises avant. Macron lui a fait un beau cadeau avec l’abandon de NDDL. Mais y’a pas que ça: glyphosate, et surtout nucléaire où je pense le gouvernement ne bougera pas.

La dernière fois que je l’ai vu chez Bourdin (un mois+ je crois) il a fait comprendre, en se tortillant comme le dernier des politiciens , qu’il prendrait sa décision quant à son maintien au gouvernement dans le courant de l’été.

C’est dans ce contexte, je crois, qu’il faut situer sa déclaration sur EC. Il avait été peu disert sur ce sujet jusque-là, malgré les pressions diverses de ces “copains zécolos” .

Il sait bien que l’État (via son collègue ministre de la “Cohésion des territoires” et donc avec l’aval de Macron, forcément, MDR) a fait appel pour la ZAC du Triangle, et le gouvernement ne bougera pas sur EC (bonjour l’effet sur les investissements, entre autres).  Et, parler dernièrement d’EC (une vraie provoc’ au passage) comme il l’a fait à ce moment, alors que, encore une fois, il évitait le sujet,  sera un élément qu’il pourra mettre en avant pour sa démission (terres agricoles etc…) .

Il a une alternative : ou démissionner, ou manger son chapeau. Qu’il ne mangera pas, d’ailleurs, il s’en fout : c’est l’archétype du bobo (c’est pour ça qu’il n’a pas été désigné par les “Verts” (repère de bobo, pourtant)  qui l’ont “boulé” lorsqu’il voulait être candidat à la présidentielle, en 2011 (revoir ici, j’y étais, prestation lamentable, en mode je m’en fout, je m’amuse, c’était chez nous, à Sevran, ça faisait peuple ). Je pense qu’il va démissionner. Mais, selon son emploi du temps perso, il peut rester: la soupe est bonne !

Eh ben c’est pas terrible, tout ça… Le sort des habitants de notre région, il s’en tamponne le coquillard …

A plus cher ami  !

EV

Partagez cet article

Un livre témoignage de Simon Dawidowicz

Voici presque deux ans, j’avais croisé, à Aéroville,  Rosette Dawidowicz, la veuve de Simon Dawidowicz, décédé trop tôt en décembre 2010. J’étais bien content de la revoir. On s’en souviendra, Simon avait été adjoint au maire de Tremblay-en-France, chargé des affaires économiques (ce qui n’est pas rien dans cette ville). Et donc mon patron direct, lorsque, de fin 1992 à mi 1997, j’étais directeur du développement économique.

Plus de quatre ans de collaboration quasi quotidienne, avec cet homme dynamique, que j’admirais beaucoup et qui m’ a appris beaucoup. Dès le premier jour, il m’avait invité au restaurant, pour faire connaissance. Et, d’emblée, il avait tenu à me confier que, enfant, lui et sa sœur avaient pu échapper aux rafles des Juifs, pendant la guerre, grâce à l’accueil (risqué) de familles, qui ont fait partie de ceux qu’on a appelé après  les Justes parmi les nations, bien après. Il ne m’en plus jamais parlé, mais c’était comme s’il avait tenu à ce que je sache…

J’ai eu plusieurs fois Rosette au téléphone après notre rencontre à Aéroville. Et c’est au cours d’une de nos conversations qu’elle m’a appris que Simon avait publié, en 2008 un petit livre de témoignages sur cette horrible période, sur ces fuites de lui, sa sœur et de son frère. Je l’ignorais, car à cette époque, je ne voyais plus beaucoup Simon, tout occupé que j’étais avec mon agence VPP (pour laquelle, quand je l’ai crée fin 96, Simon m’avait prodigué de précieux conseils). Elle me l’a envoyé voici une bonne semaine, avec cette dédicace : pour Eric Veillon, ce livre écrit pour que de tels évènements ne recommencent jamais . Je l’ai lu tout de suite, vous pensez bien. Poignant… En fait une fuite à travers la France, de famille en famille… Ça fait mal de lire ça, mais on peut admirer le courage de ces familles qui risquaient leur vie en cachant des Juifs.

