Informatique : éloge de Paradisia

cliquez sur la foto pour accéder au site

Paradisia avait changé de site web voici  quelque temps. Je l’ai trouvé super bien fait (et plein d’humour, allez voir) et je m’étais promis d’en parler ici. Mais aussi de faire l’éloge de cette entreprise que je connais bien depuis sa fondation en 2003 (déjà !) par Emmanuel Vigier, qui a 48 ans aujourd’hui. Il était auparavant directeur informatique à Forum bureautique (concessionnaire Xerox, à Gonesse) dirigé par Claude Darmon. C’est là que j’avais fait la connaissance de Manu, avec lequel le courant est tout de suite passé.

Je suis client de Paradisia depuis 2004 et franchement je suis bien content. Rien que de savoir qu’ils sont là à chaque instant en cas de problèmes ou d’avoir besoin de conseils est plus que rassurant. Ils me conseillent aussi pour choisir le matériel (que je leur achète, toujours à bon prix), en ces temps où la technologie informatique va si vite. La dernière fois que j’ai changé de matériels, ils sont venus chez moi pour tout installer.

Je ne bidouille jamais, mais, l’autre fois, un dimanche matin (comme par hasard), mon PC déconne et me refuse, pour des raisons que je n’ai jamais pu comprendre, l’accès à toutes mes données. Je cherche, prudemment, mais pas moyen. Le PC m’affiche une page dans laquelle il me propose de tout effacer puis de réinstaller. J’hésite, puis (excité par le fait de ne pas avoir mes accès), j’accepte car je savais que ma sauvegarde extérieure était OK. Je pourrai donc recharger tout. Sauf que … j’y suis pas arrivé ! Angoisse !!! Du coup pas de PC pendant ce dimanche…

Le lendemain,  j’appelle Paradisia à la première  heure, fébrilement… Je vous la fais courte, ils ont pris la main à distance sur mon PC et le problème a été réglé. Ouf.. Je pouvais respirer à nouveau. Reconnaissance !

Je vous conseille donc “Para”. Avant eux, j’étais client dans une autre entreprise informatique: chantages,prix aussi fantaisistes qu’excessifs…

Merci encore à Manu et à son équipe. L’entreprise est très bien située à Roissy-en-France, non loin de la CA Roissy Pays de France. EV

Partagez cet article

Ilham Moustachir : vers les législatives ?

J ‘adore cette foto que j’avais prise d’elle, qui m’était parue, et encore maintenant, révélatrice de sa personnalité.

On sait que je l’aime bien, et depuis longtemps. Vous pourrez voir ce que j’avais écris sur elle, en 2014 :

Cliquez ici pour voir l’article

Depuis les dernières municipales, elle n’est plus élue à Gonesse (et donc à la CA Roissy Pays de France). Elle était rentrée au conseil municipal en 2008 et a fait deux mandats, s’occupant principalement du développement économique, de l’emploi et de la formation. Je n’ai pas bien compris ce qui s’est passé entre elle et le maire J-P Blazy. Ce que je sais, pour les connaître tous les deux, c’est qu’Ilham a toujours été travailleuse dans ses fonctions et loyale envers le maire. Mais, j’en témoigne, elle a du caractère et est une femme libre. Libre dans le sens elle ne “va pas à la soupe”, contrairement à pas mal…  Peut-être que c’est ça qui a fini par gêner J-P Blazy, sûrement même…

Bon… toujours est-il qu’elle a quitté récemment son emploi de cadre à Servair (j’imagine dans de bonnes conditions….). Et qu’elle a créé sa propre entreprise.  Mais elle n’oublie pas la politique ! Je l’ai appelée récemment à ce sujet pour lui dire qu’elle aurait toutes les qualités pour se présenter en 2022 à la députation dans la 9ème circonscription du Val d’Oise . Il y a de quoi… L’actuelle députée (Larem), Zivka Park, surgie de nulle part (comme la plupart de ses collègues) ne fait pas grand chose et s’intéresse plus à son pays d’origine, la Serbie, ne sera pas, j’en fait le pari, réélue. Ilham, hasard des pensées, m’a dit qu’elle y réfléchissait très sérieusement.

