Christophe Crédeville (FN): les électeurs de Luc Broussy (orphelins) peuvent compter sur moi

Christophe Crédeville, tête de liste Front national à Goussainville

Nouveau venu dans le paysage politique de Goussainville, Christophe Crédeville, tête de liste  Front national (cette formation se présente pour le première fois à Gouss’) a obtenu un score non négligeable (14.09%) et il a décidé de se maintenir au deuxième tour. On a voulu savoir ses motivations. Un regret (interview s’est faite par mail) : qu’il n’ait pas été plus prolixe sur la question 1, mais on peut le comprendre… En revanche, il parle bien de son programme. Que vont faire ses électeurs ? Revoter pour lui, ou voter contre la gauche en votant “utile”, c’est à dire Élisabeth Hermanville (UMP). Et que feront les électeurs de Luc Broussy ?  Christophe Crédeville les appelle à le rejoindre. Marrant, non ? La clé de dimanche soir est là…

RoissyMail : M. Crédeville, vous êtes tête de liste FN. Votre père, qui est en bonne position sur celle-ci, avait été candidat Modem lors d’une précédente élection municipale. Pourquoi avez-vous fait le choix du FN ?

Christophe Crédeville : Parce que je ne me sens pas proche de l’UMPS. Parce que le Rassemblement Bleu Marine défend des valeurs qui sont les miennes. Au Rassemblement Bleu Marine , nous défendons certaines valeurs comme  le patriotisme , la famille , la Laïcité  . C’est un rassemblement “sans distinction d’origine, de race ou de religion“. D’ailleurs si vous avez eu les listes des autres partis,  vous pouvez constater que nous sommes les seuls à avoir une candidate de la communauté européenne…

Ras-le-bol

Choisir le Rassemblement c’est exprimer un ras-le-bol de la  politique menée à Goussainville ces dernieres années. En ville ,  nous avons toujours plus de taxes, d’insécurité, de chômage, d’inégalité, de moins en moins de médecins. On note aussi une forte montée du  communautarisme..

Ce n’est pas le FN ou le RBM qui est dangereux pour le ” vivre  ensemble ” mais la politique menée par LOUIS BROUSSY et HERMANVILLE qui ont mis à dos les diverses communautés de la ville, qui ont fait des promesses pour se faire élir.

RM : Votre liste se maintient au deuxième tour. On aurait pu penser que vous alliez vous désister en faveur d’Elisabeth Hermanville, candidate UMP arrivé en tête au premier tour. De fait, vous favorisez objectivement Alain Louis et ses co-lisitiers, parmi lesquels figurent des membres du PCF… Quelles ont été vos motivations pour ce maintien ?

CC : Non, je ne pouvais pas me désister pour Elisabeth HERMANVILLE. Les Goussainvillois connaissent le personnage, connaissent son passé, sur lequel il n’est pas  utile de  revenir. De plus mon maintien permettra au mouvement RBM d’avoir des élus au Conseil municipal , des élus qui vont représenter plusieurs milliers de Goussainvillois.

Je me suis maintenu  dans l’intérêt de notre ville. Goussainville Bleu Marine est la  seule liste qui  défendra les Goussainvillois  pendant les six prochaines années et dira la vérité à la population sur tous les sujets essentiels : emploi, sécurité, fiscalité, qualité de vie, subventions, aides sociales, etc..

Le retrait de Luc Broussy laisse orphelins aussi des centaines de Goussainvillois , qui n’auront personne pour le représenter . A ces derniers je dis qu’ils peuvent compter sur moi, je serais là pour eux, pour faire entendre leur voix au Conseil, car je pense  qu’ils ne voteront ni pour Hermanville ni pour Alain Louis.

RMquelles sont les grandes lignes de votre programme et en quoi se distingue-t-il de ceux d’Alain Louis et d’Élisabeth Hermanville ?

CC : Les grandes lignes du programme :

– la baisse des impôts (après un audit) pour redonner du pouvoir d’achat aux Goussainvillois  , Réconcilier la ville avec le progrès économique .Reconnecter Goussainville au marché de l’emploi Francilien .

– la démocratie locale : nous estimons que tout doit être fait pour rendre la parole aux habitants et qu’il faut les écouter et consulter la population par référendum local sur tous les grands sujets  et la création d’une vraie mairie annexe

–  la qualité de vie : l’action municipale doit être orientée pour améliorer  le cadre de vie, l’agencement urbain dans lequel vivent les habitants quelle que soit leur situation (enfants, parents, personnes âgées, etc.)  La Mise en place d’une réelle politique en faveur des personnes âgées et handicapées,  avec notamment la mise en place d’une cellule d’écoute avec un psychologue, un véritable  plan canicule et hiver et le recrutement d’un Art-thérapeute qui se rendra au domicile de ceux qui ne peuvent plus sortir pour rompre leur isolement grâce à une activité manuelle .

–  Une scolarité de qualité pour nos enfants : le rôle de l’école est d’assurer la transmission des savoirs fondamentaux. C’est aussi un lieu d’apprentissage de la discipline et de l’autorité. Il faut veiller à ce que les choix éducatifs des parents soient respectés. ➧ Il faut refuser l’inapplicable réforme des rythmes scolaires (loi Peillon) qui aura un impact non négligeable sur les finances de la ville. On peut l’évaluer pour 2015 à près d’un million d’euros. ➧ Assurer un nombre suffisant d’agents de surveillance dans les écoles. ➧Donner à nos enfants les meilleures conditions pour travailler: un plan pluriannuel d’entretien et de rénovation des écoles sera mis en place pour accueillir dignement la petite enfance et les jeunes scolarisés. .