Montée incroyable de l’antisémitisme en … France !

J’avais aussi appelé Rosette, comme de nombreux amis juifs, pour leur  dire toute l’horreur et l’incompréhension que je ressentais en voyant  cet antisémitisme renaissant dans notre pays. En France, après tout ce qui s’était passé pendant la guerre ! La police française allant au-delà des exigences des nazis pour traquer les Juifs et les envoyer dans les camps de la mort ! Quelle honte!  “Mort aux Juifs” a-t-on pu entendre ces dernière années dans certaines “manifestations”, souvent sous couvert “d’antisionisme” …  Incroyable .. Sans parler des meurtres…  Parfois je me demande si je ne rêve pas. En tout cas, à mon niveau, je ne laisserai pas faire, je dénoncerai toujours haut et fort (je le fais sur mon Facebook personnel). Tout récemment encore, Mahmoud Abbas “président” de ‘l’Autorité” palestinienne, a tenu publiquement des propos antisémites  incroyables (voir ici). L’ONU et L’Union européenne ont condamné ces propos indignes, mais pas la France ( si encline à donner des leçons de morale au monde entier), à ma connaissance.

Rosette n’a plus beaucoup d’exemplaires du  livre, mais je vais voir si je peux en faire des retirages chez mes amis de RoissyCopy, et en faire aussi une version numérique afin de pouvoir le partager.

Voyez aussi l’article (en cliquant ci-dessous) que j’avais publié à l’occasion de l’hommage rendu au cimetière intercommunal, au Vieux-Pays de Tremblay, en 2010, vous en saurez plus sur ma collaboration avec Simon Dawidowicz.  EV



Partagez cet article

“Lutte contre le terrorisme et le blanchiment” : un truc de ouf à 54.42 € !

voyez ça !!

Il y a quelques jours, je reçois de mon experte-comptable un document qu’elle avait prérempli me demandant de l’envoyer au greffe du tribunal de commerce avec un chèque de 54.42 €, avant le 1er avril. Sur le coup je ne me pose pas de question, pensant rapidement que c’était lié aux trucs administratifs habituels. Je m’exécute donc et du coup relis bien le formulaire qui doit indiquer le “bénéficiaire effectif” (moi en l’occurrence ) de ma petite SARL. Comme je ne comprends pas bien ce truc, nouveau donc, elle m’explique et m’envoie cette notice. En fait il s’agit de l’application d’une directive européenne de 2015 (voir ce morceau d’anthologie ici) pour “lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme”…   Et donc il faut payer (en France du moins, mais je doute que les autres Etats européens fassent ça) 52.42 €. Pour les sociétés immatriculées avant 01/08/2017, mais 24.80 € pour celles immatriculées après cette date (!?).

Mieux, m’explique ma comptable : les entreprises individuelles ne sont pas concernées par cette obligation, mais les  EURL et autres SASU (sociétés par action simplifiée unipersonnelle), qui sont aussi des entreprises individuelles, si.  Tout ça est ridicule: tant les greffes que les services fiscaux savent qui sont les actionnaires (et donc “bénéficiaires effectifs). Je ne vois pas à quoi “servent” ces 52.42 € ! Je suis bon contribuable (revoir ici), pas raleur, mais là ça sent le racket ! Si vous avez des avis (notamment si cette taxe est appliquée dans les autres pays de l’UE) , je suis preneur ! EV

Partagez cet article

Report de certaines lignes du Grand Paris Express : tristesse, incompréhension (et même colère)…

Cliquez pour bien voir les nouveaux délais de la ligne 17

C’est donc fait, le gouvernement a décidé de changer les délais pour certaines lignes du Grand Paris Express. Personne ne dit les raisons de ces reports, sinon le gouvernement qui découvre le dossier ! Les choses ont trainées, j’en témoigne,  et personne n’a jamais rien dit, pas même les élus qui siègent au conseil de surveillance de la Société du Grand Paris ! En attendant, c’est la ligne 17 qui  morfle : recul de 3 ans pour la gare de Gonesse (2027 au lieu de 2024) et il faudra attendre 2030 (même pas sûr) pour les autres. Ce qui a fait vivement réagir François Asensi, maire de Tremblay, dans un communiqué bien charpenté  que je vous conseille vivement  de lire ici.

