Air France se lance dans une nouvelle guerre du Golfe

Pierre-Henri Gourgeon veut freiner le développement d’Emirates.

Cela pourrait être un remake de la guerre du Golfe, en version aérienne. Les compagnies européennes, Air France-KLM en tête, voudraient s’associer pour contrecarrer l’expansion de leurs rivales du Golfe en Occident, accusées de concurrence déloyale.

Le directeur général du groupe franco-néerlandais, Pierre-Henri Gourgeon, a affirmé qu’il allait s’adresser, avec d’autres compagnies européennes dont British Airways et Lufthansa, à la Commission de Bruxelles pour lui demander de freiner le développement d’Emirates et d’autres compagnies du Golfe, qui menace le secteur en Europe.

Dans un entretien publié le 11 octobre par l’agence de presse Bloomberg, il a estimé que «l’Europe est le carrefour du transport aérien international», et que «nous devons valoriser et défendre ce statut». Il a ajouté que le déséquilibre entre le Golfe et l’Europe mènera à terme à un transfert massif du trafic passager, ainsi que d’autres activités économiques, vers les “hubs” du Moyen-Orient. «Je crois que c’est très dangereux pour l’Europe. Ce qu’elles (les compagnies du Golfe) essaient de faire, c’est acheter nos emplois… Nous disons aux autorités européennes que nous avons besoin d’une stratégie qui nous donne une chance de résister», a-t-il argumenté.

D’après Pierre-Henri Gourgeon, Emirates, la plus grande compagnie du Golfe, paierait très peu de frais d’aéroport dans son hub de Dubai et échapperait à la plupart des charges sociales, ainsi qu’aux taxes sur les carburants. Si Air France-KLM disposait des mêmes avantages, le groupe européen amasserait 3 milliards d’euros de bénéfices d’exploitation selon lui.

L.L.

Partagez cet article

Servair et Flying food group s’associent aux Etats-Unis

Servair est partenaire de Flying food group depuis vingt ans.

Les liens se resserrent entre Servair et Flying food group. Après l’ouverture d’une unité commune en novembre dernier à l’aéroport JFK de New York, le leader français de la restauration aérienne et l’entreprise américaine de catering ont cette fois-ci décidé de recentrer leurs intérêts en créant la société Flying food Servair USA.

Détenue à 51% par Flying food group et à 49% par la filiale d’Air France, cette holding regroupe leurs participations communes des sites de Chicago, Miami, New York, San Francisco et Seattle.

Sue Gin, fondatrice et CEO de Flying Food

Dans le même temps, Sue Gin, fondatrice et président directeur général de l’entreprise de restauration aérienne U.S, a pris une participation de 2,5% dans le capital de Servair, dont elle est administratrice, selon un communiqué de la société française.

Fondée en 1983, Flying food group, qui, compte dix sept unités de catering dans les villes stratégiques d’Amérique du Nord et à Shanghai, est partenaire de Servair depuis vingt ans.

L.L.

Partagez cet article

Le décollage d’Oxygène Afrique prend du retard

La nouvelle compagnie a loué deux Boeing 767-300 ER mais ces derniers n'ont pas encore décollé de Roissy-CDG (© Roberto Collazo).

Site internet toujours en construction, PDG injoignable, pas d’avion dans le ciel… Mais que devient Oxygène Afrique ? Cette nouvelle compagnie aérienne française, dont le siège est basé au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), a du retard au décollage. Son patron et créateur, Steve Bokhobza, avait pourtant affirmé à RoissyMail en juillet dernier qu’il comptait lancer les premiers vols en septembre.

Depuis, l’été est passé, et les deux Boeing 767-300 ER, loués à la société américaine ILFC, ne se sont pas encore envolés de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Rien de dramatique toutefois. Selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), Oxygène Afrique est toujours dans l’attente de l’obtention du certificat de transporteur aérien (CTA), un agrément attestant qu’une compagnie a la capacité d’assurer des vols en toute sécurité. Etant donné qu’il s’agit d’une création, la sous direction des transporteurs aériens étudie également la viabilité économique de cette nouvelle compagnie.

Chez Oxygène Afrique, on espère obtenir l’agrément d’ici à la fin de l’année. Rappelons que la compagnie ambitionne de se faire une place en Afrique, pré carré d’Air France, avec dans un premier temps cinq destinations desservies en vol direct : Abidjan (Côte-d’Ivoire), Bamako (Mali), Conakry (Guinée), Luanda (Angola) et Malabo (Guinée équatoriale).

L.L.

Partagez cet article

Servair noue un partenariat avec Cis en Afrique

Patrick Alexandre, PDG de Servair

Servair, leader français de la restauration et de la logistique aériennes,  a noué un partenariat avec CIS, spécialiste majeur du catering international en particulier dans des régions isolées du monde ou en voie de développement.

Selon un communiqué de la filiale d’Air France, CIS a débuté de nouvelles activités à l’aéroport de Ouagadougou au Burkina Faso, où l’entreprise a pu profiter de l’assistance technique de Servair. En échange, CIS va faire bénéficier Servair de ses partenariats et de ses expériences dans des pays où elle est implantée. D’autres pistes de collaboration sont à l’étude, au Gabon notamment et au Ghana, nouvelle escale de Servair, où CIS apportera son soutien technique pour l’installation d’un catering modulaire. «L’escale de Lagos (Nigéria) pourrait être également prochainement concernée par ce type d’installation», précise le communiqué de Servair.