“Il y a deux sujets dont ils n’ont jamais parlé et qui sont importants à mes yeux”

a) la lutte contre la désertification médicale . Nous sommes un véritable désert médical urbain. Des centaines de Goussainvillois ne peuvent plus avoir de médecins traitants. Cette pénurie est dramatique. Cette situation est ancienne. Elle est notamment la conséquence de l’urbanisation massive le long des grands boulevards, particulièrement entre 2001 et 2008. À cette époque, plus de 700 logements privés ont été construits sans que rien ne soit prévu au niveau des infrastructures (écoles, centres médicaux, etc.). Depuis 2009, rien n’a été fait pour étoffer l’offre de soins. Le constat est préoccupant, car la ville compte de plus en plus d’habitants (31 000 résidents, soit 13% de plus en dix ans) et l’on recense de moins en moins de moyens médicaux appropriés.

En février 2013, l’Agence Régionale de Santé a classé Goussainville en zone déficitaire en médecine générale. A cette date, Goussainville comptait 9,2 médecins pour 10000 habitants, alors que le département en compte 15,1 et la région 20,1.

Depuis l’été, la situation n’a fait qu’empirer avec le départ définitif d’au moins 3 médecins. Goussainville est devenue un désert médical en milieu urbain. Vu l’âge de certains praticiens de la commune, la situation va encore s’aggraver dans les 2 ou 3 années à venir si rien n’est fait.

b)  La réouverture du  centre de loisirs le Mayet de Montagne (voir ici, ndlr) , qui appartient à la ville de Goussainville. C’est une vaste propriété de presque 40 hectares dans l’Allier qui pendant des années a accueilli les enfants en été. Madame Hermanville avait décidé de sa fermeture  en 2002 sous prétexte que les locaux étaient vétustes et dangereux. Il est resté en l’état. Depuis 2007, la ville le loue malgré tout et régulièrement, y compris pour des séjours d’enfants. Avec la Communauté d’agglomération, la réhabilitation du Mayet de Montagne pourrait être envisagée. Apres travaux, une ouverture des locaux toute l’année serait possible. La Communauté disposerait alors d’un endroit rêvé pour organiser des classes découverte, des séminaires, des séjours dans le cadre du CCAS …

Le Mayet est une jolie petite ville, je suis allé dans ce centre de vacances quand j’étais enfant et plus tard en tant qu’animateur. Je sais que de nombreux Goussainvillois gardent de très bons souvenirs des séjours au Mayet et j’aimerais que les jeunes générations puissent à leur tour en profiter.

Propos recueillis par Eric Veillon (néo fasciste notoire). Les intertitres et les caractères “gras sont de nous.

Partagez cet article

Broussy dans le mur, obligé (par l’appareil PS), de … brouter

Luc Broussy, ce midi

La vie publique à Goussainville (95) a toujours été compliquée.

On aurait pu penser qu’un type comme Luc Broussy (PS) aurait pu calmer le jeu, revenir aux “fondamentaux”, aux “valeurs” (tous ces mots ne valent plus rien dire).  Eh ben non… J’ai pensé un moment que ce gars, pas bête au demeurant (il a fait Sciences-Po …) pourrait faire avancer le schmilblick.

Eh ben non. Il aura été nul jusqu’au bout. Après avoir tâté du communautarisme (qu’il condamne par ailleurs), il s’est complétement planté dans sa campagne à Goussainville. Sûr de lui, complaisant avec certaines “communautés” (devenu un -faux- adepte  du doner kebab ), il n’a pas accepté sa défaite du premier tour, a tout fait pour se maintenir, mais a été tancé par sa “Fédé” du PS 95, comme vous pourrez le voir sur cet article du Parisien , qui vient de tomber. Du coup il est obligé de se désister, mais je suis sûr qu’il va faire comme Elisabeth Hermanville (UMP) en 2009 : tenter (Hermanville avait réussi en n’appelant pas à voter Casula) de faire échouer son “camarade” Alain Louis.

Eh bien, ce n’est pas glorieux. Ça fait partie des attitudes “politiques” qui nourrissent les partis extrémistes (que finalement Luc Broussy devrait rejoindre, que ce soit à l’extrême-droite ou à l’extrême-gauche, c’est pareil: mêmes programmes).

En attendant, ça ne fait pas les affaires du Grand Roissy. Il devrait aller à Sannois, où il trouvera un copain… EV

Regardez ça…

http://www.dailymotion.com/video/x1k2zcp_luc-broussy-ps-annonce-le-retrait-de-sa-liste-a-goussainville_news?start=143

Partagez cet article

Gros changements dans le Grand Roissy. Surprises (fatales ?) à Mitry-Mory et à Villeparisis

Dimanche soir, à Epiais City (la gare de Perpignan !). Au centre c'est notre maire Isa(belle) Rusin
Paternotte mis en difficulté par son ancien adjoint (qui connait le film...)

Eh bien ! Si en 2008 la carte des municipales n’avait pratiquement pas bougé, en 2014, c’est le contraire. Revue des principaux changements:

Tout d’abord, les deux grosses erreurs de pronostic que j’ai faites (revoir ici), outre le fait que j’ai largement sous-estimé le vote sanction contre le gouvernement PS-Verts. Survilliers où le maire sortant (UMP) est élu, on peut dire brillamment face au jeune (UMP mais aucun n’avait l’investiture de la courageuse “fédé UMP 95) Anthony Arciero. Moisset est passé avec 61.31 (contre 64.42 en 2008). J’étais déçu pour Anthony, qui est néanmoins élu au conseil et obtient un siège à l’interco. Que s’est-il passé ? Une seule explication: le “conservatisme” traditionnel des électeurs de Survilliers qui, certainement voulaient un changement mais qui ont pu être effrayés par une campagne peut-être trop “djeun”…  En tout cas, s’il ne se décourage pas, je sais qu’Anthony Arciero ira loin en politique.

A propos “d’Anthony” celui de Moussy-le-Neuf (77) s’est fait, comme je l’avais prévu, banané (et je pense que je ne suis pas prêt de voir mes deux bouteilles de Scotch).