Je connais bien cette circonscription (comme toutes celles du Grand Roissy), je ne vois personne d’autre qu’elle, pour peu que sa volonté continue… Et je l’encourage. Voilà, les choses sont claires, car je ne pense qu’au territoire du Grand Roissy… EV

Partagez cet article

Le hub DHL Express de CDG prévu pour l’automne 2021

Cela fait depuis 2016 que l’entreprise de fret et de livraison allemande annonce la création d’un hub sur la plateforme aéroportuaire. Il prendra enfin place dans la zone Cargo 7 de l’aéroport CDG, sur les terres de Tremblay-en-France. Ayant répondu à la forte demande du secteur au cours de la dernière décennie, s’établissant à +8% rien que pour le territoire Paris Île-de-France. DHL anticipe l’avenir avec la création de ce nouveau hub, cherchant également à améliorer le transit vers les départements et l’Outre-Mer. Cette hausse est la conséquence directe de l’augmentation du e-commerce et de l’explosion du commerce international.

Malgré de nombreux investissements ces dernières années, présente dans la zone technique et dans la zone cargo 4, l’entreprise de logistique allemande compte affirmer sa position de numéro 1 mondial, s’établissant à plus de 28 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2019, selon le classement du cabinet Armstrong & Associates .

voici ce que ça va donner

D’une superficie de 91 000 m², regroupant logistique et bureaux, ce hub « XXL » prévoit un flux de traitement de 34 000 colis à l’heure, via une trieuse automatisée dernière génération. Le projet, qui était investi à hauteur de 100 millions d’euros en 2016, puis 150 M€ en 2018, est finalement annoncé à 170 M€ d’investissement en 2020. Le Groupe GSE est chargé de la construction, avec en maîtres d’œuvre les entreprises Damlia Propco et DHL Aviation. L’architecture du hub est, quant à elle, attribuée à Atelier M3. L’imposant bâtiment est actuellement en cours de réalisation, reconnaissable à sa couleur jaune, situé juste en face des locaux de WFS. DHL prévoit l’ouverture de son futur hub pour octobre 2021. WM  

Partagez cet article

Merci encore à wikipedia : 20 euros cette année comme promis

cliquez pour voir ce que j’avais écris en mai 2020

J’ai reçu hier un mail très poli de Wikipédia pour une demande de don. Et, cette fois, au lieu de 10, j’ai donné 20 euros, comme je me l’étais promis. Et reçu tout de suite après une lettre sympa de remerciements. Vraiment Wikipédia c’est super ! Je m’en sert beaucoup ! Merci à eux ! EV

 

Partagez cet article

Impressionnants incendies de champs dans l’Oise, près de Gouvieux

Cliquez ici pour voir la vidéo

Dimanche 9 août 2020, sur les terres agricoles se trouvant entre Gouvieux et Boran-sur-Oise, d’importants incendies ont ravagé des centaines d’hectares de surfaces cultivables, sous le regard médusé des habitants des communes environnantes, partagés entre fascination et effroi. Le panache des fumées étaient visibles depuis le Val d’Oise, à hauteur de Puiseux Village / Châtenay-en-France. Les sapeurs-pompiers ont été rapidement déployés, venus des casernes alentours et comprenant également un hélicoptère en soutien aérien. Un départ de feu a débuté en milieu d’après-midi, dans des champs de blé récemment moissonnés. Quelques heures plus tard, de multiples foyers se sont déclarés, ne facilitant pas le travail des sapeurs-pompiers. Aidé par le vent, les incendies se sont inéluctablement déplacés à grande vitesse, ravageant les champs et ne laissant qu’un paysage lunaire, noir comme le charbon. En début de soirée, les incendies étaient sous-contrôles, s’arrêtant à la lisière des bois et aux abords des axes routiers.

Un phénomène inquiétant, se répétant pour la seconde année consécutive. Dans les mêmes circonstances de canicule, l’Oise, ainsi que de nombreux départements français, ont été frappés par des incendies de champs en 2019. Les causes seraient, en grande partie, liées à des incivilités comme des mégots de cigarettes jetés par des automobilistes, mais aussi des débris de verre provoquant un effet loupe sur une végétation excessivement sèche, par les temps de canicule estivale.