«Ce nouveau partenariat permet à Servair, dans le cadre particulier de la restauration aérienne et du nettoyage aéroportuaire, d’élargir ses possibilités d’implantation en pays émergents, de partager ses plateformes logistiques et ses cuisines centrales. De plus, la mise en place d’outils de production partagés doit permettre aux deux partenaires de consolider leurs positions techniques et d’être plus compétitifs dans leurs offres respectives de services», affirme Patrick Alexandre, PDG de Servair, dans ce communiqué.

«Il va permettre de faire profiter à chacun de ses expériences et contacts spécifiques, de pérenniser ses positions, d’optimiser les investissements que nous serons amenés à réaliser ensemble et, ainsi, de renforcer nos positions respectives de marché», estime pour sa part Régis Arnoux, PDG et fondateur de Cis, dans ce même communiqué.

L.L.

Partagez cet article

Air France-KLM: + 6% pour le trafic cargo en septembre

La reprise se poursuit pour l'activité cargo d'Air France-KLM (© Sylvie Cambon).

La reprise se poursuit chez Air France-KLM. En septembre, malgré les grèves des aiguilleurs du ciel, le groupe franco-néerlandais a enregistré une hausse de 1,8% pour son trafic passagers, selon un communiqué. Mais c’est surtout l’activité cargo qui a effectué une belle opération avec une augmentation de 6% pour le trafic.

Après avoir vécu une année noire en 2009 et subi la crise du transport aérien, Air France-KLM rappelle dans ce communiqué avoir annoncé «de nombreux développements stratégiques» ces dernières semaines.

Parmi eux : un investissement de 110 millions d’euros sur trois ans dans l’installation de nouveaux fauteuils dans quarante avions et la signature d’un accord d’adhésion de China Airlines, compagnie basée à Taiwan, pour intégrer l’alliance Skyteam en 2011.

L.L.

Partagez cet article

Air France desservira Montréal en A380 en 2011

Un vol spécial en A380 célébrant le 60e anniversaire de la desserte du Canada par Air France a décollé mercredi de Roissy-CDG (© Philippe Delafosse pour Air France).

Après New York, Johannesburg et Tokyo, la ville de Montréal va être à son tour reliée à Roissy-CDG en Airbus A380 par Air France. Selon le site internet du journal Le Point, le superjumbo de la compagnie tricolore desservira l’aéroport Trudeau au Québec en 2011.

Le directeur général d’Air France-KLM Pierre-Henri Gourgeon a annoncé la nouvelle jeudi aux Québécois, justement en A380, à l’occasion d’un vol spécial célébrant le 60e anniversaire de la desserte du Canada par Air France, révèle le site web de l’hebdomadaire.

Le journaliste Thierry Vigoureux, auteur de l’article, rappelle qu’en 2007 un vol de démonstration en A380 avait assuré la liaison entre Roissy-CDG et la métropole québécoise.

L.L.

NDLR : voyez la belle vidéo de l’A380 d’Air France arrivant à Montréal :

Partagez cet article

Lufthansa en Afrique : Air France sort les griffes

Air France veut contrecarrer les plans de Lufthansa en Afrique (© Philippe Delafosse).

Léopard. Tel est le nom de code du dossier élaboré par Air France pour contrecarrer les ambitions de Lufthansa en Afrique, sa vache à lait historique. En situation de «quasi-monopole» sur le continent depuis plusieurs décennies, la compagnie tricolore est menacée par son rival allemand qui veut s’attaquer au marché ouest africain, grâce au rachat de Brussel Airlines et à l’adhésion d’Ethiopian Airlines dans Star Alliance.

En riposte, Air France va «développer de manière significative (son) offre de réseau et de produit», dixit Bruno Matheu, directeur général adjoint d’Air France-KLM, cité dans l’édition de jeudi du journal La Tribune. Au programme : l’ouverture, au cours des prochains mois, de cinq nouvelles lignes : Bata en Guinée Equatoriale, Kigali au Rwanda, Freetown en Sierra Leone, Monrovia au Libéria et Tripoli en Libye. «A cela s’ajoutent cinq autres destinations en partage de codes assurées par son allié Kenya Airways au départ de Nairobi, mais aussi un «programme intensif d’augmentation de fréquences» sur plusieurs destinations existantes comme Malabo, Pointe Noire», précise Fabrice Gliszczynski dans La Tribune.

Air France prévoit également d’augmenter de 4% ses capacités sur l’Afrique cet hiver et d’y positionner un grand nombre d’Airbus A330 équipés de sa nouvelle classe affaires (voir le communiqué).

L.L.

Trouvé, ce dimanche 3 octobre, un article intéressant sur l’histoire d’Air France en Afrique : à lire ici (intéressant). EV

Partagez cet article

Air France s’envole en A380 vers le Japon

Jusqu’au 4 octobre, Air France affrètera trois vols hebdomadaires – les mercredis, vendredis et dimanches – en A380 vers Tokyo. Passé cette date, les rotations seront quotidiennes (© Michael Lindner).

Après New York et Johannesburg, Air France propose à ses clients de voyager en A380 vers Tokyo. Le nouveau superjumbo de la compagnie aérienne (le quatrième livré) a effectué son premier vol vers la capitale nipponne au départ de Roissy-Charles-de-Gaulle, mercredi à 13h30.

Jusqu’au 4 octobre, Air France affrètera trois vols hebdomadaires…

Read moreAir France s’envole en A380 vers le Japon

Partagez cet article