Autre pari que j’ai perdu : Puiseux-en-France. Yves Murru qui a été brillamment réélu au 1er tour (voir ici). J’avais été impressionné par le dynamisme de Christine Mahé, mais Yves est un vieux renard, et je l’avais sous-estimé… Christine est néanmoins au conseil avec deux ses colistiers et est élue à l’interco. Puiseux-t-ils tous s’entendre pour faire avancer le village…

Dammartin-en-Goële : je n’avais pas fais de pronostic, nonobstant ma sympathie pour le maire sortant, Stéphane Jabut (PS). Il a été battu d’une manière très nette par son challenger de l’UMP, M. Dutruge, qui a fait un score sans appel de 59.33. C’est une page d’histoire qui se tourne à Dammartin. Je pense que Jabut a payé les années d’immobilisme et de certitudes de Monique Papin (maire PS, tendance “bonnes âmes”), peine alourdie par la sanction nationale.

A côté, le maire de Villeneuve-sous-Dammartin (UMP), le sympathique Gilles Chauffour a su déjouer les jeux personnels et sa liste remporte entièrement la mise (voir ici).

Plus bas, le maire du Mesnil-Amelot, Alain Aubry est réélu : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire… (il n’y avait qu’une seule liste). La liste du maire (PCF) sortant de Compans a été élue entièrement, contre une liste de réactionnaires fonciers et de jaloux: bravo !

Saint-Pathus : le maire brillament réelu

Plus haut: Saint Pathus, dont j’avais oublié de parler l’autre fois. Le maire, Jean-Benoit Pinturier, on va dire divers gauche, et dont ça sera le 2ème mandat, s’est bien sorti d’une situation compliquée : attaques en règle (depuis un moment) de la part de la part de la section PS de Dammartin, et embrouillamini local habituel.Son succès a payé, sa liste occupe tous les sièges.  Il a eu le courage d’adopter une attitude …. “ambivalente” , mais finalement courageuse à l’interco.Il pourra continuer plus facilement la modernisation de la commune.

Othis : l’ascenseur

Avec sa  tête d’empereur romain (ou de proconsul de Septimanie…) , Bernard Corneille (DVG), maire d’Othis, est de plus en plus justifié: avec 67.53 au premier tour, c’est le “cake” de gauche du nord-est 77

Albarello encensé, Mitry-Mory et Villeparisis censurés par leur électorat, Compans sauve sa tête …

Alba, mon ex-copain, maire de Claye Souilly et député UMP du coin, a fait un score soviétique (voir ici) avec 72.14 au premier tour. De quoi le le faire jouir (longuement) avec la prise de Dammartin et les scores de Villeparisis et Mitry.

Villeparisis (voir ici) et, plus étonnant (là aussi je me suis trompé sur mes pronostics) Mitry-Mory, (voir ici) sont en sérieuses difficultés. Mitry est communiste depuis … 1925 et, comme je l’ai écrit à plusieurs reprise, la droite là-bas est la plus bête du monde, ce que je maintiens. J’ai pas bien compris, en tout cas à Mitry, que je connais mieux que Villepa’ (effet sanction PS ou pas) mais là, je suis sur le cul… Compans et son maire (PCF) s’en tirent bien: un élection historique (voir ici)

Les grands chefs … Asensi super star, mais…

A part donc Corneille et Alba,c’est quand même Asensi qui est le grand seigneur de l ‘élection. Il est trop fort (voir ici ) . Je lui ai dit au tél, il faudrait faire une livre sur lui. Cela étant, Martine Valleton (UMP) , qui a frôlé la victoire à Villepinte, devrait gagner. Et donc, malgré l’amalgame des listes de gauche au 2ème tour, elle devrait passer. De même Gatignon à Sevran.  Tout cela pour dire qu’Asensi n’a pas réussi à gérer ses “proconsulats”  à Villepinte et Sevran. D’un certain point de vue c’est dommage (mais je sais pourquoi…).

Blazy sauvé des eaux. Au prochain gouvernement?

Alors ça, c’est l’inconnue du 1er tour. Alors que tous les élus PS, pratiquement, ont pris un raclée, J-P Blazy s’en sort plus qu’honorablement car sa liste est élue au premier tour (voir ici), alors que je n’aurais pas parié un bitcoin là-dessus (sur le premier tour)Il n’a pas été touché par la vague anti PS. Chapeau donc. Et mystère … Ça le rend ministrable….

Bon, le reste plus tard (Chaumontel a changé, Luzarches en difficulté, idem Parternotte, mais celui-là (foto) , je me le garde au chaud… ) faut que j’envoie RM ! Voyez tous les résultats sur l’excellent site du ministère de l’Intérieur (Valls futur 1er ministre?)

J’embauche ! EV

Partagez cet article

Luc Broussy (PS) parti pour faire élire Elisabeth Hermanville (UMP)?

Alain Louis présentant les résultats à l'hôtel de ville

Après le dépouillement d’Epiais-lès-Louvres (qui n’a pas trainé) je m’étais promis d’aller suivre les résultats à la mairie de Goussainville. Ce que j’ai fait donc. Je suis allé dans le bureau du maire, qui accueillait la presse et où j’ai rencontré avec plaisir Frédéric Naizot, du Parisien 95 (j’aime beaucoup ce vrai journaliste). Eh non, Luc Broussy, (allusion à un post de lui sur FB) y’avait pas de whisky dans le bureau, même pas un coca…

Il y avait du monde dans le hall de l’Hôtel de Ville mais, contrairement à d’autres soirées électorales (j’en ai fait pas mal à Gouss…), l’ambiance était très calme.  Les résultats comment à tomber et, rapidement on voit que la liste d’Alain Louis (ex PS, divers gauche, et PCF) est en tête, au coude à coude avec Élisabeth Hermanville (ancienne maire,UMP). Celle de Luc Broussy (PS) est dans les choux… Résultats finaux (à voir ici dans le détail) : Élisabeth Hermanville(31.74%) arrive en premier avec 30 voix d’avance sur Alain Louis (31.38). Broussy en troisième position loin derrière (19.99) mais juste devant le FN de Christophe Crédeville (14, 9). La liste “UDI”de Yannick Owona fait 2.78 (j’lavais bien dit…).