Ayant vécu ces incendies de très près, je peux dire que c’est impressionnant de voir à quelle rapidité les flammes avancent. Pensant avoir circonscrit un des foyers, un camion des sapeurs-pompiers quitte la zone pour se rendre sur les lieux d’un autre départ de feu, ne laissant juste qu’une brume blanchâtre derrière eux. Quelques minutes après, j’ai vu les flammes réapparaître progressivement. Il n’a pas fallu longtemps pour que ça se transforme en brasier. Ce dernier s’est approché promptement de ma position, faisant entendre de plus en plus le crépitement des souches de blé en train d’être consumées. En un court laps de temps, des flammes, d’une hauteur d’approximativement trois mètres, me font face. La brume a été remplacée par une épaisse fumée sombre. Puis, le rayonnement de la chaleur se fait ressentir, bien que le feu ne soit qu’à une cinquantaine de mètres d’où je me trouvais. C’est à ce moment que je décide de partir afin de me mettre en sécurité. Sacrée expérience ! (Pour voir la vidéo, cliquez sur le lien : https://www.youtube.com/watch?v=cVpw5TmMf_0). WM

 

 

Partagez cet article

Cérémonie de commémoration des 20 ans du crash du Concorde à Gonesse

20 ans déjà, que le Concorde du vol Air France 4590, à destination de New York, s’est écrasé sur le site de la Patte-d’Oie à Gonesse, avec en cause principale une lamelle métallique laissée sur la piste par l’avion qui précédait le Concorde, emportant les vies de 113 personnes et ayant révélé un défaut de conception de l’appareil supersonique. Le jour de ce dramatique accident aérien, le 25 juillet 2000, 100 passagers (en grande partie de nationalité allemande), neuf membres d’équipage, ainsi que trois employés de l’hôtel Hotelissimo et un touriste, périrent dans le crash. Afin de célébrer la mémoire de ces disparus, le samedi 25 juillet 2020, s’est tenue une cérémonie de commémoration sur le site du crash, à l’endroit où a été érigée une stèle en automne 2006. En présence d’une cinquantaine de personnes ayant fait le déplacement, dont de nombreux élus locaux, maires et députés, mais également d’associations comme le Conseil municipal de la Jeunesse et le Conseil des Sages de Gonesse, la cérémonie a débuté par un dépôt de gerbes de fleurs au pied du monument, avant qu’une minute de silence en mémoire des victimes soit observée.

Zivka Park, députée (LAREM) de la 9ème circonscription du Val d’Oise, a ensuite prononcé un discours chargé d’émotions : « Si nous sommes réunis aujourd’hui, c’est pour honorer la mémoire des 113 personnes qui ont péri un 25 juillet 2000. Je n’avais, à cette date-là, que 15 ans. Mais je m’en rappelle encore très bien. Je n’étais pas en France et j’ai pu lire dans la presse, dans les médias, cette terrible tragédie. Parce que si elle a fait quelque chose, c’est nous marquer tous ».

« Quand je lis sur le monument, le Concorde s’est écrasé et a brisé la vie de 113 personnes. En réalité, elle a tué 113 personnes mais a brisé les vies des familles de toutes ces gens qui sont décédés, et je pense qu’aujourd’hui nous devons également leur rendre hommage. Nous devons ne pas oublier ce genre de tragédie et rester vigilants sur la sécurité dans le domaine de l’aérien », ajoute-elle, avec un ton solennel.

Lui succédant au pupitre, Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse, dit : « il y a 20 ans, à 16h44, s’écrasait le Concorde du vol Air France 4590, provoquant la mort de 113 personnes. Cette catastrophe s’est produite 90 secondes après le décollage de l’appareil, alors que le pilote tentait un atterrissage d’urgence au Bourget, comme l’indique les enregistrements radio et les boîtes noires. Aujourd’hui 20 après, nous sommes ici réunis pour rendre hommage aux victimes de cette catastrophe aérienne. Cette tragédie a marqué l’histoire de Gonesse et de ses habitants, plus largement l’ensemble du territoire de Roissy ».

« Notre traumatisme est toujours vivace, pour ceux qui en ont été les témoins, cette journée du 25 juillet 2000 est dans toutes les mémoires et Gonesse n’a pas oublié. Le choc, la vision de mort et de désolation reviennent en chacun d’entre nous, dés que l’on évoque cette accident », déclare le maire de Gonesse.

« Concorde était un bel avion, un prototype jamais construit en série, mais il n’a jamais su surmonter son handicap afin d’être exploité de façon commerciale et de façon sécure », dit-il en réclamant plus de sécurité pour l’aviation civile, afin de tirer les conséquences d’un tel drame. Vous pouvez voir l’intégralité des discours de Zivka Park et de Jean-Pierre Blazy, en cliquant sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=1lOXuZmKvJQ.