Quelle logique y a-t-il à desservir dès 2027 le Triangle de Gonesse et à ne pas réaliser les 3,7 km supplémentaires permettant de desservir la gare du Parc des Expositions ? Qui plus est, ces 3,7 km sont en tracé aérien, moins onéreux et moins complexe.” dénonce, à juste titre, le député honoraire, qui réclame le retour à 2027 pour les gares restantes.

Ça fait presque 10 ans que ce projet est ouvert. Dans le Grand Roissy, tout le monde s’est appuyé dessus pour affiner et adapter des projets de développement (je pense notamment aux CDT , notamment celui de “Roissy-Tremblay” (revoir ici). Si on pouvait chiffrer tout : quels gaspillages !

Je vous conseille de lire cet article du site Maire Info, qui résume bien la situation (ah! les tunneliers  !!). Quant à Europa City, qui était dépendant de la date de 2024 confirmée par l’État) pour la gare du Triangle de Gonesse, ils attendent, pour l’instant, des garanties du même État (vive la “continuité” d’icelui), mais n’excluent pas de le faire “ailleurs”. Ils sont bien patients ! Moi à la place d’Auchan , il y a longtemps que j’aurais pris mes clics et mes clacs (avec tout l’argent qu’ils ont dépensé depuis des années …) . Pauvre France, “5ème puissance économique mondiale”, même plus capable de faire arriver les trains à l’heure !  EV (vraiment fâché)

Partagez cet article

Une bonne année 2017 ? En tout cas à vous souhaiter

Très franchement, mais je le fais volontiers, dur de souhaiter une bonne année, après tous celles qu’on a vécues depuis… 5 ans au moins. Heureusement, globalement, le Grand Roissy est là, ne se lamente pas, travaille et se développe, quasiment tout seul, comme depuis 1974, au bénéfice de tous (emplois, ascension sociale, retombées fiscales et donc plus d’argent, d’équipement, de services pour les habitants de nos collectivités locales).

Maintenant, la période est difficile. Entre les innombrables islamistes d’ici ou d’ailleurs qui nous tuent et veulent continuer à nous tuer (alors qu’on les accueillent à grands frais), une Europe inexistante (qui fait des réunions), une classe politique française globalement d’une médiocrité grandissante en continu, il y a de quoi s’inquiéter. Qu’elle continue comme ça, et nous aurons, si ce n’est cette année, le FN au pouvoir, comme je n’ai cessé de l’écrire depuis 20 ans. Bah ! cette classe politique, en pleine carence conceptuelle, en grande partie corrompue (Cahuzac et autres),  pourra enfin alors avoir un vrai programme : l’antifascisme ! Et elle sera ravie…

Mais votre RoissyMail, chers lecteurs, est toujours là, communiquant, toujours optimiste, toujours bandant, et jamais dupe.

En 2016, nous avons envoyé 45 newsletters à nos (toujours, c’est pas assez … ) 6000 abonnés. Soit 3 de moins qu’en 2015 (revoyez ici), mais 318 articles contre 290 en 2015. Le nombre de documents téléchargeables sur scribd.com et passé de 1700 à 2000. C’est bien, ça sert à tout le monde. La fréquentation reste toujours stable, entre 60 et 100 000 visiteurs uniques par mois.

On fêtera, en février sûrement, les 12 ans et demi de ce Roissymail, la 8ème édition de la carte du Grand Roissy Le Bourget, les 20 et demi de notre agence VPP, et, tant qu’à faire les 63 (en avance) de votre vieux serviteur.