Je discute un peu avec le maire, satisfait, même si je sens qu’il aurait aimé être en premier. Broussy n’est pas venu en mairie (c’est révélateur…). Je quitte la mairie en croisant Élisabeth, radieuse : j’ai même droit à une bise !

Broussy ou la politique de la terre “broûlée”.  La “fédé” du PS veut que la ville reste à gauche

La situation se corsait. Qu’allait faire Broussy ? Se désister? La “fusion”, compte-tenu de la campagne entre les deux rivaux était à exclure. Connaissant le caractère d’enfant gâté de Broussy, je sais déjà qu’il pense à se maintenir. Il enrage, il tape des pieds… S’il se maintient, toutes les chances sont pour Hermanville et l’UMP .  Et dans ce cas que feraient les zinstances du PS 95 ? Qu’en penserait J-P Blazy, député PS du secteur, dont lBroussy est le suppléant ?  Le lundi se passe. Même l’anonyme “Goussainville Débats Virtuels” (en fait il s’est dévoilé comme soutien de Broussy, comme je l’avais dit depuis le début) est d’accord avec moi : s’il se maintient, il est grillé politiquement dans le secteur (et les cantonales sont l’année prochaine, son siège étant renouvelable). Je réfléchis, je réfléchis : il ne va pas prendre le risque de se maintenir…  Eh bien si, il l’a fait hier après-midi ! La fédération socialiste, à en croire ce que dit Broussy  (Face au refus d’Alain Louis du rassemblement, je maintiens ma liste, personne me disant de la retirer y compris au niveau fédéral ! Il était hors de question que le PS ne soit pas présent au 2e tour dans une ville comme Goussainville ») serait de son côté. Ce qui est faux, d’après mes informations (de bonne source) : la “fédé” veut  que Gouss reste à gauche: “les choses devraient se décanter dans la journée”, m’a-t-on répondu à la dite fédé à l’instant (12H15) , ce qui est clair malgré tout. On saura ça dans la journée…

En tout cas, “c’est pas terrible” comme dirait ma femme… Ce genre de comportement de Broussy, “politicien” au sens le plus pire du terme,  encourage le vote de protestation et fait les choux gras du FN, qui se maintient… (cela étant, nombre d’électeurs FN vont voter “utile”, c’est à dire Hermanville).   Voir mon édito plus bas… EV

Double bise d’Élisabeth?

Dernière minute : je viens d’avoir (12H30)  Élisabeth Hermanville (en forme) au tél : elle trouve le spectacle de la gauche “lamentable”, veut gérer à nouveau la ville, me reproche (avec humour, je prends) d’avoir “choisi” Alain  Louis  et… me promet une double bise dimanche soir !

Partagez cet article

J’étais au meeting d’Alain Louis. J’en suis ressorti impressionné. “Sexy dimanche”?

Accueil charmant au "Diamant Vert"

Dans le maelstrom goussainvillois, les choses sont par définition bien compliquées. J’ai essayé d’y voir clair, mais ce n’est pas facile. Il y avait meeting d’Alain Louis, jeudi soir. Je n’avais pas prévu d’y aller (quand je ne suis pas au bureau, je suis comme Luc Broussy, parisien (mais dans le 20ème…), mais je me suis dit: faut que j’aille voir, pour “sentir”…  J’y suis donc allé, à 20H, dans la salle de réception du “Diamant Vert“, dans une des ZAE de Gouss. Arrivé un peu (10 mn)  en retard (problèmes pour se garer, j’ai été bloqué en sortant… mais que fait la police municipale, absente) , il y avait déjà beaucoup de monde. Belle salle, que je ne connaissais pas.  Plusieurs personnes me saluent  (je suis une vraie star ), du genre “Mr Veillon I presume“. Mon ego va bien…. Dont Abdelaziz Hamida, un natif de Gouss’ que j”ai connu sur un FB d’un drôle de gars qui a pollué la campagne de Gouss d’une manière anonyme sur FB. Celui-ci (le drôle de gars, et pas Abdelaziz, précision...) a fait une “campagne” vraiment déloyale, genre “j’organise le débat”, sans dire qu’il était, en faveur de Luc Broussy, mais ça se voyait, pour les initiés… J’ai juré que je le démasquerais … J’ai eu, hier soir, une excellente discussion avec Abdelaziz. Je pense qu’on fera une suite sur RM. J’ai eu aussi une très bonne discussion avec Rubens Thelisma, un colistier d’André-Yannick Owona, le candidat UDI.

[easyrotator]erc_31_1395467552[/easyrotator]

M. Toumazet, ancien maire de Goussainville et Alain Louis

Je salue d’emblée l’ancien maire (PCF) M. Toumazet, que je connais depuis longtemps, et dont j’apprécie la largesse de vue (il est resté, m’a-t-il dit,un lecteur assidu de RoissyMail) et le style, toujours agréable, j’étais content.  Vu le maire-candidat Alain Louis, un peu surpris de me voir, mais satisfait j’imagine. En attendant le début du meeting ( vers 21h, les gens arrivaient encore), je scrute la salle et prend des fotos, y compris avec les girls de l’accueil. L’ambiance est coole, les participants sociologiquement à l’image de Gouss, mais je ne sens pas de “communautarisme”: les gens sont souriants, patients, bien dans leurs baskets, leurs voiles musulmans, leurs tenues indo-pakistanaises ou leurs costume-cravate (et même des tenues… “normales”, oui, oui) : ça me plait. En plus y’a plein de belles femmes (Louis “sexy demain“? )  Je prends un tract du maire candidat  (à voir ici), dans lequel je vois qu’il  reproduit un vieil article du Parisien 95, montrant Blazy  critiquant sur le même plan Broussy (qui était son rival alors) et  l’incroyable Geoffroy Didier, éphémère candidat UMP aux cantonales, (qui s’était fait banané correctement) . Il reprochait aux deux de ne pas habiter là où ils font de la politique.  Bonjour l’ambiance… C’est de bonne guerre,  mais si on interdisait de faire de la politique à tous ceux qui n’habitent pas effectivement la commune, il n’y aurait plus grand monde… Le meeting  commence enfin. Je compte près de 600 personnes. Crainte : j’apprends que le maire parlera après nombre de ses colistiers… Je suis mal, je sais que je ne pourrai plus aller, de toute façon, au meeting de Jabut à Dammartin, qui se tenait en même temps.