Comme l’a dit le maire de Gonesse dans sa prise de parole, le traumatisme est encore présent pour les habitants, mais aussi pour celles et ceux qui ont échappé à la mort de justesse ainsi que pour les témoins du crash. On peut comprendre qu’une majorité d’entre eux ne soient pas venus pour cette cérémonie du tristement 20ème anniversaire de la tragédie. Cependant, je vous conseille vivement de lire deux articles du Parisien, récemment publiés, au sujet de Lucyna Duriez, qui travaillait dans un hôtel voisin : https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/crash-du-concorde-lucyna-54-ans-survivante-depuis-vingt-ans-24-07-2020-8358345.php, et de Michèle Fricheteau, responsable de l’Hôtelissimo au moment de l’accident : https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/crash-du-concorde-michele-se-sent-toujours-coupable-d-avoir-survecu-24-07-2020-8358354.php. Dans ces deux poignants entretiens, les deux femmes évoquent les souvenirs de cette journée du 25 juillet 2000 où elles ont côtoyé la mort de très près, entre effroi et tristesse. Elles abordent également leurs traumatismes et le fardeau de survivre à ce genre de tragédie. WM

Partagez cet article

La Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France a élu son nouveau président, Pascal Doll

Pascal Doll

Dans la matinée du samedi 11 juillet 2020, au Centre Culturel l’Orangerie de Roissy-en-France, a eu lieu le premier conseil de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France (CARPDF) avec l’élection du nouveau président et du nouvel exécutif qui l’accompagnera dans ce mandat de 6 ans. Sans grande surprise, étant le seul à avoir posé une candidature, Pascal Doll, maire (LR) d’Arnouville depuis 2015, succède à Patrick Renaud au poste de président de la CARPDF avec 84% des votes. Cependant, certains élus locaux qui participaient au vote, auraient bien voulu plus de clarté du nouveau président afin de se présenter devant les nouveaux maires fraîchement élus, concernant les objectifs et les ambitions pour son futur mandat, estimant la légitimité de connaître la personne et son projet de mandat, avant de voter. La réponse Pascal Doll aura été directe, bien que certainement pris de court : « Je ne suis pas là pour révolutionner les choses, mais m’inscrire dans la continuité des projets déjà accomplis par mon prédécesseur, Patrick Renaud ». Les 102 votants ont fini par accorder la présidence à Pascal Doll, avec 84% des suffrages, donc.

Dans son discours d’investiture, le nouveau président a déclaré : « Merci de votre confiance, être élu Président de la communauté d’agglomération Roissy Pays de France n’est pas une mince affaire. Je mesure à sa juste valeur l’honneur que vous me témoignez, et la responsabilité que j’assumerai, je vous en suis très reconnaissant. Je souhaite remercier en tout premier lieu l’ensemble des élus du précédent mandat, pour le travail qu’ils ont accompli depuis quatre ans sur notre beau territoire. Merci aussi à vous tous, anciens et nouveaux élus communautaires, pour votre engagement pour les 6 prochaines années. Nous allons, j’en suis persuadé, faire de belles choses pour ce territoire, nos communes et nos populations. Et bien évidemment un grand merci à toi Patrick ! ». Retrouvez l’intégralité du discours de Pascal Doll, en cliquant ici .

A la demande du nouveau président et plébiscité par une large partie des élus, le titre de président honoraire a été décerné à Patrick Renaud.

Le nouvel exécutif

Une fois installé, Pascal Doll a proclamé le début des votes, concernant les futurs vice-présidents et conseillers délégués. Les nouveaux élus, qui siègeront au Conseil exécutif de la Communauté, sont :