Bon courage à tous : il n’y a pas de fatalité, que de la volonté. EV

Partagez cet article

Violences tous azimuts : les gens sont excédés. On paye 30 ans (au moins) de laisser-faire

De nos jours, avant d’évoquer certains sujets, on est quasiment obligé de commencer par s’excuser : “je ne suis pas raciste, je ne suis pas ceci ou cela…”. Cette fois je ne vais pas m’excuser, parce qu’il y en marre. Les violences, la délinquance empirent chaque jour dans notre pays. Que dis-je, c’est plusieurs fois par jour, que ce soit dans notre région ou dans la France entière. Les récents “évènements” de Tremblay, dont l’agression de la proviseure du lycée Hélène Boucher (revoir ici) ont marqué les esprits. Heureusement, les 8 jeunes (7 mineurs, dont un de moins de 16 ans et un jeune adulte) ont été rapidement identifiés et arrêtés. Après une garde à vue prolongée, le mineur suspecté d’avoir frappé la proviseure a été écroué et les autres mis sous contrôle judiciaire (le procureur avait demandé l’incarcération de tous et le placement du  mineur de moins de 16 ans).

Mais il n’y a pas que Tremblay. Les agressions contre les enseignants se multiplient. Idem contre les policiers. Partout. A l’hôpital également. Et ça ne date pas d’hier. Voici 20 ans, j’étais à l’hôpital  Robert Ballanger (Aulnay) pour une suspicion d’AVC, et j’avais eu la surprise de voir dans la chambre une note de la Direction informant qu’elle portait désormais plainte pour toute agression, physique ou verbale. A la même époque je suivais, un soir, un reportage sur France Info. Des journalistes accompagnaient les pompiers dans un des quartiers nord d’Aulnay. Caillassages, jets d’objets lourds depuis les fenêtres, insultes, je n’y croyais pas… Faut que je retrouve ce reportage.

Depuis des années, au moins depuis Pasqua, tous les ministres de l’intérieur annoncent qu’ils vont en finir avec les zones de non-droit (Sarko et son karcher…). Et plus le temps passe, plus ça s’aggrave.

On paye des années de lâcheté, de verbiage creux, démagogique (il n’y a plus depuis longtemps, de mauvais élèves, il n’y a que des élèves en difficulté…). Le manque d’autorité à l’école (ça commence maintenant dès la maternelle) est un des aspects de ce délitement sociétal. Je parle en connaissance de cause. Lisez, en cliquant sur le texte ci-dessus mon témoignage sur mon passage, en 1989 au collège A. Malraux d’Asnières. Et j’avais, dans ce texte paru dans le journal Choses Publiques (2001) que j’éditais alors, retenu ma plume.

Quant aux voyous, on les a clairement encouragés, années après années, sous couvert d’une vision bizarre de la société (c’est de la faute au capitalisme…) et, plus récemment, d’un communautarisme exacerbé. Il faut y rajouter la conjonction des voyous avec l’islam “radical”. Lisez ou relisez, à la lumière de ce qui se passe maintenant, en cliquant ci-dessous ce que j’avais écrit, dans un édito (Bénéfice.net 14, 2002, où j’espérais alors qu’on pourrait “faire de la politique autrement)), s’agissant de Tremblay. Là encore, j’avais retenu ma plume.

Des exemples, j’en ai à la pelle. Je citerai simplement celui-ci : en 1994, j’étais en relation avec les commerçants de Villeparisis (c’était à l’époque du “combat” contre le centre commercial “Auchan” qui devait s’installer à la Villette-aux-Aulnes à Mitry-Mory”). J’avais remarqué que le patron d’une des brasseries de la place du marché (près du passage de l’Ourq), avait décidé de fermer son établissement (avec une belle terrasse) dès 19/20h. Intrigué, je lui avais demandé pourquoi. Pourquoi, m’avait-il répondu, parce dès cette heure les voyous arrivent, mettent le bazar (etc.) et les clients ne viennent plus. Que fait la police, la municipalité (à droite à l’époque), je lui redemande . Et le patron, las, de lever les bras au ciel.

“Il faut mener une vraie politique anti-racaille dans les banlieues”

Voyez...

Les réponses des politiques ne sont pas des réponses, c’est du bla-bla, et Sarkozy recherche son karcher tout neuf.