C’est Badr Slassi, adjoint au maire et, je l’apprends, directeur de campagne d’Alain Louis,  qui ouvre le bal. Je ne le connais pas personnellement mais je ne l’aime pas et je sais pourquoi. Lui aussi j’imagine car on s’est croisé froidement. Cela étant dit, j’ai été scotché par son talent oratoire. Discours d’introduction impeccable, sans  note (et sans prompter…) sur la forme, bien ordonné, clair, convaincant … En plus c’est un beau gars, charmeur… Je commence à comprendre plein de choses…

Le tract du soir: cliquez pour voir le recto

Il passe la parole à l’un des colistiers d’Alain Louis. Alliance oblige, c’est l’actuel adjoint communiste Chiabodo qui cause en premier . Celui-ci dit qu’il va respecter les 5 minutes de paroles prévues et que, pour cela, il va lire son intervention. Du coup il nous fait une logorrhée néo-stalinienne comme il y a longtemps que je n’en avais entendu. Pénible et plus long que l’intervention “a capella” de Slassi, qui avait duré 10 mn…. Je fais un clin d’œil à M. Toumazet, qui me rend un sourire prudent…

Après, une autre adjointe prend la parole… Y’en aura d’autres… Ça suffit pour moi, je salue le maire, lui demande de m’envoyer son discours (ce qu’il fera le lendemain matin, le lire ici)  et me casse vers le Petit Paris.

Tout ça pour vous dire :

une fois rentré, je me reconnecte (je ne suis pas encore accro aux mails I phone) et je vois quoi ? Ça :

“Re facebooké” sur sa pagepar David Ulger, ex adjoint d’Alain Louis, “chargé” des affaires économiques (je peux vous dire qu’il n’a pas fait grand chose), d’origine turque, mais honteux  voyez ça ici, c’est fendart (cherche pas David, j’ai gardé tous nos échanges mails qui ont suivi).

Avec cette mention de ce “rappeur”, un certain Hamidou quelque chose (voyez son FB, il sera content et en parlera à ces copains, ziva !)

Hmmmm on a bien manger au rasemblement de Alain Louis XVI c’était bon maintenant dimanche on va voter Luc Broussy #generationengager” (sic)

Ça ne vole pas haut…

“Génération engager” (à voir ici), sorte d’association plus ou moins ethnique bizarre, qui avait présenté une liste au 1er tour en 2009, et avait marchandé sa place dans la liste socialiste, contre  l’ancien maire Casula, ancien amant d’Elisabeth Hermanville (UMP) qui avait fait perdre son ex ami par vengeance (et qui avait réussi). Cette “Génération” est aujourd’hui éclatée.

A propos de Broussy. J’ai trouvé, tout au long de la campagne (et même avant), une nervosité, pour ne pas dire plus de sa part, et le post évoqué de son colistier Ulger m’a encore conforté dans cette “sensation”.  Broussy est incontestablement quelqu’un d’intelligent, ambitieux (ce n’est pas un défaut en politique), “social démocrate”, entrepreneur, tout cela me va bien (on n’a pas beaucoup d’élus locaux de bon niveau). Mais il est cassant (un peu comme il parle), sûr de lui (dans le mauvais sens du terme), colérique (genre enfant gâté qui tape des pieds quand il n’a pas ce qu’il veut…) et à un côte “calculateur parisien”, comme me l’avait dit Cécile Madura, ex élue (1ère adjointe d’Alain Louis) , au moment où Broussy est rentré en politique à Gouss'(elle est aujourd’hui dans son équipe, après avoir dit pis que pendre sur lui, vous pouvez me croire).

Je n’avais pas de pronostic sur Gouss, et je n’en ai toujours pas (il y a 5 listes: Louis donc, Broussy, Hermanville (UMP) et Crédeville (FN) A-T Owona (UDI). Mais, réflexion faite, si je votais à Gouss’, je voterais pour Alain Louis. Plus rassembleur, pour faire court…   Voyez ci-dessous  ce bon reportage de VO News, qui présente tous les candidats EV

Partagez cet article

Municipales : nos pronostics, sentiments, choix…. pour le Grand Roissy

Stéphane Jabut, maire de Dammartin, dans sa permanence, au début de la campagne

Tiens, c'est bien elle la meilleure! Isabelle Rusin, maire et future maire d'Epiais-lès-Louvres. Derrière, c'est M. Clément, 85 ans, agriculteur en pleine forme, qui travaille toujours (je peux vous le dire, c'est un voisin, et conseiller municipal vous savez, celui qui était tombé dans la piscine lors d''une fête de la carte Grand Roissy...).

La campagne du premier tour prend fin samedi à partir de minuit. Comme promis, quelques pronostics, avis et sentiments sur les quelques communes que j’ai suivies ou que je connais. En vrac…

Précisions

Cet article fait un tour d’horizon sur les municipales dans le Grand Roissy. Il manque plein d’infos sur d’autres communes (Aulnay -c’est pas rien, mais c’est long …Villeron, Chennevières, Thieux, Châtenay-en-France, Luzarches, Chaumontel …). Plus tout le sud de l’Oise, mais je me rattraperai, inch’allah,  entre les deux tours. Que les choses soit bien claires (pour certains au moins) !  Mes appréciations, pronostics ou choix ne sont pas dictés par des considérations… on va dire “politique” au sens partisan des partis (droite, gauche centre ailleurs etc.). RoissyMail est et reste un observateur (patenté !) et partisan (convaincu !)  du Grand Roissy. Et, contrairement à ce que me disait bêtement, voici… 11 ou 12 ans, un élu célèbre du Grand Roissy (je lui ai  rappelé récemment) , il est bon de parler de politique (au sens vie de la cité). Ça intéresse les gens et heureusement. Les appréciations (et sentiments) que je porte reposent uniquement sur ma connaissance  (décennale!)  des situations communales et des gens qui les font. Et mes choix ne se font qu’en fonction des partisans efficaces du Grand Roissy . Voyez ce que j’ai répondu à un de mes lecteurs dans cet article sur Gille Loubignac : c’est ici.  A bon entendeur…