Alain Aubry, Maire du Mesnil-Amelot, Premier Vice-Président en charge du Développement économique, ( 83,8%) des suffrages. Jean-Pierre Blazy, Maire de Gonesse, Vice-Président en charge de la Culture et du Patrimoine,  (88%). Charlotte Blandiot-Faride, Maire de Mitry-Mory, Vice-Présidente en charge de la Petite enfance et des Personnes âgées, ( 88,2). Patrick Haddad, Maire de Sarcelles, Vice-Président en charge de l’Aménagement du territoire, du NPNRU et du Développement Durable (( 92,9). Jean-Luc Servières, Maire de Claye-Souilly, Vice-Président en charge de l’Eau, l’Assainissement et la GEMAPI, ( 87,8). Benoît Jimenez, Maire de Garges-lès-Gonesse, Vice-Président en charge de l’Emploi, la Formation, la Politique de la ville et l’ESS, ( 85,1). Jean-Claude Geniès, Maire de Gressy, Vice-Président en charge des Déchets ménagers, ( 86,3). Jean-Louis Marsac, Maire de Villiers-le-Bel, Vice-Président en charge du Budget, des Finances et de l’Administration, (92) . Daniel Haquin, Maire de Juilly, Vice-Président en charge des Mobilités, (84,3). Pierre Barros, Maire de Fosses, Vice-Président en charge des Ressources Humaines et de la Mutualisation, (88,3). Frédéric Bouche, Maire de Villeparisis, Vice-Président en charge du Patrimoine bâti, ( 87,3). Michel Thomas, Maire de Roissy-en-France, Vice-Président en charge des Sports, (90,6). Abdelaziz Hamida, Maire de Goussainville, Vice-Président en charge de l’Habitat et du Logement( 69,3). Charles Soufir, Conseiller municipal de Sarcelles, Vice-Président en charge de l’économie des Territoires, de l’Innovation et du Numérique et des Fonds européens, ( 85,1). Tutem Sahindal-Deniz, Adjointe au maire de Garges-lès-Gonesse, Vice-Présidente en charge du Handicap, de la Santé et de l’Aide aux personnes, (84,7).

Isabelle Rusin, Maire d’Épiais-lès-Louvres, Conseillère déléguée en charge du Tourisme et de la Coopération décentralisée, élue avec 88,7% des suffrages. Michel Dutruge, Maire de Dammartin-en-Goële, Conseiller délégué en charge de la Voirie (85,7). Eddy Thoreau, Maire de Louvres, Conseiller délégué en charge de l’Agriculture et de la Trame verte et bleue ( 83,3). Adeline Roldao, Maire de Survilliers, Conseillère déléguée en charge des Marchés publics et des Relations avec les intercommunalités voisines et le Grand Paris,  (82,4). Michel Mouton, Maire de Longperrier, Conseiller délégué en charge de la Sécurité et la Vidéoprotection, ( 84,3). Manuel Alavarez, Adjoint au maire de Sarcelles, Conseiller délégué en charge de l’Emploi auprès du Vice-Président à l’Emploi,  (87,9). Daniel Dometz, Maire de Saint-Mard, Conseiller délégué en charge des aires d’accueil des gens du voyage auprès du Vice-Président à l’Habitat et au Logement, (86,7). Antoni Yalap, Adjoint au maire de Sarcelles, Conseiller délégué en charge du Développement Durable auprès du Vice-Président au Développement Durable ( 79).

Les élus des communes membres de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France ont procédé aux différents votes de mise en place du président et de l’exécutif, mais aussi des titulaires et suppléants auprès des multiples syndicats des eaux, via le vote électronique. Une première pour l’organisation territoriale du Grand Roissy. La séance s’est déroulée dans le respect des règles sanitaires, un siège sur deux disponible, le port du masque et la présence de gels hydroalcooliques. Après plusieurs évènements dans cette ville, post-déconfinement, je peux dire que Roissy-en-France est un bon élève dans ce domaine.

Ce mandat de 6 ans promet de nombreux défis pour les nouveaux élus, en anticipant la crise sociale et économique qui s’annonce. Comme le dit Pascal Doll dans son discours d’investiture : « A l’aube de cette nouvelle mandature communautaire, nous savons tous que la tâche sera rude. La crise que nous traversons met à mal l’économie et l’emploi. Nous avons tous, dans nos communes, des gens qui souffrent et qui en subissent déjà les conséquences. La rentrée sera marquée par une crise économique sans précédent depuis 75 ans. Il faudra nous mobiliser, plus que jamais, pour permettre d’assurer le développement économique de notre territoire, en œuvrant dès à présent pour attirer de nouvelles entreprises et bien entendu, soutenir les entreprises déjà implantées ». WM

 

Partagez cet article

Les Nuits des Étoiles édition 2020 auront lieu le week-end du 7, 8 et 9 août

Lors d’une précédente édition, à Ermenonville

Créées en 1991 à l’initiative de l’Association Française d’Astronomie, les Nuits des Étoiles ont déjà conquis des millions de français depuis bientôt 30 ans. Entre amis ou en famille, cet évènement propose une approche facile et ludique de l’astronomie, domaine pouvant paraître élitiste par les non-initiés. Organisées par les clubs d’astronomie bénévoles sur tout le territoire national, les Nuits des Étoiles sont le meilleur moyen pour se familiariser avec l’observation du ciel nocturne. Bien que les manifestations soient en plein air, certains lieux, comme le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, proposera des conférences et des séances de planétarium. De ce fait, le port du masque et les mesures de distanciation sociale sont fortement recommandés pour les animations en intérieur. Les organisateurs se réservent également le droit de limiter le nombre de personnes, en cas d’afflux trop important.