Sauf de rares exceptions, comme un Malek Boutih, député de l’Essonne, qui est constant sur ces sujets depuis des années. Voyez sur la vidéo ci-dessus et ce qu’il a dit le 20 octobre dernier: on y retrouve les même propos que je cite dans mon édito. Mais lui il “peut” parler : il a un nom arabe et est au PS . Sinon…

Les gens, je peux vous le dire, toutes catégories sociales confondues, sont pourtant excédés. Mais ces mêmes politiciens le savent-ils ? Vous me direz, quand on pense que le pain au chocolat est à 15 centimes…  En attendant, Marine Le Pen regarde le compteur chaque matin en se lavant les dents …  EV

Partagez cet article

Violences incroyables au lycée Hélène Boucher, et contre les policiers : Asensi est fâché

cliquez pour lire la suite

Il y a eu des violences graves récemment au lycée professionnel Hélène Boucher de Tremblay en France. Le 17 au matin, la proviseure a été agressée. Ceci est intervenu alors que la semaine précédente, un groupe d’individu avait commis d’autres violences graves (jets de cocktails Molotov) devant le même établissement. François Asensi, maire (FG) de la ville a immédiatement réagi dans une déclaration (ci-dessus), condamnant vivement ces exactions et a annoncé que la ville déposera plainte contre les auteurs.

Quelques jours auparavant, en tant que député cette fois, Asensi avait vivement réagi suite à l’agression des policiers à Viry-Chatillon. Une réaction très vive, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Il en a profité pour demander plus de policiers pour les villes de sa circonscription ( Tremblay, Villepinte, Sevran) et Aulnay. Je reviendrai sur tout ça. EV

L'autre déclaration de F. Asensi

Partagez cet article

L’ancien maire (divers gauche) de Villeron, Christian Nahon condamné à 10 mois de prison àvec sursis pour prise illégale d’intérêt et faux et usage de faux

foto Le Parisien/ F. Naizot. Cliquez...

L’ancien maire (divers gauche) de Villeron (jusqu’en 2014) Christian Nahon a été condamné mercredi dernier à 10 mois de prison avec sursis, 4000 euros d’amende et 5 ans d’inéligibilité par le tribunal correctionnel de Pontoise. Pour “prise illégale d’intérêt et faux et usage de faux”, pas moins, dans la fameuse affaire de “l’appartement pas cher” (moitié prix)  dont il  avait bénéficié, en juin 2006, au sein d’une résidence de standing qu’il avait autorisée sur le territoire de la commune.

Cliquez sur la foto pour lire le compte-rendu (excellent) d’audience fait par Frédéric Naizot, chroniqueur judiciaire au Parisien 95 (qui a suivi de dossier depuis le début) qui résume bien  l’affaire.

Nous aussi avions suivi cette affaire de corruption (il faut appeler un chat un chat). Revoyez cet article de 2009 (après la mise en garde à vue de Nahon, quand il était encore maire) et celui-ci (2014) et encore celui-là (2015)

Même si je ne suis pas pour la mort du pécheur, je suis ravi de cette condamnation, dont on peut parier que l’individu (que j’ai bien connu) ne fera pas appel. Et je lui adresse ici tout mon mépris citoyen.

Notre pays crève de ces détournements ou “cadeaux” empochés par des élus (de tous bords, faut-il le préciser), qui sont légion et donnent une image exécrable de notre pays (qui veut faire la morale au monde entier) à l’extérieur. Et les instructions dans ces cas, même de flagrance, trainent, trainent…  Le petit voleur de supermarché, lui, est vite condamné, souvent lourdement.

Il faudra bien un jour que la loi, au-delà des condamnations pénales, stipule que tout responsable des deniers publics (notre argent à tous) pris définitivement la main dans le pot de confiture soit inéligible à vie. Mais… c’est mal parti…  EV

Voyez aussi un autre article de Frédéric Naizot, au cours de la procédure

Partagez cet article

Hommage de la PAF à leurs collègues policiers massacrés. En finir avec le déni.