Grand Roissy 93

Tout d’abord je confirme mon pronostic sur Villepinte où je vois Martine Valleton, qui a mené une bonne campagne, vainqueur. La maire sortante Nelly Roland, élue en 2008 avec l’aide de François Asensi, est entrée en conflit avec lui ces dernières années. Du coup, Asensi a soutenu un de ses jeunes amis, maire adjoint à Villepinte,  Arnaud Keraudren, mais à mon avis, ça ne passera pas, même s’il peut arriver avant N. Roland, complétement isolée qui, ayant gouté aux délices, se représente toute seule. Ça  fait deux listes à “gauche” et ça, à Villepinte, les gens en ont marre. Tout cela devrait profiter à Martine Valleton, d’autant que le candidat Scagni, (qui est vraiment une girouette) n’est plus soutenu par l’UDI, je le maintiens. L’UDI soutient désormais Valleton officiellement. Mais Scagni a pu se prévaloir au dernier moment du soutien de Jean Arthuis, ancien ministre, président d’une des chapelles centristes et à ce titre  vice président de l’UDI. Tout cela fait désordre. D’autant que le parti “Debout la République”, (voyez à ce propos les commentaires des responsables 93 de ce parti sur mon dernier article) dont les positions sont à l’opposé des centristes, s’est rallié audit Scagni. Celui-ci ne devrait pas récolter beaucoup de voix.

A Tremblay, où Asensi avait été réélu au premier tout en 2008, le même scénario devrait se reproduire, (la droite étant toujours aussi faible et la liste “PS” peu crédible, des Vertsatils…) comme je l’avais indiqué ici. Finalement, le seul ennemi d’Asensi risque bien d’être l’abstention.

Sacré Stéphane Gatignon. Ici, avec moi, lors de son numéro de claquettes devant l'Assemblée nationale. Cliquez!

Sevran. Ah! Sevran ! Le duel entre le maire sortant Stéphane Gatignon (EELV, ex PCF et ex protégé d’Asensi qui l’avait carrément “installé” à la mairie en 2001) et la très médiatique (et mignonne…) Clémentine Autain, suppléante du député Asensi (dont la  circonscription compte Tremblay, Villepinte, Sevran) bat son plein. Je n’ai pas bien suivi la campagne, mais je sais que, comme pour les dernières législatives, ça a été chaud ! Si on peut observer (de loin) un certain désamour des électeurs pour Gatignon, celui-ci devrait l’emporter, d’autant plus qu’une fois de plus la droite et le centre, qui avaient géré la ville de 95 à 2001, partent une  fois de plus divisés. Si vous voulez voir toutes les listes du 93, cliquez sur cette page de la préfecture, y’a tout.

Au Bourget, le sénateur-maire (UDI) Vincent Capo-Canellas (VCC pour les intimes) , dont la liste avait été élue en 2008 au 1er tour (54+%), est défié  cette fois par deux listes, un PS et une autre conduite par un type …on va dire bizarre pour rester poli (que j’avais reçu à Epiais (!)  voici…8 ans), Sébastien Foy, qui a été récemment condamné plusieurs fois pour diffamation envers le maire et son épouse (il a fait appel). Et condamné encore une fois ces derniers jours, dans le cadre de la campagne : il ne voulait pas que le maire fasse état de ses condamnations… Pronostic: VCC élu, certainement au 1er tour.

Grand Roissy 77

Mon "ex copain" Yves Albarello, député (UMP), maire de Claye-Souilly. Cliquez!

Côté Seine-et-Marne (voir toutes les listes ici), Yves Albarello, député (UMP) et maire de Claye-Souilly depuis 25 ans (et réélu confortablement en 2008 au 1er tour), affrontera  cette fois Renaud Hée, un entrepreneur “écolo” (mais sans étiquette). Ce dernier le considère comme “impulsif et arrogant” (voyez l’article de “La Marne” d’hier …non… comment peut-il penser ça de mon ex-copain, c’est pas possible !) . A Mitry-Mory la liste conduite par Mme Dupont maire sortante (PCF) sera d’autant plus facilement élue que cette fois, la droite et le centre partent séparément (Mitry est l’épicentre de la “droite la plus bête du monde”, vous pouvez me croire) . Villeparisis: Gilles Loubignac n’aura pas de problème pour être élu maire (l’ancien maire José Hennequin ne se représente pas), la seule inconnue est de savoir si son score sera aussi bon qu’en 2008 (1er tour, 75.62). A Moussy-le Neuf, le jeune arrogant Antony Gratacos (PS) – qui n’honore pas ses paris:  il me doit deux bouteilles de whisky depuis des lustres)- y retourne contre le maire sortant, Bernard Rigault (UMP), qui devrait, sauf coup de théâtre, l’emporter une fois de plus (il est maire depuis 1983…) parce que simplement  la commune est bien gérée. A Longperrier Jean Mesme (DVD), qui avait perdu (c’était une surprise) en 2008, contre le transparent (et bien nommé) M. Mouton (DVD) espère bien prendre sa revanche. Il y a une troisième liste DVD. A Dammartin, où la droite, emmenée à l’époque par mon ami Laurent Barré (qui s’était cassé les dents auparavant, à deux reprises à Mitry…), avait failli l’emporter d’une dizaine de voix, les jeux ne sont pas faits pour le maire sortant Stéphane Jabut, à qui Monique Papin avait passé le relais en cours de mandat (fin 2012, voir ici). J’ai pas suivi la campagne et pas eu le temps de faire un article sur Jabut comme je me l’étais promis.. . Barré s’étant barré, c’est  Michel Dutruge qui mène la liste UMP. Jabut a eu le temps de rajeunir le style de la municipalité, mais est-ce que ça va suffire? Pas de pronostic, même si Jabut à ma sympathie…  A Marchemoret, Jean-Louis Durand  (UMP, président de l’Union des Maires et … abonné au gaz) n’aura pas de souci : il n’y a qu’une seule liste. A Othis, Bernard Corneille, élu largement au 1er tour en 2008, devrait récidiver.  A Saint Mard, une seule liste est déposée: celle de Daniel Dometz, maire sortant. Idem pour Juilly avec Daniel Haquin et pour Mauregard avec Marion Blancart (UMP). A Compans, le maire sortant (PCF) Joël Marion affrontera une liste “agricole…”. Il devrait repasser car il a un bon bilan et que l’opposition n’est pas terrible. A Villeneuve-sous-Dammartin, où la situation est un peu compliquée à comprendre, le maire sortant (UMP) affrontera une liste composée de dissidents et de mécontents. Pas vraiment de différences de programmes, mais des questions de personnes. Pas de pronostic, même si le maire a ma sympathie.  Au Mesnil-Amelot, le maire sortant (UMP) Alain Aubry, qui avait battu l’ancien maire en 2008, y retourne : il n’y a qu’une seule liste… cool !