Pour cette édition 2020, notre galaxie, la Voie Lactée, et les constellations seront particulièrement mises à l’honneur. Les planètes du Système Solaire ne seront pas en reste, avec l’observation de Mars et de Saturne, sans oublier la sensation de l’été, la comète Neowise visible en début de soirée et avant le lever du Soleil. Divers matériels d’observation seront mis à disposition des visiteurs, tels que des lunettes astronomiques et des Newton de tous calibres.

cliquez ici pour accéder au site dela carte

Les habitants du Grand Roissy auront accès à trois lieux : le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget (93), proposant de nombreuses animations et conférences, uniquement le samedi 8 août de 18h à 1h, ainsi que de l’observation solaire en fin de journée et de l’observation de la voûte céleste en soirée. Dans l’Oise, rendez-vous au stade de la ville de Baron (60) entre 20h et minuit, les 7 et 8 août. Enfin, à Hérouville-en-Vexin, proche de l’Isle-Adam (95), l’association Astrum vous attendra sur le Chemin de la Croisette, dès 20h, les 7, 8 et 9 août. On pourra regretter l’absence de l’évènement à Ermenonville, parc Jean-Jacques Rousseau, pour la seconde année consécutive, causé par la dissolution de l’association qui gérait l’organisation des évènements dans le parc. Encadré par une équipe sympathique et compétente, ce dernier était, pour moi, le meilleur spot d’observation disponible à proximité du Grand Roissy, situé dans une clairière du parc et très peu impacté par la pollution lumineuse de l’aéroport et des villes environnantes, véritable fléau pour les astronomes. Espérons un retour de la Nuits des Étoiles à Ermenonville pour l’édition 2021.

En cette période estivale, que vous soyez restés en région parisienne ou partis en vacances, vous pouvez trouver les manifestations les plus proches de vous en consultant la carte interactive officielle, mise à disposition par l’Association Française d’Astronomie : https://www.afastronomie.fr/manifestations.

En ce qui concerne le programme proposé par le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, les détails sont disponibles ici : https://www.museeairespace.fr/actualites/nuit-des-etoiles-2020/. Pour plus d’informations sur l’évènement de l’Isle-Adam, consultez le site de l’association Astrum : https://asso-astrum.com/.

Espérons que la météo sera de la partie pour cette édition 2020. Cependant, l’été est propice à l’observation astronomique et à l’émerveillement, avec les pluies annuelles d’étoiles filantes du 10 au 15 août, les Perséides, pour ne citer qu’elles. Dans ce vaste Univers, le véritable miracle se trouve être qu’une espèce douée d’intelligence et de curiosité, puisse contempler et comprendre le monde qui l’entoure. Les humains, habitant une petite planète qui orbite autour d’une  étoile de taille moyenne, ne paraissent qu’insignifiants au milieu des plus de 300 milliards autres systèmes solaires, au sein de notre galaxie. Restons simplement humbles et curieux envers ce magnifique Univers…WM

L’avis d’EV

Guillaume (WM) a eu une bonne idée en proposant cet article. D’autant que c’est un passionné d’astronomie, qui en connait un rayon.  J’aurai l’occasion de vous parler de ce qu’il fait, depuis des années, dans ce domaine.

Partagez cet article

La Trésorerie de Louvres continue vraiment par me … fatiguer (pour rester poli)

Et ça continue !! J’ai reçu récemment un courrier de la Trésorerie de Louvres (un commandement de payer, carrément, sans même un avis au préalable) une taxe d’habitation pour l’appartement d’Epiais-lès-Louvres que j’ai quitté en 2016.  Et c’est, depuis, chaque année la même chose, alors qu’ils savent bien que j’ai quitté. Ils ne répondent jamais au tél! L’an denier, j’ai fini par leur envoyer un mail, auquel ils n’ont pas répondu, mais ça c’est arrêté. Cette année, j’ai décidé de ne pas envoyer de mail. Qu’ils continuent les poursuites, ils vont me trouver ! Voyez ci-dessous ce que j’avais fini, las, par écrire, l’année dernière… EV

Voyez ce que j’avais écris en cliquant ici.

Partagez cet article