Hier midi, devant le siège de la PAF, à CDG

C’était hier midi, et j’ai tenu à y être. Les personnels de la Police aux Frontières (PAF) de CDG s’étaient réunis, comme partout en France pour rendre … que dire … hommage (c’est le seul mot qui vient à l’esprit, mais on ne trouve pas de mots) à leurs pauvres collègues de Magnanville.

Le préfet chargé de la sécurité des aéroports CDG et du Bourget, M. Riffaut, a lu le message national du ministre de l’Intérieur. L’émotion était grande, les visages graves, les cœurs serrés, ça se voyait, ça se sentait.

D’autant que, sans parler au nom des policiers et autres forces de l’ordre, la menace des terroristes islamistes est grande, tant à CDG que dans ses alentours, comme partout en  France et ailleurs, mais particulièrement ici, tellement les lieux (aéroports) sont des cibles “symboliques”.

En finir avec le déni et les “amalgames”

J’en sais quelque chose, depuis le temps. CDG en particulier, mais aussi les “quartiers” environnants sont devenus, en à peine 20 ans, des nids d’islamistes, terroristes ou pas, mais surtout sympathisants des premiers, jeunes ou vieux, et qui veulent imposer leur “loi”, issue d’une lecture littérale du Coran (avec internet, toute fois…),  chez nous, dans les rues, dans les entreprises, à l’école…

Personne n’en parle vraiment, personne ne les nomment, (pas même le Président de la République, qui parle de “terroristes” (lesquels? Basques, FLB, Irlandais, la bande à Baader, les Brigades rouges…?) à part, et on peut lui laisser ça, le Premier ministre, qui n’hésite pas, depuis le début, à les qualifier d’islamo-fascistes . Ce sont bien des islamistes qui tuent, massacrent, ici et partout dans le monde. Les “je suis” (Charlie, Kenya, Mali, Hypercacher -quelle honte des actes et déclarations antisémites dans notre pays…- etc) ne suffisent plus. Tout comme ça ne suffit plus de protester, de défiler… .  Il faut agir et ne plus se contenter de cérémonies (même s’il faut en faire) ou de compassion. Nous sommes en guerre contre les islamistes, et il faut leur faire la guerre.  Et en finir avec le déni.

Merci

J’y reviendrai, y compris sur les attaques inqualifiables dont ils sont victimes (dont notamment les affiches odieuses de la CGT) , mais je veux ici, une fois de plus, féliciter, encourager, remercier l’ensemble des forces de l’ordre (y compris, malheureusement, l’Armée de notre pays  qui a tant d’autres choses à faire) qui nous protègent. Je sais qu’ils sont fatigués. Et je sais qu’ils tiennent le coup aussi. Qu’ils le sachent (beaucoup de gens, “ordinaires” ou non, me parlent, m’appellent : ils ont le soutien massif, je dis bien massif, de la population française. EV

Le préfet Riffaut, en train de lire le message du ministre. A sa droite, M. Bonhaume, le patron de la PAF CDG-Le Bourget
Partagez cet article

Na!, cash (comme d’hab). Et c’est bien !

Voilà… Parce qu’il y en a marre des prêtres ou autres “animateurs”, “formateurs” pédophiles catholiques. Na ! est un dessinateur courageux (et obsédé sexuel, comme moi, Madame Brévan). Ces “pratiques” perdurent, en France (et dans le monde entier, l’église catholique des USA, par exemple, à payé des millions de dollars, voici quelques années, pour éteindre des centaines de procédures ) depuis des années, et j’en témoigne depuis que j’étais enfant de chœur. J’y reviendrai au besoin. Je compatis à la douleur des victimes et des catholiques (mais on n’entend guère ces derniers). Et je condamne les atermoiements (le mot est faible) de la “hiérarchie” catholique, “romaine” ou autres qui, jusqu’à l’affaire de Lyon, tentent d’étouffer ces scandales et créent des “commissions”. Ces gens qui font la morale à tout le monde (y compris en matière … conjugale !).

Je publie ça sur RoissyMail car ça concerne notre “monde commun” selon l’expression de Céline Pina. Il est temps, grand temps que ça cesse.

Au fait : suivez-moi sur mon facebook (personnel…). EV

Partagez cet article