Grand Roissy 95

André Toulouse, maire de Roissy en France: le "meilleur d'entre nous"

Roissy-en-France : une seule liste (revoir ici). Puiseux, j’ai déjà donné Christine Mahé favorite contre le maire sortant Yves Murru.  A Louvres, M. Fossier, maire sortant, n’aura pas de mal à “garder le cap” face un Eddy Toro (soutenu par le PS, qui n’a même pas trouvé de candidat) ancien adjoint de Guy Messager et qui voulait lui succéder…  A Goussainville (voir l’article plus haut) : pas de pronostic, je crois que personne ne peut en faire.  Gonesse : le maire sortant (PS) J-P Blazy, élu depuis 1995 ne devrait pas avoir de problème, même si la liste FN, menée par son ancien adjoint Karim Ouchik, rejoint par Denis Vigouroux (ex UMP) lui mène la vie dure sur le thème de l’insécurité, avec la délicatesse et le populisme habituel de cette formation.

A Saint-Witz, le sortant (DVD) Germain Buchet, qui est maire depuis 2001 devra affronter 3 listes “divers”. De même qu’à Fontenay-en-Parisis, où Michèle Greneau, maire (PS) depuis 2002, qui n’avait pas de concurrent en 2008, affrontera deux listes : l’une dissident conduite par son ancien 1er adjoint, l’autre par un ancien élu du maire précédent, André Bedos.  A Fosses le maire (PCF) Pierre Barros se voit opposer une liste UMP-UDI dirigée par Frédéric Deschamps . On se souviendra, en en rigolant encore, qu’en 2008 le candidat UMP (qui avait fait un très bon score) avait oublié d’enregistrer sa liste pour le 2ème tour, laissant un boulevard à la liste communiste.  A Marly, pas d’inquiétude pour le sympathique André Specq (ex-PCF) : il n’y a que sa liste…  Survilliers : j’ai déjà donné mon pronostic (et mon soutien à Anthony Arciero UMP): revoir ici . A Le Thillay, franchement, j’ai pas suivi, alors que j’avais bien suivi les précédentes. Le maire sortant, André Delhalt (DVG, 74 ans, en forme) y retourne et c’est son ancien adjoint Jean-Luc Jeanny (Le Grand Chambellan, comme je l’ai appelé une fois, à l’époque où il flattait le maire comme c’est pas permis… ) qui a déposé une liste contre lui. Il y en a une troisième. Je pronostique  le vieux ! Il est trop sympa (mais faudra qu’il passe la main…).

A Epiais-lès-Louvres, c’est plié. Depuis mon dernier article Nicole, ma voisine (celle qui a perdu sa chatte, tout le monde le sait) qui s’est présentée toute seule n’ose plus rentrer chez moi et Karine, mon autre voisine (que j’aime bien) qui s’est présentée toute seule aussi m’a fait bien rire avec son affiche où elle affirme vouloir participer à la vie de la commune (109 habitants, 200 chats, 3 rues, 5 clans) : on ne la voit jamais aux manifestations : repas de Noël, commémorations ou autres. Hier, alors que je travaillais à Epiais, je l’aperçois au loin (mon bureau est la seule maison d’Epiais où l’on aperçoit presque tout le village, au grand dam de Nicole). Je me dis qu’elle va venir me donner ses explications. Eh ben non, elle passe devant ma porte, mais c’était pour saluer Nicole…  Elle a gagné une voix… (je vote à Épiais…).

A Bonneuil-en-France : je pronostique la victoire du maire sortant (divers centriste, l’excellent) Jean-Luc Herkat (oh, j’blague, y’ a qu’une liste…).  A Garges-lès-Gonesse, c’est division à tous les étages (voir la vidéo ci-dessous).

Bon… Ben vive la démocratie quand même ! EV

Partagez cet article

“Happy” n’est pas content. Doucet fait de la résistance

Plusieurs candidats en France ont fait réalisé des clips sur le mode “Happy from….”. Ca fait chouette et décontracté. Seulement ça n’a pas plu aux réalisateurs (français) du clip original (avec Pharell Williams) qui ont demandé auxdits candidats de retirer ces vidéo de You Tube ou Daily Motion (voir ici) La plupart l’ont fait, mais il y en a un,  le candidat Doucet, maire (PS) sortant d’Argenteuil, qui fait de la résistance: son clip est toujours en ligne (cela dit il est pas mal…). Bon, alors on le fait quand “Happy à Roissy”?  EV

Partagez cet article

Municipales 2014 : les pronostics de RoissyMail vendredi

"Dépouillage" à Epiais-lès-Louvres

Bon… La campagne tire à sa fin, du moins pour le premier tour…  Pour un certain nombre de communes dont je connais bien la situation, je me risquerai (sans trop de risques…) à des pronostics (sauf sur Goussainville, que je connais pourtant plutôt bien, mais là…). Ça sera en ligne dans le pire des cas vendredi. Je me trompe rarement. . Allez… j’en fais un tout de suite : Martine Valleton va gagner à Villepinte…  Au passage, sur cette ville, voyez le blog de Scagni, candidat “centriste” , qui vient de recevoir (voyez-ça ici) l’appui de “Debout la République”, le parti anti européen et populiste de Dupont-Aignant. C’est pas mal, non?  Et, à ma connaissance, mais il le démentira peut-être, il n’a plus le soutien de l’UDI…  EV

Partagez cet article

Christine Mahé est bien partie à Puiseux-en-France

Christine Mahé pendant son discours

Pour “faire” de la politique d’une manière active et être leader, il n’y a pas de secret : il faut en avoir envie tout le temps, et se donner à fond.

C’est bien le cas pour Christine Mahé, qui compte bien ravir la mairie au maire (élu depuis 2005) sortant (DVD) Yves Murru.  Rappelons que Mme Mahé avait été élue sur la liste d’Yves Murru en 2008 mais qu’elle avait démissionné au bout d’un an et demi ” fortement déçue par l’attitude autoritaire du maire” (revoir ici).

Elle a tenu une réunion publique vendredi dernier. J’y suis allé histoire de sentir l’ambiance. J’ai suivi les 3 dernières campagnes à Puiseux, notamment celle de 2005, après le départ anticipé de l’ancien maire M. Rougeron. La situation était complexe, mais j’avais prédit le succès d’Yves Murru.

J’arrive donc au gymnase où se tenait le meeting qui avait déjà commencé. Yves Murru était là, au dernier rang. Je le salue et, en blaguant, me demande si je vais prédire une fois de plus sa victoire. Prudent, je ne réponds pas…

A la tribune, les colistiers entourent Christine Mahé. Celle-ci fait un discours programme, à l’aide d’un powerpoint. Chaque secteur est évoqué : finance, culture, environnement, jeunesse etc. C’est très “pro” et je suis étonné par la clarté, la ténacité, l’envie de gagner de cette femme dynamique (que je connais depuis longtemps, mais je n’aurais jamais pensé qu’elle s’engagerait à ce point. Comme quoi…). A la fin de chaque dossier évoqué, elle donne la parole à la salle, l’occasion pour elle ou certains de ses colistiers de préciser tel ou tel point. Et, marrant, il y eu même des échanges , polis, avec Yves Murru.

Trouvé sur le site de C. Mahé...

Vous pourrez voir sur le site “mahé2014” un compte rendu de la soirée, d’autres fotos, le programme et la liste, qui comporte trois élus actuels, qui ont quitté le maire : Serge Broutin, (adjoint à la sécurité et aux associations), Claude Hurion et Dominique Stemps.

Ça  a été  une réunion intéressante, très citoyenne. Ce qui m’a conforté dans le pronostic que je m’étais fait avant: je pense qu’ elle va gagner (désolé Yves…).

Voyez aussi le site du maire : PUISEUX 2014. Il ne prévoit pas de réunion publique… EV

Une centaine de personnes avaient fait le déplacement, ce qui n'est pas mal pour une ville de 3300 habitants
Partagez cet article

Renata Trudelle en troisième position sur la liste (unique) de Roissy-en-France

[easyrotator]erc_39_1394618648[/easyrotator]

Jeudi dernier André Toulouse, maire de Roissy-en-France et candidat pour nouveau mandat (il est maire depuis 1977) présentait à son comité de soutien la liste (nommée “Union pour Roissy”) des candidats. Jean-Pierre Emery, président du Comité  a tout de suite donné la parole aux colistiers. Ceux-ci se sont  présentés à tour de rôle, en laissant deviner dans quel secteur ils allaient travailler au sein du Conseil municipal. Les 23 candidats sont assurés d’être élus car, tout comme en 2008, il n’y a que cette liste à Roissy. Le seul problème que craint André Toulouse, dans cette situation peu banale, c’est l’abstention (qui avait atteint 43.80% en 2008).

Le comité de soutien, dans la salle Hervais

Renata Trudelle pendant sa présentation

Outre le fait qu’elle soit renouvelée à 60%, le fait remarquable cette année est l’entrée dans l’équipe de Renata Trudelle (mon ancienne secrétaire, qui est désormais l’assistante de la directrice d’Aéroville) en bonne place (troisième). Dans sa présentation, elle a rappelé qu’elle était la veuve de Pascal, qui nous a quitté prématurément début 2012. Celui-ci s’impliquait beaucoup dans la vie associative de la commune. Elle a laissé penser que, compte-tenu de son expérience, elle s’occuperait de communication, notamment.  On lui souhaite une grande réussite au sein du Conseil.

André Toulouse a pris la parole derrière en rappelant tout le travail accompli, se félicitant de la grande implication des Roisséens dans la vie communale. Il a indiqué qu’une grande réunion publique se tiendra prochainement à l’Orangerie.

Ce sera son dernier mandat. Il aura considérablement changé le village (relisez le portrait que j’avais fais de lui dans BN 22 en 2005, c’est édifiant) et en a fait une locomotive pour l’ensemble du “Grand Roissy”. Et le problème de sa succession, certainement en cours de mandat se pose déjà. Et ça ne sera pas facile car pour l’instant, je ne vois pas qui pourrait le remplacer.  Son premier adjoint, Patrick Renaud n’ira pas (il est lui même dans une situation identique à la tête de la Communauté d’agglomération). Peut-être Renata? Et pourquoi pas?

N’empêche. Pas de liste concurrente pour la deuxième fois, c’est assez rare, surtout que Roissy est riche…  EV

Jean-Pierre Emery, André Toulouse et Patrick Renaud
Partagez cet article